Edition du 16-02-2019

Sanofi Pasteur : son vaccin contre la dengue autorisé au Mexique

Publié le mercredi 9 décembre 2015

Le virus de la dengue (Copyright Sanofi Pasteur)Sanofi Pasteur, la division vaccins de Sanofi, a annoncé mercredi que les autorités de santé mexicaines ont accordé l’autorisation de mise sur le marché de  Dengvaxia®, le premier vaccin au monde à être enregistré pour la prévention de la dengue.

La « Commission Fédérale pour la protection contre les risques sanitaires » (COFEPRIS) a approuvé le vaccin tétravalent contre la dengue Dengvaxia® pour la prévention de la maladie causée par les quatre sérotypes du virus de la dengue, chez les préadolescents, les adolescents et les adultes âgés de 9 à 45 ans vivant dans les zones endémiques.

Le vaccin de Sanofi Pasteur est l’aboutissement de plus de vingt ans d’innovation scientifique et de collaborations, et de 25 études cliniques dans 15 pays à travers le monde. Plus de 40 000 volontaires ont participé au programme d’essais cliniques du vaccin contre la dengue de Sanofi Pasteur (phases I, II et III) ; 29 000 d’entre eux ont reçu le vaccin. Les essais de phase III de Dengvaxia®, qui visaient à évaluer l’efficacité du vaccin, objectif primaire de l’étude, se sont achevés avec succès en 2014.

« Aujourd’hui, avec cette première autorisation de mise sur le marché de Dengvaxia®, nous avons atteint notre but : faire de la dengue la prochaine maladie évitable par la vaccination. C’est une étape historique pour notre entreprise, pour les acteurs de santé publique et, ce qui est encore plus important, pour la moitié de la population mondiale qui vit sous la menace de la dengue. », a déclaré le Dr Olivier Brandicourt, Directeur Général de Sanofi.

L’enregistrement de Dengvaxia® par la COFEPRIS est fondée sur les résultats d’un vaste programme de développement clinique impliquant plus de 40 000 personnes d’âges différents, de contextes épidémiologiques et géographiques, de milieux socio-économiques et d’origines ethniques différents, vivant dans 15 pays.  Les régions du Mexique où la dengue est endémique ont participé aux trois phases du programme de développement clinique du vaccin.

Le processus d’enregistrement de Dengvaxia® se poursuit dans d’autres pays où la maladie est endémique. Dans un interview à Reuters, Olivier Charmeil, le président de Sanofi Pasteur, a indiqué que le laboratoire compte déposer le dossier d’enregistrement du Dengvaxia au début 2016 en Europe et au début 2017 aux Etats-Unis.

La production de Dengvaxia® a déjà débuté en France et les premières doses ont déjà été produites. Dans un communiqué, Sanofi Pasteur indique qu’il s’engage à mettre Dengvaxia® à disposition en priorité dans les pays où la dengue est un enjeu majeur de santé publique.

D’après l’OMS, la dengue est la maladie transmise par les moustiques dont l’expansion à travers le monde est actuellement la plus rapide, avec près de 400 millions de nouvelles infections chaque année

Source : Sanofi








MyPharma Editions

Lysogene : 1er patient traité dans l’essai de phase 2/3 évaluant une thérapie génique pour la mucopolysaccharidose de type IIIA

Publié le 15 février 2019

Lysogene, société biopharmaceutique spécialisée dans la thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), et Sarepta Therapeutics, , société leader dans la médecine de précision génétique pour les maladies rares, ont annoncé le traitement du premier patient dans l’étude clinique internationale de Phase 2/3 (AAVance), évaluant LYS-SAF302, une thérapie génique pour la mucopolysaccharidose de type IIIA (MPS IIIA).

Dominique Pon et Laura Létourneau en charge de la transformation numérique en santé

Publié le 14 février 2019
Dominique Pon et Laura Létourneau en charge de la transformation numérique en santé

A l’occasion du premier comité de suivi de Ma Santé 2022 à la fin de l’année 2018, Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, a nommé Dominique Pon responsable stratégique et Laura Létourneau déléguée opérationnelle d’une task force

Onxeo : cinq études précliniques démontrant le profil unique d’AsiDNA™ présentées au congrès 2019 de l’AACR

Publié le 14 février 2019
Onxeo : cinq études précliniques démontrant le profil unique d’AsiDNA™ présentées au congrès 2019 de l’AACR

Onxeo a annoncé la présentation des résultats de cinq études précliniques démontrant le profil différencié d’AsiDNA™, inhibiteur first-in-class de la réponse aux dommages de l’ADN, renforçant son potentiel en clinique et mettant en évidence son mécanisme d’action unique, lors du prochain Congrès annuel de l’AACR (American Association for Cancer Research), qui se tiendra du 29 mars au 3 avril 2019 à Atlanta (Géorgie), États-Unis.

WeHealth by Servier et le MIT signent un partenariat dans la santé connectée à domicile

Publié le 13 février 2019
WeHealth by Servier et le MIT signent un partenariat dans la santé connectée à domicile

WeHealth by Servier, la direction e-santé du groupe Servier, et l’AgeLab, rattaché au Massachusetts Institute of Technology (MIT), ont annoncé aujourd’hui la signature d’un accord de partenariat qui vise à définir les nouvelles opportunités du marché des objets connectés à domicile.

Médicaments pédiatriques : les avis et recommandations du Comité de l’EMA

Publié le 13 février 2019
Médicaments pédiatriques : les avis et recommandations du Comité de l’EMA

L’ANSM vient de publier un point sur les derniers avis et recommandations du Comité des médicaments pédiatriques (PDCO) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) qui s’est réuni du 11-14 décembre 2018. Le PDCO a rendu au cours de cette session 6 avis favorables révisés de PIPs, dans les indications suivantes :

Cancer du poumon : 900 000 € dédié au Projet Pimiento piloté par Sophia Genetics et l’INRIA

Publié le 13 février 2019
Cancer du poumon : 900 000 € dédié au Projet Pimiento piloté par Sophia Genetics et l'INRIA

Sophia Genetics a annoncé sa collaboration avec l’INRIA qui s’est vu attribué une enveloppe de 900 000 € par le Fonds de dotation MSD’AVENIR en vue de soutenir le projet PIMIENTO : projet de recherche dans le domaine du cancer du poumon non à petites cellules.

Samsung Bioepis et C-Bridge Capital vont développer et commercialiser des biosimilaires de nouvelle génération en Chine

Publié le 12 février 2019
Samsung Bioepis et C-Bridge Capital vont développer et commercialiser des biosimilaires de nouvelle génération en Chine

Samsung Bioepis a annoncé son expansion en Chine continentale grâce à un accord de licence avec C-Bridge Capital. Cet accord couvre plusieurs candidats biosimilaires de Samsung Bioepis, dont les candidats biosimilaires SB11 et SB12 de troisième génération, qui référencent le LUCENTIS® (ranibizumab) et le SOLIRIS® (eculizumab), respectivement, ainsi que le SB3, un candidat biosimilaire référençant l’HERCEPTIN® 3 (trastuzumab).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions