Edition du 22-05-2018

Alma Bio Therapeutics et Delphi Genetics renforcent leur accord sur les médicaments à base d’ADN plasmidique

Publié le mercredi 28 juin 2017

Alma Bio Therapeutics et Delphi Genetics renforcent leur accord sur les médicaments à base d’ADN plasmidiqueLa société française Alma Bio Therapeutics et l’entreprise belge Delphi Genetics ont annoncé dans un communiqué le franchissement d’une nouvelle étape dans leur partenariat stratégique pour le développement de médicaments à base d’ADN plasmidique contre les maladies auto-immunes, traitant la cause sous-jacente de l’inflammation incontrôlée.

« Il s’agit d’une alliance naturelle entre Alma, pionnier des nouvelles thérapies contre les maladies auto-immunes, et Delphi Genetics, l’un des principaux concepteurs de technologies originales pour la bioproduction d’ADN plasmidiques, de protéines recombinantes et d’anticorps », indiquent les deux sociétés.

Basée à Lyon, Alma développe des thérapies visant à guérir les maladies auto-immunes. Pour sa première application clinique, la société cible la maladie de Crohn, l’un des deux principaux types de maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI). Les traitements actuellement disponibles contre les MICI permettent seulement pour l’instant de gérer les symptômes de la maladie. Ils luttent contre l’inflammation et prolongent les intervalles entre les poussées, améliorant la qualité de vie des patients. Les traitements d’Alma vont au-delà du simple traitement des symptômes, et se concentrent sur la cause sous-jacente de la maladie auto-immune, sans affecter le fonctionnement du système immunitaire.

Alma et Delphi Genetics ont initié leur collaboration en 2014 pour développer un médicament à base d’ADN plasmidique, destiné aux études d’efficacité préclinique d’Alma. Le partenariat prévoit que Delphi Genetics produise l’ADN pour réaliser les travaux d’Alma et compléter les études réglementaires nécessaires pour soumettre un IND (Investigational New Drug).

Le pipeline d’Alma se compose d’une famille d’ADN plasmidiques codant des protéines de choc thermique (HSP – Heat Shock Protein). Les HSP sont des molécules produites par le corps humain, qui servent d’auto-antigènes aux lymphocytes T régulateurs. L’activité de pro-résolution de ces molécules a été démontrée. Les thérapies de pro-résolution sont très recherchées pour le traitement des maladies auto-immunes en raison de leur capacité à restaurer l’équilibre délicat entre les cellules saines (lymphocytes T régulateurs) et les cellules parasites (lymphocytes T effecteurs pro-inflammatoires) que le système immunitaire élimine. Activer le système immunitaire pour qu’il s’autorégule davantage représenterait une amélioration significative par rapport aux traitements existants contre les maladies auto-immunes.

Un essai de phase 1 dans la maladie de Crohn prévu au deuxième semestre 2018

La première application clinique d’Alma est la maladie de Crohn, une maladie auto-immune chronique invalidante du tube digestif et l’un des deux grands sous-types de MICI. Les MICI affectent environ 3,5 millions de personnes aux États-Unis et en Europe et leur prévalence augmente sur tous les continents (Nature Reviews: the global burden of IBD: from 2015 – 2025). La polyarthrite rhumatoïde est une autre application clinique, qui touche environ 1% de tous les Caucasiens (soit environ 7 millions de personnes en Amérique du Nord, en Afrique du Nord et en Europe).

Avec ce partenariat, Alma consolide sa position dans le secteur des MICI et entend attirer des investisseurs à plus long terme. Le lancement d’un essai clinique de phase 1 dans la maladie de Crohn est prévu au deuxième semestre 2018. Alma aura accès aux capacités de bio-production de Delphi Genetics, y compris la technologie Staby® permettant la production d’ADN plasmidique sans utilisation d’antibiotiques.

 

Source : Alma Bio Therapeutics / Delphi Genetics








MyPharma Editions

TxCell fera plusieurs présentations lors de la 1ère conférence scientifique dédiée aux Tregs

Publié le 22 mai 2018
TxCell fera plusieurs présentations lors de la 1ère conférence scientifique dédiée aux Tregs

TxCell, société qui développe des immunothérapies cellulaires basées sur des cellules T régulatrices (Tregs) pour l’inflammation, l’auto-immunité et la transplantation, a annoncé qu’elle présentera à plusieurs reprises au premier Treg Directed Therapies Summit, qui se tiendra à Boston, aux États-Unis, du 22 au 24 mai 2018.

Sensorion : le Professeur Christine Petit prend la tête du Conseil scientifique

Publié le 22 mai 2018
Sensorion : le Professeur Christine Petit prend la tête du Conseil scientifique

Sensorion, la société de biotechnologie basée à Montpellier et spécialisée dans le développement de traitements contre les maladies de l’oreille interne, a annoncé la nomination du Professeur Christine Petit, docteur en médecine et docteur es-sciences en tant que Présidente de son Conseil Scientifique.

Oncodesign : publication d’un abstract à l’occasion du 54e congrès de l’ASCO

Publié le 22 mai 2018
Oncodesign : publication d’un abstract à l’occasion du 54e congrès de l’ASCO

Oncodesign, groupe biopharmaceutique spécialisé en médecine de précision, a annoncé la publication d’un abstract présentant des résultats intermédiaires sur 12 patients pour son étude clinique utilisant son premier radiotraceur, à l’occasion du 54ème congrès mondial de l’ASCO (American Society of Clinical Oncology) à Chicago, aux États-Unis.

Médicaments pédiatriques : les derniers avis du comité de l’EMA (avril 2018)

Publié le 18 mai 2018
Médicaments pédiatriques : les derniers avis du comité de l'EMA (avril 2018)

Dans un point d’information, l’ANSM revient sur la réunion du 24-27 avril 2018 du Comité des médicaments pédiatriques (PDCO) de l’Agence européenne des médicaments (EMA). Le PDCO a rendu au cours de cette session 4 avis favorables de PIPs, dans les indications suivantes :

Oncologie : Pierre Fabre et Roche étendent leur partenariat pour développer un prototype de test diagnostic

Publié le 18 mai 2018
Oncologie : Pierre Fabre et Roche étendent leur partenariat pour développer un prototype de test diagnostic

Le groupe Pierre Fabre a annoncé l’extension de son accord de partenariat avec Roche dans le développement d’un nouveau prototype de test diagnostic en oncologie pour W0101, un anticorps conjugué (ADC). Cet ADC, découvert et développé par l’Institut de Recherche Pierre Fabre, cible le récepteur du facteur de croissance analogue à l’insuline de type 1 (IGF-1R).

Sanofi : résultats positifs de phase III pour Dupixent® dans l’eczéma chez les adolescents

Publié le 17 mai 2018
Sanofi : résultats positifs de phase III pour Dupixent® dans l'eczéma chez les adolescents

Sanofi et Regeneron ont annoncé qu’un essai pivot de phase III évaluant Dupixent® (dupilumab) dans le traitement d’adolescents (de 12 à 17 ans) souffrant de dermatite atopique modérée à sévère a atteint son critère d’évaluation principal et plusieurs critères d’évaluation secondaires importants. Une demande d’approbation réglementaire devrait être présentée aux États-Unis au 3ème trimestre 2018 pour les patients âgés de 12 à 17 ans.

Yannick Jégou élu à la Présidence de l’éco-organisme DASTRI

Publié le 17 mai 2018
Yannick Jégou élu à la Présidence de l’éco-organisme DASTRI

Yannick Jégou a succédé le 17 avril dernier à Matthieu Guéry à la présidence de DASTRI*, l’éco-organisme en charge de la collecte et du traitement des déchets de soins perforants des patients en auto-traitement et des utilisateurs d’autotests de diagnostic de maladies infectieuses transmissibles. Yannick Jégou est Directeur de la qualité au sein du laboratoire Teva Santé, et administrateur de DASTRI depuis 2012.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions