Edition du 03-12-2022

Accueil » A la Une » Industrie » Stratégie

Accès aux médicaments: le classement ATMF 2012 des laboratoires pharmaceutiques

Publié le mercredi 28 novembre 2012

L’Index sur l’accès aux médicaments (*)  de l’Access to Medicine Foundation (ATMF) établit le classement des vingt plus grandes sociétés pharmaceutiques relativement à leurs efforts visant à améliorer l’accès aux médicaments dans les pays en voie de développement. Une nouvelle fois, GlaxoSmithKline reste en première position. Cette année, le top comprend deux nouveaux venus: Johnson & Johnson et Sanofi, qui suivent de près le britannique.

« Les sociétés qui ont enregistré la plus grande progression sont Merck KGaA puis Johnson & Johnson et Bayer. C’est AstraZeneca qui a le plus reculé dans le classement. Boehringer-Ingelheim, Novartis et Roche ont également sensiblement reculé. Dans le bas du classement, on trouve les entreprises japonaises Takeda, Daiichi et Astellas », indique l’Access to Medicine Foundation.

 Tendances générales

« Dix-sept des vingt entreprises ont réalisé de meilleures performances qu’il y a deux ans. Le groupe de tête comprend maintenant sept sociétés, contre trois dans le précédent Index. Les différences entre les leaders du classement sont plus restreintes qu’en 2010. Dans le même temps, les entreprises en queue de peloton se sont rapprochées de la tête de la course », constate la fondation.

Les entreprises sont en train de mettre au point davantage de produits pour un nombre croissant de maladies qui affectent tout spécialement les pauvres. Leur collaboration s’est aussi accrue par rapport à il y a deux ans. Les objectifs fixés sont plus nombreux et certaines entreprises consacrent pas moins de 20% de leurs activités de recherche et de développement à la mise au point de produits répondant aux besoins des pauvres. C’est ainsi que Sanofi est en train d’adapter son médicament contre la leishmaniose, qui nécessite maintenant l’intervention de personnel sanitaire pour des injections répétées, afin d’en faire un produit que les patients pourront appliquer eux-mêmes sur la peau, à la maison. Johnson & Johnson collabore avec d’autres parties pour développer un test simple et rapide de dépistage de la tuberculose, ne nécessitant pas l’intervention de personnel sanitaire: il suffira aux patients d’effectuer un test respiratoire, les résultats seront fournis en quelques minutes.

De plus, un nombre croissant d’entreprises utilise des systèmes de tarification différenciée afin de faire baisser les prix pour certains pays ou groupes de population dans un pays donné. Elles appliquent ces systèmes à une plus large gamme de produits et dans un nombre croissant de pays.

Néanmoins, la fondation estime que les entreprises pourraient toutefois sensiblement améliorer leur approche dans plusieurs domaines : transparence liée aux pratiques de lobbying, extension des systèmes de tarification différenciée, adaptation du conditionnement en fonction des besoins locaux, dons de médicaments mieux basés sur les besoins et mise à disposition des résultats d’essais cliniques pour accélérer l’agrément des médicaments génériques dans les pays en voie de développement.

Autre point négatif, selon l’ATMF, la transparence relative à la sous-traitance des essais cliniques aux organismes de recherche sous contrat qui « constitue un domaine où les performances réalisées par les entreprises de l’industrie pharmaceutique ne répondent de loin pas aux attentes de l’Index ».

 
* L’Index sur l’accès aux médicaments est publié tous les deux ans par l’ATMF (Access to Medicine Foundation). Cette organisation à but non lucratif basée aux Pays-Bas cherche à améliorer l’accès aux médicaments dans les pays en développement, en encourageant les sociétés pharmaceutiques à jouer un plus grand rôle à cet égard.

L’Index utilise des méthodes mises au point et adaptées en continu en collaboration avec de nombreuses parties intéressées dont l’Organisation mondiale de la santé, des organisations non gouvernementales, des universités et les gouvernements, ainsi qu’une trentaine d’investisseurs institutionnels. L’Index est financé par la Bill & Melinda Gates Foundation, le Ministère néerlandais des Affaires étrangères, le Département britannique pour le développement international et d’autres organisations caritatives.

http://www.accesstomedicineindex.org/








MyPharma Editions

Shaker : un tremplin scientifique et entrepreneurial pour les bio-innovateurs

Publié le 2 décembre 2022
Shaker : un tremplin scientifique et entrepreneurial pour les bio-innovateurs

Genopole, biocluster qui regroupe 77 entreprises de biotechnologies et 19 laboratoires académiques, lance un appel à candidatures pour son programme Shaker, tremplin pour les porteurs d’innovations biotech accueillis dès l’idée pour valider scientifiquement leur projet et le transformer en startup. 

Lancement de Quest for health, l’incubateur du Grand Est dédié aux start-up santé

Publié le 2 décembre 2022
Lancement de Quest for health, l’incubateur du Grand Est dédié aux start-up santé

Quest for change, réseau de cinq incubateurs d’excellence (Innovact, Quai Alpha, Rimbaud’Tech, SEMIA et The Pool) labellisés par la région, implanté sur six territoires du Grand Est, vient d’annoncer la création de Quest for health, l’incubateur du Grand Est dédié aux start-up santé. Il bénéficie de l’appui et du soutien de nombreux partenaires institutionnels en France, en Suisse, en Allemagne et à Boston (Etats-Unis), ainsi que de l’écosystème de l’innovation du Grand Est, avec en premier lieu BioValley France et SATT Conectus, partenaires du Consortium DeepEst.

Livraison de médicaments à domicile : Sanofi apporte 1 million d’euros à Livmed’s, la start-up FrenchTech

Publié le 1 décembre 2022

Sanofi vient d’annoncer sa participation comme investisseur principal à la deuxième levée de fonds de Livmed’s, à hauteur de 1 million d’euros. Start-up de la FrenchTech accompagnée par l’accélérateur Future4care, Livmed’s a conçu et développé une application mobile de service de livraison de médicaments et produits de santé pour les patients à domicile 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Maladie de Lyme: Valneva et Pfizer annoncent des données à six mois sur la persistance des anticorps chez les enfants et les adultes avec leur candidat vaccin

Publié le 1 décembre 2022
Maladie de Lyme: Valneva et Pfizer annoncent des données à six mois sur la persistance des anticorps chez les enfants et les adultes avec leur candidat vaccin

Pfizer et Valneva ont annoncé aujourd’hui des données sur la persistance des anticorps chez les enfants et les adultes six mois après une vaccination avec trois doses (aux mois 0, 2 et 6) ou deux doses (aux mois 0 et 6) de leur candidat vaccin contre la maladie de Lyme, VLA15. Ces données sont les premières obtenues sur la persistance des anticorps dans des populations pédiatriques pour ce candidat vaccin.

Recherche clinique : Almirall rejoint le programme européen FACILITATE

Publié le 1 décembre 2022
Recherche clinique : Almirall rejoint le programme européen FACILITATE

Almirall, laboratoire biopharmaceutique international spécialisé dans la dermatologie médicale, a annoncé sa participation au programme FACILITATE (FrAmework for ClInicaL trIal participants’ daTA reutilization for a fully Transparent and Ethical ecosystem).

Onxeo présente OX425, son deuxième candidat médicament pour le traitement des tumeurs solides

Publié le 1 décembre 2022
Onxeo présente OX425, son deuxième candidat médicament pour le traitement des tumeurs solides

Onxeo, société de biotechnologie au stade clinique spécialisée dans le développement de médicaments innovants ciblant les mécanismes de réponse aux dommages de l’ADN tumoral (DDR) pour lutter contre les cancers rares ou résistants, a annoncé l’extension de son portefeuille de candidats médicaments avec OX425, le nouveau composé optimisé de la série OX400 issu de sa plateforme propriétaire PlatON™.

La Fondation Bill et Melinda Gates octroie 4 M$ à MedinCell pour développer son contraceptif injectable

Publié le 1 décembre 2022
La Fondation Bill et Melinda Gates octroie 4 M$ à MedinCell pour développer son contraceptif injectable

Basé sur la technologie BEPO® de MedinCell, mdc-WWM pourrait être le premier produit contraceptif à combiner les caractéristiques essentielles ce qui en ferait le meilleur de sa catégorie au niveau mondial : progestatif, 6 mois d’action, injection sous-cutanée, dépôt entièrement biorésorbable, accessibilité du traitement.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents