Edition du 15-09-2019

Accueil » Diabète » Industrie » Produits

Adocia : résultats préliminaires positifs pour BioChaperone® Pramlintide Insulin dans le diabète de type 1

Publié le vendredi 7 septembre 2018

Adocia : résultats préliminaires positifs pour BioChaperone® Pramlintide Insulin dans le diabète de type 1Adocia vient d’annoncer  les résultats préliminaires positifs de pharmacodynamie et de sécurité pour une étude de Phase 1 de BioChaperone Pramlintide Insulin (« BC Pram Ins »), sa co-formulation prête à l’emploi de pramlintide et d’insuline humaine.

La technologie propriétaire BioChaperone® permet la solubilisation et la stabilisation, dans une solution aqueuse à pH neutre, du pramlintide, le seul analogue d’amyline approuvé par la FDA pour le traitement du diabète. BioChaperone permet ainsi le développement de la première combinaison à ratio fixe de pramlintide et d’insulines prandiales dans le but d’améliorer le contrôle glycémique postprandial.

« Ces résultats sont encourageants et confirment qu’une co-formulation de pramlintide et d’insuline humaine permet de reproduire la réduction marquée de la glycémie postprandiale observée dans des études précédentes où le pramlintide et l’insuline avaient été injectés séparément, » commente le Dr Matt Riddle, Professeur de Médecine, à l’Oregon Health and Science University, Département d’Endocrinologie, Diabète et Nutrition. “En mimant la co-sécrétion normale d’amyline et d’insuline au moment des repas, cette combinaison 2-en-1 a le potentiel de répondre au besoin médical persistant d’un meilleur contrôle glycémique au moment des repas pour les personnes avec un diabète.”

Dans cet essai randomisé, en double aveugle, contrôlé par un comparateur actif, à trois périodes en cross-over, 24 participants avec un diabète de type 1 ont reçu de manière aléatoire une séquence de trois traitements, administrés au moment de la prise d’un repas mixte standardisé. L’objectif de cette étude était d’investiguer les profils pharmacocinétique, pharmacodynamique et la sécurité et la tolérabilité d’une administration en dose unique de BC Pram Ins (contenant 7.5U d’insuline and 45 µg de pramlintide), comparés d’une part, à ceux obtenus après des injections séparées et simultanées d’insuline humaine (7.5U, Humulin®, Eli Lilly) et de pramlintide (45 µg, Symlin®, AstraZeneca), et d’autre part à ceux obtenus après une injection de l’analogue d’insuline à action rapide lispro (7.5U, Humalog®, Eli Lilly).

Le traitement avec BC Pram Ins a résulté en une réduction statistiquement significative de 97% de l’excursion glycémique pendant les deux premières heures, comparé à Humalog (Mean(±SD) DeltaAUCGIR 0_2h = 4 (63) mg*h/dL vs. 126 (74) mg*h/dL; p<0.0001) et à un contrôle glycémique postprandial similaire à celui des injections séparées de Humulin et Symlin (LS- Mean DeltaAUCGIR 0_2h = 21 (66) mg*h/dL, n.s.).

« Notre avancée majeure consiste à permettre la co-formulation de pramlintide et d’insuline humaine tout en conservant leurs bénéfices synergiques connus, dans un seul produit à injecter au moment du repas et prévu pour être aussi simple à utiliser qu’une insuline prandiale, » commente le Dr Olivier Soula, Directeur Général Délégué et Directeur R&D d’Adocia, « Sur la base de ces premiers résultats cliniques convaincants, nous nous réjouissons de poursuivre ce projet, et préparons des études cliniques supplémentaires. »

En utilisant l’acétaminophène comme marqueur de la vidange gastrique, cette étude a également montré que BC Pram Ins et Symlin + Humulin résultaient en un ralentissement similaire de la vidange gastrique, comparés à Humalog. Ce ralentissement est un effet connu et attendu du pramlintide, nécessaire à un lissage de l’absorption du glucose généré par le repas, et permettant la réduction de l’excursion glycémique postprandiale ; cet effet est donc préservé dans la formulation BC Pram Ins. Il est établi que la vidange gastrique est anormalement rapide chez les personnes avec un diabète de type 1, et que le pramlintide permet de rétablir une vidange gastrique plus lente et plus physiologique.

Tous les traitements ont été bien tolérés. Notamment, le nombre global d’hypoglycémies était similaire entre les traitements (BC Pram Ins: n=4; Symlin + Humulin: n=3; Humalog: n=3) et aucune alerte quant à des effets secondaires gastro-intestinaux n’a été rapportée. A titre de rappel, des hypoglycémies et des effets secondaires gastro-intestinaux ont été précédemment associés à l’utilisation clinique de Symlin®.

La comparaison des profils pharmacocinétiques du pramlintide et de l’insuline humaine après l’injection d’une dose unique de BC Pram Ins par rapport aux injections séparées de Humulin et Symlin était un objectif supplémentaire de cette étude. Ces résultats seront publiés séparément.

Adocia était le promoteur de cette étude, qui a été réalisée par Profil Neuss en Allemagne.

Source : Adocia








MyPharma Editions

Noxxon : recrutement des patients dans l’essai de phase I/II combinant NOX-A12 et radiothérapie dans le cancer du cerveau

Publié le 13 septembre 2019
Noxxon : recrutement des patients dans l'essai de phase I/II combinant NOX-A12 et radiothérapie dans le cancer du cerveau

Noxxon Pharma, société biopharmaceutique développant principalement des traitements contre le cancer en ciblant le microenvironnement tumoral, a annoncé le début du recrutement de patients nouvellement diagnostiqués d’un cancer du cerveau dans un essai clinique de phase I/II associant le NOX-A12, un inhibiteur du CXCL12, à la radiothérapie.

VBI Vaccines : phase 2a de l’évaluation clinique de son candidat-vaccin contre le cancer associé au système d’adjuvants AS01B de GSK

Publié le 13 septembre 2019
VBI Vaccines : phase 2a de l'évaluation clinique de son candidat-vaccin contre le cancer associé au système d'adjuvants AS01B de GSK

VBI Vaccines, une société biopharmaceutique qui développe des vaccins de nouvelle génération en immuno-oncologie et contre les maladies infectieuses, a annoncé qu’elle allait collaborer avec GlaxoSmithKline (GSK) pour évaluer cliniquement l’association du VBI-1901, vaccin immunothérapeutique de VBI contre le cancer, et du système d’adjuvants AS01B, propriété exclusive de GSK.

Invectys conclut un accord de recherche avec Personalis

Publié le 12 septembre 2019
Invectys conclut un accord de recherche avec Personalis

Personalis, société spécialisée en génomique du cancer, vient de signer un accord de recherche avec Invectys, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement de thérapies innovantes en immuno-oncologie. Selon les termes de cet accord, Personalis va fournir de nouvelles signatures d’immunogénétique tumorale afin de faciliter la découverte de biomarqueurs chez des patients atteints de leucémie lymphoïde chronique (LLC), inclus dans un essai clinique de phase II.

Inotrem lève 39 M€ pour développer des traitements innovants dans l’immunothérapie

Publié le 12 septembre 2019
Inotrem lève 39 M€ pour développer des traitements innovants dans l’immunothérapie

Inotrem, une société de biotechnologie spécialisée dans le contrôle de la réponse immunitaire lors de maladies inflammatoires aigües et chroniques, vient d’annoncer avoir levé 39 millions d’euros lors d’un tour de financement de série B, mené par l’investisseur de renommée mondiale Morningside Venture, rejoint par Invus avec la participation des investisseurs historiques Andera Partners, Sofinnova Partners et BiomedInvest.

Daiichi Sankyo : recrutement de patients terminé pour l’essai mondial CLEAR Cardiovascular Outcomes portant sur l’acide bempédoïque

Publié le 12 septembre 2019
Daiichi Sankyo : recrutement de patients terminé pour l'essai mondial CLEAR Cardiovascular Outcomes portant sur l'acide bempédoïque

Daiichi Sankyo vient d’annoncer la finalisation du recrutement des patients participant à l’essai CLEAR Cardiovascular Outcomes. Cet essai sert à évaluer si le traitement par acide bempédoïque réduit le risque d’événements cardiovasculaires chez les patients atteints – ou présentant un risque élevé – de maladie cardiovasculaire, et possédant des antécédents d’événements indésirables avec les statines limitant l’utilisation ou la dose d’une thérapie par statines.

Co-Immune : l’intelligence collective face aux enjeux contemporains de la vaccination

Publié le 12 septembre 2019
Co-Immune : l’intelligence collective face aux enjeux contemporains de la vaccination

L’ONG Just One Giant Lab (JOGL), nouvelle plateforme de recherche et d’innovation ouverte et participative, lancera officiellement le programme « Co-Immune », le 14 septembre 2019, avec le soutien de Sanofi. Ce programme vise à relever les défis contemporains liés à la vaccination en s’appuyant sur l’intelligence collective, le numérique et l’open data. La soirée de lancement officiel sera ouverte au public et se déroulera au Centre de Recherches Interdisciplinaires (CRI), à Paris, de 18h à 21h.

Maladies auto-immunes : Domain Therapeutics investit dans Ermium Therapeutics

Publié le 11 septembre 2019
Maladies auto-immunes : Domain Therapeutics investit dans Ermium Therapeutics

Domain Therapeutics, société biopharmaceutique spécialisée dans la découverte et le développement de nouvelles molécules thérapeutiques ciblant les récepteurs transmembranaires pour des indications en neurologie, oncologie et maladies rares, a annoncé aujourd’hui qu’elle investira jusqu’à 3 millions d’euros dans Ermium Therapeutics.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents