Edition du 01-03-2021

Bioxodes lève 2,6 millions d’euros pour développer un nouveau peptide anti-thrombotique

Publié le mercredi 27 novembre 2013

Bioxodes lève 2,6 millions d’euros pour développer un nouveau peptide anti-thrombotiqueBioxodes, société belge spécialisée dans le développement de produits d’origine naturelle, a annoncé mardi avoir finalisé une 1ère levée de fonds de 2,6 millions d’euros, auprès d’un consortium de business angels et de fonds d’investissement belges. Ce montant inclut une subvention de 1,6 million d’euros octroyé par le Fonds européen de développement (FEDER) et par la région wallonne dans le cadre du programme RETECH. Les fonds seront utilisés pour développer Ir-CPI, le produit phare de la société, et l’amener au stade préclinique dans les prochains 18 mois.

Dirigée par son fondateur et directeur scientifique, le Professeur Edmond Godfroid, Bioxodes exploite les résultats des travaux menés par son ancienne équipe de l’Unité de Biologie Moléculaire des Ectoparasites à l’Université Libre de Bruxelles (ULB). Ces recherches portaient sur la caractérisation moléculaire des relations hôte-parasite. Précédemment à ce tour de table, Bioxodes a conclu avec l’Université Libre de Bruxelles (ULB) un accord portant sur la cession de la propriété des brevets relatifs à Ir-CPI.

Ir-CPI est un anti-thrombotique d’une nouvelle classe thérapeutique qui a la capacité inédite d’inhiber la coagulation à des doses qui ne provoquent pas de saignement. Ce produit, dérivé de la salive de la tique, peut devenir le premier anti-thrombotique injectable utilisable chez tous les patients sans causer d’importants saignements. Il pourrait également éviter l’utilisation d’antidotes à la fin de procédures critiques. Le marché sous une forme injectable d’une telle molécule, utilisée principalement en milieu hospitalier, est estimé à plus d’un milliard de dollars par an. Selon VisionGain, le marché mondial des médicaments anti-thrombotiques atteindra 24,3 milliards de dollars d’ici 2015.

Après les moustiques, les tiques se classent, au niveau mondial, au deuxième rang des vecteurs de maladies. Les recherches menées au sein du laboratoire du Pr. Edmond Godfroid de l’Unité de Biologie Moléculaire des Ectoparasites de l’ULB ont établi les bases moléculaires de la relation hôte / parasite. Ces recherches ont été menées sur une espèce de tiques, Ixodes ricinus, connues pour transmettre la maladie de Lyme. Ixodes ricinus est considérée comme étant capable de se nourrir sur une grande majorité de vertébrés en Europe.

Suite à une morsure, la tique se nourrit du sang de son hôte. Ce « repas » se caractérise par sa longue durée, jusqu’à deux semaines. Il ne provoque ni douleur, ni coagulation du sang, ni inflammation chez l’hôte. Les chercheurs pensent que ces effets résultent de la présence de principes actifs dans la salive de la tique.

« Nous avons annoncé il y a un an le lancement d’une campagne de financement, et je suis ravi que nous l’ayons finalisée. Ce tour de table va nous permettre de mener à bien notre programme d’études précliniques pour cette molécule prometteuse », déclare le Pr. Godfroid. « Nous sommes également très heureux d’avoir obtenu l’entière propriété du portefeuille de brevets relatifs à Ir–CPI, qui est le fruit des recherches menées dans mon laboratoire. »

Source :  Bioxodes








MyPharma Editions

GSK : résultats d’évaluation de l’anticorps monoclonal Otilimab dans le traitement de la COVID-19

Publié le 26 février 2021
GSK : résultats d'évaluation de l'anticorps monoclonal Otilimab dans le traitement de la COVID-19

Le laboratoire GlaxoSmithKline (GSK) a annoncé les résultats de l’étude de phase 2 OSCAR (Otilimab in Severe COVID-19 Related Disease) sur l’otilimab, un anticorps monoclonal anti-facteur de stimulation des colonies de granulocytes et de macrophages (anti GM-CSF).

Pierre Fabre et Puma Biotechnology amendent leur accord de licence NERLYNX® pour y inclure la Chine

Publié le 26 février 2021
Pierre Fabre et Puma Biotechnology amendent leur accord de licence NERLYNX® pour y inclure la Chine

Puma Biotechnology et Pierre Fabre ont convenu d’étendre les termes de l’accord de licence 2019 qui confère à Pierre Fabre les droits exclusifs de développement et de commercialisation de NERLYNX® (nératinib) en Europe, en Turquie, au Moyen-Orient et en Afrique. L’accord modifié étend les droits commerciaux de Pierre Fabre concernant NERLYNX à la Chine, qui comprend la Chine continentale, Taïwan, Hong Kong et Macao.

Median renforce son équipe de management iBiopsy®

Publié le 26 février 2021
Median renforce son équipe de management iBiopsy®

Median Technologies vient d’annoncer la nomination de Thomas Bonnefont au poste nouvellement créé de Chief Operating and Commercial Officer pour la Business Unit iBiopsy®, ainsi que la nomination de Mike Doherty au poste de Sr. Strategy Advisor, Product Development iBiopsy®. Ils rejoignent l’un et l’autre l’équipe de direction de Median. Mike Doherty est basé aux États-Unis.

L’Anses et l’ANSM lancent un projet de rapprochement à Lyon

Publié le 26 février 2021
L’Anses et l’ANSM lancent un projet de rapprochement à Lyon

Afin de rapprocher certaines de leurs activités au bénéfice d’une meilleure protection de la santé, pour l’Homme, les animaux et l’environnement, les deux agences ont décidé de regrouper dans un même bâtiment à Lyon-Gerland le laboratoire lyonnais de l’Anses et une partie de la direction des contrôles de l’ANSM. Au terme du concours d’architecte, le projet du cabinet Pargade Architectes a été retenu à l’unanimité du jury. Le démarrage des travaux est prévu en 2022, pour une livraison en 2024.

COVID-19 : Sanofi va aider Johnson & Johnson à fabriquer son vaccin

Publié le 24 février 2021
COVID-19 : Sanofi va aider Johnson & Johnson à fabriquer son vaccin

Sanofi vient de conclure un accord avec deux entreprises pharmaceutiques Janssen du groupe Johnson & Johnson, aux termes duquel le groupe pharmaceutique français contribuera à la fabrication du vaccin contre la COVID-19 de Janssen afin de remédier à la pandémie et de satisfaire à la demande mondiale de vaccins.

Valbiotis : 1ère visite du 1er patient dans l’étude clinique de Phase II HEART sur TOTUM-070

Publié le 23 février 2021
Valbiotis : 1ère visite du 1er patient dans l’étude clinique de Phase II HEART sur TOTUM-070

Valbiotis, entreprise de Recherche et Développement engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques, a annoncé la première visite du premier patient dans l’étude clinique de Phase II HEART qui évaluera TOTUM-070, substance active innovante pour la réduction du taux sanguin de LDL cholestérol, facteur de risque des maladies cardiovasculaires.

Daiichi Sankyo : Ken Takeshita, MD, nommé responsable mondial R&D

Publié le 23 février 2021
Daiichi Sankyo : Ken Takeshita, MD, nommé responsable mondial R&D

Daiichi Sankyo a annoncé que Ken Takeshita, MD, sera le nouveau responsable mondial de la recherche et du développement à partir du 1er avril 2021. À cette date, le Dr Junichi Koga prendra officiellement sa retraite, après une brillante et assidue carrière, dont plus de 12 ans passés chez Daiichi Sankyo.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents