Edition du 22-09-2020

Accueil » A la Une » Industrie » Stratégie

Accès aux médicaments: le classement ATMF 2012 des laboratoires pharmaceutiques

Publié le mercredi 28 novembre 2012

L’Index sur l’accès aux médicaments (*)  de l’Access to Medicine Foundation (ATMF) établit le classement des vingt plus grandes sociétés pharmaceutiques relativement à leurs efforts visant à améliorer l’accès aux médicaments dans les pays en voie de développement. Une nouvelle fois, GlaxoSmithKline reste en première position. Cette année, le top comprend deux nouveaux venus: Johnson & Johnson et Sanofi, qui suivent de près le britannique.

« Les sociétés qui ont enregistré la plus grande progression sont Merck KGaA puis Johnson & Johnson et Bayer. C’est AstraZeneca qui a le plus reculé dans le classement. Boehringer-Ingelheim, Novartis et Roche ont également sensiblement reculé. Dans le bas du classement, on trouve les entreprises japonaises Takeda, Daiichi et Astellas », indique l’Access to Medicine Foundation.

 Tendances générales

« Dix-sept des vingt entreprises ont réalisé de meilleures performances qu’il y a deux ans. Le groupe de tête comprend maintenant sept sociétés, contre trois dans le précédent Index. Les différences entre les leaders du classement sont plus restreintes qu’en 2010. Dans le même temps, les entreprises en queue de peloton se sont rapprochées de la tête de la course », constate la fondation.

Les entreprises sont en train de mettre au point davantage de produits pour un nombre croissant de maladies qui affectent tout spécialement les pauvres. Leur collaboration s’est aussi accrue par rapport à il y a deux ans. Les objectifs fixés sont plus nombreux et certaines entreprises consacrent pas moins de 20% de leurs activités de recherche et de développement à la mise au point de produits répondant aux besoins des pauvres. C’est ainsi que Sanofi est en train d’adapter son médicament contre la leishmaniose, qui nécessite maintenant l’intervention de personnel sanitaire pour des injections répétées, afin d’en faire un produit que les patients pourront appliquer eux-mêmes sur la peau, à la maison. Johnson & Johnson collabore avec d’autres parties pour développer un test simple et rapide de dépistage de la tuberculose, ne nécessitant pas l’intervention de personnel sanitaire: il suffira aux patients d’effectuer un test respiratoire, les résultats seront fournis en quelques minutes.

De plus, un nombre croissant d’entreprises utilise des systèmes de tarification différenciée afin de faire baisser les prix pour certains pays ou groupes de population dans un pays donné. Elles appliquent ces systèmes à une plus large gamme de produits et dans un nombre croissant de pays.

Néanmoins, la fondation estime que les entreprises pourraient toutefois sensiblement améliorer leur approche dans plusieurs domaines : transparence liée aux pratiques de lobbying, extension des systèmes de tarification différenciée, adaptation du conditionnement en fonction des besoins locaux, dons de médicaments mieux basés sur les besoins et mise à disposition des résultats d’essais cliniques pour accélérer l’agrément des médicaments génériques dans les pays en voie de développement.

Autre point négatif, selon l’ATMF, la transparence relative à la sous-traitance des essais cliniques aux organismes de recherche sous contrat qui « constitue un domaine où les performances réalisées par les entreprises de l’industrie pharmaceutique ne répondent de loin pas aux attentes de l’Index ».

 
* L’Index sur l’accès aux médicaments est publié tous les deux ans par l’ATMF (Access to Medicine Foundation). Cette organisation à but non lucratif basée aux Pays-Bas cherche à améliorer l’accès aux médicaments dans les pays en développement, en encourageant les sociétés pharmaceutiques à jouer un plus grand rôle à cet égard.

L’Index utilise des méthodes mises au point et adaptées en continu en collaboration avec de nombreuses parties intéressées dont l’Organisation mondiale de la santé, des organisations non gouvernementales, des universités et les gouvernements, ainsi qu’une trentaine d’investisseurs institutionnels. L’Index est financé par la Bill & Melinda Gates Foundation, le Ministère néerlandais des Affaires étrangères, le Département britannique pour le développement international et d’autres organisations caritatives.

http://www.accesstomedicineindex.org/








MyPharma Editions

Advanced BioDesign : le Pr. Pierre Tambourin rejoint son conseil scientifique

Publié le 22 septembre 2020
Advanced BioDesign : le Pr. Pierre Tambourin rejoint son conseil scientifique

Advanced BioDesign, société française de biotechnologie spécialisée dans le développement de thérapies innovantes contre les cancers résistants, vient d’annoncer que le professeur Pierre Tambourin rejoint la société en tant que membre du conseil scientifique.

Nicox : approbation de la demande d’autorisation d’étude clinique pour ZERVIATE en Chine

Publié le 22 septembre 2020
Nicox : approbation de la demande d’autorisation d’étude clinique pour ZERVIATE en Chine

Nicox, la société spécialisée en ophtalmologie, a annoncé que son partenaire Ocumension Therapeutics a reçu l’approbation des autorités réglementaires chinoises (Center for Drug Evaluation of the National Medical Products Administration) pour mener des études cliniques de phase 3 sur ZERVIATE™ (solution ophtalmique de cétirizine), 0,24% pour le traitement du prurit oculaire associé aux conjonctivites allergiques.

Neuraxpharm acquiert Buccolam® auprès de Takeda

Publié le 22 septembre 2020
Neuraxpharm acquiert Buccolam® auprès de Takeda

Le groupe Neuraxpharm, société pharmaceutique européenne de premier plan, spécialisée dans le système nerveux central (SNC), a annoncé l’acquisition du médicament de prescription, Buccolam® (midazolam, solution buccale) auprès du laboratoire japonais, Takeda. L’accord entre Neuraxpharm et Takeda comprend les droits mondiaux de Buccolam®. La transaction devrait se conclure d’ici fin 2020, conformément aux conditions légales et réglementaires habituelles.

Ceva Santé animale : Jean-Marcel Ciet nommé Chief Digital Officer

Publié le 21 septembre 2020
Ceva Santé animale : Jean-Marcel Ciet nommé Chief Digital Officer

Pour piloter sa nouvelle direction “Digital & Smart Solutions Accelerator”, Ceva Santé Animale, 5e laboratoire vétérinaire au monde et 1er français, vient de nommer Jean-Marcel Ciet, 33 ans, en qualité de Chief Digital Officer. Il rejoint à ce titre le Comité exécutif pour mener la transformation digitale interne et externe du Groupe.

LEO Pharma vend un portefeuille de quatre produits à Cheplapharm

Publié le 21 septembre 2020
LEO Pharma vend un portefeuille de quatre produits à Cheplapharm

LEO Pharma vient d’annoncer la vente d’un portefeuille de quatre produits non-stratégiques à la société Cheplapharm, une entreprise pharmaceutique familiale basée en Allemagne, pour un montant de 300 millions d’euros. Cet accord représente une étape importante dans le déploiement de la stratégie de LEO Pharma pour 2030, qui renforce l’orientation de la société vers de nouvelles solutions innovantes.

Oncologie : Precision BioSciences et Servier étendent leur collaboration de développement de CAR-T

Publié le 18 septembre 2020
Oncologie : Precision BioSciences et Servier étendent leur collaboration de développement de CAR-T

Servier et Precision BioSciences, une société biotechnologique développant des traitements par correction génique in vivo et à base de cellules CAR T allogéniques avec sa plateforme d’édition de génomes ARCUS®, ont annoncé que les sociétés avaient ajouté deux cibles supplémentaires pour le cancer hématologique au-delà de la protéine CD19 ainsi que deux cibles de tumeurs solides à son accord de développement et de licence commerciale concernant son traitement à base de cellules CAR T.

COVID-19 : Sanofi et GSK vont fournir jusqu’à 300 millions de doses de leur vaccin à l’UE

Publié le 18 septembre 2020
COVID-19 : Sanofi et GSK vont fournir jusqu'à 300 millions de doses de leur vaccin à l'UE

Sanofi et GSK ont signé le 18 septembre 2020 un accord définitif avec la Commission européenne (CE) en vue de la fourniture de jusqu’à 300 millions de doses d’un vaccin contre la COVID-19, dès lors que celui-ci sera approuvé. Le candidat-vaccin repose sur la technologie à base de protéine recombinante que Sanofi a employée pour produire un vaccin contre la grippe et sur l’adjuvant développé par GSK.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents