Edition du 19-08-2018

Accueil » Cancer » Médecine » Recherche

Cancer du poumon : un vaccin thérapeutique en essai de phase II à l’Institut Gustave Roussy

Publié le mardi 23 novembre 2010

Le Pr Laurence Zitvogel, cancérologue et chercheur en immunologie à l’Institut Gustave Roussy (IGR, Villejuif) et ses collègues, ont ouvert un essai clinique de phase II, appelé « Dex2 » testant l’efficacité d’un vaccin thérapeutique chez des patients atteints de cancer du poumon non à petites cellules, avancé, non opérable. Ce vaccin, créé à partir des propres cellules du patient, explore une voie de traitements innovante et prometteuse, l’immunothérapie.

 Il ne s’agit pas d’un vaccin préventif pour éviter de tomber malade, mais d’un vaccin thérapeutique pour traiter les malades en stimulant leurs défenses naturelles afin de stabiliser ou de faire régresser la tumeur. L’essai clinique « Dex2 » est ouvert à l’Institut Gustave Roussy et à l’Institut Curie, il inclura 41 patients au total.

Les équipes du Pr Zitvogel à l’Institut Gustave Roussy et du Dr Amigorena à l’Institut Curie travaillent depuis plusieurs années sur le principe de l’immunothérapie anti-tumorale. Chaque individu possède des défenses naturelles, appelées cellules immunitaires, qui l’aident à combattre les attaques extérieures : virus, bactéries, cellules cancéreuses,… Mais bien souvent, le système immunitaire est « débordé » par la tumeur, qui lui échappe et qui progresse. Des travaux de recherche précédemment menés par les deux équipes ont mis en évidence le rôle immuno-stimulant de petites vésicules appelées « exosomes » contenues dans des cellules immunitaires, les cellules dendritiques. Ces exosomes, transformés en laboratoire, peuvent stimuler les défenses naturelles d’un individu et l’aider à combattre sa tumeur.

Le principe de ce vaccin thérapeutique « Dex2 » consiste donc à prélever des cellules précurseurs de cellules dendritiques (monocytes) en les filtrant à partir du sang du patient, à les transformer en cellules dendritiques pour chaque patient; puis, à partir de ces cellules dendritiques, les chercheurs récupèrent les vésicules « type exosomes » du milieu de ces cultures. Ces exosomes sont mis en contact avec des éléments propres à la tumeur du patient qui s’accrochent à leur surface. Ces exosomes « chargés », capable de déclencher une réponse immunitaire forte, sont ensuite ré-injectés au patient, c’est le vaccin proprement dit. Ce vaccin est préparé pour chaque patient par le Centre de Thérapie Cellulaire, à l’Institut Gustave Roussy, dirigé par le Dr Valérie Lapierre.

Cet essai de phase II fait suite à deux essais de phase I, un mené en France, par l’équipe du Pr Laurence Zitvogel et du Dr Bernard Escudier et l’autre mené aux Etats-Unis. Leurs résultats ont été très encourageants en termes de faisabilité, d’absence de toxicité, de stabilisation de la maladie chez certains patients, et de régression des tumeurs chez d’autres.

Source : Institut Gustave Roussy








MyPharma Editions

Scientist.com parmi les dix sociétés privées à la croissance la plus rapide en Amérique

Publié le 17 août 2018

Scientist.com, la place de marché de services externalisés de recherche scientifique, a annoncé qu’elle avait été classée n° 9 dans la liste 2018 du magazine Inc. des 5 000 entreprises privées à la croissance la plus rapide en Amérique.

SAB Biotherapeutics : le virus Ebola neutralisé grâce à l’immunothérapie polyclonale de dernière génération

Publié le 17 août 2018
SAB Biotherapeutics : le virus Ebola neutralisé grâce à l'immunothérapie polyclonale de dernière génération

SAB Biotherapeutics a annoncé que son immunothérapie anti-Ebola (SAB-139) permettait de bénéficier d’« une protection à 100% contre une dose mortelle du virus Ebola », suite à une étude récente réalisée sur des animaux et dont les résultats ont été publiés dans la revue The Journal of Infectious Diseases.

Samsung Bioepis va initier l’essai clinique de phase 1 de la protéine de fusion ulinastatine-Fc SB26

Publié le 13 août 2018
Samsung Bioepis va initier l'essai clinique de phase 1 de la protéine de fusion ulinastatine-Fc SB26

Samsung Bioepis vient d’annoncer le lancement d’une étude de Phase 1 visant à évaluer SB26 chez des volontaires en bonne santé. SB26, également appelé TAK-671, est une protéine de fusion ulinastatine-Fc (UTI-Fc) destinée à traiter la pancréatite aiguë sévère. Des études de sécurité BPL non cliniques réalisées sur des singes et des rats ont appuyé des études antérieures sur l’homme avec SB26.

Merz : Bob Rhatigan nommé CEO pour les Amériques

Publié le 10 août 2018
Merz : Bob Rhatigan nommé CEO pour les Amériques

Merz, la société allemande spécialisée dans le domaine de l’esthétique médicale et des neurotoxines, a annoncé la nomination de Bob Rhatigan en tant que CEO pour les Amériques. Pour développer son leadership concernant ses activités en Amérique du Nord chez Merz, M. Rhatigan sera désormais responsable de l’Amérique latine et surpervisera la stratégie commerciale mondiale de cette nouvelle région des Amériques.

Genomic Vision accorde à European Equity Partners une licence de sa technologie du peignage moléculaire

Publié le 9 août 2018
Genomic Vision accorde à European Equity Partners une licence de sa technologie du peignage moléculaire

Genomic Vision vient de signer un contrat de licence avec European Equity Partners (EEP), une société d’investissement privée au Royaume-Uni spécialisée dans les investissements dans le secteur des sciences de la vie, pour l’utilisation de la technologie du peignage moléculaire dans le domaine de la biotransformation.

Celyad : Filippo Petti nommé Chief Financial Officer

Publié le 7 août 2018
Celyad : Filippo Petti nommé Chief Financial Officer

Celyad, la société biopharmaceutique spécialisée dans le développement des thérapies cellulaires CAR-T, a annoncé la nomination de Philippo Petti en qualité de « Chief Financial Officer », succédant à Patrick Jeanmart.

L’ANSM met en place trois RTU dans le traitement adjuvant du mélanome

Publié le 6 août 2018
L’ANSM met en place trois RTU dans le traitement adjuvant du mélanome

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a annoncé dans un point d’information avoir élaboré trois Recommandations Temporaires d’Utilisation (RTU) dans le traitement adjuvant du mélanome pour Opdivo (nivolumab), Keytruda (pembrolizumab) et l’association Mekinist-Tafinlar (trametinib-dabrafenib).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions