Edition du 27-09-2021

Cancer du col de l’utérus : le test de détection HPV de Roche homologué aux Etats-Unis

Publié le mercredi 30 avril 2014

La U.S. Food and Drug Administration (FDA) vient d’homologuer le test cobas HPV (papillomavirus humain) du groupe pharmaceutique Roche pour le dépistage primaire de première ligne du cancer du col chez les femmes de 25 ans ou plus.

Cette homologation fait suite à la recommandation unanime émise le 12 mars par le groupe sur les dispositifs de microbiologie du comité consultatif sur les dispositifs médicaux de la FDA. « Elle fait du test cobas HPV le premier et le seul test de détection du HPV à être homologué aux Etats-Unis pour le dépistage primaire de première ligne », a souligné le groupe dans un communiqué.

Avant l’extension de son champ d’application, le test HPV était utilisé pour confirmer les résultats d’un frottis cervical selon Papanicolaou et en complément de cette méthode chez les femmes de 30 ans ou plus.

«Grâce à cette décision de la FDA, les femmes disposent d’une meilleure méthode alternative pour vérifier qu’elles n’ont pas cette maladie mortelle qui peut néanmoins être prévenue. En utilisant le test cobas HPV comme outil de dépistage primaire, on offre aux femmes l’opportunité de bénéficier d’une méthode standard plus efficace et plus précise. Le dépistage du HPV validé cliniquement permet une détection du virus à l’origine du cancer du col et se révèle plus efficace que le frottis cervical selon Papanicolaou utilisé seul pour identifier les sujets à risque. Mais le plus important, c’est que les femmes obtenant un résultat négatif au test HPV sont plus sûres de ne pas être touchées par la maladie.», indique Mark H Stoller, MD, professeur (émérite) de pathologie et de gynécologie clinique à l’University of Virginia Health System.

Le test cobas HPV permet à la fois une détection groupée de génotypes du HPV à haut risque et une détection individuelle des deux génotypes 16 et 18, ces derniers étant responsables d’environ 70% des cas de cancer du col.

La décision de la FDA d’approuver l’extension du champ d’application du test cobas HPV s’est appuyée sur les résultats de l’étude de référence ATHENA qui portait sur plus de 47 000 femmes. L’étude a démontré qu’une femme sur quatre positive au HPV 16 développera un cancer du col dans les trois ans et que près d’une femme sur sept positive au HPV 16 souffre d’une pathologie du col utérin de haut grade non détectée par le test cytologique de Papanicolaou.

De plus, les résultats de l’étude ATHENA comprenaient une comparaison entre une stratégie de dépistage par le test cobas HPV et des stratégies alternatives utilisant le frottis cervical selon Papanicolaou et un test de détection du HPV. Cette comparaison a montré qu’une stratégie exploitant la capacité du test cobas HPV à identifier les femmes positives au HPV 16 ou 18 et utilisant la cytologie cervicale (frottis selon Papanicolaou) comme test de confirmation à des fins de triage permettrait aux médecins de détecter plus de cas de maladie sans induire un nombre important de tests de confirmation inutiles.

Source : Roche








MyPharma Editions

COVID long : GeNeuro et Northwestern University concluent une collaboration de recherche sur HERV-W ENV

Publié le 24 septembre 2021
COVID long : GeNeuro et Northwestern University concluent une collaboration de recherche sur HERV-W ENV

GeNeuro, société biopharmaceutique développant de nouveaux traitements pour les maladies neurodégénératives et auto-immunes, telles que la sclérose en plaques, a annoncé avoir conclu un accord de recherche avec la Northwestern University pour l’étude approfondie de la relation entre HERV-W ENV (W-ENV) et les syndromes neuropsychiatriques du COVID long.

AB Science : feu vert de l’autorité de santé canadienne pour une étude de Phase I/II avec sa molécule AB8939 dans la leucémie myéloïde aiguë

Publié le 24 septembre 2021
AB Science : feu vert de l’autorité de santé canadienne pour une étude de Phase I/II avec sa molécule AB8939 dans la leucémie myéloïde aiguë

AB Science vient d’annoncer que son étude clinique avec la molécule AB8939 chez les patients adultes atteints de leucémie myéloïde aiguë (LMA) en rechute/réfractaire a été approuvée par l’autorité de santé canadienne (Health Canada). La  » lettre de non-objection  » (‘No Objection Letter’, LNO) reçue de l’autorité canadienne confirme l’autorisation d’initier l’étude de phase I/II (AB18001) chez les patients atteints de LMA en rechute/réfractaire et de syndrome myélodysplasique (SMD) réfractaire.

Galapagos : avis positif du CHMP pour Jyseleca® dans la rectocolite hémorragique modérée à sévère chez l’adulte

Publié le 24 septembre 2021
Galapagos : avis positif du CHMP pour Jyseleca® dans la rectocolite hémorragique modérée à sévère chez l'adulte

Galapagos a annoncé que le CHMP (Comité des médicaments à usage humain) de l’Agence Européenne des Médicaments (EMA) a émis un avis positif pour Jyseleca® (filgotinib), un inhibiteur préférentiel de JAK1 administré une fois par jour par voie orale, pour le traitement des patients adultes atteints de Rectocolite Hémorragique (RCH) modérément à sévèrement active

COVID-19 : Valneva poursuit l’expansion des essais cliniques de son candidat vaccin

Publié le 23 septembre 2021
COVID-19 : Valneva poursuit l’expansion des essais cliniques de son candidat vaccin

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé le début du recrutement des adolescents dans l’essai pivot de Phase 3 (VLA2001-301, “Cov-Compare”) pour son candidat vaccin inactivé contre la COVID-19, VLA2001. Les résultats initiaux de l’essai de Phase 3 « Cov-Compare » sont attendus au début du quatrième trimestre 2021, et Valneva souhaite les utiliser comme pivot pour l’obtention d’une approbation réglementaire de VLA2001 chez les adultes.

GeNeuro : un 1er patient ayant terminé l’étude ProTEct-MS est entré dans l’extension de l’étude

Publié le 23 septembre 2021
GeNeuro : un 1er patient ayant terminé l'étude ProTEct-MS est entré dans l'extension de l’étude

GeNeuro, société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurodégénératives et auto-immunes, notamment la sclérose en plaques (SEP), a annoncé qu’un premier patient ayant terminé l’étude ProTEct-MS au Centre académique spécialisé (ASC) du Karolinska Institutet à Stockholm, qui évalue le temelimab à des doses mensuelles de 18, 36 et 54 mg/kg chez des patients atteints de SEP, est entré dans l’extension de l’étude ProTEct-MS.

Hyloris : Jean-Luc Vandebroek nommé au poste de directeur financier

Publié le 23 septembre 2021
Hyloris : Jean-Luc Vandebroek nommé au poste de directeur financier

Hyloris Pharmaceuticals, une société biopharmaceutique belge engagée à répondre aux besoins médicaux non satisfaits en réinventant les médicaments existants, a annoncé que Jean-Luc Vandebroek rejoindra la société en tant que Directeur Financier.

Nicox : Résultats de l’étude de phase 2b Mississippi sur le NCX 4251 dans la blépharite

Publié le 23 septembre 2021
Nicox : Résultats de l’étude de phase 2b Mississippi sur le NCX 4251 dans la blépharite

Nicox, société internationale spécialisée en ophtalmologie, a annoncé les résultats de l’étude clinique de phase 2b Mississippi sur le NCX 4251. L’étude Mississippi portait sur l’évaluation du NCX 4251, suspension ophtalmique de propionate de fluticasone à 0,1%, administrée une fois par jour, contre placebo, chez des patients présentant des épisodes aigus de blépharite.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents