Edition du 26-01-2021

Biogen Idec : résultats positifs sur le peginterféron bêta-1a dans la SEP

Publié le jeudi 24 janvier 2013

Biogen Idec : résultats positifs sur le peginterféron bêta-1a dans la SEPBiogen Idec a publié jeudi les données principales d’analyse de l’efficacité et de l’innocuité issues de son essai clinique pivot de phase 3, ADVANCE. Les résultats soutiennent le peginterféron bêta-1a administré toutes les deux ou quatre semaines en tant que traitement potentiel contre la sclérose en plaques récurrente-rémittente (RRMS).

Le peginterféron bêta-1a est une nouvelle entité moléculaire dans laquelle l’interféron bâta-1a est pégylé pour prolonger sa demi-vie et son exposition dans l’organisme, permettant d’étudier un programme d’administrations moins fréquentes.

Le critère d’évaluation principal de l’étude ADVANCE, le taux de rechute annuel (ARR) après un an, a été satisfait pour les deux schémas posologiques (deux et quatre semaines). Les résultats ont démontré que le peginterféron bêta-1a satisfaisait également aux critères d’évaluation secondaires (risque de progression confirmée de l’invalidité sur 12 semaines, proportion de rechutes et évaluations par IRM) pour les deux schémas posologiques. Les événements indésirables, les événements indésirables graves et les interruptions dues à des événements indésirables étaient similaires pour les deux groupes traités. Dans l’ensemble, pour les deux schémas étudiés, le rapport risque/bénéfice du peginterféron bâta-1a semble être favorable.

« S’il est approuvé, le peginterféron bêta-1a constituera une innovation qui garantit aux patients un programme d’administrations moins fréquentes, avec un maximum de 26 doses annuelles, ainsi qu’une réduction considérable des rechutes et de la progression de l’invalidité », a déclaré Gilmore O’Neill, vice-président international «Développement clinique avancé en neurologie» chez Biogen Idec. « Les interférons constituent une option importante et très répandue pour de nombreux patients. En tant que leader dans le traitement de la SEP, Biogen Idec propose le portefeuille de traitements contre la SEP le plus complet de l’industrie et nous demeurons fidèles à notre engagement d’étudier des composants qui ciblent un large éventail de besoins des patients. »

L’étude ADVANCE incluait plus de 1 500 patients atteints de RRMS et visait à évaluer l’efficacité, l’innocuité et la tolérance du peginterféron bêta-1a par rapport à un placebo après un an de traitement. Les résultats ont démontré que, lorsqu’il est administré par injection sous-cutanée, le peginterféron bêta-1a en dose de 125 mcg a entraîné une réduction considérable de l’ARR après un an. Par rapport au placebo, la réduction de l’ARR était de 35,6 % (p<0,001) avec une administration toutes les deux semaines et de 27,5 % (p<0,02) avec une administration toutes les quatre semaines.

Les résultats ont indiqué que le peginterféron bêta-1a satisfaisait également à tous les critères d’évaluation secondaires par rapport au placebo pour les deux schémas posologiques.

• Le peginterféron bêta-1a réduit de 38 % le risque de progression confirmée de l’invalidité sur 12 semaines, mesurée selon l’échelle étendue du statut d’invalidité (EDSS), dans les deux groupes traités (p<0,04).

• Le peginterféron bêta-1a réduit la proportion de rechutes de 39 % dans le groupe traité toutes les deux semaines (p<0,001) et de 26 % dans le groupe traité toutes les quatre semaines (p<0,03).

• Le peginterféron bêta-1a réduit le nombre de lésions hyperintenses en T2 nouvelles ou d’expansion récente à l’IRM cérébrale de 67 % dans le groupe traité toutes les deux semaines (p<0,001) et de 28 % dans le groupe traité toutes les quatre semaines (p<0,001).

Lors de l’étude ADVANCE, les deux schémas posologiques ont démontré des profils de sécurité et de tolérance favorables. L’incidence globale des événements indésirables graves et des événements indésirables était similaire entre les groupes sous peginterféron bêta-1a et sous placebo. Les événements indésirables graves les plus courants étaient des infections, dont l’incidence était équilibrée à travers tous les groupes de traitement (≤1 % par groupe).

Les événements indésirables les plus fréquemment signalés avec le traitement sous peginterféron bêa-1a étaient des rougeurs au niveau du site d’injection et des maladies similaires à la grippe.

Les données issues de l’étude ADVANCE seront présentées lors de la réunion annuelle de l’American Academy of Neurology en mars cette année.

« Compte tenu des données de haut niveau de fiabilité issues de l’essai clinique ADVANCE, des demandes d’autorisation auprès des autorités réglementaires aux États-Unis et dans l’Union européenne sont prévues pour le peginterféron bêta-1a en 2013 », annonce Biogen Idec.

Après avoir participé à l’étude ADVANCE pendant deux ans, les patients ont la possibilité de s’inscrire à une étude de prolongation ouverte baptisée ATTAIN au cours de laquelle ils feront l’objet d’un suivi pendant quatre ans au maximum.

Source : Biogen Idec








MyPharma Editions

NovAliX et Chemical.AI vont développer des outils d’intelligence artificielle pour la découverte de nouveaux médicaments

Publié le 25 janvier 2021
NovAliX et Chemical.AI vont développer des outils d'intelligence artificielle pour la découverte de nouveaux médicaments

NovAliX, société de recherche sous contrat (CRO) spécialisée dans la recherche et le développement de médicaments, et Chemical.AI, une société d’intelligence artificielle (IA) associant expertise humaine et technologie de pointe en IA pour les industries chimique et pharmaceutique, ont annoncé un partenariat stratégique dans le domaine de l’intelligence artificielle appliquée à la découverte de nouveaux médicaments.

Dix sociétés biopharmaceutiques de premier plan annoncent la création d’Accumulus Synergy, une plateforme mondiale de partage de données

Publié le 25 janvier 2021

Dix des plus grandes sociétés biopharmaceutiques au monde (Amgen, Astellas, Bristol Myers Squibb, GSK, Janssen, Lilly, Pfizer, Roche, Sanofi et Takeda) ont annoncé la création d’une nouvelle société à but non lucratif, Accumulus Synergy, Inc., qui vise à soutenir les interactions entre les autorités des différents secteurs de l’économie et de la santé dans le monde entier afin de permettre une collaboration ainsi que la transmission et l’échange en temps réel des données.

OSE Immunotherapeutics obtient un financement de 1,3 million d’euros de Bpifrance pour le développement d’OSE-127/S95011

Publié le 25 janvier 2021
OSE Immunotherapeutics obtient un financement de 1,3 million d’euros de Bpifrance pour le développement d’OSE-127/S95011

OSE Immunotherapeutics a annoncé avoir reçu un paiement d’étape de 1,3 million d’euros dans le cadre de l’aide aux projets d’innovation stratégique industrielle (ISI) de Bpifrance pour le projet collaboratif EFFIMab, dédié à l’évaluation d’OSE 127/S95011, antagoniste du récepteur à l’interleukine-7 (IL-7R), développé en partenariat avec Servier (1).

AB Science : une nouvelle publication indépendante confirme que le masitinib a une activité anti-virale contre le virus SARS-CoV-2 in vitro

Publié le 25 janvier 2021
AB Science : une nouvelle publication indépendante confirme que le masitinib a une activité anti-virale contre le virus SARS-CoV-2 in vitro

AB Science a annoncé la publication des résultats d’une étude préclinique avec le masitinib dans le COVID-19. Les recherches menées par les scientifiques de l’Institut de Virologie Humaine (Guangzhou, Chine) ont été publiées dans la revue à comité de lecture mBIO (une revue de la Société Américaine de Microbiologie).

Vaccins COVID-19 : la Haute Autorité de Santé préconise d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses

Publié le 23 janvier 2021
Vaccins COVID-19 : la Haute Autorité de Santé préconise d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses

La Haute autorité de Santé (HAS) a préconisé samedi dans un communiqué d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses de vaccin à ARN messager (vaccins de Pfizer et de Moderna). Objectif de la mesure : “protéger plus vite un plus grand nombre de personnes à risque d’hospitalisation ou de décès”.

Deinove renforce son équipe Business développement

Publié le 22 janvier 2021
Deinove renforce son équipe Business développement

Deinove, société de biotechnologie française pionnière dans l’exploration et l’exploitation de la biodiversité bactérienne pour relever le défi urgent et planétaire de la résistance aux antimicrobiens, a annoncé le renforcement de son équipe en charge du Business développement avec l’intégration d’Hervé Ansanay au poste de Directeur et de Corentin Chaboud au nouveau poste de Grant Officer.

Maladies neurologiques : Servier et MiNA Therapeutics signent un partenariat de recherche

Publié le 21 janvier 2021
Maladies neurologiques : Servier et MiNA Therapeutics signent un partenariat de recherche

Le groupe pharmaceutique Servier et MiNA Therapeutics, une société pionnière dans les thérapies par activation de l’ARN, ont annoncé un partenariat de recherche pour identifier et développer des thérapies utilisant des petits ARN activateurs (saRNA) pour le traitement des troubles neurologiques.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents