Edition du 20-01-2021

Biosimilaires : résultats positifs pour CT-P13 de Celltrion Healthcare dans la maladie de Crohn

Publié le mardi 20 février 2018

Biosimilaires : résultats positifs pour CT-P13 de Celltrion Healthcare dans la maladie de CrohnDouze mois de données provenant de l’étude de thérapie anti-TNF personnalisée dans la maladie de Crohn (PANTS) ont été présentées lors du 13e congrès de l’Organisation Européenne de la Maladie de Crohn et de la Colite (ECCO). Les résultats indiquent que l’efficacité clinique, l’innocuité et l’immunogénicité du CT-P13 (infliximab biosimilaire) de Celltrion Healthcare sont similaires à celles d’un traitement avec l’infliximab de référence et l’adalimumab chez les patients atteints de la maladie de Crohn (MC).1

L’étude prospective par observation de trois ans menée dans l’ensemble du Royaume-Uni a étudié les non-réponses primaires (PNR), les pertes de réponses (LOR) et les effets indésirables des médicaments (EIM) de l’infliximab (infliximab de référence et CT-P13) et de l’adalimumab chez 1610 patients souffrant de M.C. Les données montrent une efficacité comparable entre le CT-P13, l’infliximab de référence et l’adalimumab en ce qui concerne les taux de PNR, LOR et EIM. En outre, à la semaine 54, les taux de rémission étaient de 39,7 %, 39,0 % et 32,7 % respectivement, pour les patients traités à l’infliximab, au CT-P13 et à l’adalimumab.1

L’étude PANTS étudie les données du patient et les facteurs pharmacocinétiques et du médicament qui permettent de prédire l’échec du traitement anti-TNF, dans le but d’élaborer des stratégies personnalisées anti-TNF pour améliorer les résultats. Cette grande étude de cohorte prospective en situation réelle fournit des données précieuses sur l’efficacité clinique ainsi que des échantillons biologiques pour les études de génomique. 1

Le Dr Tariq Ahmad, chef du groupe de recherche sur la maladie inflammatoire de l’intestin et la pharmacogénétique à l’université d’Exeter, et gastroentérologue consultant au Royal Devon and Exeter Hospital (R-U), et ayant participé à l’étude PANTS, a déclaré : « Nous croyons fermement que ce type de recherche est essentiel au développement de stratégies économiques de traitement pour les patients souffrant de maladie inflammatoire intestinale, afin d’en optimiser les avantages. Les résultats de l’étude PANTS suggèrent qu’il existe des possibilités pour optimiser la gestion des thérapies anti-TNF et pour empêcher l’échec du traitement. »

Selon l’étude, l’immunogénicité est un facteur important de la non-rémission à la semaine 54 chez les patients traités tant à l’infliximab qu’à l’adalimumab, mais elle peut être atténuée par l’utilisation d’immunomodulateurs – azathioprine, mercaptopurine et méthotrexate. L’étude PANTS a démontré que ce risque est en partie déterminé génétiquement et donc que des algorithmes de traitements personnalisés pourront être développés dans le futur.1

Man Hoon Kim, président et CEO de Celltrion Healthcare, a déclaré : « Les résultats de l’étude PANTS montrent clairement qu’une optimisation minutieuse de l’utilisation du CT-P13, de l’infliximab de référence et de l’adalimumab, comme soins de routine, peut rendre ces traitements plus efficaces pour les patients atteints de maladie inflammatoire de l’intestin. Par conséquent, compte tenu des économies de coûts significatives de l’utilisation du CT-P13, ce traitement peut jouer un grand rôle en augmentant l’accès des patients au traitement biologique et en améliorer les résultats. »

« Notre mission chez Celltrion Healthcare consiste à améliorer la qualité des soins et à élargir l’accès à des traitements nouveaux et efficaces pour les patients du monde entier. Nous pensons que l’optimisation du dosage est un élément essentiel pour réaliser cela et c’est pourquoi nous investissons dans des innovations telles que les kits de surveillance pharmacocinétiques, pour nous assurer que de plus nombreux patients aient accès à un traitement personnalisé. »

1 Kennedy, N.A. et al. L’efficacité clinique, l’innocuité et l’immunogénicité du traitement anti-TNF dans la maladie de Crohn : 12 mois de données provenant de l’étude PANTS au Congrès de l’organisation européenne pour la maladie de Crohn et de la colite (ECCO) 2018. OP031

2 Molodecky NA, et al. Augmentation de l’incidence et de la prévalence des maladies inflammatoires de l’intestin dans le temps, basée sur une révision systématique. Gastroentérologie. 2012; 142(1)46–54. Disponible sur www.gastrojournal.org/article/S0016-5085(11)01378-3/pdf [Dernière consultation, février 2018].

3 Burisch J, et al. Le fardeau de la maladie inflammatoire de l’intestin en Europe. Journal de la maladie de Crohn et de la colite (2013)7, 322-337.(2013)7,322-337.

Source : Celltrion Healthcare

 








MyPharma Editions

Ipsen : Gwenan White nommée Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques

Publié le 20 janvier 2021
Ipsen : Gwenan White nommée Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques

Ipsen a annoncé la nomination de Gwenan White en tant que Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques à compter de mars 2021. Basée à Boulogne (France), elle sera responsable de concevoir, mettre en oeuvre, diriger la stratégie et les activités de communication ainsi que les relations publiques d’Ipsen à l’échelle globale.

Leem : Denis Hello (AbbVie) et Stéphane Lepeu (Delpharm) entrent au Conseil d’administration

Publié le 20 janvier 2021
Leem : Denis Hello (AbbVie) et Stéphane Lepeu (Delpharm) entrent au Conseil d’administration

Le Conseil d’administration du Leem a coopté, le 19 janvier 2021, deux nouveaux administrateurs : Denis Hello, Vice-Président, General Manager d’AbbVie France, dans la famille des laboratoires américains en remplacement de Pierre-Claude Fumoleau et Stéphane Lepeu, Directeur Général Délégué-Commercial de Delpharm, en remplacement de Sébastien Aguettant. Nouveau Président de CDMO France[1], il représente les façonniers dans le collège des organisations professionnelles.

Servier annonce les derniers résultats de la survie globale de l’étude exploratoire de Phase II TASCO1 de Lonsurf® + bevacizumab

Publié le 19 janvier 2021
Servier annonce les derniers résultats de la survie globale de l'étude exploratoire de Phase II TASCO1 de Lonsurf® + bevacizumab

Servier a annoncé les résultats actualisés de l’étude exploratoire de Phase II TASCO1 évaluant LONSURF® (trifluridine/tipiracil) + bevacizumab et capécitabine + bevacizumab (C-B) en première ligne pour les patients atteints d’un cancer colorectal métastatique non résécable (mCRC) et non éligibles pour un traitement intensif.1 Ces données ont été présentées lors d’une présentation orale au Symposium sur les cancers gastro-intestinaux de l’ASCO 2021 (ASCO-GI).

Orphelia Pharma et Ethypharm signent un contrat de licence pour le développement et la commercialisation de Kigabeq® en Chine

Publié le 19 janvier 2021
Orphelia Pharma et Ethypharm signent un contrat de licence pour le développement et la commercialisation de Kigabeq® en Chine

Ethypharm et Orphelia Pharma ont annoncé la signature d’un accord exclusif pour le développement, l’enregistrement et la commercialisation en République Populaire de Chine de Kigabeq® (vigabatrine) indiqué dans le traitement de première intention des spasmes infantiles (syndrome de West).

Sensorion : des données précliniques démontrent le potentiel de SENS-401 dans la préservation de l’audition résiduelle après implantation cochléaire

Publié le 19 janvier 2021
Sensorion : des données précliniques démontrent le potentiel de SENS-401 dans la préservation de l’audition résiduelle après implantation cochléaire

Sensorion, société biotechnologique pionnière au stade clinique et dédiée au développement de thérapies innovantes pour restaurer, traiter et prévenir dans le domaine des pertes d’audition, a annoncé des données précliniques montrant que la combinaison de sa molécule SENS-401 avec des implants cochléaires a réduit la perte d’audition résiduelle à une fréquence située au-delà de la position de l’électrode.

Transgene / BioInvent : approbation de l’ANSM pour poursuivre l’essai de Phase I/IIa du virus oncolytique BT-001 dans les tumeurs solides

Publié le 19 janvier 2021
Transgene / BioInvent : approbation de l'ANSM pour poursuivre l'essai de Phase I/IIa du virus oncolytique BT-001 dans les tumeurs solides

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, a annoncé avoir reçu l’approbation de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), pour procéder à un essai de Phase I/IIa du virus oncolytique innovant BT-001 en France.

Quantum Genomics : lancement d’une étude Pivotale de Phase III dans l’Hypertension Artérielle Difficile à Traiter

Publié le 18 janvier 2021
Quantum Genomics : lancement d'une étude Pivotale de Phase III dans l'Hypertension Artérielle Difficile à Traiter

Quantum Genomics, entreprise biopharmaceutique spécialisée dans le développement d’une nouvelle classe de médicaments agissant directement sur le cerveau pour traiter l’hypertension artérielle résistante et l’insuffisance cardiaque, a annoncé le lancement de l’étude REFRESH dans l’hypertension artérielle difficile à traiter (1) ou résistante(2).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents