Edition du 20-09-2021

Accueil » Cancer » Industrie » Produits

Cancer du sein: le CHMP favorable à l’extension d’indication d’Halaven® d’Eisai

Publié le mardi 27 mai 2014

Le comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence Européenne du Médicament (EMA) a émis un avis favorable pour l’extension de l’indication d’Halaven® (éribuline) dans le traitement des patientes atteintes d’un cancer du sein localement avancé ou métastatique (CSM), dont la maladie a progressé après au moins un protocole de chimiothérapie pour le traitement du stade avancé; le traitement antérieur adjuvant ou du cancer métastatique devant avoir comporté une anthracycline et un taxane, sauf chez les patients ne pouvant pas recevoir ces traitements.

L’avis du CHMP concernant l’éribuline est fondé sur les résultats cliniques issus de deux essais internationaux de phase III : l’étude EMBRACE (Eisai Metastatic Breast Cancer Study Assessing Treatment of Physicians Choice Versus Eribulin) et l’étude 301.Ces essais ont été menés chez plus de 1 800 femmes.

L’étude EMBRACE a montré que l’éribuline peut prolonger la survie globale des femmes lourdement prétraitées pour un CSM de 2,7 mois en médiane (13,2 contre 10,5 ; HR 0,81 [IC à 95 % 0,67, 0,96] ; p nominale = 0,014) par rapport aux femmes recevant un autre traitement, choisi par le médecin. Les effets indésirables les plus fréquents signalés dans le bras éribuline étaient les suivants: fatigue (asthénie), neutropénie, alopécie, neuropathies périphériques (engourdissement et fourmillements dans les membres), nausées et constipation. L’étude EMBRACE est l’une des 25 études au monde ayant mis en évidence un prolongement significatif de la survie globale (en tant que critère d’évaluation principal ou secondaire) dans le CSM depuis ces 40 dernières années.

Les deux co-critères principaux de l’étude 301, essai clinique comparant l’éribuline à la capécitabine, étaient la survie globale et la survie sans progression. Cette étude a mis en évidence une tendance en faveur de l’amélioration de la survie globale sous éribuline par rapport à un traitement par capécitabine dans la population en intention de traiter (ITT), même si cette amélioration n’était pas statistiquement significative. SG médiane de 15,9 mois (RR 0,879 ; IC à 95 % : 0,770-1,003 ; p = 0,056) contre 14,5 mois avec la capécitabine. Les événements indésirables le plus fréquents sous éribuline et capécitabine (tous grades ≥ 20 %) étaient respectivement les suivants : neutropénie (54% contre 16 %), syndrome mains-pieds < 1% contre 45 %), alopécie (35 % contre 4 %), leucopénie (31 % contre 10 %), diarrhée (14 % contre 29 %) et nausées (22 % contre 24 %).

« Malgré les progrès réalisés dans le traitement du cancer du sein de stade précoce, les femmes atteintes d’un cancer avancé restent de pronostic moins optimiste; c’est pourquoi Eisai est heureux que le CHMP ait reconnu les bénéfices en matière de survie globale qu’un traitement plus précoce par éribuline pourra apporter aux femmes atteintes de ce type de cancer. Ces deux essais cliniques pivots de phase III témoignent de notre engagement envers un accès plus large à l’éribuline, visant à aplanir les inégalités entre les résultats obtenus dans le traitement du cancer du sein au stade précoce et dans celui du cancer au stade avancé », a expliqué Gary Hendler, PDG d’Eisai EMEA.

Depuis sa première mise sur le marché aux États-Unis en 2010, 49 000 femmes au monde ont été traitées par éribuline. A la suite de la décision prise ce jour, l’approbation finale de la nouvelle indication de l’éribuline par la Commission européenne est prévue d’ici trois mois. Après discussion avec la FDA (U.S. Food and Drug Administration), la demande d’extension d’indication pour l’éribuline n’a pas été soumise aux États-Unis.

Source : Eisai








MyPharma Editions

Gustave Roussy : Sylvain Ducroz nommé directeur général adjoint

Publié le 20 septembre 2021
Gustave Roussy : Sylvain Ducroz nommé directeur général adjoint

Le Pr Fabrice Barlesi, directeur général de Gustave Roussy a nommé Sylvain Ducroz directeur général adjoint de l’Institut, après avis favorable du Conseil d’Administration. Il prend ses fonctions le 20 septembre et appuiera le Pr Barlesi aux côtés du directeur de la recherche et de la directrice médicale.

Bioproduction : CALIPSO, un projet pour révolutionner le pilotage des procédés

Publié le 20 septembre 2021
Bioproduction : CALIPSO, un projet pour révolutionner le pilotage des procédés

Sanofi, Capgemini, Ypso-Facto, GPC Bio, le CEA et CentraleSupélec ont annoncé le lancement du projet CALIPSO (Capteurs en Ligne de Procédés et Solutions Innovantes en Bioproduction). Ce projet, d’un budget total de près de 17,5 millions d’euros, reçoit un financement public de plus de 8 millions d’euros dans le cadre de l’appel à projets PSPC du Programme d’investissements d’avenir (PIA), opéré pour le compte de l’Etat par Bpifrance.

AB Science : autorisation de reprise des inclusions de patients dans l’étude de phase 2 du masitinib dans la COVID-19

Publié le 20 septembre 2021
AB Science : autorisation de reprise des inclusions de patients dans l'étude de phase 2 du masitinib dans la COVID-19

AB Science a annoncé avoir reçu l’autorisation du Ministère de la Santé russe (MoH) de reprise des inclusions de patients dans l’étude de phase 2 du masitinib dans la COVID-19 (AB20001).

Innate Pharma : présentation de données issues de l’essai COAST comprenant monalizumab au congrès de l’ESMO 2021

Publié le 20 septembre 2021
Innate Pharma : présentation de données issues de l'essai COAST comprenant monalizumab au congrès de l'ESMO 2021

Innate Pharma a annoncé la présentation par AstraZeneca des résultats de l’essai randomisé de Phase 2 COAST au congrès annuel de l’ESMO (European Society for Medical Oncology) le 17 septembre 2021.

Inventiva annonce des recrutements clés pour accélérer le développement de lanifibranor dans la NASH

Publié le 20 septembre 2021
Inventiva annonce des recrutements clés pour accélérer le développement de lanifibranor dans la NASH

Inventiva, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement clinique de petites molécules administrées par voie orale pour le traitement de la stéatohépatite non alcoolique (NASH), des mucopolysaccharidoses (MPS) et d’autres maladies avec un besoin médical non satisfait significatif, a annoncé une série de recrutements afin d’accélérer le développement de son principal candidat médicament lanifibranor pour le traitement de la NASH.

Median Technologies confirmé comme fournisseur privilégié d’un des laboratoires pharmaceutiques du Top 3 mondial

Publié le 17 septembre 2021
Median Technologies confirmé comme fournisseur privilégié d’un des laboratoires pharmaceutiques du Top 3 mondial

Median Technologies vient d’annoncer avoir été confirmé comme fournisseur privilégié d’un des laboratoires pharmaceutiques membre du Top 3 au niveau mondial et sélectionné pour mettre en œuvre la stratégie d’imagerie dans les essais cliniques de ce laboratoire pharmaceutique sur des indications phares en oncologie.

Transgene présente des données de Phase I confirmant le potentiel du virus oncolytique TG6002

Publié le 17 septembre 2021
Transgene présente des données de Phase I confirmant le potentiel du virus oncolytique TG6002

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, a annoncé la présentation de données issues de l’étude de Phase I, combinant l’administration par voie intraveineuse (IV) du virus oncolytique TG6002 et la prise orale de 5-FC chez des patients atteints de carcinomes gastro-intestinaux au stade avancé. Ces données seront présentées à l’occasion du congrès virtuel de l’ESMO 2021 qui se tient à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 21 septembre 2021.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents