Edition du 17-10-2018

Abivax : le mécanisme d’action d’ABX464 présenté à la 22ème Conférence de l’IAS

Publié le jeudi 26 juillet 2018

Abivax : le mécanisme d'action d’ABX464 présenté à la 22ème Conférence de l'IAS Abivax vient de présenter de nouvelles données caractérisant le mécanisme d’action de son candidat clinique de phase 2, ABX464. Les données ont été présentées lors d’une « session late breaker », lors de la 22ème Conférence de l’IAS (AIDS 2018) le 24 juillet 2018 à Amsterdam, aux Pays-Bas.

« Nos derniers résultats expliquent pourquoi la liaison d’ABX464 au CBC déclenche à la fois des propriétés antivirales et anti-inflammatoires », a déclaré le Professeur Hartmut Ehrlich, MD, Directeur Général d’Abivax. « L’induction de l’expression anti-inflammatoire de miR124 par ABX464 est un mécanisme thérapeutique nouveau et potentiellement important. La régulation positive de miR124 a été identifiée comme une cible thérapeutique prometteuse au cours de recherches menées dans le domaine par plusieurs chefs de file, avec la possibilité de traiter un certain nombre d’indications où l’inflammation joue un rôle. Ces données confirment la légitimité de notre étude de preuve de concept de phase 2a en cours avec ABX464 pour traiter les patients atteints de colite ulcéreuse. De plus, la présence de nouvelles espèces d’ARN dans les cellules mononucléaires du sang périphérique (CMSP) infectées par le virus du VIH et traitées par ABX464, conforte notre hypothèse selon laquelle la réduction du réservoir de VIH observée dans les précédents essais cliniques avec ABX464 est potentiellement la conséquence d’une réaction immunitaire au prétendu peptide ».

La présentation du poster, intitulée: « ABX464, en liant le complexe CBC 80/20, améliore l’épissage pré-ARNm, engendrant la génération de nouvelles espèces d’ARN dérivés du VIH et une augmentation de l’expression de l’anti-inflammatoire miR124 », est centrée sur le mécanisme d’action de l’ABX464, à la fois pour le VIH mais aussi pour les maladies inflammatoires de l’intestin.

Présentées par le Prof. Jamal Tazi, Ph.D., Directeur au CNRS (Centre National de Recherche Scientifique) à Montpellier (France) et Membre du Comité Exécutif et du Conseil Scientifique d’ABIVAX, les données montrent notamment qu’ABX464 se lie au Cap Binding Complex (CBC) et améliore ainsi l’épissage de deux types d’ARN: 1) un segment d’ARN viral dont a besoin le virus du VIH pour se répliquer, inhibant ainsi le processus ; et 2) un long ARN humain non codant, qui, lors de l’épissage, entraîne une augmentation de l’expression de miR124, un petit microARN ayant de puissantes propriétés anti-inflammatoires. Fait important, ABX464 ne module pas le taux d’épissage des gènes cellulaires, une exigence clé pour un médicament sûr et bien toléré. En outre, il a été montré que l’augmentation de l’épissage entraînait la génération de nouvelles espèces d’ARN viral, pouvant permettre une reconnaissance des cellules infectées par le VIH par le système immunitaire.

De façon plus précise, les données du séquençage à haut débit ont établi qu’un épissage amélioré génèrait une nouvelle forme d’ARN viral, pouvant possiblement déclencher une reconnaissance immunitaire des cellules infectées dans les réservoirs du VIH. Ces données ont également démontré qu’ABX464 augmente l’expression et l’épissage d’un seul ARN humain long non codant permettant ainsi la synthèse de miR-124 et ce, aussi bien ex vivo que chez les patients atteints du VIH. Etant donné l’importante de l’augmentation de miR-124 dans l’inflammation et la capacité d’ABX464 à produire un nouvel ARN viral et d’induire l’expression de miR-124 par activation de l’épissage, ces résultats apportent la démonstration que cibler le complexe CBC par ABX464 est un moyen sécure et efficace pour atteindre une guérison fonctionnelle et aussi pour traiter les maladies inflammatoires.

Source : Abivax








MyPharma Editions

Theranexus prévoit de renforcer son pipeline de phase 2 avec un troisième programme

Publié le 17 octobre 2018
Theranexus prévoit de renforcer son pipeline de phase 2 avec un troisième programme

À l’occasion de la Journée Mondiale contre la Douleur, Theranexus, société biopharmaceutique innovante dans le traitement des maladies neurologiques et pionnière dans le développement de candidats médicaments agissant sur l’interaction entre neurones et cellules gliales, annonce son objectif de lancer au premier semestre 2019 une étude clinique de phase 2 dans le traitement des douleurs neuropathiques avec son candidat médicament THN 101.

GeNeuro confirme le potentiel de nouveaux anticorps ciblant les HERV-K dans la maladie de Charcot

Publié le 17 octobre 2018
GeNeuro confirme le potentiel de nouveaux anticorps ciblant les HERV-K dans la maladie de Charcot

GeNeuro, a annoncé, suite aux données positives résultant de sa collaboration avec le NINDS, un organisme faisant partie du NIH (National Institutes of Health) aux États-Unis, sur des modèles précliniques de sclérose latérale amyotrophique (SLA), que la société a signé une licence exclusive mondiale portant sur un programme de développement d’anticorps bloquant l’activité des pHERV-K Env, une protéine d’enveloppe rétrovirale codée par un membre pathogène de la famille des rétrovirus endogènes humains HERV-K, jouant potentiellement un rôle clé dans la pathogénie de la SLA.

Sarepta et Lysogene signent un accord de licence exclusif pour la thérapie génique LYS-SAF302

Publié le 17 octobre 2018
Sarepta et Lysogene signent un accord de licence exclusif pour la thérapie génique LYS-SAF302

Sarepta Therapeutics, une société américaine leader dans la médecine de précision génétique pour traiter des maladies rares, a annoncé la signature d’un accord de licence avec Lysogene, une société biopharmaceutique pionnière spécialisée dans la thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), pour développer LYS-SAF302, une thérapie génique visant à traiter la mucopolysaccharidose de type IIIA (MPS IIIA).

Nanobiotix reçoit un versement initial de 16 millions d’euros au titre du prêt accordé par la BEI

Publié le 16 octobre 2018
Nanobiotix reçoit un versement initial de 16 millions d’euros au titre du prêt accordé par la BEI

Nanobiotix, société française pionnière en nanomédecine développant de nouvelles approches thérapeutiques pour le traitement du cancer, a annoncé avoir reçu le versement d’un montant initial de 16 millions d’euros au titre du prêt non-dilutif conclu avec la Banque Européenne d’Investissement (BEI) annoncé le 26 juillet 2018.

Le Pr Michel Sadelain, Lauréat du Prix Pasteur-Weizmann / Servier 2018

Publié le 16 octobre 2018
Le Pr Michel Sadelain, Lauréat du Prix Pasteur-Weizmann / Servier 2018

Le prix Pasteur-Weizmann / Servier 2018* a été attribué le 16 octobre 2018 au Professeur Michel Sadelain, Directeur du centre d’ingénierie cellulaire au Memorial Sloan-Kettering Cancer Center (New York).

Oncodesign : des résultats de l’étude clinique du radiotraceur 18F-ODS2004436 dans le cancer du poumon

Publié le 16 octobre 2018
Oncodesign : des résultats de l’étude clinique du radiotraceur 18F-ODS2004436 dans le cancer du poumon

Oncodesign et le Centre Georges François Leclerc (CGFL), centre de lutte contre le cancer de Bourgogne, ont annoncé aujourd’hui la présentation des résultats détaillés des deux premières étapes de leur étude clinique dans le cancer du poumon à l’occasion de la 31e édition de l’EANM1 qui se tient du 13 au 17 Octobre 2018 à Düsseldorf en Allemagne.

Inventiva annonce la dernière visite du dernier patient pour son étude de Phase IIb dans la SSc

Publié le 16 octobre 2018
Inventiva annonce la dernière visite du dernier patient pour son étude de Phase IIb dans la SSc

Inventiva, société biopharmaceutique qui développe des traitements innovants pour la stéatohépatite non alcoolique (NASH), la sclérodermie systémique (SSc) et les mucopolysaccharidoses (MPS), a annoncé la dernière visite du dernier patient inclus dans l’étude de Phase IIb FASST (For A Systemic Sclerosis Treatment), ainsi que la deuxième analyse positive du Data Safety Monitoring Board (DSMB) concernant son étude de Phase IIb NATIVE (NASH Trial to Validate IVA337 Efficacy), ces deux études étant menées avec le lanifibranor.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions