Edition du 06-07-2022

Bioproduction : CALIPSO, un projet pour révolutionner le pilotage des procédés

Publié le lundi 20 septembre 2021

Bioproduction : CALIPSO, un projet pour révolutionner le pilotage des procédésSanofi, Capgemini, Ypso-Facto, GPC Bio, le CEA et CentraleSupélec ont annoncé le lancement du projet CALIPSO (Capteurs en Ligne de Procédés et Solutions Innovantes en Bioproduction). Ce projet, d’un budget total de près de 17,5 millions d’euros, reçoit un financement public de plus de 8 millions d’euros dans le cadre de l’appel à projets PSPC du Programme d’investissements d’avenir (PIA), opéré pour le compte de l’Etat par Bpifrance. L’objectif du projet CALIPSO est de développer une nouvelle génération d’outils permettant à terme, de révolutionner les méthodes de développement et pilotage de procédés industriels de bioproduction. Ces outils devraient contribuer à augmenter la productivité de certaines étapes de façon extrêmement significative (d’un facteur pouvant aller jusqu’à 10).

Les biomédicaments constituent une gamme de médicaments innovants dont la particularité est de faire appel à une source biologique vivante pour produire le « principe actif ». Représentant 40 % des médicaments en développement, les biomédicaments constituent désormais des produits incontournables dans l’arsenal thérapeutique à disposition des professionnels de santé. Ces thérapies innovantes ouvrent la voie à de nouvelles générations de vaccins et au traitement de maladies, qui restent sans solution à ce jour avec les thérapies basées sur des médicaments issus de synthèse chimique.

Alors que la France accuse un retard dans la production de médicaments biologiques ainsi qu’une dépendance vis-à-vis des approvisionnements étrangers en matière d’équipements, de principes actifs ou de consommables, les acteurs de la filière de la bioproduction se mobilisent pour adapter les capacités de production en France aux évolutions des besoins du marché. Une mobilisation nécessaire pour gagner en productivité, accélérer l’accès à de nouveaux traitements à des coûts acceptables et ainsi assurer la compétitivité de la France sur l’échiquier mondial et son indépendance sanitaire. Il s’agit d’un enjeu stratégique identifié et porté par le Comité Stratégique de Filière-Industrie et Technologies de Santé.

Un nouveau paradigme pour les procédés de bioproduction

L’objectif du projet CALIPSO est de proposer une nouvelle approche de gestion des procédés de bioproduction, en développant des technologies de suivi de pointe et les solutions informatiques permettant leur exploitation. L’application d’outils et solutions numériques sur les lignes de bioproduction permettra d’augmenter la productivité, tout en assurant un très haut niveau de qualité des lots de biomédicaments.

Le projet permettra également de poser l’un des premiers jalons vers des solutions de production plus flexibles et plus automatisées, nécessaires pour accompagner la mutation vers une médecine plus personnalisée.

Trois ambitions majeures structurent le projet CALIPSO :

· Le développement et le transfert technologique jusqu’à la pré-industrialisation d’une nouvelle génération de (micro)capteurs qui permettront de répondre à des besoins pour lesquels il n’existe pas aujourd’hui de solutions performantes au niveau mondial.

· La mise en place d’une nouvelle approche de modélisation des procédés de bioproduction, en utilisant les données préexistantes et issues des nouveaux capteurs. A terme, la filière ambitionne de concevoir une base de données dont l’architecture permettra d’intégrer et stocker l’ensemble des données. Ces données permettront par exemple la création de représentations digitales des procédés ou jumeaux numériques qui permettraient de développer des outils de prédiction visant à optimiser certaines étapes de purification. Ou encore des systèmes de régulation en temps réel qui eux seront utilisés pour piloter les étapes de culture cellulaire.

· L’utilisation de l’ensemble des données correspondant à plusieurs milliers par lot en simultané et pilotées avec des systèmes d’intelligence artificielle permettant d’accélérer la sélection des molécules et leur production à grande échelle dans des temps records.

Un projet innovant et unique au service de biothérapies compétitives 

Le consortium vise, au travers de CALIPSO, à avoir un impact positif majeur sur la santé publique : d’une part, le développement de la bioproduction française devrait alléger le poids du coût de certains médicaments sur le système de santé français en proposant de nouvelles alternatives accessibles au plus grand nombre. D’autre part, ce projet va surtout permettre de réaliser un gain de temps significatif les processus de bioproduction de nouvelles thérapies et vaccins.

Cette accélération permettra la mise à disposition plus rapide de nouveaux vaccins ou traitements pour les patients, offrant de nouvelles solutions ou une meilleure prise en charge de certaines pathologies comme par exemple les maladies auto-immunes ou les cancers. Par ailleurs, les différentes briques technologiques développées dans le cadre de CALIPSO permettront in fine de concevoir des systèmes miniaturisés, complètement automatisés, pour une médecine beaucoup plus personnalisée. Ces nouveaux outils permettront en effet d’augmenter les capacités de production de traitements adaptés à des sous-populations de patients voire à des patients uniques, de manière plus réactive et agile, dans des délais et des coûts moindres.

Impact socio-économique du projet CALIPSO sur la filière

Le projet CALIPSO aura un impact socio-économique d’envergure pour l’ensemble de la filière. A court terme, il permettra la création de 100 emplois multi-métiers. Plus largement, il aura un impact positif sur toute la chaîne de valeur avec la création d’emplois de R&D dans des grands groupes comme des PME, pérennisés autour de savoir-faire spécifiques dans l’élaboration de capteurs et en intelligence artificielle.

D’autre part, CALIPSO permettra de générer un chiffre d’affaires estimé cumulé de 250 M€ à l’horizon 2035, pour les outils et les solutions développés. Il jouera un rôle important dans le maintien des investissements en France des industries pharmaceutiques concernées et placera le pays au centre de leurs stratégies de bioproduction.

Source :  Sanofi








MyPharma Editions

Compléments alimentaires : Mayoly Spindler annonce l’acquisition de Pharm Nature

Publié le 5 juillet 2022
Compléments alimentaires : Mayoly Spindler annonce l’acquisition de Pharm Nature

Les laboratoires Mayoly Spindler viennent d’annoncer la signature du contrat d’acquisition du groupe Pharm Nature, entreprise bretonne spécialisée dans la conception et la commercialisation de compléments alimentaires haut de gamme à base de plantes et d’ingrédients naturels. À travers cette opération, Mayoly Spindler poursuit son développement dans le secteur des compléments alimentaires avec l’ambition de devenir un des leaders du marché européen.

Juvisé Pharmaceuticals réalise avec succès un refinancement de 400M€ suite à l’acquisition des droits mondiaux de Pylera®

Publié le 5 juillet 2022

Le laboratoire pharmaceutique français, Juvisé Pharmaceuticals, est récemment parvenu à un accord avec AbbVie pour l’acquisition des droits commerciaux mondiaux de Pylera®, une trithérapie indiquée dans l’éradication d’Helicobacter pylori, responsable d’infections gastro-intestinales. Les détails de cette transaction restent non divulgués.

Poxel : publication de deux articles précliniques portant sur le PXL065 et le PXL770 dans l’adrénoleucodystrophie liée au chromosome X

Publié le 5 juillet 2022
Poxel : publication de deux articles précliniques portant sur le PXL065 et le PXL770 dans l'adrénoleucodystrophie liée au chromosome X

Poxel, société biopharmaceutique au stade clinique développant des traitements innovants pour les maladies chroniques graves à physiopathologie métabolique, dont la stéatohépatite non alcoolique (NASH) et les maladies métaboliques rares, a annoncé aujourd’hui la publication de deux articles précliniques portant sur le PXL065 et le PXL770 dans le traitement de l’adrénoleucodystrophie (ALD) liée au chromosome X.

Oncologie : l’Institut Curie et Janssen signent un accord-cadre stratégique pour accélérer l’innovation

Publié le 4 juillet 2022
Oncologie : l’Institut Curie et Janssen signent un accord-cadre stratégique pour accélérer l’innovation

L’Institut Curie, premier centre français de lutte contre le cancer, associant un centre menant une recherche interdisciplinaire tant fondamentale qu’appliquée en cancérologie et un ensemble hospitalier de pointe, a annoné la signature d’un accord-cadre stratégique pour une durée de 5 ans avec Janssen-Cilag, une des sociétés pharmaceutiques du groupe Johnson & Johnson.

Sanofi Global Health lance la marque Impact® à but non lucratif pour 30 médicaments destinés aux pays à faible revenu

Publié le 4 juillet 2022
Sanofi Global Health lance la marque Impact® à but non lucratif pour 30 médicaments destinés aux pays à faible revenu

Sanofi Global Health a annoncé le lancement d’Impact®, une nouvelle marque de médicaments de référence produits par Sanofi qui seront distribués sans aucun profit aux populations à risque des pays les plus pauvres de la planète. La marque Impact® qui englobe, entre autres, l’insuline, le glibenclamide et l’oxaliplatine, permettra d’assurer la distribution de 30 médicaments de Sanofi dans 40 pays à faible revenu.

ADC Therapeutics : Jean-Pierre Bizzari, MD, nommé à son conseil d’administration

Publié le 4 juillet 2022
ADC Therapeutics : Jean-Pierre Bizzari, MD, nommé à son conseil d'administration

ADC Therapeutics vient d’annoncer la nomination du spécialiste du développement de médicaments oncologiques Jean-Pierre Bizzari, MD, à son CA. Par ailleurs, Ameet Mallik, nommé au poste de PDG de la société en mai 2022, rejoindra également le CA.

Drépanocytose : l’Institut Imagine va coordonner un projet subventionné par Horizon Europe sur les approches d’édition du génome

Publié le 4 juillet 2022
Drépanocytose : l'Institut Imagine va coordonner un projet subventionné par Horizon Europe sur les approches d'édition du génome

L’institut hospitalo-universitaire Imagine (Inserm, AP-HP, Université Paris Cité), également labellisé Institut Carnot, va coordonner un projet financé par Horizon Europe, le programme cadre de financement de la recherche et de l’innovation de l’Union européenne pour la période 2021-2027.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents