Edition du 19-10-2018

Biotechs: Rhenovia Pharma ouvre sa première filiale internationale aux Etats-Unis

Publié le vendredi 27 janvier 2012

Rhenovia Pharma, société de biotechnologie basée à Mulhouse et spécialisée dans la biosimulation appliquée à la recherche de nouveaux médicaments pour le traitement de maladies neurologiques, comme la maladie d’Alzheimer, a annoncé la création de Rhenovia Inc., sa première filiale internationale, enregistrée dans le Delaware. Les nouvelles activités de la société seront basées dans la région du Grand Boston, avec des bureaux dans la ville de Cambridge, dans le Massachusetts.

L’ouverture de Rhenovia Inc. permettra de généraliser l’usage de la technologie unique de biosimulation de la société dans le secteur de la santé, en mettant l’accent sur l’accélération des recherches de nouveaux traitements des maladies du système nerveux central et périphérique. Cette généralisation se fera par le biais d’offres de partenariat de services, sous forme d’études utilisant des dispositifs déposés par la société, tels que les Recherches à Haut Débit de Combinaisons Synergiques de Médicaments, le Profilage Numérique Pharmacologique de Candidats Médicaments, l’Evaluation de la Sécurité, de la Toxicité et des Risques d’Interactions Médicamenteuses. Rhenovia souhaite également nouer des alliances stratégiques pour mettre en œuvre sa technologie de biosimulation dans des Programmes de Découverte et de Développement de Médicaments.

Rhenovia ambitionne, de plus, d’élargir son pipeline de médicaments candidats en développement et d’offrir des opportunités d’investissements intéressantes. « C’est le moment opportun pour intensifier notre activité commerciale et pour se rapprocher de nos principaux clients pharmaceutiques et biotechnologiques, ainsi que de nos partenaires de recherche universitaires », déclare le Dr Serge Bischoff, PDG de Rhenovia Pharma. « Nous souhaitons faire connaître au niveau mondial l’énorme potentiel de notre technologie de rupture de modélisation et de simulation de la transmission neuronale appliquée au cerveau, aux yeux, à la moelle épinière et à la jonction neuromusculaire, à la fois dans des conditions normales et pathologiques. »

Alors que la biosimulation est utilisée de façon routinière dans la plupart des indications thérapeutiques hors système nerveux central, comme les maladies infectieuses ou cardiovasculaires, l’oncologie, l’asthme ou le VIH, elle reste encore considérée comme une technologie balbutiante dans le domaine de la santé mentale et des maladies neurologiques, neurodégénératives et neurodéveloppementales.

« Néanmoins, cela ne devrait pas être un obstacle. Ce sera, au contraire, une excellente opportunité de rendre plus efficace la recherche de nouveaux médicaments, et, plus généralement, de fournir des réponses à des défis sociétaux et économiques majeurs, en prouvant que la technologie de Rhenovia peut être appliquée bien au-delà de la découverte de médicament », ajoute Serge Bischoff.

Rhenovia a déjà attiré des partenaires de secteurs aussi divers que l’industrie agroalimentaire pour la prévention de maladies en optimisant les aliments ; la défense afin de protéger les populations contre les agents neurotoxiques de guerre ou à visée terroriste ; les industries chimiques et agrochimiques ainsi que les organismes de régulation et les intervenants du secteur des cleantech et de l’écotoxicité, qui évaluent l’impact neurologique d’une grande variété de composés actifs et de molécules.

« Le déploiement de Rhenovia aux Etats-Unis va accélérer notre développement, en aidant à élargir et à diversifier les marchés pour notre offre de services en biosimulation, mais aussi en augmentant notre influence dans les pays industrialisés au-delà de la France », déclare Serge Bischoff. « Rhenovia souhaite également sensibiliser les organismes américains de santé, les organisations économiques, de défense, les autorités économiques et financières sur l’énorme potentiel de son approche de biosimulation dans le domaine des maladies du système nerveux central. »

Rhenovia Inc. fournira des prestations spécifiques, adaptées aux sociétés pharmaceutiques et de biotechnologies américaines pour accroître sensiblement la productivité de leur R&D, réduire les coûts, le temps de mise sur le marché et le risque d’échec. La société aidera également les groupes de recherche universitaires et les scientifiques américains à améliorer leur compréhension des mécanismes de base qui sous-tendent les maladies, tout en contribuant plus efficacement aux soins de santé et au bien-être des patients.

Source : Rhenovia Pharma SAS

 








MyPharma Editions

L’Institut Pierre Fabre de Tabacologie (IPFT) lance la 1ère édition du Prix de l’Innovation

Publié le 18 octobre 2018
L’Institut Pierre Fabre de Tabacologie (IPFT) lance la 1ère édition du Prix de l’Innovation

A partir du mois d’octobre 2018, l’Institut Pierre Fabre de Tabacologie débute sa campagne de recrutement pour son 1er Prix de l’Innovation. Ce concours a pour ambition de mettre en lumière et d’accompagner un projet innovant permettant d’améliorer la prévention et la prise en charge du sevrage tabagique, au profit des professionnels de santé ou des patients.

Les remboursements de soins du régime général à fin septembre en hausse de 2,3%

Publié le 18 octobre 2018
Les remboursements de soins du régime général à fin septembre en hausse de 2,3%

Selon le dernier point mensuel de l’Assurance maladie, les dépenses de soins de ville ont augmenté de 3,1% sur les neuf premiers mois de l’année et de 3,2% sur les douze derniers mois. Au cours des neuf premiers mois, le remboursement des médicaments délivrés en ville progressent de 3,2% (2,8% sur douze mois).

GenSight Biologics : des résultats positifs de l’étude de Phase III REVERSE avec GS010

Publié le 18 octobre 2018
GenSight Biologics : des résultats positifs de l’étude de Phase III REVERSE avec GS010

GenSight Biologics a annoncé aujourd’hui des résultats additionnels à 72 semaines de l’étude clinique de Phase III REVERSE, qui évalue la sécurité et l’efficacité d’une seule injection intra-vitréenne de GS010 (rAAV2/2-ND4) chez 37 patients atteints de neuropathie optique héréditaire de Leber (NOHL) induite par la mutation 11778-ND4, et chez qui la perte d’acuité visuelle a débuté entre 6 et 12 mois avant le traitement.

Transgene : 1er patient traité de l’essai de Phase 1/2 de TG6002 dans les tumeurs gastro-intestinales avancées

Publié le 18 octobre 2018
Transgene : 1er patient traité de l’essai de Phase 1/2 de TG6002 dans les tumeurs gastro-intestinales avancées

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux, a annoncé le traitement du premier patient de l’essai de Phase 1/2 de TG6002 chez des patients atteints de tumeurs gastro-intestinales avancées telles que les cancers du côlon, au centre Léon Bérard (Lyon). Cet essai multicentrique est autorisé en France, en Belgique et en Espagne. Il inclura jusqu’à 59 patients.

Inventiva : deux nominations au sein de son équipe de direction

Publié le 18 octobre 2018
Inventiva : deux nominations au sein de son équipe de direction

Inventiva, société biopharmaceutique qui développe des traitements innovants pour la stéatohépatite non alcoolique (NASH), la sclérodermie systémique (SSc) et les mucopolysaccharidoses (MPS), a annoncé la nomination du Dr Marie-Paule Richard, M.D., au poste de Directrice Médicale et du Dr David Nikodem, Ph.D., au poste de Vice-Président des Opérations aux États-Unis, en prévision des prochaines étapes de développement de la société.

Theranexus prévoit de renforcer son pipeline de phase 2 avec un troisième programme

Publié le 17 octobre 2018
Theranexus prévoit de renforcer son pipeline de phase 2 avec un troisième programme

À l’occasion de la Journée Mondiale contre la Douleur, Theranexus, société biopharmaceutique innovante dans le traitement des maladies neurologiques et pionnière dans le développement de candidats médicaments agissant sur l’interaction entre neurones et cellules gliales, annonce son objectif de lancer au premier semestre 2019 une étude clinique de phase 2 dans le traitement des douleurs neuropathiques avec son candidat médicament THN 101.

GeNeuro confirme le potentiel de nouveaux anticorps ciblant les HERV-K dans la maladie de Charcot

Publié le 17 octobre 2018
GeNeuro confirme le potentiel de nouveaux anticorps ciblant les HERV-K dans la maladie de Charcot

GeNeuro, a annoncé, suite aux données positives résultant de sa collaboration avec le NINDS, un organisme faisant partie du NIH (National Institutes of Health) aux États-Unis, sur des modèles précliniques de sclérose latérale amyotrophique (SLA), que la société a signé une licence exclusive mondiale portant sur un programme de développement d’anticorps bloquant l’activité des pHERV-K Env, une protéine d’enveloppe rétrovirale codée par un membre pathogène de la famille des rétrovirus endogènes humains HERV-K, jouant potentiellement un rôle clé dans la pathogénie de la SLA.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions