Edition du 15-04-2021

Biotechs: Rhenovia Pharma ouvre sa première filiale internationale aux Etats-Unis

Publié le vendredi 27 janvier 2012

Rhenovia Pharma, société de biotechnologie basée à Mulhouse et spécialisée dans la biosimulation appliquée à la recherche de nouveaux médicaments pour le traitement de maladies neurologiques, comme la maladie d’Alzheimer, a annoncé la création de Rhenovia Inc., sa première filiale internationale, enregistrée dans le Delaware. Les nouvelles activités de la société seront basées dans la région du Grand Boston, avec des bureaux dans la ville de Cambridge, dans le Massachusetts.

L’ouverture de Rhenovia Inc. permettra de généraliser l’usage de la technologie unique de biosimulation de la société dans le secteur de la santé, en mettant l’accent sur l’accélération des recherches de nouveaux traitements des maladies du système nerveux central et périphérique. Cette généralisation se fera par le biais d’offres de partenariat de services, sous forme d’études utilisant des dispositifs déposés par la société, tels que les Recherches à Haut Débit de Combinaisons Synergiques de Médicaments, le Profilage Numérique Pharmacologique de Candidats Médicaments, l’Evaluation de la Sécurité, de la Toxicité et des Risques d’Interactions Médicamenteuses. Rhenovia souhaite également nouer des alliances stratégiques pour mettre en œuvre sa technologie de biosimulation dans des Programmes de Découverte et de Développement de Médicaments.

Rhenovia ambitionne, de plus, d’élargir son pipeline de médicaments candidats en développement et d’offrir des opportunités d’investissements intéressantes. « C’est le moment opportun pour intensifier notre activité commerciale et pour se rapprocher de nos principaux clients pharmaceutiques et biotechnologiques, ainsi que de nos partenaires de recherche universitaires », déclare le Dr Serge Bischoff, PDG de Rhenovia Pharma. « Nous souhaitons faire connaître au niveau mondial l’énorme potentiel de notre technologie de rupture de modélisation et de simulation de la transmission neuronale appliquée au cerveau, aux yeux, à la moelle épinière et à la jonction neuromusculaire, à la fois dans des conditions normales et pathologiques. »

Alors que la biosimulation est utilisée de façon routinière dans la plupart des indications thérapeutiques hors système nerveux central, comme les maladies infectieuses ou cardiovasculaires, l’oncologie, l’asthme ou le VIH, elle reste encore considérée comme une technologie balbutiante dans le domaine de la santé mentale et des maladies neurologiques, neurodégénératives et neurodéveloppementales.

« Néanmoins, cela ne devrait pas être un obstacle. Ce sera, au contraire, une excellente opportunité de rendre plus efficace la recherche de nouveaux médicaments, et, plus généralement, de fournir des réponses à des défis sociétaux et économiques majeurs, en prouvant que la technologie de Rhenovia peut être appliquée bien au-delà de la découverte de médicament », ajoute Serge Bischoff.

Rhenovia a déjà attiré des partenaires de secteurs aussi divers que l’industrie agroalimentaire pour la prévention de maladies en optimisant les aliments ; la défense afin de protéger les populations contre les agents neurotoxiques de guerre ou à visée terroriste ; les industries chimiques et agrochimiques ainsi que les organismes de régulation et les intervenants du secteur des cleantech et de l’écotoxicité, qui évaluent l’impact neurologique d’une grande variété de composés actifs et de molécules.

« Le déploiement de Rhenovia aux Etats-Unis va accélérer notre développement, en aidant à élargir et à diversifier les marchés pour notre offre de services en biosimulation, mais aussi en augmentant notre influence dans les pays industrialisés au-delà de la France », déclare Serge Bischoff. « Rhenovia souhaite également sensibiliser les organismes américains de santé, les organisations économiques, de défense, les autorités économiques et financières sur l’énorme potentiel de son approche de biosimulation dans le domaine des maladies du système nerveux central. »

Rhenovia Inc. fournira des prestations spécifiques, adaptées aux sociétés pharmaceutiques et de biotechnologies américaines pour accroître sensiblement la productivité de leur R&D, réduire les coûts, le temps de mise sur le marché et le risque d’échec. La société aidera également les groupes de recherche universitaires et les scientifiques américains à améliorer leur compréhension des mécanismes de base qui sous-tendent les maladies, tout en contribuant plus efficacement aux soins de santé et au bien-être des patients.

Source : Rhenovia Pharma SAS

 








MyPharma Editions

Martin Dubuc, PDG de Biogen France, nommé Dirigeant de Biogen Digital Health

Publié le 15 avril 2021
Martin Dubuc, PDG de Biogen France, nommé Dirigeant de Biogen Digital Health

Biogen a annoncé la nomination de Martin Dubuc, jusqu’alors Président-Directeur Général de sa filiale française, en tant que dirigeant de Biogen Digital Health, organisation nouvellement créée au sein du groupe. En conséquence de cette nomination, Biogen France fait évoluer sa gouvernance en scindant les fonctions de Président et de Directeur général. Martin Dubuc conserve les fonctions de Président, tandis qu’Hélène Thomas est nommée Directrice générale de Biogen France.

Cancer du cerveau : Noxxon finalise le recrutement des patients de l’étude du NOX-A12

Publié le 15 avril 2021
Cancer du cerveau : Noxxon finalise le recrutement des patients de l'étude du NOX-A12

Noxxon Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de traitements améliorés du cancer ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé la finalisation du recrutement des patients dans l’essai clinique de phase 1/2 évaluant la combinaison de son candidat-médicament phare, NOX-A12 et d’une radiothérapie dans le cancer du cerveau.

ElsaLys confirme le renouvellement de son ATU de cohorte pour l’inolimomab en France

Publié le 15 avril 2021
ElsaLys confirme le renouvellement de son ATU de cohorte pour l'inolimomab en France

ElsaLys Biotech a confirmé que l’Agence nationale de sécurité du médicament (l’ANSM) a renouvelé le 24 décembre 2020 l’Autorisation Temporaire d’Utilisation dite « de cohorte » (ATUc) de l’inolimomab (LEUKOTAC®). Le renouvellement de cette autorisation inclut la mise en place d’un suivi renforcé (défini dans le Protocole d’Utilisation Thérapeutique) des données d’efficacité et de sécurité obtenues chez les patients traités dans le cadre de cette ATUc.

GeNeuro : une équipe de chercheurs trouve la protéine HERV-W ENV chez des patients atteints de COVID-19 et établit un lien avec la gravité de la maladie

Publié le 15 avril 2021
GeNeuro : une équipe de chercheurs trouve la protéine HERV-W ENV chez des patients atteints de COVID-19 et établit un lien avec la gravité de la maladie

GeNeuro a annoncé que des données publiées ce jour dans la revue internationale EBioMedicine du Lancet montrent une expression de la protéine HERV-W ENV dans les lymphocytes de 30 patients, tous hospitalisés à cause de la COVID-19, contre aucune chez les sujets sains. L’étude montre également une corrélation entre le niveau d’expression de la protéine HERV-W ENV et la gravité de l’évolution de la maladie.

Genomic Vision : Mark David Lynch nommé Directeur commercial et marketing monde

Publié le 15 avril 2021
Genomic Vision : Mark David Lynch nommé Directeur commercial et marketing monde

Genomic Vision, société de biotechnologie qui développe des outils et des services dédiés à l’analyse et au contrôle des modifications du génome, a annoncé la nomination de Mark David Lynch au poste de Directeur commercial et marketing monde.

Industrie pharmaceutique : l’Apec et le Leem se mobilisent pour l’emploi des cadres

Publié le 14 avril 2021
Industrie pharmaceutique : l’Apec et le Leem se mobilisent pour l’emploi des cadres

L’Apec et le Leem viennent de signer une convention de partenariat avec deux objectifs principaux : promouvoir les opportunités d’emplois cadres dans l’industrie pharmaceutique et favoriser les recrutements en compétences cadres des entreprises adhérentes du Leem.

Trisomie 21 : financement de 6M€ pour le projet ICOD pour le développement d’un traitement des déficits cognitifs

Publié le 13 avril 2021
Trisomie 21 : financement de 6M€ pour le projet ICOD pour le développement d'un traitement des déficits cognitifs

Aelis Farma, société de biotechnologie spécialisée dans le traitement des maladies du cerveau, annonce aujourd’hui que le projet ICOD (Improving Cognition in Down Syndrome) a reçu un financement de 6 M€ de la Commission Européenne dans le cadre du programme Horizon 2020. Le projet ICOD financera le développement clinique de l’AEF0217 d’Aelis Farma pour le traitement des déficiences cognitives des sujets souffrant du syndrome de Down.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents