Edition du 08-12-2022

Biogen Idec : résultats positifs sur le peginterféron bêta-1a dans la SEP

Publié le jeudi 24 janvier 2013

Biogen Idec : résultats positifs sur le peginterféron bêta-1a dans la SEPBiogen Idec a publié jeudi les données principales d’analyse de l’efficacité et de l’innocuité issues de son essai clinique pivot de phase 3, ADVANCE. Les résultats soutiennent le peginterféron bêta-1a administré toutes les deux ou quatre semaines en tant que traitement potentiel contre la sclérose en plaques récurrente-rémittente (RRMS).

Le peginterféron bêta-1a est une nouvelle entité moléculaire dans laquelle l’interféron bâta-1a est pégylé pour prolonger sa demi-vie et son exposition dans l’organisme, permettant d’étudier un programme d’administrations moins fréquentes.

Le critère d’évaluation principal de l’étude ADVANCE, le taux de rechute annuel (ARR) après un an, a été satisfait pour les deux schémas posologiques (deux et quatre semaines). Les résultats ont démontré que le peginterféron bêta-1a satisfaisait également aux critères d’évaluation secondaires (risque de progression confirmée de l’invalidité sur 12 semaines, proportion de rechutes et évaluations par IRM) pour les deux schémas posologiques. Les événements indésirables, les événements indésirables graves et les interruptions dues à des événements indésirables étaient similaires pour les deux groupes traités. Dans l’ensemble, pour les deux schémas étudiés, le rapport risque/bénéfice du peginterféron bâta-1a semble être favorable.

« S’il est approuvé, le peginterféron bêta-1a constituera une innovation qui garantit aux patients un programme d’administrations moins fréquentes, avec un maximum de 26 doses annuelles, ainsi qu’une réduction considérable des rechutes et de la progression de l’invalidité », a déclaré Gilmore O’Neill, vice-président international «Développement clinique avancé en neurologie» chez Biogen Idec. « Les interférons constituent une option importante et très répandue pour de nombreux patients. En tant que leader dans le traitement de la SEP, Biogen Idec propose le portefeuille de traitements contre la SEP le plus complet de l’industrie et nous demeurons fidèles à notre engagement d’étudier des composants qui ciblent un large éventail de besoins des patients. »

L’étude ADVANCE incluait plus de 1 500 patients atteints de RRMS et visait à évaluer l’efficacité, l’innocuité et la tolérance du peginterféron bêta-1a par rapport à un placebo après un an de traitement. Les résultats ont démontré que, lorsqu’il est administré par injection sous-cutanée, le peginterféron bêta-1a en dose de 125 mcg a entraîné une réduction considérable de l’ARR après un an. Par rapport au placebo, la réduction de l’ARR était de 35,6 % (p<0,001) avec une administration toutes les deux semaines et de 27,5 % (p<0,02) avec une administration toutes les quatre semaines.

Les résultats ont indiqué que le peginterféron bêta-1a satisfaisait également à tous les critères d’évaluation secondaires par rapport au placebo pour les deux schémas posologiques.

• Le peginterféron bêta-1a réduit de 38 % le risque de progression confirmée de l’invalidité sur 12 semaines, mesurée selon l’échelle étendue du statut d’invalidité (EDSS), dans les deux groupes traités (p<0,04).

• Le peginterféron bêta-1a réduit la proportion de rechutes de 39 % dans le groupe traité toutes les deux semaines (p<0,001) et de 26 % dans le groupe traité toutes les quatre semaines (p<0,03).

• Le peginterféron bêta-1a réduit le nombre de lésions hyperintenses en T2 nouvelles ou d’expansion récente à l’IRM cérébrale de 67 % dans le groupe traité toutes les deux semaines (p<0,001) et de 28 % dans le groupe traité toutes les quatre semaines (p<0,001).

Lors de l’étude ADVANCE, les deux schémas posologiques ont démontré des profils de sécurité et de tolérance favorables. L’incidence globale des événements indésirables graves et des événements indésirables était similaire entre les groupes sous peginterféron bêta-1a et sous placebo. Les événements indésirables graves les plus courants étaient des infections, dont l’incidence était équilibrée à travers tous les groupes de traitement (≤1 % par groupe).

Les événements indésirables les plus fréquemment signalés avec le traitement sous peginterféron bêa-1a étaient des rougeurs au niveau du site d’injection et des maladies similaires à la grippe.

Les données issues de l’étude ADVANCE seront présentées lors de la réunion annuelle de l’American Academy of Neurology en mars cette année.

« Compte tenu des données de haut niveau de fiabilité issues de l’essai clinique ADVANCE, des demandes d’autorisation auprès des autorités réglementaires aux États-Unis et dans l’Union européenne sont prévues pour le peginterféron bêta-1a en 2013 », annonce Biogen Idec.

Après avoir participé à l’étude ADVANCE pendant deux ans, les patients ont la possibilité de s’inscrire à une étude de prolongation ouverte baptisée ATTAIN au cours de laquelle ils feront l’objet d’un suivi pendant quatre ans au maximum.

Source : Biogen Idec








MyPharma Editions

COVID-19 : SpikImm reçoit un financement de 15 millions d’euros attribué par France 2030

Publié le 7 décembre 2022
COVID-19 : SpikImm reçoit un financement de 15 millions d’euros attribué par France 2030

SpikImm, entreprise de biotechnologie créée en 2021 par Truffle Capital en collaboration avec l’Institut Pasteur, se voit attribuer une participation du programme France 2030 à hauteur de 15 millions d’euros sur son projet « PROPHYMAB » soutenu dans le cadre de la Stratégie d’Accélération « Maladies Infectieuses Emergentes et Menaces NRBC ».

OmniSpirant et EVerZom annoncent le lancement du projet INSPIRE pour développer une thérapie génique inédite dans le cancer du poumon

Publié le 7 décembre 2022
OmniSpirant et EVerZom annoncent le lancement du projet INSPIRE pour développer une thérapie génique inédite dans le cancer du poumon

OmniSpirant, société biopharmaceutique irlandaise spécialisée dans le développement de thérapies géniques régénératives inhalées first-in-class, et EVerZom, société biopharmaceutique spécialisée dans la bioproduction de vésicules extracellulaires (ou exosomes), ont annoncé avoir obtenu un financement de 12,8 millions d’Euros dans le cadre du programme de recherche et d’innovation Horizon Europe pour faire progresser le développement d’une thérapie génique régénératrice comme nouveau traitement dans le cancer du poumon.

Apmonia Therapeutics annonce le lancement du programme THROMBOTAX avec le soutien de l’ANR

Publié le 7 décembre 2022
Apmonia Therapeutics annonce le lancement du programme THROMBOTAX avec le soutien de l’ANR

Apmonia Therapeutics, société de biotechnologie développant de nouvelles stratégies thérapeutiques basées sur des approches peptidiques avec des applications thérapeutiques notamment dans le domaine de l’oncologie, a annoncé le lancement d’un programme de recherche et développement soutenu par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR).

Biocorp obtient l’autorisation 510(k) pour Mallya® de la Food & Drug Administration américaine

Publié le 7 décembre 2022
Biocorp obtient l’autorisation 510(k) pour Mallya® de la Food & Drug Administration américaine

Biocorp, société française spécialisée dans le développement et la fabrication de dispositifs médicaux et de systèmes d’administration de médicaments injectables, annonce aujourd’hui qu’elle a reçu l’autorisation 510(K) de la FDA (Food & Drug Administration) pour la commercialisation aux Etats-Unis de Mallya, son dispositif médical intelligent rendant les stylos à insuline connectés.

France Biotech annonce la création d’une task force dédiée à l’immobilier en sciences de la vie

Publié le 6 décembre 2022
France Biotech annonce la création d’une task force dédiée à l’immobilier en sciences de la vie

Aujourd’hui plus de 60% des acteurs des sciences de la vie considèrent que le manque d’immobilier dédié est le principal frein à leur développement en France[1] et, de plus, les premiers retours de l’enquête préliminaire du Panorama France 2022 confirment que 30% des entreprises healthtech rencontrent des difficultés à trouver des locaux.

Acticor Biotech : approbation de l’EMA sur les paramètres clés d’ACTISAVE, son étude pivot de phase 2/3 pour le traitement de l’AVC

Publié le 6 décembre 2022
Acticor Biotech : approbation de l'EMA sur les paramètres clés d'ACTISAVE, son étude pivot de phase 2/3 pour le traitement de l'AVC

Acticor Biotech, entreprise de biotechnologie au stade clinique spécialisée dans le développement d’un médicament innovant pour le traitement des urgences cardio-vasculaires, en particulier l’accident vasculaire cérébral, a discuté avec l’Agence Européenne des Médicaments (EMA) du design de son étude pivot de phase 2/3 pour soutenir une potentielle future demande d’autorisation de mise sur le marché (AMM) pour son médicament first-in-class, le glenzocimab.

Christian Deleuze nommé Président du Conseil d’administration du Campus Biotech Digital

Publié le 6 décembre 2022
Christian Deleuze nommé Président du Conseil d’administration du Campus Biotech Digital

L’association Campus Biotech Digital a annoncé la nomination de Christian Deleuze au poste de Président du Conseil d’Administration du Campus. Christian Deleuze représente Sanofi Winthrop industrie dans l’association dont les membres fondateurs sont pour mémoire : bioMérieux, Sanofi, Servier.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents