Edition du 13-04-2021

Accueil » Cancer » Industrie » Produits

L’Alliance Merck-Pfizer obtient une extension d’indication pour l’association Bavencio® et axitinib

Publié le vendredi 29 novembre 2019

L’Alliance Merck-Pfizer annonce l’obtention d’une extension d’indication pour l’association Bavencio®+ axitinibMerck et Pfizer, qui ont formé une alliance stratégique mondiale en vue du développement et de la commercialisation de l’immunothérapie anti-PD-L1 Bavencio® (avélumab), ont annoncé l’obtention de l’extension d’indication pour Bavencio® (avélumab) en association avec axitinib dans le traitement en première ligne des patients adultes atteints d’un carcinome à cellules rénales (CCR) au stade avancé.

« L’obtention de cette extension d’AMM marque une étape importante dans notre engagement à transformer la prise en charge des cancers. Nous sommes convaincus que l’association Bavencio® + axitinib répond à des besoins médicaux importants en première ligne pour tous les sous groupes de risque pronostique de patients atteints d’un carcinome à cellules rénales à un stade avancé», déclare le Dr Can Veldet, Directeur des Affaires Médicales France de Merck. « Cette approbation européenne d’un anti-PD-L1 dans le cadre d’un traitement combiné dans le carcinome rénal avancé illustre notre engagement à proposer des options thérapeutiques innovantes aux patients atteints de cancers, grâce à notre vaste programme d’essais cliniques JAVELIN ».

« L’approbation de Bavencio® par la Commission européenne en association avec l’axitinib offre une nouvelle option thérapeutique pour ces patients et s’inscrit dans la continuité de notre engagement, depuis plus de dix ans, auprès des patients atteints de cancer du rein » déclare Sandrine Benaroche, Directrice de la division oncologie France de Pfizer. « Nous remercions tous les chercheurs, médecins, associations de patients et leurs familles qui ont contribué à cette avancée et allons continuer à oeuvrer pour faire avancer la prise en charge de ce cancer avancé ».

Le carcinome à cellules rénales (CCR)

En 2018, environ 136 500 nouveaux diagnostics de cancers du rein ont été enregistrés en Europe et environ 54 700 décès liés à cette maladie ont été recensés2. Le CCR est la forme la plus courante de cancer du rein et représente environ 3 % de l’ensemble des cas de cancer chez l’adulte2. Environ 20 à 30 % des diagnostics initiaux de CCR sont effectués au stade avancé de la maladie et 30 % des patients diagnostiqués à un stade plus précoce finissent par développer des métastases3,4. Près de la moitié des patients vivant avec un CCR de stade avancé ne reçoivent pas de traitement ultérieur après le traitement de première ligne5,6, notamment en raison d’un score de performance faible oud’événements indésirables consécutifs au traitement initial5,7,8. Le taux de survie à 5 ans des patients atteints d’un CCR métastatique est de l’ordre de 12 %9.

« Environ 15 000 nouveaux cas de cancers du rein sont diagnostiqués chaque année en France», rappelle le Dr Jérôme Krulik, Directeur médical oncologie France de Pfizer. « Depuis plus de dix ans, Pfizer est l’un des leaders mondiaux dans le développement de traitements contre le cancer du rein et nous sommes heureux de pouvoir poursuivre notre engagement aux cotés de Merck avec la mise à disposition d’une nouvelle option thérapeutique pour ces patients. »

« Le RCC est la forme la plus courante de cancer du rein, représentant 90 % des diagnostics. Nous travaillons maintenant à donner accès à Bavencio® en association avec l’axitinib le plus rapidement possible aux patients atteints d’un carcinome rénal avancé. » précise le Dr Can Veldet, Directeur des Affaires Médicales France de Merck.

En mai 201910, la FDA, agence américaine du médicament, a autorisé l’utilisation de Bavencio® en association avec axitinib dans le traitement en première ligne des patients atteints d’un CCR de stade avancé.

Cette décision est basée sur les conclusions de l’étude de phase III JAVELIN Renal 101, qui a montré une prolongation significative de la médiane de survie sans progression (SSP) ainsi qu’une amélioration significative du taux de réponse objective (TRO) avec le traitement combiné Bavencio® + axitinib dans tous les sous groupes de risque pronostique, comparativement au sunitinib1.
Elle a mis en évidence une réduction significative du risque de progression de la maladie ou de décès de 31 % (HR : 0.69 [IC 95 % : 0,56-0,84; p<0,001]) et un taux de réponse objective presque doublé (TRO ; 51,4 [IC 95 %: 46,6-56,1] vs 25,7 [IC95 % : 21,7-30,0]) comparativement au sunitinib chez les patients présentant un CCR avancé, quel que soit leur statut PD-L1. L’étude comprenait des patients de tous les groupes de risque pronostique du International Metastatic Renal Cell Carcinoma Database Consortium (IMDC).

______________________

Références
1. Motzer R, et al. Avelumab plus Axitinib versus Sunitinib for Advanced Renal Cell Carcinoma. The New England Journal of Medicine. 2019;380:1103-1115.
2. Ferlay J, Colombet M, Soerjomataram I, et al. Cancer incidence and mortality patterns in Europe: Estimates for 40 countries and 25 major cancers in 2018. Eur J Cancer. 2018;103:356-387.
3. Ljungberg B, Campbell S, Cho H. The epidemiology of renal cell carcinoma. Eur Urol. 2011;60:615-621.
4. Klatte T, Rossi SH, Stewart GD. Prognostic factors and prognostic models for renal cell carcinoma: a literature review. World J Urol. 2018;36(12):1943-1952.
5. Eggers H, Ivanyi P, Hornig M, Grünwald V. Predictive factors for second-line therapy in metastatic renal cell carcinoma: a retrospective analysis. J Kidney Cancer VHL. 2017;4(1):8-15.
6. Motzer R, et al. Nivolumab plus Ipilimumab versus Sunitinib in Advanced Renal-Cell Carcinoma. The New England Journal of Medicine. 2018;378:1277-1290.
7. Eichelberg C, Vervenne WL, De Santis M, et al. SWITCH: A randomised, sequential, open-label study to evaluate the efficacy and safety of sorafenib-sunitinib versus sunitinib-sorafenib in the treatment of metastatic renal cell cancer. Eur Urol. 2015;68;837-847.
8. Motzer RJ, Barrios CH, Kim TM, et al. Phase II randomized trial comparing sequential first-line everolimus and second-line sunitinib versus first-line sunitinib and second-line everolimus in patients with metastatic renal cell carcinoma. J Clin Oncol. 2014;32:2765-2772.
9. Ridge C, Pua B, Madoff D. Epidemiology and staging of renal cell carcinoma. Semin Intervent Radiol. 2014;31(1):3-8.

Source : Merck/Pfizer








MyPharma Editions

AlgoTherapeutix nomme Edmund Harrigan et Scott Byrd à son Conseil d’Administration

Publié le 12 avril 2021
AlgoTherapeutix nomme Edmund Harrigan et Scott Byrd à son Conseil d’Administration

Fondée en 2018 pour inventer les traitements topiques de douleurs complexes, AlgoTherapeutix développe ATX01 dans les Neuropathies Périphériques Induites par la Chimiothérapie. Après la récente levée de fonds de Série A, et au moment où ATX01 entre en phase clinique de développement, AlgoTherapeutix renforce son Conseil d’Administration avec l’arrivée de deux éminents spécialistes du secteur.

Tollys : le Dr Amina Zinaï nommée directrice du développement clinique

Publié le 12 avril 2021
Tollys : le Dr Amina Zinaï nommée directrice du développement clinique

Tollys, une société biopharmaceutique qui développe le TL-532, la première immunothérapie anticancéreuse basée sur un agoniste synthétique spécifique du récepteur Toll-like 3 (TLR3), a annoncé la nomination du Dr Amina Zinaï en tant que directrice du développement clinique. Le Dr Nasser Azli conserve son poste de directeur médical.

Sanofi acquiert Tidal Therapeutics, une biotech spécialisée dans l’ARNm

Publié le 12 avril 2021
Sanofi acquiert Tidal Therapeutics, une biotech spécialisée dans l'ARNm

Sanofi vient d’annoncer l’acquisition de Tidal Therapeutics, société de biotechnologie spécialisée dans le développement préclinique d’agents thérapeutiques qui font appel à une technologie ARNm unique de reprogrammation in vivo des cellules immunitaires. Cette nouvelle plateforme technologique va accroître les capacités de recherche de Sanofi dans les domaines de l’immuno-oncologie et des maladies inflammatoires, et présente un fort potentiel d’application à d’autres maladies.

Calixar investit 1 million d’euros dans un pipeline de cibles à fort potentiel thérapeutique

Publié le 12 avril 2021
Calixar investit 1 million d’euros dans un pipeline de cibles à fort potentiel thérapeutique

Calixar, société de biotechnologie spécialisée depuis plus de 10 ans dans l’isolement de protéines membranaires natives et fonctionnelles, a annoncé investir un million d’euros dans la création d’un pipeline de cibles et d’antigènes à fort potentiel thérapeutique. Cet investissement stratégique, soutenu par Bpifrance, permettra à la société de devenir le partenaire incontournable et exclusif en cibles thérapeutiques natives et fonctionnelles (RCPGs, canaux ioniques, transporteurs, récepteurs, antigènes viraux, …) pour les industries pharmaceutiques et biotechnologiques.

Sanofi : des données cliniques intermédiaires valident le profil « non-alpha » de THOR-707, sa nouvelle IL-2 expérimentale

Publié le 9 avril 2021
Sanofi : des données cliniques intermédiaires valident le profil « non-alpha » de THOR-707, sa nouvelle IL-2 expérimentale

Sanofi a annoncé que les données intermédiaires d’un premier essai chez l’homme évaluant l’innocuité, l’activité thérapeutique et la dose maximale tolérable de THOR-707 (SAR444245), une interleukine-2 (IL-2) non-alpha hautement différenciée expérimentale, en monothérapie et en association avec un anti-PD-1, seront présentés dans le cadre d’une séance de posters de dernière minute au Congrès annuel de l’American Association for Cancer Research (AACR), qui comprendra des données supplémentaires mises à jour.

Microbiologie : dans les coulisses du site Merck à Molsheim avec la campagne Microbiotiful

Publié le 9 avril 2021
Microbiologie : dans les coulisses du site Merck à Molsheim avec la campagne Microbiotiful

Le groupe de sciences et technologies allemand Merck dispose de 11 sites d’activités en France, dont 7 de production. Son site de Molsheim en Alsace est le plus important en termes d’effectif et de chiffre d’affaires (le groupe a d’ailleurs annoncé en mars un nouvel investissement dédié de 25 millions d’euros). Il appartient à la branche Life Science, division dédiée au développement, à la production et à la commercialisation de produits et services pour l’industrie des sciences de la vie. Pour sensibiliser à ses métiers et valoriser son expertise, Merck France lance la campagne Microbiotiful.

Teva : AMM européenne pour Seffalair® Spiromax® et BroPair® Spiromax®

Publié le 8 avril 2021
Teva : AMM européenne pour Seffalair® Spiromax® et BroPair® Spiromax®

Teva Pharmaceuticals Europe a annoncé avoir reçu l’autorisation de mise sur le marché de l’UE pour Seffalair Spiromax et son homologue BroPair Spiromax (xinafoate de salmétérol/propionate de fluticasone, en doses de 12,75/100 et 12,75/202 microgrammes) comme traitement d’entretien de l’asthme chez les adultes et les adolescents de plus de 12 ans. Les premiers lancements sont prévus au Portugal, en Suisse, en Espagne et au Royaume-Uni.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents