Edition du 13-04-2021

Alain Benoît, Patrick Couvreur et José-Alain Sahel, lauréats de la médaille de l’innovation 2012 du CNRS

Publié le jeudi 21 juin 2012

Le physicien Alain Benoît, le pharmacien Patrick Couvreur et le biologiste José-Alain Sahel sont les lauréats de la deuxième édition de la médaille de l’innovation du CNRS, remise le 20 juin 2012 par Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Cette prestigieuse distinction récompense des personnalités dont les recherches exceptionnelles conduisent à des innovations marquantes sur le plan technologique, thérapeutique et sociétal.

En récompensant Alain Benoît, Patrick Couvreur et José-Alain Sahel par la médaille de l’innovation, « le CNRS souhaite rendre hommage à trois scientifiques de grande renommée dont les travaux témoignent d’une vision très ouverte de la recherche et font résolument le lien entre plusieurs disciplines. Ils aboutissent à des innovations technologiques et contribuent au progrès social, » explique Alain Fuchs, président du CNRS.

Le jury 2012 se compose du directoire, des directeurs d’institut et du directeur de l’innovation et des relations avec les entreprises du CNRS, des présidents des alliances de recherche, d’un représentant du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, de personnalités du monde de l’entreprise et du monde de la recherche.

Trois lauréats pour cette deuxième édition

Alain Benoît, 63 ans, est directeur de recherche CNRS à l’Institut Néel (CNRS) à Grenoble. Ce spécialiste de la physique des solides à très basses températures a mis au point des précédés technologiques qui permettent de refroidir les instruments de détection utilisés dans les missions spatiales afin d’en augmenter leurs performances. Plus on se rapproche de la limite du zéro absolu (0 kelvin, soit -273,15°C), plus les instruments spatiaux sont efficaces.

Alain Benoit a mis au point un dispositif de refroidissement exceptionnel, le cryostat à dilution, que l’on retrouve désormais dans toute sorte d’instruments. La caméra HFI du satellite cosmologique Planck détient par exemple le record de froid pour un instrument spatial, avec un cryostat refroidi pendant plus de deux ans à -273,05°C. Ses inventions sont protégées par trois brevets.

 Patrick Couvreur, 62 ans, est professeur à l’Université Paris-Sud à l’Institut Galien Paris Sud (Université Paris-Sud/CNRS) à Châtenay-Malabry et titulaire de la chaire d’innovation technologique du Collège de France (2009-2010). Ce spécialiste des nanotechnologies médicales a mené des recherches qui l’ont conduit à concevoir des nouveaux systèmes d’administration et de vectorisation des médicaments.

Auteur de 450 publications de recherche et dépositaire d’une cinquantaine de brevets, il a participé à la fondation de la société BioAlliance en 1997. Celle-ci emploie aujourd’hui plus de soixante salariés et vient d’entamer la dernière phase d’essais cliniques d’un nano médicament2 pour le traitement d’un cancer du foie. Sa dernière découverte est un nouveau vecteur, le squalène, un lipide naturel et biocompatible.

L’idée n’est plus d’enfermer le principe actif dans une capsule mais de l’accrocher par une liaison chimique sur le squalène. Il pourrait ainsi devenir un moyen générique d’administrer toute sorte de médicaments, comme des antibiotiques et des anticancéreux. Patrick Couvreur a créé une nouvelle entreprise, Medsqual, pour développer ce concept.

 José-Alain Sahel, 57 ans, est professeur à l’UPMC et à l’University College London, chef de service d’ophtalmologie au Centre hospitalier national d’ophtalmologie des Quinze-Vingts et à la Fondation ophtalmologique Rothschild, ainsi que directeur de l’Institut de la vision (UPMC/CNRS/Inserm) à Paris.

Spécialiste de la vision, ses travaux sur les mécanismes physiologiques et pharmacologiques de survie des cellules de la rétine l’ont conduit à avancer de nouvelles solutions thérapeutiques pour plusieurs causes de cécité. Chercheur et innovateur, tout autant que médecin, il est co-auteur de vingt-deux brevets issus de ses recherches et de plus de 250 publications.

Au cours de sa carrière, son équipe a notamment conduit le premier essai de la rétine artificielle sur l’homme en Europe et a identifié une protéine qui permet de préserver la vision centrale. Il explore aujourd’hui une nouvelle discipline : l’optogénétique. Il s’agit d’introduire dans la rétine un gène, issu d’une algue, qui stimule la production d’une protéine sensible à la lumière. Il a co-fondé plusieurs start-up, dont, en 2005, Fovea Pharmaceuticals. Cette société a pour objectif d’identifier et de modéliser des cibles cellulaires et moléculaires pour cribler des molécules déjà utilisées en médecine ou nouvelles, qui permettraient d’éviter la cécité liée à des pathologies rétiniennes sévères. Elle est devenue en 2009 la division ophtalmologique de Sanofi.

Source : CNRS








MyPharma Editions

AlgoTherapeutix nomme Edmund Harrigan et Scott Byrd à son Conseil d’Administration

Publié le 12 avril 2021
AlgoTherapeutix nomme Edmund Harrigan et Scott Byrd à son Conseil d’Administration

Fondée en 2018 pour inventer les traitements topiques de douleurs complexes, AlgoTherapeutix développe ATX01 dans les Neuropathies Périphériques Induites par la Chimiothérapie. Après la récente levée de fonds de Série A, et au moment où ATX01 entre en phase clinique de développement, AlgoTherapeutix renforce son Conseil d’Administration avec l’arrivée de deux éminents spécialistes du secteur.

Tollys : le Dr Amina Zinaï nommée directrice du développement clinique

Publié le 12 avril 2021
Tollys : le Dr Amina Zinaï nommée directrice du développement clinique

Tollys, une société biopharmaceutique qui développe le TL-532, la première immunothérapie anticancéreuse basée sur un agoniste synthétique spécifique du récepteur Toll-like 3 (TLR3), a annoncé la nomination du Dr Amina Zinaï en tant que directrice du développement clinique. Le Dr Nasser Azli conserve son poste de directeur médical.

Sanofi acquiert Tidal Therapeutics, une biotech spécialisée dans l’ARNm

Publié le 12 avril 2021
Sanofi acquiert Tidal Therapeutics, une biotech spécialisée dans l'ARNm

Sanofi vient d’annoncer l’acquisition de Tidal Therapeutics, société de biotechnologie spécialisée dans le développement préclinique d’agents thérapeutiques qui font appel à une technologie ARNm unique de reprogrammation in vivo des cellules immunitaires. Cette nouvelle plateforme technologique va accroître les capacités de recherche de Sanofi dans les domaines de l’immuno-oncologie et des maladies inflammatoires, et présente un fort potentiel d’application à d’autres maladies.

Calixar investit 1 million d’euros dans un pipeline de cibles à fort potentiel thérapeutique

Publié le 12 avril 2021
Calixar investit 1 million d’euros dans un pipeline de cibles à fort potentiel thérapeutique

Calixar, société de biotechnologie spécialisée depuis plus de 10 ans dans l’isolement de protéines membranaires natives et fonctionnelles, a annoncé investir un million d’euros dans la création d’un pipeline de cibles et d’antigènes à fort potentiel thérapeutique. Cet investissement stratégique, soutenu par Bpifrance, permettra à la société de devenir le partenaire incontournable et exclusif en cibles thérapeutiques natives et fonctionnelles (RCPGs, canaux ioniques, transporteurs, récepteurs, antigènes viraux, …) pour les industries pharmaceutiques et biotechnologiques.

Sanofi : des données cliniques intermédiaires valident le profil « non-alpha » de THOR-707, sa nouvelle IL-2 expérimentale

Publié le 9 avril 2021
Sanofi : des données cliniques intermédiaires valident le profil « non-alpha » de THOR-707, sa nouvelle IL-2 expérimentale

Sanofi a annoncé que les données intermédiaires d’un premier essai chez l’homme évaluant l’innocuité, l’activité thérapeutique et la dose maximale tolérable de THOR-707 (SAR444245), une interleukine-2 (IL-2) non-alpha hautement différenciée expérimentale, en monothérapie et en association avec un anti-PD-1, seront présentés dans le cadre d’une séance de posters de dernière minute au Congrès annuel de l’American Association for Cancer Research (AACR), qui comprendra des données supplémentaires mises à jour.

Microbiologie : dans les coulisses du site Merck à Molsheim avec la campagne Microbiotiful

Publié le 9 avril 2021
Microbiologie : dans les coulisses du site Merck à Molsheim avec la campagne Microbiotiful

Le groupe de sciences et technologies allemand Merck dispose de 11 sites d’activités en France, dont 7 de production. Son site de Molsheim en Alsace est le plus important en termes d’effectif et de chiffre d’affaires (le groupe a d’ailleurs annoncé en mars un nouvel investissement dédié de 25 millions d’euros). Il appartient à la branche Life Science, division dédiée au développement, à la production et à la commercialisation de produits et services pour l’industrie des sciences de la vie. Pour sensibiliser à ses métiers et valoriser son expertise, Merck France lance la campagne Microbiotiful.

Teva : AMM européenne pour Seffalair® Spiromax® et BroPair® Spiromax®

Publié le 8 avril 2021
Teva : AMM européenne pour Seffalair® Spiromax® et BroPair® Spiromax®

Teva Pharmaceuticals Europe a annoncé avoir reçu l’autorisation de mise sur le marché de l’UE pour Seffalair Spiromax et son homologue BroPair Spiromax (xinafoate de salmétérol/propionate de fluticasone, en doses de 12,75/100 et 12,75/202 microgrammes) comme traitement d’entretien de l’asthme chez les adultes et les adolescents de plus de 12 ans. Les premiers lancements sont prévus au Portugal, en Suisse, en Espagne et au Royaume-Uni.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents