Edition du 24-04-2019

Biosimilaires : résultats positifs pour CT-P13 de Celltrion Healthcare dans la maladie de Crohn

Publié le mardi 20 février 2018

Biosimilaires : résultats positifs pour CT-P13 de Celltrion Healthcare dans la maladie de CrohnDouze mois de données provenant de l’étude de thérapie anti-TNF personnalisée dans la maladie de Crohn (PANTS) ont été présentées lors du 13e congrès de l’Organisation Européenne de la Maladie de Crohn et de la Colite (ECCO). Les résultats indiquent que l’efficacité clinique, l’innocuité et l’immunogénicité du CT-P13 (infliximab biosimilaire) de Celltrion Healthcare sont similaires à celles d’un traitement avec l’infliximab de référence et l’adalimumab chez les patients atteints de la maladie de Crohn (MC).1

L’étude prospective par observation de trois ans menée dans l’ensemble du Royaume-Uni a étudié les non-réponses primaires (PNR), les pertes de réponses (LOR) et les effets indésirables des médicaments (EIM) de l’infliximab (infliximab de référence et CT-P13) et de l’adalimumab chez 1610 patients souffrant de M.C. Les données montrent une efficacité comparable entre le CT-P13, l’infliximab de référence et l’adalimumab en ce qui concerne les taux de PNR, LOR et EIM. En outre, à la semaine 54, les taux de rémission étaient de 39,7 %, 39,0 % et 32,7 % respectivement, pour les patients traités à l’infliximab, au CT-P13 et à l’adalimumab.1

L’étude PANTS étudie les données du patient et les facteurs pharmacocinétiques et du médicament qui permettent de prédire l’échec du traitement anti-TNF, dans le but d’élaborer des stratégies personnalisées anti-TNF pour améliorer les résultats. Cette grande étude de cohorte prospective en situation réelle fournit des données précieuses sur l’efficacité clinique ainsi que des échantillons biologiques pour les études de génomique. 1

Le Dr Tariq Ahmad, chef du groupe de recherche sur la maladie inflammatoire de l’intestin et la pharmacogénétique à l’université d’Exeter, et gastroentérologue consultant au Royal Devon and Exeter Hospital (R-U), et ayant participé à l’étude PANTS, a déclaré : « Nous croyons fermement que ce type de recherche est essentiel au développement de stratégies économiques de traitement pour les patients souffrant de maladie inflammatoire intestinale, afin d’en optimiser les avantages. Les résultats de l’étude PANTS suggèrent qu’il existe des possibilités pour optimiser la gestion des thérapies anti-TNF et pour empêcher l’échec du traitement. »

Selon l’étude, l’immunogénicité est un facteur important de la non-rémission à la semaine 54 chez les patients traités tant à l’infliximab qu’à l’adalimumab, mais elle peut être atténuée par l’utilisation d’immunomodulateurs – azathioprine, mercaptopurine et méthotrexate. L’étude PANTS a démontré que ce risque est en partie déterminé génétiquement et donc que des algorithmes de traitements personnalisés pourront être développés dans le futur.1

Man Hoon Kim, président et CEO de Celltrion Healthcare, a déclaré : « Les résultats de l’étude PANTS montrent clairement qu’une optimisation minutieuse de l’utilisation du CT-P13, de l’infliximab de référence et de l’adalimumab, comme soins de routine, peut rendre ces traitements plus efficaces pour les patients atteints de maladie inflammatoire de l’intestin. Par conséquent, compte tenu des économies de coûts significatives de l’utilisation du CT-P13, ce traitement peut jouer un grand rôle en augmentant l’accès des patients au traitement biologique et en améliorer les résultats. »

« Notre mission chez Celltrion Healthcare consiste à améliorer la qualité des soins et à élargir l’accès à des traitements nouveaux et efficaces pour les patients du monde entier. Nous pensons que l’optimisation du dosage est un élément essentiel pour réaliser cela et c’est pourquoi nous investissons dans des innovations telles que les kits de surveillance pharmacocinétiques, pour nous assurer que de plus nombreux patients aient accès à un traitement personnalisé. »

1 Kennedy, N.A. et al. L’efficacité clinique, l’innocuité et l’immunogénicité du traitement anti-TNF dans la maladie de Crohn : 12 mois de données provenant de l’étude PANTS au Congrès de l’organisation européenne pour la maladie de Crohn et de la colite (ECCO) 2018. OP031

2 Molodecky NA, et al. Augmentation de l’incidence et de la prévalence des maladies inflammatoires de l’intestin dans le temps, basée sur une révision systématique. Gastroentérologie. 2012; 142(1)46–54. Disponible sur www.gastrojournal.org/article/S0016-5085(11)01378-3/pdf [Dernière consultation, février 2018].

3 Burisch J, et al. Le fardeau de la maladie inflammatoire de l’intestin en Europe. Journal de la maladie de Crohn et de la colite (2013)7, 322-337.(2013)7,322-337.

Source : Celltrion Healthcare

 








MyPharma Editions

Médicaments : signature de l’avenant à l’Accord-cadre sur la procédure de négociations des prix

Publié le 24 avril 2019
Médicaments : signature de l’avenant à l’Accord-cadre sur la procédure de négociations des prix

Le Leem et le Comité économique des produits de santé (CEPS) ont signé, ce 24 avril 2019, un avenant à l’Accord-cadre destiné à améliorer la procédure de négociation des prix. Cette signature matérialise un des engagements importants du Conseil stratégique des industries de santé (Csis) de juillet 2018, à savoir la réduction des délais des procédures administratives d’accès des médicaments au marché.

Servier célèbre les 40 ans de sa présence en Chine

Publié le 24 avril 2019
Servier célèbre les 40 ans de sa présence en Chine

Servier a célébré le 15 avril 2019 les 40 ans de sa présence en Chine. A cette occasion, Olivier Laureau, Président de Servier, a souligné lors d’une cérémonie l’importance stratégique de la Chine pour Servier et l’engagement du groupe pharmaceutique français à continuer à investir sur le long terme pour répondre aux besoins médicaux croissants des patients.

Psoriasis : LEO Pharma et LTS lancent un essai clinique sur des patchs de micropuncture

Publié le 24 avril 2019
Psoriasis : LEO Pharma et LTS lancent un essai clinique sur des patchs de micropuncture

LEO Pharma et LTS Lohmann Therapie-Systeme, société qui conçoit et fabrique des systèmes d’administration de médicament innovants, ont annoncé le lancement d’un essai clinique sur des patchs de micropuncture pour le traitement du psoriasis par voie intradermique. L’étude débutera en avril 2019 et devrait s’achever dans le courant de l’année. Elle vise à démontrer l’efficacité et l’innocuité du dispositif sur les patients.

Industrie pharmaceutique : accord sur les salaires minima 2019

Publié le 23 avril 2019
Industrie pharmaceutique : accord sur les salaires minima 2019

A l’issue de la réunion de négociation du 28 mars dernier, le Leem a proposé à la signature un accord collectif revalorisant l’ensemble des salaires minima conventionnels de 1,8 % au 1er janvier 2019 sur les 11 groupes de la grille de classification.

Cancer en stade avancé : le profilage tumoral complet promet de nouvelles options thérapeutiques

Publié le 23 avril 2019
Cancer en stade avancé : le profilage tumoral complet promet de nouvelles options thérapeutiques

Les résultats de WINTHER, première étude du Consortium WIN**, publiés hier dans la revue Nature Medicine*, dans un article intitulé Genomic and transcriptomic profiling expands precision cancer medicine: the WINTHER trial, démontrent que le profilage de l’ARN en plus de celui de l’ADN permet à un plus grand nombre de patients atteints d’un cancer avancé de recevoir des thérapies personnalisées, par rapport aux tests standard des mutations de l’ADN seuls.

Ethypharm fait l’acquisition du Laboratoire PHARMY II en France

Publié le 22 avril 2019
Ethypharm fait l'acquisition du Laboratoire PHARMY II en France

Ethypharm, le groupe pharmaceutique engagé dans le traitement des addictions, de la douleur et des soins d’urgence, vient d’annoncer la signature d’un accord définitif, le 5 avril 2019, portant sur l’acquisition du Laboratoire PHARMY II.

Pfizer : AMM européenne pour Vizimpro® dans le traitement du cancer du poumon

Publié le 19 avril 2019
Pfizer : AMM européenne pour Vizimpro® dans le traitement du cancer du poumon

Pfizer a annoncé que la Commission Européenne a octroyé une AMM à Vizimpro® (dacomitinib) 45 mg en monothérapie pour le traitement de première ligne des patients adultes atteints d’un cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) localement avancé ou métastatique avec mutations activatrices du récepteur du facteur de croissance épidermique (EGFR). Partager la publication […]

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents