Edition du 19-10-2021

Aelis Farma lève 11 M€ pour accélérer le développement clinique aux Etats Unis de sa nouvelle classe de médicaments

Publié le vendredi 13 décembre 2019

Aelis Farma lève 11 M€ pour accélérer le développement clinique aux Etats Unis de sa nouvelle classe de médicamentsAelis Farma, société de biotechnologie spécialisée dans le traitement des maladies neurologiques, a annoncé aujourd’hui la finalisation d’une levée de fonds d’un montant total de 11 M€ auprès de la Région Nouvelle Aquitaine, Inserm Transfert Initiative, les fonds régionaux ACI, NACO et Aelis Innovation (un fonds d’IRDI Soridec Gestion), et Bpifrance.

La société développe une nouvelle classe de médicaments (CB1-SSi – Signaling Specific inhibitors) qui, grâce à leur mécanisme d’action innovant de ciblage spécifique de certaines voies de signalisation en aval du récepteur aux cannabinoïdes (CB1), permettent d’adresser des maladies du cerveau aujourd’hui sans traitement.

Ce financement, conjugué à 9 M€ de financement non-dilutif obtenu de la part de ses partenaires scientifiques, dont l’Institut national de la santé des Etats-Unis (NIH, NIDA), permet à Aelis Farma de finaliser à l’horizon 2020, ses premières études cliniques internationales de phase II, notamment dans le traitement de l’addiction au cannabis.

« La stratégie d’Aelis Farma repose sur une découverte de rupture en neuropharmacologie qui peut transformer la façon de traiter des pathologies neurologiques graves sans thérapies disponibles. Cette levée de fonds nous procure les moyens nécessaires pour poursuivre le développement de nos deux médicaments « first in class ». L’AEF0117, est actuellement en phase II aux Etats-Unis dans le traitement des troubles liés à l’utilisation du cannabis, enjeu de santé publique majeur dans le contexte de la légalisation progressive de cette substance. L’AEF0217 rentrera en phase clinique en 2020, pour le traitement des déficits cognitifs et notamment ceux de la trisomie 21, aujourd’hui sans traitement. Nous envisageons une autorisation de mise sur le marché américain du médicament le plus avancé, l’AEF0117, à l’horizon 2025 », déclare le Dr. Pier Vincenzo Piazza, co-fondateur et Président d’Aelis Farma.

Les inhibiteurs spécifiques de la signalisation : une nouvelle classe pharmacologique pour le traitement des maladies neurologiques

Aelis Farma a été fondée en 2014 pour développer une nouvelle classe de médicaments, les inhibiteurs spécifiques de la signalisation (SSi). Une découverte effectuée par l’équipe du Dr. Pier Vincenzo Piazza, alors directeur du Neurocentre Magendie de l’INSERM à Bordeaux, et publiée dans la revue scientifique Science[1].

Les SSi, qui n’ont jamais été testés chez l’homme auparavant, permettent d’inhiber de façon sélective l’activation pathologique d’un récepteur mais non son activité normale. Par cette modulation unique, les SSi sont actifs dans des modèles précliniques d’addiction, psychose et déficits cognitifs sans induire d’effets indésirables. C’est une différence notable avec les inhibiteurs disponibles aujourd’hui, les antagonistes, qui bloquent toute l’activité de leur cible y compris l’activité normale et physiologique induisant ainsi des effets indésirables importants.

Les CB1-SSi développés aujourd’hui par Aelis Farma ciblent le principal récepteur du système cannabinoïde, le CB1, qui est impliqué dans de nombreuses pathologies du système nerveux (addiction, psychose, déficits cognitifs) et de plusieurs organes périphériques (fibroses, myopathies, diabètes). Les CB1-SSi ont montré un excellent profil de sécurité dans les études de toxicologie chez l’animal et dans les phases I chez l’homme. Plusieurs médicaments ciblant ce récepteur ont dû être arrêtés dans le passé pour leurs effets indésirables.

Une levée de 11 M€ pour accélérer le développement clinique dans l’addiction au cannabis

La finalisation de son dernier tour de table permet à Aelis Farma de porter à 12,5 M€ le montant total des capitaux levés depuis sa création, auprès de ses investisseurs historiques, la Région Nouvelle Aquitaine, Inserm Transfert Initiative, Bpifrance, les fonds régionaux ACI et NACO et Aelis Innovation, un fonds d’IRDI Soridec Gestion.

Ces financements, avec les soutiens non dilutifs obtenus par la société (9 M€), supportent les premières études cliniques dans l’addiction au cannabis, dont les données seront disponibles à l’horizon 2020. La première étude, une phase II conduite aux Etats-Unis en collaboration avec Columbia University (NY USA), analyse les effets de l’AEF0117 sur 64 patients dépendants au cannabis. La deuxième, évalue les effets pro-psychotiques du cannabis.

Le marché du traitement des troubles liés à la consommation du cannabis est aujourd’hui en forte progression en raison de son usage récréatif croissant dans les pays développés. En France, le taux d’expérimentation du cannabis est passé de 12,7 % en 1992 à 44,8% en 2017 et 3% de la population française (18-64 ans), soit plus de 1,5 million de personnes en font un usage problématique[2].

Un portefeuille clinique diversifié, ciblant des domaines thérapeutiques émergents

Aelis Farma développe un deuxième candidat médicament, l’AEF0217 qui démarrera les essais cliniques de phase I en 2020. L’AEF0217 vise à améliorer les capacités cognitives et en particulier celles des patients souffrant de trisomie 21. Les déficits cognitifs de la trisomie, pour lesquels il n’existe à ce jour pas de traitement, ont des conséquences lourdes en termes sociaux et économiques pour les patients et leurs familles.

En développant et utilisant le premier modèle translationnel dédié à cette pathologie, Aelis Farma a montré que l’AEF0217 corrige les déficits cognitifs de souris trisomiques.

Aelis Farma dispose aussi d’une plateforme de screening qui identifie de nouveaux candidats médicaments. Compte tenu de l’implication du récepteur CB1 dans une multitude de pathologies, ces nouveaux CB1-SSi offrent à la société la possibilité de développer des traitements potentiels de certaines myopathies, fibroses et maladies métaboliques.

[1] “Pregnenolone can protect the brain from cannabis intoxication.” (Science, le 3 janvier 2014)

Source et visuel : Aelis Farma








MyPharma Editions

AB Science : autorisation de l’ANSM pour initier une étude avec la molécule AB8939 dans le traitement de la leucémie myéloïde aiguë

Publié le 19 octobre 2021

AB Science a annoncé avoir reçu l’autorisation de l’ANSM d’initier une étude clinique de Phase I/II (AB18001) évaluant la molécule AB8939 chez les patients atteints de leucémie myéloïde aiguë (LMA) en rechute/réfractaire et de syndrome myélodysplasique (SMD) réfractaire. Cette autorisation intervient quelques semaines seulement après avoir reçu une autorisation similaire de l’autorité de santé canadienne [1].

Noxxon annonce l’expansion prévue de l’essai de phase 1/2 NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Publié le 19 octobre 2021
Noxxon annonce l'expansion prévue de l'essai de phase 1/2 NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Noxxon Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement des traitements améliorés du cancer ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé les plans d’expansion de son étude clinique de phase 1/2 en cours sur NOX-A12 en association avec la radiothérapie chez les patients atteints de glioblastome (cancer du cerveau).

Abivax rapporte d’excellents résultats d’efficacité à long terme dans l’étude de maintenance de phase 2b d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Publié le 19 octobre 2021
Abivax rapporte d’excellents résultats d’efficacité à long terme dans l’étude de maintenance de phase 2b d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique développant de nouveaux médicaments modulant le système immunitaire afin de traiter les maladies inflammatoires, les maladies virales et le cancer, rapporte les nouveaux résultats de son étude de maintenance de phase 2b en ouvert pour le traitement de la rectocolite hémorragique (RCH) avec une administration quotidienne de 50 mg d’ABX464 par voie orale.

Pharnext : les données de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A publiées dans l’Orphanet Journal of Rare Diseases

Publié le 19 octobre 2021

Pharnext, société biopharmaceutique à un stade clinique avancé, pionnière d’une nouvelle approche de développement de combinaisons de médicaments innovantes basée sur les Big Data génomiques et l’intelligence artificielle exploitant sa plateforme de PLEOTHERAPY(TM), a annoncé la publication des données de la première étude clinique de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (« CMT1A »), l’essai PLEO-CMT, dans l’Orphanet Journal of Rare Disease (« OJRD »).

Lysogene annonce une présentation de son programme LYS- GM101 à l’occasion de L’ESGCT 2021

Publié le 19 octobre 2021
Lysogene annonce une présentation de son programme LYS- GM101 à l’occasion de L’ESGCT 2021

Lysogene, société biopharmaceutique de phase 3 s’appuyant sur une plateforme technologique de thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé qu’elle fera une présentation orale à l’occasion de la conférence annuelle virtuelle de l’ESGCT 2021 sur son candidat-médicament de thérapie génique LYS-GM101 dans la gangliosidose à GM1.

Maladies génétiques : Qarnot et l’Institut Imagine démarrent des collaborations pour optimiser la puissance de calcul et accélérer la recherche

Publié le 19 octobre 2021
Maladies génétiques : Qarnot et l’Institut Imagine démarrent des collaborations pour optimiser la puissance de calcul et accélérer la recherche

Chaque année, Qarnot choisit une grande cause en mettant gratuitement de la puissance de calcul à la disposition d’associations ou de laboratoires de recherche. En 2021, Qarnot a choisi de soutenir l’Institut Imagine, premier centre de recherche, d’enseignement et de soins dédié aux maladies génétiques, sur le campus de l’Hôpital Necker-Enfants malades.

Ipsen et Accent Therapeutics signent un accord exclusif de collaboration mondiale

Publié le 18 octobre 2021
Ipsen et Accent Therapeutics signent un accord exclusif de collaboration mondiale

Ipsen et Accent Therapeutics ont signé un accord exclusif de collaboration mondiale pour la recherche, le développement, la fabrication et la commercialisation du programme METTL3 d’Accent. Cette collaboration avec Accent Therapeutics complète les partenariats annoncés dernièrement et soutient la stratégie d’expansion d’Ipsen dans les hémopathies malignes, avec un accent particulier sur la leucémie myéloïde aiguë.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents