Edition du 26-10-2020

Biosimilaires : résultats positifs pour CT-P13 de Celltrion Healthcare dans la maladie de Crohn

Publié le mardi 20 février 2018

Biosimilaires : résultats positifs pour CT-P13 de Celltrion Healthcare dans la maladie de CrohnDouze mois de données provenant de l’étude de thérapie anti-TNF personnalisée dans la maladie de Crohn (PANTS) ont été présentées lors du 13e congrès de l’Organisation Européenne de la Maladie de Crohn et de la Colite (ECCO). Les résultats indiquent que l’efficacité clinique, l’innocuité et l’immunogénicité du CT-P13 (infliximab biosimilaire) de Celltrion Healthcare sont similaires à celles d’un traitement avec l’infliximab de référence et l’adalimumab chez les patients atteints de la maladie de Crohn (MC).1

L’étude prospective par observation de trois ans menée dans l’ensemble du Royaume-Uni a étudié les non-réponses primaires (PNR), les pertes de réponses (LOR) et les effets indésirables des médicaments (EIM) de l’infliximab (infliximab de référence et CT-P13) et de l’adalimumab chez 1610 patients souffrant de M.C. Les données montrent une efficacité comparable entre le CT-P13, l’infliximab de référence et l’adalimumab en ce qui concerne les taux de PNR, LOR et EIM. En outre, à la semaine 54, les taux de rémission étaient de 39,7 %, 39,0 % et 32,7 % respectivement, pour les patients traités à l’infliximab, au CT-P13 et à l’adalimumab.1

L’étude PANTS étudie les données du patient et les facteurs pharmacocinétiques et du médicament qui permettent de prédire l’échec du traitement anti-TNF, dans le but d’élaborer des stratégies personnalisées anti-TNF pour améliorer les résultats. Cette grande étude de cohorte prospective en situation réelle fournit des données précieuses sur l’efficacité clinique ainsi que des échantillons biologiques pour les études de génomique. 1

Le Dr Tariq Ahmad, chef du groupe de recherche sur la maladie inflammatoire de l’intestin et la pharmacogénétique à l’université d’Exeter, et gastroentérologue consultant au Royal Devon and Exeter Hospital (R-U), et ayant participé à l’étude PANTS, a déclaré : « Nous croyons fermement que ce type de recherche est essentiel au développement de stratégies économiques de traitement pour les patients souffrant de maladie inflammatoire intestinale, afin d’en optimiser les avantages. Les résultats de l’étude PANTS suggèrent qu’il existe des possibilités pour optimiser la gestion des thérapies anti-TNF et pour empêcher l’échec du traitement. »

Selon l’étude, l’immunogénicité est un facteur important de la non-rémission à la semaine 54 chez les patients traités tant à l’infliximab qu’à l’adalimumab, mais elle peut être atténuée par l’utilisation d’immunomodulateurs – azathioprine, mercaptopurine et méthotrexate. L’étude PANTS a démontré que ce risque est en partie déterminé génétiquement et donc que des algorithmes de traitements personnalisés pourront être développés dans le futur.1

Man Hoon Kim, président et CEO de Celltrion Healthcare, a déclaré : « Les résultats de l’étude PANTS montrent clairement qu’une optimisation minutieuse de l’utilisation du CT-P13, de l’infliximab de référence et de l’adalimumab, comme soins de routine, peut rendre ces traitements plus efficaces pour les patients atteints de maladie inflammatoire de l’intestin. Par conséquent, compte tenu des économies de coûts significatives de l’utilisation du CT-P13, ce traitement peut jouer un grand rôle en augmentant l’accès des patients au traitement biologique et en améliorer les résultats. »

« Notre mission chez Celltrion Healthcare consiste à améliorer la qualité des soins et à élargir l’accès à des traitements nouveaux et efficaces pour les patients du monde entier. Nous pensons que l’optimisation du dosage est un élément essentiel pour réaliser cela et c’est pourquoi nous investissons dans des innovations telles que les kits de surveillance pharmacocinétiques, pour nous assurer que de plus nombreux patients aient accès à un traitement personnalisé. »

1 Kennedy, N.A. et al. L’efficacité clinique, l’innocuité et l’immunogénicité du traitement anti-TNF dans la maladie de Crohn : 12 mois de données provenant de l’étude PANTS au Congrès de l’organisation européenne pour la maladie de Crohn et de la colite (ECCO) 2018. OP031

2 Molodecky NA, et al. Augmentation de l’incidence et de la prévalence des maladies inflammatoires de l’intestin dans le temps, basée sur une révision systématique. Gastroentérologie. 2012; 142(1)46–54. Disponible sur www.gastrojournal.org/article/S0016-5085(11)01378-3/pdf [Dernière consultation, février 2018].

3 Burisch J, et al. Le fardeau de la maladie inflammatoire de l’intestin en Europe. Journal de la maladie de Crohn et de la colite (2013)7, 322-337.(2013)7,322-337.

Source : Celltrion Healthcare

 








MyPharma Editions

Nicox : sélection d’un candidat au développement dans une nouvelle classe de composés modulés par le NO réduisant la pression intraoculaire

Publié le 23 octobre 2020
Nicox : sélection d’un candidat au développement dans une nouvelle classe de composés modulés par le NO réduisant la pression intraoculaire

Nicox, société internationale spécialisée en ophtalmologie, a annoncé avoir sélectionné un nouveau candidat au développement, le NCX 1728, issu de son programme de recherche de composés brevetés axé sur des composés modulés par l’oxyde nitrique (NO) réduisant la pression intraoculaire (PIO). Un analogue de cette molécule a démontré1 des résultats positifs chez des primates non humains présentant une hypertension oculaire en comparaison avec le travoprost 0,1%, un analogue de prostaglandine.

Innate Pharma : l’inclusion du 1er patient dans l’essai de Phase 3 avec monalizumab déclenche un paiement de 50M$ d’AstraZeneca

Publié le 23 octobre 2020
Innate Pharma : l'inclusion du 1er patient dans l'essai de Phase 3 avec monalizumab déclenche un paiement de 50M$ d'AstraZeneca

Innate Pharma a annoncé qu’AstraZeneca a traité le premier patient dans son essai clinique de Phase 3, INTERLINK-1, évaluant monalizumab en combinaison avec cetuximab chez des patients présentant un carcinome épidermoïde de la tête et du cou en rechute ou métastatique et préalablement traités par une chimiothérapie à base de sels de platine ainsi qu’une immunothérapie anti-PD-(L)1 (« CETC r/m prétraités à l’IO »).

Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Publié le 22 octobre 2020
Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Alnylam Pharmaceuticals, le chef de file des ARNi thérapeutiques, a annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis positif vis-à-vis de l’approbation du lumasiran, un ARNi thérapeutique expérimental qui cible l’ARNm de l’hydroxyacide-oxydase 1 (HAO1), codant la glycolate oxydase (GO), en cours de développement pour le traitement de l’hyperoxalurie primitive de type 1 (HP1). S’il est approuvé par la Commission européenne (CE), le lumasiran sera commercialisé en Europe sous la marque OXLUMO™.

Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Publié le 22 octobre 2020
Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Onxeo a annoncé une nouvelle étape dans le développement clinique d’AsiDNA™ avec le traitement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan1 destinée à évaluer l’effet d’AsiDNA™, son inhibiteur « first-in-class » de la réponse aux dommages de l’ADN (DDR), sur la résistance acquise à l’inhibiteur de PARP (PARPi) niraparib dans le traitement d’entretien en deuxième ligne du cancer de l’ovaire en rechute. De premiers résultats de cette étude sont attendus début 2021.

Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Publié le 21 octobre 2020
Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, annonce aujourd’hui que son principal candidat médicament, le setanaxib, a obtenu la désignation de médicament orphelin (Orphan Drug Designation – ODD) de la Food and Drug Administration (FDA) américaine pour le traitement de la cholangite biliaire primitive (CBP).

Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Publié le 21 octobre 2020
Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies générant d’importants besoins médicaux, a annoncé des résultats initiaux positifs pour la deuxième étude de Phase 2 (VLA15-202) de son candidat vaccin VLA 15 contre la maladie de Lyme.

Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Publié le 21 octobre 2020
Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Inventiva vient d’annoncer que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé le statut « Fast Track » à odiparcil, son candidat médicament au stade clinique, pour le traitement de la MPS de type VI (MPS VI), une maladie génétique rare et progressive.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents