Edition du 16-05-2021

Accueil » Diabète » Industrie » Produits

Adocia : résultats préliminaires positifs pour BioChaperone® Pramlintide Insulin dans le diabète de type 1

Publié le vendredi 7 septembre 2018

Adocia : résultats préliminaires positifs pour BioChaperone® Pramlintide Insulin dans le diabète de type 1Adocia vient d’annoncer  les résultats préliminaires positifs de pharmacodynamie et de sécurité pour une étude de Phase 1 de BioChaperone Pramlintide Insulin (« BC Pram Ins »), sa co-formulation prête à l’emploi de pramlintide et d’insuline humaine.

La technologie propriétaire BioChaperone® permet la solubilisation et la stabilisation, dans une solution aqueuse à pH neutre, du pramlintide, le seul analogue d’amyline approuvé par la FDA pour le traitement du diabète. BioChaperone permet ainsi le développement de la première combinaison à ratio fixe de pramlintide et d’insulines prandiales dans le but d’améliorer le contrôle glycémique postprandial.

« Ces résultats sont encourageants et confirment qu’une co-formulation de pramlintide et d’insuline humaine permet de reproduire la réduction marquée de la glycémie postprandiale observée dans des études précédentes où le pramlintide et l’insuline avaient été injectés séparément, » commente le Dr Matt Riddle, Professeur de Médecine, à l’Oregon Health and Science University, Département d’Endocrinologie, Diabète et Nutrition. “En mimant la co-sécrétion normale d’amyline et d’insuline au moment des repas, cette combinaison 2-en-1 a le potentiel de répondre au besoin médical persistant d’un meilleur contrôle glycémique au moment des repas pour les personnes avec un diabète.”

Dans cet essai randomisé, en double aveugle, contrôlé par un comparateur actif, à trois périodes en cross-over, 24 participants avec un diabète de type 1 ont reçu de manière aléatoire une séquence de trois traitements, administrés au moment de la prise d’un repas mixte standardisé. L’objectif de cette étude était d’investiguer les profils pharmacocinétique, pharmacodynamique et la sécurité et la tolérabilité d’une administration en dose unique de BC Pram Ins (contenant 7.5U d’insuline and 45 µg de pramlintide), comparés d’une part, à ceux obtenus après des injections séparées et simultanées d’insuline humaine (7.5U, Humulin®, Eli Lilly) et de pramlintide (45 µg, Symlin®, AstraZeneca), et d’autre part à ceux obtenus après une injection de l’analogue d’insuline à action rapide lispro (7.5U, Humalog®, Eli Lilly).

Le traitement avec BC Pram Ins a résulté en une réduction statistiquement significative de 97% de l’excursion glycémique pendant les deux premières heures, comparé à Humalog (Mean(±SD) DeltaAUCGIR 0_2h = 4 (63) mg*h/dL vs. 126 (74) mg*h/dL; p<0.0001) et à un contrôle glycémique postprandial similaire à celui des injections séparées de Humulin et Symlin (LS- Mean DeltaAUCGIR 0_2h = 21 (66) mg*h/dL, n.s.).

« Notre avancée majeure consiste à permettre la co-formulation de pramlintide et d’insuline humaine tout en conservant leurs bénéfices synergiques connus, dans un seul produit à injecter au moment du repas et prévu pour être aussi simple à utiliser qu’une insuline prandiale, » commente le Dr Olivier Soula, Directeur Général Délégué et Directeur R&D d’Adocia, « Sur la base de ces premiers résultats cliniques convaincants, nous nous réjouissons de poursuivre ce projet, et préparons des études cliniques supplémentaires. »

En utilisant l’acétaminophène comme marqueur de la vidange gastrique, cette étude a également montré que BC Pram Ins et Symlin + Humulin résultaient en un ralentissement similaire de la vidange gastrique, comparés à Humalog. Ce ralentissement est un effet connu et attendu du pramlintide, nécessaire à un lissage de l’absorption du glucose généré par le repas, et permettant la réduction de l’excursion glycémique postprandiale ; cet effet est donc préservé dans la formulation BC Pram Ins. Il est établi que la vidange gastrique est anormalement rapide chez les personnes avec un diabète de type 1, et que le pramlintide permet de rétablir une vidange gastrique plus lente et plus physiologique.

Tous les traitements ont été bien tolérés. Notamment, le nombre global d’hypoglycémies était similaire entre les traitements (BC Pram Ins: n=4; Symlin + Humulin: n=3; Humalog: n=3) et aucune alerte quant à des effets secondaires gastro-intestinaux n’a été rapportée. A titre de rappel, des hypoglycémies et des effets secondaires gastro-intestinaux ont été précédemment associés à l’utilisation clinique de Symlin®.

La comparaison des profils pharmacocinétiques du pramlintide et de l’insuline humaine après l’injection d’une dose unique de BC Pram Ins par rapport aux injections séparées de Humulin et Symlin était un objectif supplémentaire de cette étude. Ces résultats seront publiés séparément.

Adocia était le promoteur de cette étude, qui a été réalisée par Profil Neuss en Allemagne.

Source : Adocia








MyPharma Editions

Genomic Vision annonce la poursuite de son partenariat avec Sanofi

Publié le 14 mai 2021
Genomic Vision annonce la poursuite de son partenariat avec Sanofi

Genomic Vision, société de biotechnologie qui développe des outils et des services dédiés à l’analyse et au contrôle des modifications du génome, vient d’annoncer avoir terminé avec succès le premier volet d’un accord de recherche en trois parties pour la caractérisation génétique des banques de cellules de Sanofi.

Cellectis et Sanofi s’associent pour utiliser l’alemtuzumab en tant qu’agent lymphodéplétant pour les CAR-T allogéniques

Publié le 12 mai 2021
Cellectis et Sanofi s’associent pour utiliser l’alemtuzumab en tant qu’agent lymphodéplétant pour les CAR-T allogéniques

Cellectis, une société biopharmaceutique de phase clinique spécialisée dans le développement d’immunothérapies fondées sur les cellules CAR-T allogéniques ingéniérées (UCART) et Sanofi, ont annoncé la signature d’un partenariat et d’un contrat d’approvisionnement concernant l’alemtuzumab, un anticorps monoclonal anti-CD52, qui sera utilisé dans le cadre du régime de lymphodéplétion dans certains essais cliniques propriétaires de Cellectis évaluant les cellules UCART.

Ipsen exerce son option de licence et rejoint Exelixis dans le développement de Cabometyx® pour les patients atteints de cancer de la thyroïde

Publié le 12 mai 2021
Ipsen exerce son option de licence et rejoint Exelixis dans le développement de Cabometyx® pour les patients atteints de cancer de la thyroïde

Ipsen a annoncé aujourd’hui avoir exercé son option de collaboration avec Exelixis dans l’étude pivotale de Phase III COSMIC-311. L’étude COSMIC-311 évalue Cabometyx® (cabozantinib) 60 mg par rapport à un placebo chez des patients atteints d’un cancer de la thyroïde différencié (DTC) réfractaire à l’iode radioactif ayant progressé après un à deux traitements antérieurs ciblant le récepteur du facteur de croissance de l’endothélium vasculaire (VEGFR)2.

Genfit : mise à jour du portefeuille de produits et lancement de nouveaux programmes cliniques

Publié le 12 mai 2021
Genfit : mise à jour du portefeuille de produits et lancement de nouveaux programmes cliniques

Genfit , société biopharmaceutique de phase avancée engagée dans l’amélioration de la vie des patients atteints de maladies hépatiques et métaboliques, vient d’annoncer un recentrage de ses activités de R&D sur l’Acute on Chronic Liver Failure (ACLF) et les maladies cholestatiques.

Nanobiotix s’associe à Lianbio pour le développement et la commercialisation de NBTXR3 en Chine et sur plusieurs marchés asiatiques

Publié le 12 mai 2021
Nanobiotix s'associe à Lianbio pour le développement et la commercialisation de NBTXR3 en Chine et sur plusieurs marchés asiatiques

Nanobiotix, société française de biotechnologie, pionnière des approches fondées sur la physique pour élargir les possibilités de traitement des patients atteints de cancer, a annoncé un partenariat avec LianBio, société de biotechnologie dédiée à la mise à disposition de médicaments innovants pour les patients de Chine et sur les principaux marchés asiatiques, afin de développer et de commercialiser le principal produit-candidat de Nanobiotix, NBTXR3, potentiel premier produit de la catégorie des radio-enhancers, en Chine élargie (Chine continentale, Hong Kong, Taïwan et Macao), en Corée du Sud, à Singapour et en Thaïlande.

Pherecydes Pharma étend son portefeuille de brevets avec un nouveau brevet accordé à Hong Kong

Publié le 11 mai 2021
Pherecydes Pharma étend son portefeuille de brevets avec un nouveau brevet accordé à Hong Kong

Pherecydes Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans la phagothérapie de précision destinée à traiter les infections bactériennes résistantes et/ou compliquées, a annoncé l’accord des autorités de Hong-Kong pour la délivrance d’un brevet pour ses phages anti-Pseudomonas Aeruginosa sur ce territoire.

Iktos et Facio Therapies vont collaborer en utilisant l’IA pour la conception de traitements de la dystrophie facio-scapulo-humérale

Publié le 11 mai 2021
Iktos et Facio Therapies vont collaborer en utilisant l’IA pour la conception de traitements de la dystrophie facio-scapulo-humérale

Iktos, société spécialisée dans l’intelligence artificielle pour la conception de nouveaux médicaments, et Facio Therapies, société de découverte et développement de médicaments axée sur la mise au point de traitements pour la dystrophie facio-scapulo-humérale (FSH), ont annoncé leur entrée en collaboration pour appliquer la technologie d’intelligence artificielle (IA) de modélisation générative d’Iktos dans l’un des programmes de découverte de médicaments de Facio.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents