Edition du 13-05-2021

Bone Therapeutics : les résultats de l’étude de Phase IIB avec PREOB® présentés à l’EULAR

Publié le mercredi 8 juin 2016

Bone Therapeutics : les résultats de l'étude de Phase IIB avec PREOB® présentés à l'EULARBone Therapeutics, société de thérapie cellulaire osseuse, a annoncé aujourd’hui la présentation des résultats complets de l’étude de Phase IIB avec PREOB® dans le traitement de l’ostéonécrose à l’occasion du Congrès Européen Annuel de Rhumatologie (EULAR) qui se tient à Londres du 8 au 11 juin 2016.

« Ces données démontrent la supériorité d’une administration unique de PREOB®, comparée au traitement de référence, dans l’interruption ou l’inversion de l’évolution de l’ostéonécrose de la hanche », indique la société dans un communiqué.

Cette étude de Phase IIB visait à évaluer la sécurité et l’efficacité d’une administration unique de PREOB® dans le cadre d’une comparaison randomisée avec le traitement de référence (implantation de moelle osseuse concentrée ; BMC) de l’ostéonécrose de la hanche. Sur les 63 patients traités, 60 ont pu être évalués dans le cadre des analyses d’efficacité (n=30 PREOB®, n=30 BMC). Le paramètre primaire d’efficacité était la proportion de patients ne présentant pas, à 24 mois, de progression vers la fracture mais témoignant en parallèle d’une amélioration cliniquement significative de la douleur.

Les résultats montrent qu’à 24 mois, seulement 37% des patients du groupe ayant reçu le traitement de référence ont répondu positivement contre 70 % pour le groupe PREOB® (p=0,011), et que la proportion de hanches ayant progressé vers la fracture a été réduite de 50 % dans le groupe PREOB®. Les mêmes résultats sont observés à 36 mois. En termes d’amélioration clinique, mesurée au moyen de l’échelle de douleur et de fonction WOMAC®2, les patients traités avec PREOB® ont fait état d’une amélioration cliniquement et statistiquement significative de la douleur et de la fonction de la hanche à tous les points d’évaluation de l’étude (de 3 à 36 mois), alors qu’aucune amélioration n’était visible chez les patients ayant reçu le traitement de référence. Parmi les effets indésirables signalés, 2,7 %3 ont été considérés comme possiblement liés à la procédure ou aux traitements. Ces événements sont cohérents avec les risques liés aux procédures de l’étude (en particulier le prélèvement de moelle osseuse), tels que rapportés dans la littérature médicale.

« La présentation de ces résultats apporte une démonstration de la pertinence de notre approche dans le traitement de cette maladie orpheline, pour laquelle les patients ont désespérément besoin d’un traitement efficace. Les résultats de cette étude de Phase IIB démontrent les effets bénéfiques à long terme de PREOB® qui permet de stopper – voire d’inverser – l’évolution de la maladie et d’améliorer la douleur et la fonction de la hanche. PREOB® fait actuellement l’objet d’une évaluation dans le cadre d’un essai clinique de Phase III en Europe dans cette même indication et le lancement d’une étude de Phase III aux États-Unis est actuellement en cours de préparation, deux projets dont les perspectives de succès sont désormais renforcées suite à la publication de ces résultats positifs », commente Enrico Bastianelli, Directeur général de Bone Therapeutics.

Le Professeur Valérie Gangji, Directrice Médicale de Bone Therapeutics, présentera les résultats de cette étude de Phase IIB dans le cadre d’une séance poster #THU0540 le 9 juin. Pour accéder au poster, consulter le site Internet de Bone Therapeutics.

1 L’administration de PREOB® ou de moelle osseuse concentrée s’effectue au moyen d’une procédure mini-invasive appelée de forage de décompression.
2 L’indice WOMAC® est une échelle validée permettant de mesurer la douleur et d’évaluer la fonction de la hanche.
3 Sur les 15 effets indésirables enregistrés suite au traitement, 8 sont apparus dans le groupe traité avec PREOB® et 7 dans le groupe ayant reçu le traitement de référence BMC.
4 Poster THU0540, « Autologous osteoblastic cells (PREOB®) versus concentrated bone marrow implantation in osteonecrosis of the femoral head »: A randomized, controlled, single-blind study”, V. Gangji, M. Toungouz, C. Lechanteur, Y. Beguin, E. Baudoux, V. De Maertelaer, S. Pather, R. Katz, J. Ino, D. Egrise, M. Malaise, J.-P. Hauzeur, Rheumatology Dept, Hemobiology and Transfusion Dept, Hôpital Erasme, Bruxelles, Haematology and Laboratory of Cell Therapy, CHU Sart Tilman, Liège, Faculty of Medicine, Université Libre de Bruxelles, Radiology Dept, Hôpital Erasme, Bruxelles, Bone Therapeutics, Gosselies, Nuclear Medicine Dept, Hôpital Erasme, Bruxelles, Rheumatology Dept, CHU Sart Tilman, Liège, Belgique.

Source : Bone Therapeutics








MyPharma Editions

Cellectis et Sanofi s’associent pour utiliser l’alemtuzumab en tant qu’agent lymphodéplétant pour les CAR-T allogéniques

Publié le 12 mai 2021
Cellectis et Sanofi s’associent pour utiliser l’alemtuzumab en tant qu’agent lymphodéplétant pour les CAR-T allogéniques

Cellectis, une société biopharmaceutique de phase clinique spécialisée dans le développement d’immunothérapies fondées sur les cellules CAR-T allogéniques ingéniérées (UCART) et Sanofi, ont annoncé la signature d’un partenariat et d’un contrat d’approvisionnement concernant l’alemtuzumab, un anticorps monoclonal anti-CD52, qui sera utilisé dans le cadre du régime de lymphodéplétion dans certains essais cliniques propriétaires de Cellectis évaluant les cellules UCART.

Ipsen exerce son option de licence et rejoint Exelixis dans le développement de Cabometyx® pour les patients atteints de cancer de la thyroïde

Publié le 12 mai 2021
Ipsen exerce son option de licence et rejoint Exelixis dans le développement de Cabometyx® pour les patients atteints de cancer de la thyroïde

Ipsen a annoncé aujourd’hui avoir exercé son option de collaboration avec Exelixis dans l’étude pivotale de Phase III COSMIC-311. L’étude COSMIC-311 évalue Cabometyx® (cabozantinib) 60 mg par rapport à un placebo chez des patients atteints d’un cancer de la thyroïde différencié (DTC) réfractaire à l’iode radioactif ayant progressé après un à deux traitements antérieurs ciblant le récepteur du facteur de croissance de l’endothélium vasculaire (VEGFR)2.

Genfit : mise à jour du portefeuille de produits et lancement de nouveaux programmes cliniques

Publié le 12 mai 2021
Genfit : mise à jour du portefeuille de produits et lancement de nouveaux programmes cliniques

Genfit , société biopharmaceutique de phase avancée engagée dans l’amélioration de la vie des patients atteints de maladies hépatiques et métaboliques, vient d’annoncer un recentrage de ses activités de R&D sur l’Acute on Chronic Liver Failure (ACLF) et les maladies cholestatiques.

Nanobiotix s’associe à Lianbio pour le développement et la commercialisation de NBTXR3 en Chine et sur plusieurs marchés asiatiques

Publié le 12 mai 2021
Nanobiotix s'associe à Lianbio pour le développement et la commercialisation de NBTXR3 en Chine et sur plusieurs marchés asiatiques

Nanobiotix, société française de biotechnologie, pionnière des approches fondées sur la physique pour élargir les possibilités de traitement des patients atteints de cancer, a annoncé un partenariat avec LianBio, société de biotechnologie dédiée à la mise à disposition de médicaments innovants pour les patients de Chine et sur les principaux marchés asiatiques, afin de développer et de commercialiser le principal produit-candidat de Nanobiotix, NBTXR3, potentiel premier produit de la catégorie des radio-enhancers, en Chine élargie (Chine continentale, Hong Kong, Taïwan et Macao), en Corée du Sud, à Singapour et en Thaïlande.

Pherecydes Pharma étend son portefeuille de brevets avec un nouveau brevet accordé à Hong Kong

Publié le 11 mai 2021
Pherecydes Pharma étend son portefeuille de brevets avec un nouveau brevet accordé à Hong Kong

Pherecydes Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans la phagothérapie de précision destinée à traiter les infections bactériennes résistantes et/ou compliquées, a annoncé l’accord des autorités de Hong-Kong pour la délivrance d’un brevet pour ses phages anti-Pseudomonas Aeruginosa sur ce territoire.

Iktos et Facio Therapies vont collaborer en utilisant l’IA pour la conception de traitements de la dystrophie facio-scapulo-humérale

Publié le 11 mai 2021
Iktos et Facio Therapies vont collaborer en utilisant l’IA pour la conception de traitements de la dystrophie facio-scapulo-humérale

Iktos, société spécialisée dans l’intelligence artificielle pour la conception de nouveaux médicaments, et Facio Therapies, société de découverte et développement de médicaments axée sur la mise au point de traitements pour la dystrophie facio-scapulo-humérale (FSH), ont annoncé leur entrée en collaboration pour appliquer la technologie d’intelligence artificielle (IA) de modélisation générative d’Iktos dans l’un des programmes de découverte de médicaments de Facio.

Xenothera signe un contrat de précommande de son traitement anti-COVID avec le gouvernement français

Publié le 11 mai 2021
Xenothera signe un contrat de précommande de son traitement anti-COVID avec le gouvernement français

Xenothera a annoncé la signature d’un contrat de réservation de 30.000 doses unitaires de XAV-19 avec le Ministère de la Santé et des Solidarités français. Le XAV-19 est l’anticorps polyclonal anti-SARS-CoV-2 développé en France par la biotech nantaise, sur la base de sa technologie d’anticorps glyco-humanisés. Ce traitement est destiné aux patients atteints de COVID modérée, pour éviter l’aggravation de la maladie et un transfert en réanimation.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents