Edition du 06-12-2022

Bone Therapeutics et Link Health signent un accord non-contractuel pour les droits mondiaux d’ALLOB

Publié le lundi 29 novembre 2021

Bone Therapeutics et Link Health signent un accord non-contractuel pour les droits mondiaux d’ALLOBBone Therapeutics, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de thérapies cellulaires répondant à des besoins médicaux non satisfaits en orthopédie et dans d’autres pathologies, et Link Health ont annoncé la signature d’un accord non contractuel portant sur les droits mondiaux d’ALLOB, la thérapie osseuse allogénique de Bone Therapeutics. Bone Therapeutics et Link Health entendent, sous réserve de la réalisation des conditions préalables habituelles, conclure et exécuter l’accord final d’ici la fin 2021.

Ce nouveau partenariat est distinct et indépendant de l’accord de licence signé le 05 octobre 2020 portant sur les droits de développement, de fabrication et de commercialisation d’ALLOB en Chine pour Pregene et à Hong-Kong, Macau, Singapour, Taïwan, en Thaïlande et en Corée du Sud pour Link Health.

Bone Therapeutics continuera de travailler en étroite collaboration avec Link Health et Pregene sur l’ensemble des activités de développement. Link Health sera responsable de tous les futurs développements, incluant l’essai en cours de Phase IIb ALLOB TF2, et prendra en charge les coûts liés au développement, au processus de développement (industrialisation) et à la fabrication d’ALLOB. Cet accord n’engendrera aucun impact financier immédiat, autre que la prise en charge de tous les coûts de développement, dans la mesure où aucun paiement initial n’est actuellement prévu. Toutefois, Bone Therapeutics sera éligible à des paiements d’étapes commerciales pouvant atteindre jusqu’à 60 M€ au total et à des redevances échelonnées sur les ventes nettes pouvant atteindre jusqu’à 25% du montant.

« La collaboration entre Bone Therapeutics, Link Health et Pregene pour le développement d’ALLOB en Asie progresse rapidement et est en ligne avec le calendrier initial. L’extension de la collaboration de Bone Therapeutics avec Link Health favorisera grandement le développement et la disponibilité potentielle d’ALLOB dans le monde, au bénéfice des patients présentant un fort besoin médical dans des conditions orthopédiques, » commente Miguel Forte, MD, PhD, Directeur Général de Bone Therapeutics. « Grâce à cet accord, Bone Therapeutics sera désormais en mesure de concentrer l’intégralité de ses ressources au développement de sa plateforme CSMi. Nous appliquerons désormais notre vaste expertise en thérapie cellulaire au développement de produits de thérapie génique et cellulaire présentant de fortes propriétés anti-inflammatoires et immunomodulatrices, pour le traitement de pathologies aigües potentiellement mortelles. »

« Avec l’agrandissement de son portefeuille thérapeutique pour adresser les besoins médicaux non résolus en orthopédie, Link Health poursuit son développement afin de devenir un véritable leader mondial dans cette indication. Nous disposons d’ores et déjà de plusieurs actifs au stade clinique et d’une combinaison médicament-matériel de nouvelle génération faisant partie intégrante de nos efforts vers cet objectif. Concernant ALLOB, nous sommes fermement convaincus que les preuves cliniques déjà fournies par Bone Therapeutics soutiennent la valeur clinique potentielle de ce produit pour les patients dans de nombreuses indications, dont la fusion vertébrale et les fractures difficiles, » poursuit Yan Song, PhD, Directeur Général de Link Health. « Notre collaboration étendue avec Bone Therapeutics soutiendra plus avant le développement international d’ALLOB et constituera une nouvelle avancée dans notre marche vers le développement de nouvelles solutions disruptives pour les pathologies et pour répondre aux besoins médicaux des patients du monde entier souffrant de conditions orthopédiques. »

ALLOB est actuellement évalué dans une étude de phase IIb contrôlée par placebo, randomisée et en double aveugle chez des patients présentant des fractures de l’os du tibia à haut risque. Cette étude évaluera et comparera contre placebo, en association avec une chirurgie de stabilisation standard, le potentiel d’ALLOB pour accélérer la guérison de la fracture après 3 mois de suivi et prévenir les complications tardives. ALLOB sera appliqué par une seule injection percutanée 24 à 96 heures après la réalisation d’une chirurgie de réduction définitive chez les patients souffrant de fractures récentes du tibia et présentant un risque de retard de consolidation. Après avoir été approuvée dans sept pays européens, l’étude recrute actuellement 178 patients dans plus de 40 sites.

Source et visuel : Bone Therapeutics








MyPharma Editions

GSK France : le Comité de Direction se renouvelle avec 3 nominations depuis la rentrée de septembre

Publié le 5 décembre 2022
GSK France : le Comité de Direction se renouvelle avec 3 nominations depuis la rentrée de septembre

Avec l’intégration de 3 nouveaux membres depuis le mois de septembre – Rachida Saraka, Sara Leclerc et Jean-Marie Cotro – le Comité de Direction de GSK France compte aujourd’hui 14 membres, dont 8 femmes et 6 hommes.

Biogen : l’EMA va examiner la demande d’AMM de tofersen dans le traitement d’une forme génétique rare de SLA 

Publié le 5 décembre 2022
Biogen : l’EMA va examiner la demande d’AMM de tofersen dans le traitement d’une forme génétique rare de SLA 

Biogen annonce que l’Agence européenne du médicament (EMA) a accepté d’examiner la demande d’autorisation de mise sur le marché (AMM) de tofersen, candidat médicament pour le traitement chez l’adulte de la sclérose latérale amyotrophique (SLA) liée au gène SOD1 (superoxide dismutase 1). La SLA- SOD1 est une maladie progressive dont l’issue toujours mortelle touche moins d’un millier de personnes en Europe.2 Il n’existe à l’heure actuelle aucun traitement pour les personnes atteintes de SLA-SOD1.3

Chikungunya : Valneva annonce des données positives à 12 mois sur la persistance des anticorps avec son candidat vaccin à injection unique

Publié le 5 décembre 2022

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé aujourd’hui des données positives sur la persistance des anticorps douze mois après la vaccination avec une seule dose de son candidat vaccin contre le chikungunya, VLA1553.

Shaker : un tremplin scientifique et entrepreneurial pour les bio-innovateurs

Publié le 2 décembre 2022
Shaker : un tremplin scientifique et entrepreneurial pour les bio-innovateurs

Genopole, biocluster qui regroupe 77 entreprises de biotechnologies et 19 laboratoires académiques, lance un appel à candidatures pour son programme Shaker, tremplin pour les porteurs d’innovations biotech accueillis dès l’idée pour valider scientifiquement leur projet et le transformer en startup. 

Lancement de Quest for health, l’incubateur du Grand Est dédié aux start-up santé

Publié le 2 décembre 2022
Lancement de Quest for health, l’incubateur du Grand Est dédié aux start-up santé

Quest for change, réseau de cinq incubateurs d’excellence (Innovact, Quai Alpha, Rimbaud’Tech, SEMIA et The Pool) labellisés par la région, implanté sur six territoires du Grand Est, vient d’annoncer la création de Quest for health, l’incubateur du Grand Est dédié aux start-up santé. Il bénéficie de l’appui et du soutien de nombreux partenaires institutionnels en France, en Suisse, en Allemagne et à Boston (Etats-Unis), ainsi que de l’écosystème de l’innovation du Grand Est, avec en premier lieu BioValley France et SATT Conectus, partenaires du Consortium DeepEst.

Livraison de médicaments à domicile : Sanofi apporte 1 million d’euros à Livmed’s, la start-up FrenchTech

Publié le 1 décembre 2022

Sanofi vient d’annoncer sa participation comme investisseur principal à la deuxième levée de fonds de Livmed’s, à hauteur de 1 million d’euros. Start-up de la FrenchTech accompagnée par l’accélérateur Future4care, Livmed’s a conçu et développé une application mobile de service de livraison de médicaments et produits de santé pour les patients à domicile 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Maladie de Lyme: Valneva et Pfizer annoncent des données à six mois sur la persistance des anticorps chez les enfants et les adultes avec leur candidat vaccin

Publié le 1 décembre 2022
Maladie de Lyme: Valneva et Pfizer annoncent des données à six mois sur la persistance des anticorps chez les enfants et les adultes avec leur candidat vaccin

Pfizer et Valneva ont annoncé aujourd’hui des données sur la persistance des anticorps chez les enfants et les adultes six mois après une vaccination avec trois doses (aux mois 0, 2 et 6) ou deux doses (aux mois 0 et 6) de leur candidat vaccin contre la maladie de Lyme, VLA15. Ces données sont les premières obtenues sur la persistance des anticorps dans des populations pédiatriques pour ce candidat vaccin.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents