Edition du 17-05-2022

Agences sanitaires: le grand ménage a commencé

Publié le jeudi 7 janvier 2010

C’est passé tout à fait inaperçu: en pleine débâcle du vaccin H1N1, le gouvernement a décidé de fusionner l’AFSSA (Agence française de la sécurité alimentaire) et l’AFSSET (Agence française de la sécurité de l’environnement et du travail). De ce mariage naîtra le 1er juillet prochain l’ANSSAET, un nouveau bébé sur qui se penchent déjà beaucoup de fées…  pas toujours bienveillantes.

 Trop d’agences sanitaires? Evidemment! Des compétences enchevêtrées, des périmètres plutôt flous. Résultat: une certaine cacophonie et, côté opinion publique, l’impression qu’un chat n’y retrouve pas ses petits. Un exemple pour tout comprendre, celui des eaux de baignade. L’eau de consommation est du ressort de l’AFSSA. Mais la qualité des eaux de baignade est du domaine de l’AFSSET. Une histoire d’eau de plus… Tout cela serait presque clair si, pour des motifs de santé publique, les arrêtés n’étaient pas publiés par les préfets (le seront-ils par les Agences régionales de santé, à partir du 1er juillet prochain? A voir…). Et si bien sûr, la Direction générale de la santé décide d’intervenir, c’est alors le ministère de la Santé qui entre dans la danse.

 Vous suivez toujours? Mieux encore, on a vu que dans la rocambolesque affaire de la grippe A, le ministère de l’Intérieur avait compétence pour organiser (hum…) certains aspects de la campagne de vaccination. Que dire encore des autres autorités de santé qui restent bien décidées à ne pas faire tapisserie, surtout lorsqu’elles doivent mettre la main au portefeuille: l’assurance maladie a elle aussi son mot à dire, et le CEPS (Comité économique des produits de santé) plutôt discret, n’est cependant pas inerte, loin d’en faut. Enjeux: la fixation des prix des médicaments, des vaccins et des dispositifs médicaux.

Ah, il en manquait encore deux sur la piste de danse: l’AFSSAPS (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) et la HAS (Haute autorité des produits de santé). Ce qui avait commencé par un aimable menuet se termine par un rock endiablé. Vous suivez toujours? Bravo!

Pour y voir un peu plus clair, le gouvernement a donc commencé à faire le ménage: il faut dire que l’entrée en vigueur de la loi HPST (dont tous les décrets d’application ne sont pas encore pris…) peut compliquer l’action de cette myriade d’agences et d’autorités de santé: la mise en place des ARS (Agences régionales de santé) n’a, par exemple, pas été du goût de l’assurance maladie (UNCAM) qui n’a pas manqué de faire savoir son désaccord et son inquiétude sur le sort des CRAM (Caisses régionales d’assurance maladie). Vous êtes toujours là? Encore bravo!

 Le meilleur est pour la fin: le gouvernement a pour ambition -tout à fait pertinente d’ailleurs- d’aboutir à la création d’une FDA (Food and drug administration) à la française. L’autorité sanitaire suprême des Etats-Unis fait rêver les Français. Enfin, certains. D’autres, moins: comment ne pas craindre en effet que le regroupement de deux agences ne finisse pas aboutir à la création d’une agence unique ce qui, objectivement, serait la meilleure idée que l’on ait jamais eu en matière de gouvernement de la santé publique. Regrouper sous une autorité unique les médicaments, les aliments et l’environnement, voilà qui serait enfin moderne et pertinent.

 Faut-il y croire? Certains patrons d’agence, et non des moindres, en rêvent. Il va y avoir du sport dans les vestiaires.

 Hervé Karleskind
 © www.HKconseils.com








MyPharma Editions

Thabor Therapeutics : Jérémie Mariau nommé au poste de directeur général

Publié le 17 mai 2022
Thabor Therapeutics : Jérémie Mariau nommé au poste de directeur général

Thabor Therapeutics, société développant une approche thérapeutique innovante pour les patients atteints de maladies inflammatoires chroniques des muqueuses, vient d’annoncer la nomination de Jérémie Mariau au poste de directeur général.

Maladies rares : Inserm Transfert annonce la signature d’un accord de licence avec Novartis

Publié le 17 mai 2022
Maladies rares : Inserm Transfert annonce la signature d’un accord de licence avec Novartis

Inserm Transfert vient d’annoncer la signature d’un accord de licence avec Novartis pour les travaux issus des recherches de l’équipe du Pr. Guillaume Canaud au sein de l’Institut Necker – Enfants Malade (INEM), dont l’Inserm est l’une des tutelles. Ces résultats de recherche visent à repositionner l’Alpelisib dans des indications de syndrome de CLOVES afin de soigner et soulager les patients atteints de cette maladie, prioritairement les jeunes enfants ayant des formes sévères.

2022 : essai transformé pour la Recherche Clinique

Publié le 17 mai 2022
2022 : essai transformé pour la Recherche Clinique

Le 20 mai célèbre la Journée internationale des essais cliniques. La recherche clinique représente des milliers de femmes et d’hommes qui conçoivent et transforment un concept en médicaments, vaccins, dispositifs médicaux « actifs », Appli « thérapeutiques » et qui en évaluent l’efficacité et la tolérance pour l’humain. La recherche clinique contribue quotidiennement à la qualité et à l’espérance de vie des patients dans le monde entier.

Deinove atteint les premiers jalons du projet Boost-ID, sélectionné dans le cadre du plan France Relance

Publié le 17 mai 2022
Deinove atteint les premiers jalons du projet Boost-ID, sélectionné dans le cadre du plan France Relance

Deinove, société de biotechnologie française pionnière dans l’exploration et l’exploitation de la biodiversité bactérienne pour relever le défi urgent et planétaire de la résistance aux antimicrobiens, a annoncé avoir atteint les premiers objectifs et jalons fixés dans le projet Boost-ID (Bacteria Optimum Output Screening Tool for treating Infectious Diseases), sélectionné début 2021 par le plan […]

Sanofi : résultats positifs pour Sarclisa® en association dans le myélome multiple

Publié le 16 mai 2022
Sanofi : résultats positifs pour Sarclisa® en association dans le myélome multiple

Sanofi a annoncé que les derniers résultats de l’essai clinique IKEMA de phase III évaluant Sarclisa® (isatuximab) en association avec le carfilzomib et la dexaméthasone (Kd) montrent que cette association thérapeutique a permis d’obtenir une survie médiane sans progression de 35,7 mois (Hazard Ratio [HR] 0,58 ; intervalle de confiance [IC] à 95 % : 25,8 à 44,0 ; n=179), comparativement à 19,2 mois chez les patients ayant reçu le traitement Kd seulement (IC à 95 % : 15,8 à 25,1 ; n=123), selon l’évaluation réalisée par un comité indépendant.

Nicox annonce une nouvelle structure de gouvernance

Publié le 16 mai 2022
Nicox annonce une nouvelle structure de gouvernance

Nicox, société internationale spécialisée en ophtalmologie, a annoncé que son Conseil d’administration a décidé le 13 mai 2022 de nommer Andreas Segerros Directeur Général de Nicox à effet du 1er juin 2022 suite à sa décision de mettre fin au mandat de Michele Garufi, co-fondateur de Nicox et Président Directeur Général depuis sa création en 1996. Michele Garufi restera membre du Conseil d’administration.

COVID-19 : Valneva reçoit de la Commission Européenne un avis d’intention de résiliation de son contrat de fourniture de vaccins

Publié le 16 mai 2022
COVID-19 : Valneva reçoit de la Commission Européenne un avis d’intention de résiliation de son contrat de fourniture de vaccins

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé avoir reçu de la Commission Européenne un avis d’intention de résiliation de l’accord de fourniture de son candidat vaccin inactivé à virus entier contre la COVID-19, VLA2001.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents