Edition du 26-09-2021

Biogen Idec : résultats positifs sur le peginterféron bêta-1a dans la SEP

Publié le jeudi 24 janvier 2013

Biogen Idec : résultats positifs sur le peginterféron bêta-1a dans la SEPBiogen Idec a publié jeudi les données principales d’analyse de l’efficacité et de l’innocuité issues de son essai clinique pivot de phase 3, ADVANCE. Les résultats soutiennent le peginterféron bêta-1a administré toutes les deux ou quatre semaines en tant que traitement potentiel contre la sclérose en plaques récurrente-rémittente (RRMS).

Le peginterféron bêta-1a est une nouvelle entité moléculaire dans laquelle l’interféron bâta-1a est pégylé pour prolonger sa demi-vie et son exposition dans l’organisme, permettant d’étudier un programme d’administrations moins fréquentes.

Le critère d’évaluation principal de l’étude ADVANCE, le taux de rechute annuel (ARR) après un an, a été satisfait pour les deux schémas posologiques (deux et quatre semaines). Les résultats ont démontré que le peginterféron bêta-1a satisfaisait également aux critères d’évaluation secondaires (risque de progression confirmée de l’invalidité sur 12 semaines, proportion de rechutes et évaluations par IRM) pour les deux schémas posologiques. Les événements indésirables, les événements indésirables graves et les interruptions dues à des événements indésirables étaient similaires pour les deux groupes traités. Dans l’ensemble, pour les deux schémas étudiés, le rapport risque/bénéfice du peginterféron bâta-1a semble être favorable.

« S’il est approuvé, le peginterféron bêta-1a constituera une innovation qui garantit aux patients un programme d’administrations moins fréquentes, avec un maximum de 26 doses annuelles, ainsi qu’une réduction considérable des rechutes et de la progression de l’invalidité », a déclaré Gilmore O’Neill, vice-président international «Développement clinique avancé en neurologie» chez Biogen Idec. « Les interférons constituent une option importante et très répandue pour de nombreux patients. En tant que leader dans le traitement de la SEP, Biogen Idec propose le portefeuille de traitements contre la SEP le plus complet de l’industrie et nous demeurons fidèles à notre engagement d’étudier des composants qui ciblent un large éventail de besoins des patients. »

L’étude ADVANCE incluait plus de 1 500 patients atteints de RRMS et visait à évaluer l’efficacité, l’innocuité et la tolérance du peginterféron bêta-1a par rapport à un placebo après un an de traitement. Les résultats ont démontré que, lorsqu’il est administré par injection sous-cutanée, le peginterféron bêta-1a en dose de 125 mcg a entraîné une réduction considérable de l’ARR après un an. Par rapport au placebo, la réduction de l’ARR était de 35,6 % (p<0,001) avec une administration toutes les deux semaines et de 27,5 % (p<0,02) avec une administration toutes les quatre semaines.

Les résultats ont indiqué que le peginterféron bêta-1a satisfaisait également à tous les critères d’évaluation secondaires par rapport au placebo pour les deux schémas posologiques.

• Le peginterféron bêta-1a réduit de 38 % le risque de progression confirmée de l’invalidité sur 12 semaines, mesurée selon l’échelle étendue du statut d’invalidité (EDSS), dans les deux groupes traités (p<0,04).

• Le peginterféron bêta-1a réduit la proportion de rechutes de 39 % dans le groupe traité toutes les deux semaines (p<0,001) et de 26 % dans le groupe traité toutes les quatre semaines (p<0,03).

• Le peginterféron bêta-1a réduit le nombre de lésions hyperintenses en T2 nouvelles ou d’expansion récente à l’IRM cérébrale de 67 % dans le groupe traité toutes les deux semaines (p<0,001) et de 28 % dans le groupe traité toutes les quatre semaines (p<0,001).

Lors de l’étude ADVANCE, les deux schémas posologiques ont démontré des profils de sécurité et de tolérance favorables. L’incidence globale des événements indésirables graves et des événements indésirables était similaire entre les groupes sous peginterféron bêta-1a et sous placebo. Les événements indésirables graves les plus courants étaient des infections, dont l’incidence était équilibrée à travers tous les groupes de traitement (≤1 % par groupe).

Les événements indésirables les plus fréquemment signalés avec le traitement sous peginterféron bêa-1a étaient des rougeurs au niveau du site d’injection et des maladies similaires à la grippe.

Les données issues de l’étude ADVANCE seront présentées lors de la réunion annuelle de l’American Academy of Neurology en mars cette année.

« Compte tenu des données de haut niveau de fiabilité issues de l’essai clinique ADVANCE, des demandes d’autorisation auprès des autorités réglementaires aux États-Unis et dans l’Union européenne sont prévues pour le peginterféron bêta-1a en 2013 », annonce Biogen Idec.

Après avoir participé à l’étude ADVANCE pendant deux ans, les patients ont la possibilité de s’inscrire à une étude de prolongation ouverte baptisée ATTAIN au cours de laquelle ils feront l’objet d’un suivi pendant quatre ans au maximum.

Source : Biogen Idec








MyPharma Editions

COVID long : GeNeuro et Northwestern University concluent une collaboration de recherche sur HERV-W ENV

Publié le 24 septembre 2021
COVID long : GeNeuro et Northwestern University concluent une collaboration de recherche sur HERV-W ENV

GeNeuro, société biopharmaceutique développant de nouveaux traitements pour les maladies neurodégénératives et auto-immunes, telles que la sclérose en plaques, a annoncé avoir conclu un accord de recherche avec la Northwestern University pour l’étude approfondie de la relation entre HERV-W ENV (W-ENV) et les syndromes neuropsychiatriques du COVID long.

AB Science : feu vert de l’autorité de santé canadienne pour une étude de Phase I/II avec sa molécule AB8939 dans la leucémie myéloïde aiguë

Publié le 24 septembre 2021
AB Science : feu vert de l’autorité de santé canadienne pour une étude de Phase I/II avec sa molécule AB8939 dans la leucémie myéloïde aiguë

AB Science vient d’annoncer que son étude clinique avec la molécule AB8939 chez les patients adultes atteints de leucémie myéloïde aiguë (LMA) en rechute/réfractaire a été approuvée par l’autorité de santé canadienne (Health Canada). La  » lettre de non-objection  » (‘No Objection Letter’, LNO) reçue de l’autorité canadienne confirme l’autorisation d’initier l’étude de phase I/II (AB18001) chez les patients atteints de LMA en rechute/réfractaire et de syndrome myélodysplasique (SMD) réfractaire.

Galapagos : avis positif du CHMP pour Jyseleca® dans la rectocolite hémorragique modérée à sévère chez l’adulte

Publié le 24 septembre 2021
Galapagos : avis positif du CHMP pour Jyseleca® dans la rectocolite hémorragique modérée à sévère chez l'adulte

Galapagos a annoncé que le CHMP (Comité des médicaments à usage humain) de l’Agence Européenne des Médicaments (EMA) a émis un avis positif pour Jyseleca® (filgotinib), un inhibiteur préférentiel de JAK1 administré une fois par jour par voie orale, pour le traitement des patients adultes atteints de Rectocolite Hémorragique (RCH) modérément à sévèrement active

COVID-19 : Valneva poursuit l’expansion des essais cliniques de son candidat vaccin

Publié le 23 septembre 2021
COVID-19 : Valneva poursuit l’expansion des essais cliniques de son candidat vaccin

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé le début du recrutement des adolescents dans l’essai pivot de Phase 3 (VLA2001-301, “Cov-Compare”) pour son candidat vaccin inactivé contre la COVID-19, VLA2001. Les résultats initiaux de l’essai de Phase 3 « Cov-Compare » sont attendus au début du quatrième trimestre 2021, et Valneva souhaite les utiliser comme pivot pour l’obtention d’une approbation réglementaire de VLA2001 chez les adultes.

GeNeuro : un 1er patient ayant terminé l’étude ProTEct-MS est entré dans l’extension de l’étude

Publié le 23 septembre 2021
GeNeuro : un 1er patient ayant terminé l'étude ProTEct-MS est entré dans l'extension de l’étude

GeNeuro, société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurodégénératives et auto-immunes, notamment la sclérose en plaques (SEP), a annoncé qu’un premier patient ayant terminé l’étude ProTEct-MS au Centre académique spécialisé (ASC) du Karolinska Institutet à Stockholm, qui évalue le temelimab à des doses mensuelles de 18, 36 et 54 mg/kg chez des patients atteints de SEP, est entré dans l’extension de l’étude ProTEct-MS.

Hyloris : Jean-Luc Vandebroek nommé au poste de directeur financier

Publié le 23 septembre 2021
Hyloris : Jean-Luc Vandebroek nommé au poste de directeur financier

Hyloris Pharmaceuticals, une société biopharmaceutique belge engagée à répondre aux besoins médicaux non satisfaits en réinventant les médicaments existants, a annoncé que Jean-Luc Vandebroek rejoindra la société en tant que Directeur Financier.

Nicox : Résultats de l’étude de phase 2b Mississippi sur le NCX 4251 dans la blépharite

Publié le 23 septembre 2021
Nicox : Résultats de l’étude de phase 2b Mississippi sur le NCX 4251 dans la blépharite

Nicox, société internationale spécialisée en ophtalmologie, a annoncé les résultats de l’étude clinique de phase 2b Mississippi sur le NCX 4251. L’étude Mississippi portait sur l’évaluation du NCX 4251, suspension ophtalmique de propionate de fluticasone à 0,1%, administrée une fois par jour, contre placebo, chez des patients présentant des épisodes aigus de blépharite.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents