Edition du 15-11-2019

Biogen lance une nouvelle étude évaluant l’administration de SPINRAZA® dans l’amyotrophie spinale (SMA)

Publié le jeudi 19 septembre 2019

Biogen lance une nouvelle étude évaluant l’administration de SPINRAZA® dans l’amyotrophie spinale (SMA)Biogen vient d’annoncer de nouveaux éléments complétant le programme de développement clinique de SPINRAZA® (nusinersen), dont le lancement d’un nouvel essai clinique international, DEVOTE. Ce dernier aura pour but d’évaluer auprès d’une grande diversité de patients si l’administration d’une dose plus élevée de SPINRAZA®  augmente l’efficacité de ce traitement contre l’amyotrophie spinale.

En outre, de nouvelles données mettant en évidence la sécurité et l’efficacité du traitement par SPINRAZA®  chez des patients ayant une forme plus tardive d’amyotrophie spinale seront présentées lors d’une communication orale au 13ème Congrès européen de la Société Européenne de Neurologie Pédiatrique (EPNS).

SPINRAZA®  est le seul traitement autorisé dans la prise en charge de l’amyotrophie spinale pour les nourrissons, les enfants et les adultes. Des données d’efficacité issues d’un vaste échantillon de patients existent concernant ce traitement utilisé par plus de 8400 patients de tous âges, dans plus de 40 pays1. Les nouveaux éléments du programme clinique permettront de compléter ces données qui forment à ce jour le plus grand ensemble de données dans l’amyotrophie spinale jamais collecté, sur la plus longue période jamais enregistrée.

La nouvelle étude DEVOTE évaluera si SPINRAZA® pourrait accroître son rapport efficacité/tolérance pour traiter l’amyotrophie spinale.

S’appuyant sur le fait que le SPINRAZA®  présente à la fois un profil de sécurité à long terme et une efficacité chez une grande diversité de patients, l’essai DEVOTE examinera si l’efficacité, ainsi que la sécurité et la tolérance au produit, pourraient être renforcées lorsque le produit est administré à une plus forte dose. Il s’agira d’un essai contrôlé et randomisé de phase II et III, à dose croissante, mené à travers 50 sites dans le monde entier et pour lequel il est prévu de recruter 126 patients atteints d’amyotrophie spinale, de tous âges, y compris des adultes.

Alfred Sandrock, Jr., M.D., Ph.D., vice-président exécutif et directeur médical international de Biogen explique : « Les oligonucléotides antisens agissent sur l’origine de la maladie et sont donc un choix thérapeutique qui bouleverse le cours de la maladie. Grâce à son approche très ciblée et son profil de sécurité, SPINRAZA® nous permet de continuer à potentiellement explorer la réponse aux besoins médicaux non encore couverts chez l’ensemble des patients présentant une SMA ».

L’essai se déroulera en trois parties : une étude ouverte portant sur la sécurité et une phase pivotale de traitement actif contrôlé randomisé, en double aveugle, suivies par une phase de traitement en ouvert. Après l’évaluation de la sécurité du produit, l’essai comparera deux groupes : un groupe de participants qui auront reçu deux doses de charge de 50 milligrammes (mg) à 15 jours d’écart suivies par une dose d’entretien de 28 mg tous les quatre mois et l’autre groupe traité par SPINRAZA® tel qu’autorisé actuellement par la U.S. Food and Drug Administration (FDA) et de l’Agence européenne des médicaments (EMA), soit quatre doses de charge et une dose d’entretien de 12 mg tous les quatre mois. Le troisième volet de l’essai comportera un essai ouvert visant à étudier comment transférer les patients du traitement par SPINRAZA® tel qu’autorisé actuellement à la dose plus élevée qui fait l’objet de l’essai, tout en préservant l’efficacité et la sécurité du traitement. Des informations complémentaires sur l’essai (NCT04089566) sont disponibles sur le site clinicaltrials.gov.

Les données qui seront présentées à l’EPNS mettent en évidence l’amélioration ou la stabilisation de la fonction motrice à long terme avec un traitement par SPINRAZA®.

L’analyse intégrée à l’étude d’extension en ouvert SHINE (NCT02594124) sur les patients atteints de SMA ayant participé aux études antérieures sur SPINRAZA® conclut à des améliorations ou à la stabilisation d’un ou plusieurs critères d’évaluation de la fonction motrice pendant près de six ans chez des enfants ayant une forme d’amyotrophie spinale plus tardive (SMA de type 2 ou 3), contrairement au déclin attendu observé dans les cohortes sur l’histoire naturelle de la maladie. SHINE permet de suivre 24 patients âgés de 2 à 15 ans au moment de l’inclusion (SMA de type 2, n=10 ; SMA de type 3, n=14) qui avaient participé aux études CS2/CS12 ayant mis en évidence des améliorations de la fonction motrice et une stabilisation de la maladie pendant trois ans environ chez les personnes atteintes d’une forme d’amyotrophie spinale tardive traitées par SPINRAZA®. Ces améliorations n’avaient pas été observées dans les cohortes sur l’histoire naturelle.[i]  Les participants à l’étude étaient âgés de 7 à 21 ans au moment de la dernière visite.

Dans cette analyse des données issues de SHINE, la fonction motrice a été évaluée à l’aide de l’échelle de Hammersmith (Hammersmith Functional Motor Scale–Expanded,HFMSE), du test Upper Limb Module (ULM) et du test de la marche de six minutes (6MWT). Aucun participant n’a dû arrêter le traitement en raison d’événements indésirables et aucun problème lié à la sécurité du produit n’a été signalé pendant la période de suivi qui a duré près de six ans.

« Ces conclusions sont importantes car elles permettent de comprendre le besoin de traitements au long cours pour les personnes atteintes de SMA », déclare Basil Darras, M.D., premier auteur de l’étude, directeur du Neuromuscular Center and Spinal Muscular Atrophy Program au Boston Children’s Hospital et professeur de neurologie à Harvard Medical School. « Les données confortent la sécurité et l’effet à long terme de SPINRAZA® en terme d’amélioration ou de stabilisation de la fonction motrice chez les individus présentant une forme tardive d’amyotrophie spinale. »

_____________

Références

[1] Au 30 juin 2019, plus de 8 400 patients sous traitement, en incluant, les prescriptions, le programme d’accès élargi et les études cliniques.

2 Darras BT, Chiriboga CA, Iannaccone ST, et al. Nusinersen in later-onset spinal muscular atrophy: Long-term results from the phase 1/2 studies. Neurology. 2019 May 21; 92(21):e2492-e2506.

Source et visuel : Biogen








MyPharma Editions

La Direction européenne de la qualité du médicament et des soins de santé du Conseil de l’Europe inaugure son site secondaire

Publié le 15 novembre 2019
La Direction européenne de la qualité du médicament et des soins de santé du Conseil de l’Europe inaugure son site secondaire

Le Conseil de l’Europe inaugure et ouvre, le 15 novembre, le nouveau site secondaire de la Direction européenne de la qualité du médicament & soins de santé (EDQM) à Ars-Laquenexy, près de Metz (Est de la France). Il permettra de stocker en toute sécurité les stocks de réserve d’étalons de référence de la Pharmacopée Européenne et de continuer à en assurer la distribution dans le monde entier en cas d’incident majeur affectant le bâtiment principal à Strasbourg.

Cellectis publie dans Nature Communications un article sur la création de cellules CAR-T intelligentes

Publié le 15 novembre 2019
Cellectis publie dans Nature Communications un article sur la création de cellules CAR-T intelligentes

Cellectis a annoncé la publication d’un article dans Nature Communications décrivant une preuve de concept de reprogrammation cellulaire afin de créer des cellules T très intelligentes capables de reconnaître les tumeurs cancéreuses et de déclencher une micro-sécrétion de protéines thérapeutiques sur ces tumeurs, ce qui redéfinit le microenvironnement de la tumeur et améliore la capacité des cellules T à combattre le cancer.

Biocorp : signature d’un contrat avec Vitribio Pharma pour la production du 1er traitement contre l’allergie liée à la pollution

Publié le 15 novembre 2019
Biocorp : signature d’un contrat avec Vitribio Pharma pour la production du 1er traitement contre l’allergie liée à la pollution

Biocorp, société française spécialisée dans le développement et la fabrication de dispositifs médicaux et de systèmes d’administration de médicaments injectables, a annoncé aujourd’hui la signature d’un contrat exclusif avec Vitribio Pharma, société de recherche et développement pharmaceutique.

Leem : Olivier Bogillot (Sanofi) et Edward Hollywood (Boehringer Ingelheim) entrent au Conseil d’administration

Publié le 14 novembre 2019
Leem : Olivier Bogillot (Sanofi) et Edward Hollywood (Boehringer Ingelheim) entrent au Conseil d’administration

Le Conseil d’administration du Leem (Les Entreprises du Médicament) a procédé, le 8 octobre dernier, à la cooptation de deux nouveaux administrateurs : Oliver Bogillot, Directeur de cabinet du Directeur Général de Sanofi, et de Edward Hollywood, Directeur Général de Boehringer Ingelheim.

Genfit : résultats d’une étude avec NIS4, outil de diagnostic expérimental non invasif de la NASH

Publié le 14 novembre 2019
Genfit : résultats d’une étude avec NIS4, outil de diagnostic expérimental non invasif de la NASH

Genfit a annoncé des résultats issus d’une étude démontrant que NIS4, outil diagnostic non-invasif sanguin développé pour le diagnostic de la stéatohépatite non-alcoolique (NASH), a présenté une performance supérieure aux autres outils non-invasifs dans le diagnostic de la NASH chez des patients atteints de diabète de type 2. Ces résultats ont été présentés au Liver Meeting® 2019 de l’AASLD à Boston (Poster #1757).

La pépite française de la HealthTech, ExactCure, lève 1 million d’euros auprès de OneRagtime

Publié le 14 novembre 2019
La pépite française de la HealthTech, ExactCure, lève 1 million d’euros auprès de OneRagtime

ExactCure – la solution de santé personnalisée aidant à lutter contre les médications inappropriées – annonce aujourd’hui sa levée de fonds d’un million d’euros auprès de OneRagtime. Avec pour objectif de révolutionner la manière dont les patients prennent leurs médicaments, ExactCure va profiter de cette levée pour agrandir son département R&D et continuer de recruter de nouveaux talents.

Onxeo : publication des résultats d’une étude préclinique comparant l’efficacité et la toxicité d’olaparib et d’AsiDNA™ dans le journal Frontiers in Oncology

Publié le 14 novembre 2019
Onxeo : publication des résultats d’une étude préclinique comparant l’efficacité et la toxicité d’olaparib et d’AsiDNA™ dans le journal Frontiers in Oncology

Onxeo a annoncé la publication, dans le journal scientifique Frontiers in Oncology, des résultats d’études précliniques comparant l’efficacité et la toxicité de deux inhibiteurs de la réparation de l’ADN : olaparib, un inhibiteur de PARP, et AsiDNA™, l’inhibiteur first-in-class de la réparation de l’ADN de la Société. Ces modèles in vivo démontrent que les deux traitements sont efficaces mais que seul AsiDNA™ retarde la résistance au carboplatine sans en augmenter la toxicité.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents