Edition du 12-08-2022

Argenx : avis positif du CHMP pour l’efgartigimod alfa pour le traitement des patients adultes atteints de myasthénie auto-immune généralisée dans l’UE

Publié le lundi 27 juin 2022

Argenx : avis positif du CHMP pour l’efgartigimod alfa pour le traitement des patients adultes atteints de myasthénie auto-immune généralisée dans l’UEArgenx, une société d’immunologie internationale qui s’est engagée à améliorer la vie des personnes souffrant de maladies auto-immunes graves, a annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a recommandé l’approbation par la Commission européenne (CE) de l’efgartigimod en tant que complément au traitement standard pour le traitement des patients adultes atteints de myasthénie grave généralisée (MGG) qui répondent positivement aux anticorps anti-récepteurs d’acétylcholine (AChR).

L’avis positif du CHMP est une recommandation scientifique pour l’autorisation de mise sur le marché, servant de base à la décision finale de la Commission européenne sur la demande d’argenx pour l’efgartigimod alfa. La Commission européenne devrait rendre sa décision dans les 60 jours suivant la recommandation du CHMP, qui sera ensuite applicable aux 27 États membres de l’Union européenne, en plus de l’Islande, de la Norvège et du Liechtenstein.

« Le paysage thérapeutique actuel de la MGg en Europe laisse de nombreux patients atteints d’une maladie grave avec des symptômes insuffisamment contrôlés qui diminuent considérablement leur qualité de vie. Les soignants et l’équipe médical ont bien conscience du besoin de nouvelles alternatives de traitement ciblées sur la biologie de la maladie », a déclaré Dr. Anthony Béhin, Neurologue agréé à l’Institut de Myologie, La Pitié Salpêtrière, Paris. « En tant que neurologue spécialiste de cette pathologie et amené à rencontrer régulièrement de patients qui vivent avec cette maladie chronique invalidante, l’avis positif du CHMP sur l’efgartigimod alfa représente une avancée importante vers une nouvelle alternative de traitement pour ces patients en Europe. »

La demande d’AMM d’efgartigimod alfa est basée sur les résultats de l’essai pivot de phase 3 ADAPT, publiés dans le numéro de juillet 2021 de The Lancet Neurology. L’essai ADAPT a satisfait à son critère d’évaluation principal, démontrant qu’un nombre significativement plus élevé de patients atteints de MGg, positifs aux anticorps anti-récepteurs de l’acétylcholine (AChR) répondaient au traitement par efgartigimod alfa sur le score de l’activité de la vie quotidienne de la myasthénie auto-immune généralisée (Myasthenia Gravis Activities of Daily Living, MG-ADL) par rapport au placebo (68 % contre 30 %, p < 0,0001). Les patients répondeurs étaient définis comme présentant une réduction d’au moins deux points sur le score MG-ADL maintenue pendant au moins quatre semaines consécutives pendant le premier cycle de traitement.

Il y avait en outre significativement plus de répondeurs sur l’échelle quantitative de la myasthénie auto-immune généralisée (QMG) après le traitement par efgartigimod alfa par rapport au placebo (63 % contre 14 %, p < 0,0001). Les répondeurs étaient définis comme présentant une réduction d’au moins trois points sur le score QMG maintenue pendant au moins quatre semaines consécutives pendant le premier cycle de traitement.

L’efgartigimod a présenté un profil de sécurité démontré dans l’essai clinique ADAPT. Les effets indésirables les plus fréquemment signalés ont été les infections des voies respiratoires supérieures (10,7 % après le traitement par l’efgartigimod contre 4,8 % pour le placebo) et les infections des voies urinaires (9,5 % contre 4,8 %).

« Nous sommes ravis par la recommandation du CHMP en faveur de l’efgartigimod, ce qui nous rapproche un peu plus de la mise à la disposition de cette thérapie aux personnes vivant avec la MGg en Europe et dans le monde », a déclaré le Docteur Anant Murthy, Directeur général, UE, argenx. « Nous sommes confiants dans l’équipe européenne que nous avons mise en place et, dans l’attente de l’autorisation de mise sur le marché, nous nous réjouissons de collaborer étroitement avec les organismes de réglementation et les autorités gouvernementales de toute la région afin de garantir que cette option thérapeutique sera disponible pour le plus grand nombre de patients possible »

L’efgartigimod est le premier et le seul bloqueur de FcRn approuvé aux États-Unis sous le nom de VYVGART (efgartigimod alfa-fcab) pour le traitement des patients adultes atteints de gMG et porteurs d’anticorps anti-AChR, et au Japon pour ceux qui ne répondent pas suffisamment aux stéroïdes ou aux traitements immunosuppresseurs non stéroïdiens (IST). argenx prévoit également de lancer l’efgartigimod au Canada, en Chine grâce à sa collaboration avec Zai Lab, et dans d’autres régions sélectionnées.

Source : argenx








MyPharma Editions

Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Publié le 10 août 2022
Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Bone Therapeutics, société de thérapie cellulaire répondant à des besoins médicaux non satisfaits en orthopédie, et Medsenic, société biopharmaceutique privée de stade clinique, basée en France et spécialisée dans le développement de formulations optimisées de sels d’arsenic et dans leur application aux conditions inflammatoires et à d’autres nouvelles indications potentielles, ont annoncé la signature d’un accord d’apport contractuel visant à combiner les opérations des deux sociétés par le biais d’un échange d’actions, sous réserve de l’approbation de l’assemblée des actionnaires.

Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Publié le 9 août 2022
Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Pfizer et Valneva viennent d’annoncer l’initiation d’une étude clinique de Phase 3 intitulé « Vaccine Against Lyme for Outdoor Recreationists (VALOR) » (NCT05477524), pour évaluer l’efficacité, l’innocuité et l’immunogénicité de leur candidat vaccin expérimental contre la maladie de Lyme, VLA15.

Néovacs projette d’investir dans Pharnext pour financer l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Publié le 8 août 2022
Néovacs projette d'investir dans Pharnext pour financer l'étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Néovacs a annoncé être entré en négociation avec la société Pharnext afin d’accompagner la société biopharmaceutique à un stade clinique avancé développant de nouvelles thérapies pour des maladies neurodégénératives sans solution thérapeutique satisfaisante. Le financement envisagé permettrait de soutenir les opérations et les besoins en trésorerie de Pharnext, notamment l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A).

Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Publié le 8 août 2022
Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Abivax a reçu l’approbation du comité central d’éthique aux États-Unis (IRB – Institutional Review Board) permettant l’initiation du recrutement des patients aux États-Unis dans les études d’induction de phase 3 avec le candidat médicament obefazimod (ABX464) dans le traitement de la rectocolite hémorragique. L’inclusion d’un premier patient est anticipée d’ici la fin du troisième trimestre 2022.

Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Publié le 5 août 2022
Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Sanofi et Innovent Biologics ont annoncé l’établissement d’une collaboration visant à mettre des médicaments innovants à la disposition des patients atteints de cancers difficiles à traiter en Chine. Innovent est une entreprise biopharmaceutique de pointe dotée de solides capacités de développement clinique et d’une large empreinte commerciale en Chine.

Gilead-Kite : autorisation d’accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Publié le 4 août 2022
Gilead-Kite : autorisation d'accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Kite, société du groupe Gilead, a annoncé que la Haute Autorité de Santé (HAS) a accordé une autorisation d’accès précoce à sa thérapie cellulaire CAR T Yescarta® (axicabtagene ciloleucel) dans le traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B (DLBCL) réfractaire ou en rechute dans les 12 mois après la fin d’un traitement de première ligne et éligible à une chimiothérapie de rattrapage suivie d’une chimiothérapie d’intensification en vue d’une autogreffe de cellules souches hématopoïétiques.

Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Publié le 3 août 2022
Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Ipsen a annoncé aujourd’hui que l’étude de Phase III RESILIENT n’avait pas atteint son critère d’évaluation principal, à savoir la survie globale (OS), par rapport au Topotecan. L’étude évalue Onivyde® (injection d’irinotecan liposomal) par rapport au topotecan chez des patients atteints d’un cancer du poumon à petites cellules (SCLC) ayant progressé pendant ou après un traitement de première ligne à base de platine.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents