Edition du 04-12-2022

Accueil » Cancer » Médecine » Recherche

Cancer: lancement de WINTHER, un essai clinique international sur les traitements personnalisés

Publié le vendredi 29 juin 2012

L’Institut Gustave Roussy (IGR) a annoncé jeudi le lancement de WINTHER, un essai clinique académique et international mené dans le cadre du Consortium WIN (Worldwide Innovative Networking in personalized cancer medicine), pour proposer des traitements personnalisés à des patients qui, jusqu’à présent, ne pouvaient bénéficier que de traitements standards.

Il s’agit du premier essai clinique proposant un choix thérapeutique guidé par la biologie pour la majorité des patients inclus dans l’étude. A partir d’une double biopsie de la tumeur (ou métastase) et du tissu sain de chaque patient, une analyse biologique complète sera réalisée (ADN, ARN et micro-ARN) avec les techniques les plus modernes . L’orientation thérapeutique sera discutée en fonction des résultats de ces analyses, à l’aide d’un outil bioinformatique décisionnel. La Communauté Européenne, dans le cadre du programme EU FP7 , a déclaré ce projet éligible à une subvention dont la négociation est actuellement en cours. Cette reconnaissance par un jury européen indépendant est un gage de la valeur scientifique du concept et de la méthodologie de l’essai WINTHER. L’objectif de cet essai est de proposer un traitement personnalisé à la très grande majorité des patients, stratégie en rupture avec la pratique cancérologique actuelle, qui, au mieux, propose un traitement personnalisé guidé par la biologie, à 30 % des patients dans le cadre d’essais cliniques.

Le Pr Jean-Charles Soria, cancérologue à l’Institut Gustave Roussy, est le coordonateur global de l’essai WINTHER qui sera mené dans quatre établissements : M.D. Anderson Cancer Center (Houston, Texas, USA), Vall d’Hebron Hospital (Espagne), The Chaim Sheba Medical Center (Israël) et l’Institut Gustave Roussy (Villejuif, France).

Le Pr Soria déclare : « Avec WINTHER, le Consortium WIN franchit une étape importante dans l’évaluation des traitements personnalisés. WIN met en place un essai clinique unique, afin de démontrer la validité de l’approche biologique en cancérologie ».

A l’heure actuelle, la plupart des cancers sont diagnostiqués tardivement, et pour l’immense majorité des patients le choix thérapeutique n’est pas encore guidé par les analyses biologiques (ADN, ARN, et micro-ARN) mais repose sur des protocoles standards ayant peu évolués depuis des décennies. Les essais cliniques de médecine personnalisée actuels reposent principalement sur des analyses ADN et au final, le choix thérapeutique est orienté par ces analyses pour seulement 30% des patients présentant une anomalie connue de l’ADN tumoral, et pour qui une thérapie ciblée est disponible.

Dans l’essai WINTHER, pour les 70 % de patients ne présentant pas d’anomalie connue de l’ADN tumoral, le choix thérapeutique sera orienté par les analyses de l’ARN tumoral et du tissu sain. Les résultats des analyses ADN et ARN de la tumeur et du tissu sain seront soumis à un programme bioinformatique capable de déterminer un score prédictif d’efficacité pour les différentes thérapies. La seule limite à l’approche est le succès du geste biopsique sur la tumeur et le tissu sain.

Ce système de score permet de prédire la réponse aux traitements existants sur le marché (standards ou ciblés, coûteux ou non) pour un patient donné. Cet outil bioinformatique complexe intègre toutes les données connues sur les biomarqueurs, les anomalies moléculaires, les thérapies ciblées ou non, et des algorithmes prédictifs d’efficacité.

L’essai WINTHER inclura environ 200 patients atteints de tous types de tumeurs solides métastatiques et résistants à la dernière ligne de traitement. Il sera conduit sur une durée maximale de 2 ans et devrait débuter en 2013. Le caractère restreint du nombre de patients et surtout la courte durée de l’essai devraient permettre l’obtention de résultats exploitables à court terme.

L’objectif principal de l’essai est de comparer la survie sans progression de la maladie avec un traitement guidé par la biologie à la survie sans progression de la maladie avec le dernier traitement standard prescrit, dans chacun des 2 groupes parallèles de l’essai (bras 1 : choix du traitement en fonction d’anomalies connues de l’ADN, bras 2 : choix du traitement en fonction des analyses ADN, ARN, miRNA de la tumeur et du tissu sain équivalent et du score prédictif bioinformatique).

Source : IGR








MyPharma Editions

Shaker : un tremplin scientifique et entrepreneurial pour les bio-innovateurs

Publié le 2 décembre 2022
Shaker : un tremplin scientifique et entrepreneurial pour les bio-innovateurs

Genopole, biocluster qui regroupe 77 entreprises de biotechnologies et 19 laboratoires académiques, lance un appel à candidatures pour son programme Shaker, tremplin pour les porteurs d’innovations biotech accueillis dès l’idée pour valider scientifiquement leur projet et le transformer en startup. 

Lancement de Quest for health, l’incubateur du Grand Est dédié aux start-up santé

Publié le 2 décembre 2022
Lancement de Quest for health, l’incubateur du Grand Est dédié aux start-up santé

Quest for change, réseau de cinq incubateurs d’excellence (Innovact, Quai Alpha, Rimbaud’Tech, SEMIA et The Pool) labellisés par la région, implanté sur six territoires du Grand Est, vient d’annoncer la création de Quest for health, l’incubateur du Grand Est dédié aux start-up santé. Il bénéficie de l’appui et du soutien de nombreux partenaires institutionnels en France, en Suisse, en Allemagne et à Boston (Etats-Unis), ainsi que de l’écosystème de l’innovation du Grand Est, avec en premier lieu BioValley France et SATT Conectus, partenaires du Consortium DeepEst.

Livraison de médicaments à domicile : Sanofi apporte 1 million d’euros à Livmed’s, la start-up FrenchTech

Publié le 1 décembre 2022

Sanofi vient d’annoncer sa participation comme investisseur principal à la deuxième levée de fonds de Livmed’s, à hauteur de 1 million d’euros. Start-up de la FrenchTech accompagnée par l’accélérateur Future4care, Livmed’s a conçu et développé une application mobile de service de livraison de médicaments et produits de santé pour les patients à domicile 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Maladie de Lyme: Valneva et Pfizer annoncent des données à six mois sur la persistance des anticorps chez les enfants et les adultes avec leur candidat vaccin

Publié le 1 décembre 2022
Maladie de Lyme: Valneva et Pfizer annoncent des données à six mois sur la persistance des anticorps chez les enfants et les adultes avec leur candidat vaccin

Pfizer et Valneva ont annoncé aujourd’hui des données sur la persistance des anticorps chez les enfants et les adultes six mois après une vaccination avec trois doses (aux mois 0, 2 et 6) ou deux doses (aux mois 0 et 6) de leur candidat vaccin contre la maladie de Lyme, VLA15. Ces données sont les premières obtenues sur la persistance des anticorps dans des populations pédiatriques pour ce candidat vaccin.

Recherche clinique : Almirall rejoint le programme européen FACILITATE

Publié le 1 décembre 2022
Recherche clinique : Almirall rejoint le programme européen FACILITATE

Almirall, laboratoire biopharmaceutique international spécialisé dans la dermatologie médicale, a annoncé sa participation au programme FACILITATE (FrAmework for ClInicaL trIal participants’ daTA reutilization for a fully Transparent and Ethical ecosystem).

Onxeo présente OX425, son deuxième candidat médicament pour le traitement des tumeurs solides

Publié le 1 décembre 2022
Onxeo présente OX425, son deuxième candidat médicament pour le traitement des tumeurs solides

Onxeo, société de biotechnologie au stade clinique spécialisée dans le développement de médicaments innovants ciblant les mécanismes de réponse aux dommages de l’ADN tumoral (DDR) pour lutter contre les cancers rares ou résistants, a annoncé l’extension de son portefeuille de candidats médicaments avec OX425, le nouveau composé optimisé de la série OX400 issu de sa plateforme propriétaire PlatON™.

La Fondation Bill et Melinda Gates octroie 4 M$ à MedinCell pour développer son contraceptif injectable

Publié le 1 décembre 2022
La Fondation Bill et Melinda Gates octroie 4 M$ à MedinCell pour développer son contraceptif injectable

Basé sur la technologie BEPO® de MedinCell, mdc-WWM pourrait être le premier produit contraceptif à combiner les caractéristiques essentielles ce qui en ferait le meilleur de sa catégorie au niveau mondial : progestatif, 6 mois d’action, injection sous-cutanée, dépôt entièrement biorésorbable, accessibilité du traitement.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents