Edition du 26-09-2022

Apmonia Therapeutics annonce un financement de 2,5 M€ pour développer son principal candidat ciblant les cancers solides

Publié le jeudi 8 septembre 2022

Apmonia Therapeutics annonce un financement de 2,5 M€ pour développer son principal candidat ciblant les cancers solidesApmonia Therapeutics, une société de biotechnologie développant de nouvelles stratégies thérapeutiques basées sur des approches peptidiques, a annoncé avoir obtenu un financement non dilutif de 2,5 M€. Ce nouveau financement s’inscrit majoritairement dans le cadre du dispositif « Aide au développement Deep Tech » de Bpifrance. En incluant la précédente levée de fonds de 4 M€ annoncée en février 2022 et les premiers financements obtenus, ce sont au total plus de 8 M€ qui sont mobilisés au service du développement de la plateforme technologique d’Apmonia Therapeutics.

Une plateforme de Drug Discovery ouvrant de nouvelles perspectives thérapeutiques

Apmonia Therapeutics développe un portefeuille de candidats médicaments à base de peptides ciblant le microenvironnement tumoral et offrant de nouvelles perspectives thérapeutiques en oncologie. Les fonds obtenus dans le cadre du plan Deep Tech permettront à Apmonia Therapeutics d’accélérer ses programmes de R&D et de consolider les premiers résultats très encourageants obtenus depuis la création de la société, en vue du développement industriel de ses peptides et d’une première autorisation d’essai clinique.

« Nous sommes très heureux du soutien accordé par Bpifrance à notre projet d’innovation. Notre approche originale vise, en ciblant le microenvironnement, à renforcer la réponse immunitaire antitumorale des patients atteints de cancer. La pertinence de notre stratégie est aujourd’hui validée par l’entrée d’un premier candidat en développement préclinique réglementaire. Ce nouveau financement va nous permettre d’étoffer nos équipes et d’accélérer la montée en puissance de notre plateforme technologique en renforçant notre pipeline de produits. » se félicite le Dr. Albin Jeanne, Président d’Apmonia Therapeutics.

Apmonia Therapeutics a noué des partenariats stratégiques avec des équipes scientifiques de premier plan, en particulier avec l’Unité Mixte de Recherche MEDyC (CNRS UMR 7369) de l’Université de Reims Champagne-Ardenne (URCA), concernant plusieurs programmes visant à cibler des protéines matricellulaires, notamment en oncologie. Les protéines matricellulaires constituent en effet une famille unique de molécules situées à l’interface entre la matrice extracellulaire, les cellules cancéreuses et les facteurs de signalisation. Dès lors, ces protéines jouent un rôle clé au sein du microenvironnement tumoral et offrent de nombreuses perspectives thérapeutiques qu’Apmonia Therapeutics ambitionne aujourd’hui d’exploiter.

« Bpifrance est fier de soutenir une des pépites nationales de la Deep Tech, déjà reconnue dans le cadre du concours d’innovation i-Lab en 2020. Apmonia Therapeutics dispose d’une technologie originale et d’une équipe de direction soudée dont l’expertise est largement reconnue, et le financement aujourd’hui accordé dans le cadre du dispositif d’Aide au développement Deep Tech est destiné à couvrir les dépenses liées aux phases de recherche et développement d’un projet d’innovation de rupture avant son lancement industriel et commercial » explique Flore Simon, en charge de l’innovation au sein de la Direction Régionale Champagne-Ardenne de Bpifrance.

Le programme AP-01 : un peptide contre les tumeurs solides

Le programme initial d’Apmonia Therapeutics, nommé AP-01, consiste à utiliser un peptide (TAX2) qui agit comme un modulateur du microenvironnement tumoral, en reprogrammant les tumeurs vascularisées qui deviennent peu angiogéniques, et en activant les cellules immunitaires. Selon un mode d’action différent des approches concurrentes, le peptide TAX2 constitue une stratégie thérapeutique sélective et spécifique de l’interaction s’établissant entre la protéine TSP-1 et le récepteur CD47. En ciblant TSP-1, la technologie développée par Apmonia Therapeutics empêche CD47 d’exercer son potentiel pro-tumoral et permet de restaurer une réponse immunitaire anti-tumorale. La démonstration de l’efficacité préclinique de TAX2 sur différents modèles de cancers a confirmé la pertinence de cette voie, qui présente par ailleurs des synergies potentielles avec d’autres modalités thérapeutiques. Ainsi l’approche développée par Apmonia Therapeutics est porteuse de nombreux espoirs, notamment pour la prise en charge des tumeurs solides.

« L’originalité de l’approche scientifique développée par Apmonia Therapeutics, basée sur une approche innovante pour moduler le microenvironnement tumoral, apporte une plus-value technologique qui ouvre des perspectives très prometteuses pour une meilleure prise en charge des patients, notamment dans le domaine des cancers de l’ovaire où il existe un besoin médical insatisfait » détaille le Dr. Alexandra Leary, oncologue médicale et responsable du Laboratoire de recherche translationnelle sur les tumeurs gynécologiques à l’Institut Gustave Roussy.

Source et visuel : Apmonia Therapeutics








MyPharma Editions

Franck Fourès nommé directeur de l’Agence nationale du médicament vétérinaire

Publié le 26 septembre 2022
Franck Fourès nommé directeur de l’Agence nationale du médicament vétérinaire

Franck Fourès a été nommé directeur de l’Agence nationale du médicament vétérinaire de l’Anses par arrêté des ministres chargés de l’Agriculture et de la Santé du 29 juillet 2022. Il prendra ses fonctions le 1er novembre 2022.

La Fondation du Leem récompense 12 projets pour innover dans les parcours de santé

Publié le 26 septembre 2022
La Fondation du Leem récompense 12 projets pour innover dans les parcours de santé

Pour la troisième édition de son appel à projets sur l’innovation dans les parcours de santé, le Comité Exécutif de la Fondation du Leem a récompensé 12 lauréats avec une dotation totale de 300 000 euros.

Poxel : des résultats histologiques positifs dans la NASH lors de l’étude de phase II du PXL065

Publié le 26 septembre 2022
Poxel : des résultats histologiques positifs dans la NASH lors de l'étude de phase II du PXL065

Poxel, société biopharmaceutique au stade clinique développant des traitements innovants pour les maladies chroniques graves à physiopathologie métabolique, dont la stéatohépatite non alcoolique (NASH) et les troubles métaboliques rares, vient d’annoncer des résultats histologiques positifs de l’étude DESTINY-1 (étude d’efficacité et de sécurité de l’énantiomère R de la pioglitazone (PXL065) stabilisé par substitution au deutérium) dans la NASH.

Immunothérapie : Tollys présente au congrès OTS 2022 de nouvelles données démontrant l’activité antitumorale de son candidat TL-532

Publié le 26 septembre 2022
Immunothérapie : Tollys présente au congrès OTS 2022 de nouvelles données démontrant l’activité antitumorale de son candidat TL-532

Tollys, une société biopharmaceutique qui développe la première immunothérapie anticancéreuse basée sur un agoniste synthétique spécifique du récepteur Toll-Like 3 (TLR3), annonce aujourd’hui la présentation des données les plus récentes sur le TL-532, lors du congrès de la Oligonucleotide Therapeutics Society (OTS), à Phoenix (Arizona, Etats-Unis) le 3 octobre 2022 (poster numéro 30).

Maladies rares : lancement de la plateforme « RareSim » pour sensibiliser les professionnels de santé et réduire l’errance diagnostique

Publié le 26 septembre 2022
Maladies rares : lancement de la plateforme « RareSim » pour sensibiliser les professionnels de santé et réduire l’errance diagnostique

SimforHealth lance officiellement sa nouvelle plateforme de simulation numérique dédiée aux maladies rares. Afin de sensibiliser les professionnels de santé aux maladies rares et plus spécifiquement à la culture du doute et à la réduction de l’errance diagnostique, l’équipe de SimforHealth a répondu à l’appel à projet « Améliorer le dépistage et le retard du diagnostic » porté par Coalition Next.

Merck poursuit son développement en France avec 130M€ investis sur son site de production alsacien

Publié le 26 septembre 2022
Merck poursuit son développement en France avec 130M€ investis sur son site de production alsacien

Merck, le groupe allemand de sciences et technologies, vient d’annoncer un investissement complémentaire de 130 millions d’euros sur le site de production Life Science de Molsheim en Alsace. Ce nouvel investissement permettra un accroissement des capacités de production du site par la création d’une troisième unité de production d’assemblages à usage unique – projet Mobius®. Il conduira au recrutement de 800 nouveaux collaborateurs d’ici à 2028.

Servier accélère sa transformation digitale avec Google Cloud

Publié le 23 septembre 2022
Servier accélère sa transformation digitale avec Google Cloud

Servier, groupe pharmaceutique international, et Google Cloud annoncent une collaboration stratégique qui marque une nouvelle étape dans la transformation digitale initiée par Servier. Cet accord, centré sur l’usage de la data et de l’intelligence artificielle (IA), vise notamment à accroître les capacités d’innovation thérapeutique du Groupe au bénéfice des patients et dans le respect du cadre réglementaire applicable.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents