Edition du 13-04-2021

Accueil » Cancer » Et aussi » Médecine

Radiothérapie : l’INCa publie un rapport sur la situation en France en 2011

Publié le jeudi 21 juin 2012

Ce rapport présente une analyse par l’INCa de la situation de la radiothérapie en France en 2011, ainsi que ses principales évolutions depuis 2007. Il vient compléter le rapport de l’Observatoire annuel de la radiothérapie et propose des recommandations et perspectives d’actions.

L’offre de soins en radiothérapie est, en France, avec 172 centres répartis sur le territoire national, parmi les plus importantes au niveau européen (2e avec l’Italie derrière l’Allemagne). Le parc national de radiothérapie est constitué de 426 accélérateurs, avec une croissance régulière de ces appareils de 3 % par an depuis 2006.

Qualité et sécurité des traitements

Les équipements exigibles au titre de la qualité et de la sécurité des traitements sont désormais tous disponibles dans les centres de radiothérapie en 2011. Toutefois, le taux de mise en œuvre de ces dispositifs diffère. Ainsi, la quasi-totalité des centres de radiothérapie disposent d’au moins un équipement de dosimétrie in vivo et d’un logiciel de double calcul des unités moniteurs fin 2010. En revanche, plus d’un centre sur quatre possède un logiciel de double calcul qui ne répond pas aux recommandations de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM, ex-Afssaps).

La radiothérapie conformationnelle tridimensionnelle, qui constitue aujourd’hui le standard de traitement, progresse avec en moyenne 88 % des traitements des centres délivrés par RTC 3D en 2010 (vs 80 % en 2009). Cette évolution devrait se confirmer en 2011. La diffusion des pratiques de haute technicité (radiothérapie par modulation d’intensité, stéréotaxie intra et extracrânienne) progresse également, mais de manière plus mesurée.

Prise en charge : le nombre de patients reste stable

Avec 174 000 patients ayant reçu un traitement de radiothérapie en 2010, le nombre de patients pris en charge reste stable. La moitié des traitements de radiothérapie concerne les deux cancers les plus fréquents, à savoir le sein chez la femme et la prostate chez l’homme. Les séances sont en moyenne de 20 par patient. Ce nombre est, pour la première fois depuis 2007, en diminution. Plusieurs études internationales confirment l’intérêt de nouveaux schémas thérapeutiques qui permettent de délivrer des doses moins importantes avec un nombre de séances réduit.

Quatre recommandations principales

A partir de ces données, quatre grandes recommandations ont été formulées afin de continuer à progresser en termes de qualité et de sécurité des traitements et de réduire les disparités régionales :

– Finaliser l’implémentation nationale de l’utilisation de la dosimétrie in vivo et de logiciels de double calcul marqués CE selon les recommandations de l’ANSM. Ces deux dispositions devraient être effectives mi-2012.

– Accentuer le déploiement de l’accès territorial aux techniques de RCMI, et encourager le développement d’une offre régionale pour les pratiques de haute technicité (AVMI, stéréotaxie intra et extracrânienne, radiothérapie peropératoire des cancers du sein, etc.) permettant d’accompagner la mise en œuvre de traitements comportant un nombre réduit de séances.

– Établir, en lien avec les professionnels, des recommandations relatives aux conditions techniques de fonctionnement pour aider, notamment, la mise en œuvre de pratiques de haute technicité.

– Soutenir le déploiement des traitements innovants avec un nombre réduit de séances en initiant les travaux permettant de faire évoluer les financements associés.

Situation de la radiothérapie en 2011 (2.73 MB)








MyPharma Editions

AlgoTherapeutix nomme Edmund Harrigan et Scott Byrd à son Conseil d’Administration

Publié le 12 avril 2021
AlgoTherapeutix nomme Edmund Harrigan et Scott Byrd à son Conseil d’Administration

Fondée en 2018 pour inventer les traitements topiques de douleurs complexes, AlgoTherapeutix développe ATX01 dans les Neuropathies Périphériques Induites par la Chimiothérapie. Après la récente levée de fonds de Série A, et au moment où ATX01 entre en phase clinique de développement, AlgoTherapeutix renforce son Conseil d’Administration avec l’arrivée de deux éminents spécialistes du secteur.

Tollys : le Dr Amina Zinaï nommée directrice du développement clinique

Publié le 12 avril 2021
Tollys : le Dr Amina Zinaï nommée directrice du développement clinique

Tollys, une société biopharmaceutique qui développe le TL-532, la première immunothérapie anticancéreuse basée sur un agoniste synthétique spécifique du récepteur Toll-like 3 (TLR3), a annoncé la nomination du Dr Amina Zinaï en tant que directrice du développement clinique. Le Dr Nasser Azli conserve son poste de directeur médical.

Sanofi acquiert Tidal Therapeutics, une biotech spécialisée dans l’ARNm

Publié le 12 avril 2021
Sanofi acquiert Tidal Therapeutics, une biotech spécialisée dans l'ARNm

Sanofi vient d’annoncer l’acquisition de Tidal Therapeutics, société de biotechnologie spécialisée dans le développement préclinique d’agents thérapeutiques qui font appel à une technologie ARNm unique de reprogrammation in vivo des cellules immunitaires. Cette nouvelle plateforme technologique va accroître les capacités de recherche de Sanofi dans les domaines de l’immuno-oncologie et des maladies inflammatoires, et présente un fort potentiel d’application à d’autres maladies.

Calixar investit 1 million d’euros dans un pipeline de cibles à fort potentiel thérapeutique

Publié le 12 avril 2021
Calixar investit 1 million d’euros dans un pipeline de cibles à fort potentiel thérapeutique

Calixar, société de biotechnologie spécialisée depuis plus de 10 ans dans l’isolement de protéines membranaires natives et fonctionnelles, a annoncé investir un million d’euros dans la création d’un pipeline de cibles et d’antigènes à fort potentiel thérapeutique. Cet investissement stratégique, soutenu par Bpifrance, permettra à la société de devenir le partenaire incontournable et exclusif en cibles thérapeutiques natives et fonctionnelles (RCPGs, canaux ioniques, transporteurs, récepteurs, antigènes viraux, …) pour les industries pharmaceutiques et biotechnologiques.

Sanofi : des données cliniques intermédiaires valident le profil « non-alpha » de THOR-707, sa nouvelle IL-2 expérimentale

Publié le 9 avril 2021
Sanofi : des données cliniques intermédiaires valident le profil « non-alpha » de THOR-707, sa nouvelle IL-2 expérimentale

Sanofi a annoncé que les données intermédiaires d’un premier essai chez l’homme évaluant l’innocuité, l’activité thérapeutique et la dose maximale tolérable de THOR-707 (SAR444245), une interleukine-2 (IL-2) non-alpha hautement différenciée expérimentale, en monothérapie et en association avec un anti-PD-1, seront présentés dans le cadre d’une séance de posters de dernière minute au Congrès annuel de l’American Association for Cancer Research (AACR), qui comprendra des données supplémentaires mises à jour.

Microbiologie : dans les coulisses du site Merck à Molsheim avec la campagne Microbiotiful

Publié le 9 avril 2021
Microbiologie : dans les coulisses du site Merck à Molsheim avec la campagne Microbiotiful

Le groupe de sciences et technologies allemand Merck dispose de 11 sites d’activités en France, dont 7 de production. Son site de Molsheim en Alsace est le plus important en termes d’effectif et de chiffre d’affaires (le groupe a d’ailleurs annoncé en mars un nouvel investissement dédié de 25 millions d’euros). Il appartient à la branche Life Science, division dédiée au développement, à la production et à la commercialisation de produits et services pour l’industrie des sciences de la vie. Pour sensibiliser à ses métiers et valoriser son expertise, Merck France lance la campagne Microbiotiful.

Teva : AMM européenne pour Seffalair® Spiromax® et BroPair® Spiromax®

Publié le 8 avril 2021
Teva : AMM européenne pour Seffalair® Spiromax® et BroPair® Spiromax®

Teva Pharmaceuticals Europe a annoncé avoir reçu l’autorisation de mise sur le marché de l’UE pour Seffalair Spiromax et son homologue BroPair Spiromax (xinafoate de salmétérol/propionate de fluticasone, en doses de 12,75/100 et 12,75/202 microgrammes) comme traitement d’entretien de l’asthme chez les adultes et les adolescents de plus de 12 ans. Les premiers lancements sont prévus au Portugal, en Suisse, en Espagne et au Royaume-Uni.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents