Edition du 14-12-2018

Adocia compte développer ses projets plus avant, jusqu’en phase 3 au moins

Publié le jeudi 19 janvier 2017

Adocia compte développer ses projets plus avant, jusqu'en phase 3 au moinsAdocia, société biopharmaceutique spécialisée dans le traitement du diabète avec des formulations innovantes de protéines approuvées, a annoncé aujourd’hui sa décision de faire évoluer son modèle économique vers des partenariats basés sur des projets plus matures.

« Forts de la validation de notre technologie dans le projet BC Lispro et de notre expérience acquise en terme de développement, nous comptons mener nos projets à un stade plus avancé afin de créer plus de valeur à long terme pour la société et ses actionnaires. » dit Gérard Soula, Président Directeur Général.

Au niveau des projets historiques, des résultats cliniques positifs majeurs ont été annoncés en 2016. Concernant BC Lispro, à l’issue des 6 études cliniques positives menées avec Eli Lilly, le programme de phase 1 devrait permettre d’entrer en études cliniques de phase 3. La décision d’Eli Lilly est attendue courant 2017.

La combinaison unique de glargine et de lispro, BioChaperone Combo, est actuellement testée dans une étude clinique sur des personnes ayant un diabète de type 2 afin de confirmer les résultats très positifs observés dans une étude précédente chez des personnes ayant un diabète de type 1. Deux études cliniques supplémentaires sont prévues en 2017, une étude d’effet dose en Q2 2017 et une étude de 2 semaines en Q4 2017. L’objectif de ces deux études supplémentaires est de constituer un dossier pour une entrée en phase 3.

Plus récemment, Adocia a annoncé le lancement de nouveaux projets impliquant des hormones physiologiques ayant un rôle complémentaire vis-à-vis de l’insuline. Ces projets visent plus particulièrement l’amélioration du traitement des personnes ayant un diabète de type 1, à la fois au niveau de la sécurité et de l’efficacité, en reconstituant des synergies physiologiques.

Le premier projet porte sur la stabilisation du glucagon humain en solution aqueuse afin de pouvoir l’administrer à l’aide d’une pompe. Une telle formulation rendrait possible le développement d’un pancréas artificiel bi-hormonal, un système automatique qui présenterait une sécurité accrue contre le risque d’hypoglycémie et un meilleur contrôle de la glycémie pour les patients.

Deux autres projets combinant l’insuline prandiale lispro avec le pramlintide, seul analogue commercial de l’amyline (Symlin®, AstraZeneca), et également l’insuline lispro avec un agoniste du récepteur au GLP-1, l’exenatide (Byetta®, AstraZeneca), pourraient conduire à un meilleur contrôle de la glycémie ainsi qu’à une perte de poids pour les personnes atteintes de diabète de type 1. Le bénéfice médical important de telles combinaisons chez ces personnes a déjà été établi lors d’essais cliniques utilisant des injections séparées. Cependant, il est crucial de combiner ces hormones afin de faciliter l’utilisation de ces produits en limitant le nombre d’injections. La technologie BioChaperone rend possible ces combinaisons de protéines connues pour être incompatibles. Adocia est à ce jour la seule société développant de telles combinaisons qui peuvent être qualifiées de « First in class ».

Enfin, pour les diabétiques de type 2, Adocia a réussi à développer des combinaisons de l’insuline glargine avec deux GLP-1 RAs, dulaglutide (Trulicity®, Eli Lilly) et liraglutide (Victoza®, Novo Nordisk) grâce à la technologie BioChaperone.

En 2017, Adocia a l’intention de tester en étude clinique sa nouvelle formulation de glucagon humain, une des deux combinaisons prandiales à base d’insuline lispro et une des deux combinaisons basales à base d’insuline glargine.

Ces différents programmes font du portefeuille de projets d’Adocia un des plus différenciés de l’industrie avec un focus particulier sur l’amélioration du traitement pour les personnes ayant un diabète de type 1. Avec environ 58 millions d’euros de trésorerie disponible, Adocia estime disposer de ressources suffisantes pour soutenir le développement de ses produits. En vue de la mise en œuvre de sa nouvelle stratégie, Adocia étudie l’opportunité de réaliser au moment opportun une levée de fonds par voie de placement privé.

Source : Adocia 








MyPharma Editions

Sensorion : l’étude de phase 2a avec Séliforant atteint son critère principal de tolérance

Publié le 14 décembre 2018
Sensorion : l’étude de phase 2a avec Séliforant atteint son critère principal de tolérance

Sensorion, société biopharmaceutique qui développe des thérapies innovantes pour les pathologies de l’oreille interne telles que les surdités, les acouphènes et les vertiges, a annoncé que les résultats de l’étude de phase 2a SENS-111-202 a satisfait à son critère principal de tolérance de manière statistiquement significative. L’étude confirme le postulat de départ selon lequel le candidat médicament Séliforant (SENS-111) n’affecte ni la vigilance, ni les fonctions cognitives des patients soumis à une stimulation rotatoire.

Biocorp et Lindal partenaires pour commercialiser le dispositif Inspair

Publié le 13 décembre 2018
Biocorp et Lindal partenaires pour commercialiser le dispositif Inspair

Biocorp, société française spécialisée dans le développement et la fabrication de dispositifs médicaux et de systèmes d’administration de médicaments injectables, et Vari, filiale de Lindal Group, fabricant de valves et mécanismes pour aérosols pharmaceutiques, ont signé un accord de commercialisation. Ce partenariat donne à VARI l’opportunité d’intégrer et de commercialiser Inspair™. Le contrat comprend une clause d’exclusivité couvrant plusieurs pays d’Amérique du Sud, Europe de l’est, Moyen-Orient et Asie du Sud-Est.

Takeda et la New York Academy of Sciences présentent les lauréats du prix 2019 Innovators in Science

Publié le 13 décembre 2018
Takeda et la New York Academy of Sciences présentent les lauréats du prix 2019 Innovators in Science

Takeda, le laboratoire pharmaceutique japonais, et la New York Academy of Sciences viennent d’annoncer les lauréats du deuxième prix annuel « Innovators in Science » pour leur engagement et leur excellence dans la médecine régénérative.

DBV Technologies : des données à l’appui de l’induction de l’immunotolérance par la peau lors de l’ISDS 2018

Publié le 13 décembre 2018
DBV Technologies : des données à l'appui de l'induction de l'immunotolérance par la peau lors de l'ISDS 2018

DBV Technologies a annoncé qu’une présentation orale évaluant les différences du profil immunitaire de la peau d’individus sains selon les zones du corps avait été présenté par le Dr Ester Del Duca de l’École de médecine Icahn du Mont Sinaï, lors du 3ème Sommet sur les maladies inflammatoires de la peau (Inflammatory Skin Disease Summit ou ISDS) à Vienne, en Autriche, du 12 au 15 décembre 2018.

Stallergenes Greer : plusieurs nominations au Conseil d’administration

Publié le 12 décembre 2018

Stallergenes Greer, société biopharmaceutique spécialisée dans le traitement des allergies respiratoires, a annoncé le 12 décembre 2018 les nominations de Stefan Meister en tant que Président du Conseil d’administration, de Michele Antonelli en tant que membre du Conseil d’administration et Directeur général et de Elmar Schnee en tant que principal administrateur indépendant.

Theradiag : Bertrand de Castelnau nommé Directeur Général

Publié le 12 décembre 2018
Theradiag : Bertrand de Castelnau nommé Directeur Général

Theradiag, société spécialisée dans le diagnostic in vitro et le théranostic, a annoncé la nomination, ce jour par le Conseil d’administration, de Bertrand de Castelnau en tant que Directeur Général. Bertrand de Castelnau succède à Michel Finance, dont le mandat prendra fin le 31 décembre 2018, et prendra ses fonctions à compter du 21 janvier 2019.

Boehringer Ingelheim réorganise ses activités en France

Publié le 11 décembre 2018
Boehringer Ingelheim réorganise ses activités en France

Boehringer Ingelheim a annoncé lundi 10 décembre son intention de réorganiser ses activités en France. Présenté aux instances représentatives du personnel, ce projet répond à des enjeux majeurs pour finaliser l’intégration de Merial, deux ans après son acquisition, et pour demeurer compétitif dans un secteur de plus en plus contraint notamment en santé humaine.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions