Edition du 27-01-2020

Aelis Farma lève 11 M€ pour accélérer le développement clinique aux Etats Unis de sa nouvelle classe de médicaments

Publié le vendredi 13 décembre 2019

Aelis Farma lève 11 M€ pour accélérer le développement clinique aux Etats Unis de sa nouvelle classe de médicamentsAelis Farma, société de biotechnologie spécialisée dans le traitement des maladies neurologiques, a annoncé aujourd’hui la finalisation d’une levée de fonds d’un montant total de 11 M€ auprès de la Région Nouvelle Aquitaine, Inserm Transfert Initiative, les fonds régionaux ACI, NACO et Aelis Innovation (un fonds d’IRDI Soridec Gestion), et Bpifrance.

La société développe une nouvelle classe de médicaments (CB1-SSi – Signaling Specific inhibitors) qui, grâce à leur mécanisme d’action innovant de ciblage spécifique de certaines voies de signalisation en aval du récepteur aux cannabinoïdes (CB1), permettent d’adresser des maladies du cerveau aujourd’hui sans traitement.

Ce financement, conjugué à 9 M€ de financement non-dilutif obtenu de la part de ses partenaires scientifiques, dont l’Institut national de la santé des Etats-Unis (NIH, NIDA), permet à Aelis Farma de finaliser à l’horizon 2020, ses premières études cliniques internationales de phase II, notamment dans le traitement de l’addiction au cannabis.

« La stratégie d’Aelis Farma repose sur une découverte de rupture en neuropharmacologie qui peut transformer la façon de traiter des pathologies neurologiques graves sans thérapies disponibles. Cette levée de fonds nous procure les moyens nécessaires pour poursuivre le développement de nos deux médicaments « first in class ». L’AEF0117, est actuellement en phase II aux Etats-Unis dans le traitement des troubles liés à l’utilisation du cannabis, enjeu de santé publique majeur dans le contexte de la légalisation progressive de cette substance. L’AEF0217 rentrera en phase clinique en 2020, pour le traitement des déficits cognitifs et notamment ceux de la trisomie 21, aujourd’hui sans traitement. Nous envisageons une autorisation de mise sur le marché américain du médicament le plus avancé, l’AEF0117, à l’horizon 2025 », déclare le Dr. Pier Vincenzo Piazza, co-fondateur et Président d’Aelis Farma.

Les inhibiteurs spécifiques de la signalisation : une nouvelle classe pharmacologique pour le traitement des maladies neurologiques

Aelis Farma a été fondée en 2014 pour développer une nouvelle classe de médicaments, les inhibiteurs spécifiques de la signalisation (SSi). Une découverte effectuée par l’équipe du Dr. Pier Vincenzo Piazza, alors directeur du Neurocentre Magendie de l’INSERM à Bordeaux, et publiée dans la revue scientifique Science[1].

Les SSi, qui n’ont jamais été testés chez l’homme auparavant, permettent d’inhiber de façon sélective l’activation pathologique d’un récepteur mais non son activité normale. Par cette modulation unique, les SSi sont actifs dans des modèles précliniques d’addiction, psychose et déficits cognitifs sans induire d’effets indésirables. C’est une différence notable avec les inhibiteurs disponibles aujourd’hui, les antagonistes, qui bloquent toute l’activité de leur cible y compris l’activité normale et physiologique induisant ainsi des effets indésirables importants.

Les CB1-SSi développés aujourd’hui par Aelis Farma ciblent le principal récepteur du système cannabinoïde, le CB1, qui est impliqué dans de nombreuses pathologies du système nerveux (addiction, psychose, déficits cognitifs) et de plusieurs organes périphériques (fibroses, myopathies, diabètes). Les CB1-SSi ont montré un excellent profil de sécurité dans les études de toxicologie chez l’animal et dans les phases I chez l’homme. Plusieurs médicaments ciblant ce récepteur ont dû être arrêtés dans le passé pour leurs effets indésirables.

Une levée de 11 M€ pour accélérer le développement clinique dans l’addiction au cannabis

La finalisation de son dernier tour de table permet à Aelis Farma de porter à 12,5 M€ le montant total des capitaux levés depuis sa création, auprès de ses investisseurs historiques, la Région Nouvelle Aquitaine, Inserm Transfert Initiative, Bpifrance, les fonds régionaux ACI et NACO et Aelis Innovation, un fonds d’IRDI Soridec Gestion.

Ces financements, avec les soutiens non dilutifs obtenus par la société (9 M€), supportent les premières études cliniques dans l’addiction au cannabis, dont les données seront disponibles à l’horizon 2020. La première étude, une phase II conduite aux Etats-Unis en collaboration avec Columbia University (NY USA), analyse les effets de l’AEF0117 sur 64 patients dépendants au cannabis. La deuxième, évalue les effets pro-psychotiques du cannabis.

Le marché du traitement des troubles liés à la consommation du cannabis est aujourd’hui en forte progression en raison de son usage récréatif croissant dans les pays développés. En France, le taux d’expérimentation du cannabis est passé de 12,7 % en 1992 à 44,8% en 2017 et 3% de la population française (18-64 ans), soit plus de 1,5 million de personnes en font un usage problématique[2].

Un portefeuille clinique diversifié, ciblant des domaines thérapeutiques émergents

Aelis Farma développe un deuxième candidat médicament, l’AEF0217 qui démarrera les essais cliniques de phase I en 2020. L’AEF0217 vise à améliorer les capacités cognitives et en particulier celles des patients souffrant de trisomie 21. Les déficits cognitifs de la trisomie, pour lesquels il n’existe à ce jour pas de traitement, ont des conséquences lourdes en termes sociaux et économiques pour les patients et leurs familles.

En développant et utilisant le premier modèle translationnel dédié à cette pathologie, Aelis Farma a montré que l’AEF0217 corrige les déficits cognitifs de souris trisomiques.

Aelis Farma dispose aussi d’une plateforme de screening qui identifie de nouveaux candidats médicaments. Compte tenu de l’implication du récepteur CB1 dans une multitude de pathologies, ces nouveaux CB1-SSi offrent à la société la possibilité de développer des traitements potentiels de certaines myopathies, fibroses et maladies métaboliques.

[1] “Pregnenolone can protect the brain from cannabis intoxication.” (Science, le 3 janvier 2014)

Source et visuel : Aelis Farma








MyPharma Editions

Sanofi finalise l’acquisition de Synthorx

Publié le 23 janvier 2020
Sanofi finalise l’acquisition de Synthorx

Sanofi a annoncé jeudi la finalisation de l’acquisition de Synthorx, une biotech américaine, pour 68 dollars en numéraire par action. Synthorx ,désormais une filiale détenue à 100% par le groupe pharmaceutique français, vient renforcer son positionnement dans les sphères de l’oncologie et de l’immunologie.

Poxel : le Docteur David E. Moller nommé au poste de Directeur Scientifique

Publié le 23 janvier 2020
Poxel : le Docteur David E. Moller nommé au poste de Directeur Scientifique

Poxel, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement de traitements innovants contre des maladies métaboliques, dont le diabète de type 2 et la stéatohépatite non alcoolique (NASH), a annoncé la nomination du Docteur David E. Moller, M.D, au poste de Directeur Scientifique.

PDC*line Pharma lève 20 millions d’euros lors d’un tour de table de série B

Publié le 22 janvier 2020
PDC*line Pharma lève 20 millions d’euros lors d’un tour de table de série B

PDC*line Pharma, une société de biotechnologie développant une nouvelle classe d’immunothérapies actives anti-cancéreuses puissantes et facilement industrialisables, a annoncé aujourd’hui avoir clôturé un tour de table de série B de 20 millions d’euros.

Janssen cherche à élargir l’utilisation de l’Imbruvica® en association avec le rituximab dans la LLC non précédemment traitée

Publié le 22 janvier 2020
Janssen cherche à élargir l'utilisation de l'Imbruvica® en association avec le rituximab dans la LLC non précédemment traitée

Janssen a annoncé la soumission d’une demande de modification de Type II auprès de l’Agence européenne des médicaments (EMA) dans le but d’élargir l’utilisation de l’IMBRUVICA® (ibrutinib) pour inclure l’ibrutinib en association avec le rituximab pour le traitement de première intention de patients atteints d’une leucémie lymphoïde chronique (LLC).

Jazz Pharmaceuticals reçoit une AMM pour Sunosi® dans l’UE

Publié le 22 janvier 2020
Jazz Pharmaceuticals reçoit une AMM pour Sunosi® dans l'UE

Jazz Pharmaceuticals vient d’annoncer que la Commission Européenne a approuvé Sunosi® (solriamfetol) pour améliorer l’éveil et réduire la somnolence diurne excessive (SDE) chez les adultes atteints de narcolepsie (avec ou sans cataplexie) ou d’un syndrome d’apnées obstructives du sommeil (SAOS) dont la SDE n’a pas été traitée de manière satisfaisante par un traitement primaire tel […]

Advanced BioDesign rejoint le consortium ENHPATHY qui va recevoir un financement de 4 millions d’euros sur 4 ans

Publié le 21 janvier 2020
Advanced BioDesign rejoint le consortium ENHPATHY qui va recevoir un financement de 4 millions d’euros sur 4 ans

Advanced BioDesign, société française de biotechnologie spécialisée dans le développement d’une nouvelle thérapie contre les cancers résistants aux chimiothérapies standards, annonce aujourd’hui qu’elle s’est associée à 27 organisations européennes académiques et industrielles, issues de 11 pays, pour former le consortium scientifique multidisciplinaire ENHPATHY.

Industrie : quatre entreprises allemandes s’engagent pour rendre l’apprentissage en France plus attractif

Publié le 21 janvier 2020
Industrie : quatre entreprises allemandes s’engagent pour rendre l’apprentissage en France plus attractif

Une belle initiative dans les secteurs de la Chimie et de la Santé se concrétise le 22 janvier 2020 : les entreprises BASF France, Bayer France, Boehringer-Ingelheim France et Merck France signeront une convention de coopération avec la Chambre Franco-Allemande de Commerce et d’Industrie pour favoriser le développement de l’apprentissage.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents