Edition du 22-10-2020

BioAlliance Pharma présente ses avancées sur le premier semestre 2011

Publié le jeudi 22 septembre 2011

BioAlliance Pharma, la société dédiée au traitement du cancer et aux soins de support, vient de publier ses résultats financiers consolidés pour le premier semestre ainsi que ses principales avancées obtenues récemment. Parmi ces dernières, le franchissement d’étapes clés dans l’avancée en clinique des produits orphelins en cancérologie.

La société enregistre ainsi une croissance de ses revenus récurrents : les achats de produits par les partenaires commerciaux ainsi que les redevances sur leurs propres ventes reversées à BioAlliance Pharma ont dépassé le million d’euros sur le premier semestre, soit un doublement par rapport à 2010. Le résultat net arrêté au 30 juin 2011 s’établit à – 8.750 milliers d’euros. La trésorerie au 30 juin 2011 s’élève à 14,2 millions d’euros contre 20,9 millions d’euros au 31 décembre 2010.

L’essentiel de la consommation de trésorerie sur le semestre provient des investissements en R&D ainsi que des frais généraux et administratifs.  L’augmentation de capital lancée le 1er juillet, sursouscrite, a été réalisée pour un montant net de 15,9 millions d’euros, elle permettra d’accélérer le programme de développement de Livatag® et de renforcer son portefeuille de médicaments orphelins. « Notre niveau de trésorerie aujourd’hui estimé autour de 30 M€, nous donne la solidité financière pour assurer notre plan stratégique de croissance, en particulier nos programmes de R&D à court et moyen terme.» déclare Nicolas Fellmann, Directeur Financier.

Franchissement d’étapes clés
Une première étape déterminante a été franchie dans le développement du produit orphelin leader Livatag®  avec la présentation des résultats positifs de phase II montrant un doublement de la survie médiane comparé au traitement standard dans le cancer primitif du foie, et l’acceptation début septembre de l’essai clinique de phase III par l’Afssaps, permettant de confirmer l’intérêt clinique du Livatag®. Le calendrier annoncé est confirmé avec un démarrage de cette étude pivot courant 2012.

La biothérapie AMEP® a montré une tolérance satisfaisante et un clair signal d’efficacité chez l’homme au travers d’un premier essai de phase I par voie locale dans le mélanome métastatique. Ces résultats préliminaires vont permettre d’accélérer la suite de son développement clinique par voie générale (programme innovant subventionné par OSEO).

De plus La Société a optimisé ses partenariats notamment sur Loramyc® avec  la signature d’un accord de licence de commercialisation au Japon avec Sosei Co. Ltd. pour un montant total de 18.5M$ par étapes et des redevances sur les ventes futures significatives, avec un premier versement de 3 Million de dollars déjà reçu.

Autre événement, la reprise des droits de commercialisation aux Etats Unis à la société PAR Strativa, du fait de sa réorientation récente vers les génériques, ceci sans impact financier significatif. La société a aussitôt entrepris une recherche active d’un nouveau partenaire commercial aux Etats-Unis avec un actif, Oravig®, enregistré auprès de la FDA en 2010.

Enfin, la société est en train de finaliser les dossiers de demande d’enregistrement de Sitavir dans l’herpès labial récurrent, en vu d’un prochain dépôt auprès des agences américaine et européennes.

« Ces avancées significatives du premier semestre sont le résultat de notre volonté de valoriser les actifs de BioAlliance au stade commercial avec les partenariats les plus appropriés et en développement avec des produits répondant à un besoin non satisfait. EIles démontrent la qualité du travail des équipes de BioAlliance Pharma qui savent trouver le plan d’accélération approprié vers l’enregistrement» déclare Judith Greciet, Directeur Général de la Société. «La société va pouvoir poursuivre sa croissance à l’international avec un Conseil d’administration renouvelé depuis le mois de juillet. ».

Source : BioAlliance Pharma








MyPharma Editions

Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Publié le 22 octobre 2020
Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Alnylam Pharmaceuticals, le chef de file des ARNi thérapeutiques, a annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis positif vis-à-vis de l’approbation du lumasiran, un ARNi thérapeutique expérimental qui cible l’ARNm de l’hydroxyacide-oxydase 1 (HAO1), codant la glycolate oxydase (GO), en cours de développement pour le traitement de l’hyperoxalurie primitive de type 1 (HP1). S’il est approuvé par la Commission européenne (CE), le lumasiran sera commercialisé en Europe sous la marque OXLUMO™.

Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Publié le 22 octobre 2020
Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Onxeo a annoncé une nouvelle étape dans le développement clinique d’AsiDNA™ avec le traitement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan1 destinée à évaluer l’effet d’AsiDNA™, son inhibiteur « first-in-class » de la réponse aux dommages de l’ADN (DDR), sur la résistance acquise à l’inhibiteur de PARP (PARPi) niraparib dans le traitement d’entretien en deuxième ligne du cancer de l’ovaire en rechute. De premiers résultats de cette étude sont attendus début 2021.

Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Publié le 21 octobre 2020
Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, annonce aujourd’hui que son principal candidat médicament, le setanaxib, a obtenu la désignation de médicament orphelin (Orphan Drug Designation – ODD) de la Food and Drug Administration (FDA) américaine pour le traitement de la cholangite biliaire primitive (CBP).

Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Publié le 21 octobre 2020
Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies générant d’importants besoins médicaux, a annoncé des résultats initiaux positifs pour la deuxième étude de Phase 2 (VLA15-202) de son candidat vaccin VLA 15 contre la maladie de Lyme.

Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Publié le 21 octobre 2020
Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Inventiva vient d’annoncer que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé le statut « Fast Track » à odiparcil, son candidat médicament au stade clinique, pour le traitement de la MPS de type VI (MPS VI), une maladie génétique rare et progressive.

Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Publié le 20 octobre 2020
Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Lyonbiopôle, le pôle de compétitivité santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes, et le Cluster i-Care Auvergne-Rhône-Alpes, créé en 2011 et spécialisé dans les technologies médicales, unissent leurs forces et lancent le i-Care LAB, lab santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Son ambition : favoriser la création de nouvelles solutions pour accélérer la transformation des industries de santé.

Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Publié le 20 octobre 2020
Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Amolyt Pharma, société spécialisée dans le développement de peptides thérapeutiques ciblant les maladies endocriniennes et métaboliques rares, a annoncé que le premier sujet de son essai clinique de phase 1 a reçu une administration d’AZP-3601, actuellement en développement pour le traitement de l’hypoparathyroïdie, une maladie endocrinienne rare et potentiellement invalidante. AZP-3601 est un analogue de la parathormone (PTH) qui cible une conformation spécifique du récepteur de la PTH, induisant ainsi une augmentation prolongée de la calcémie (taux de calcium dans le sang).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents