Edition du 26-11-2020

Accueil » Cancer » Recherche

Cancer : l’INCa labellise 16 centres d’essais cliniques de phase précoce en France

Publié le jeudi 4 novembre 2010

Afin de faciliter l’accès aux molécules innovantes dans le traitement des cancers pour les patients français,  l’INCa vient de labelliser 16 centres d’essais cliniques de phase précoce. Cette labellisation est effective pour une période de quatre ans, et le budget global alloué par l’INCa est de 9 M€. Une démarche qui a été fortement soutenue par le Centre National de Gestion des Essais de Produits de Santé (CeNGEPS) et les industries de Santé (ARIIS/LEEM).

L’Institut National du Cancer (INCa) a lancé en mai 2010 un appel à candidatures visant à identifier et labelliser des centres d’essais cliniques spécialisés dans les essais de phases précoces sur des molécules innovantes en cancérologie. Cet appel à candidatures était destiné aux centres de lutte contre le cancer et aux centres hospitaliers universitaires (CHU). Cette initiative s’inscrit dans la mise en œuvre du Plan cancer 2009-2013.

Un comité d’évaluation international indépendant a évalué 30 candidatures. Seize centres ont été retenus comme « Centres Labellisés INCa de Phase Précoce (CLIP2) » (voir tableau des centres labellisés ci-dessous). Cette labellisation est effective pour une période de quatre ans et le budget global alloué par l’INCa à ces centres sera de 9 millions d’euros. Son éventuelle reconduction sera soumise à une nouvelle évaluation. Le Centre National de Gestion des essais de produits de Santé (CeNGEPS) et les industries de Santé (ARIIS/LEEM) ont fortement soutenu cette démarche.

Son objectif est de favoriser l’accès aux molécules innovantes pour les patients français et de donner une meilleure visibilité internationale à la recherche clinique française, en particulier la recherche précoce (essais cliniques de phases 1 et 2). Cette labellisation donnera un signal fort aux partenaires industriels et académiques pour indiquer que la recherche qui y est faite respecte les critères stricts de qualité internationale et seront contrôlés régulièrement par des audits initiés par l’INCa.

Les centres labellisés bénéficieront à la fois d’un soutien logistique et financier de la part de l’INCa afin de se hisser au plus haut niveau international de qualité. Ce financement cible l’amélioration de cette qualité et est indépendant des éventuels financements par projet d’essai clinique précoce.

Ces centres ont pour mission de concevoir et de mener des essais cliniques de phases précoces, nationaux et internationaux, de répondre aux appels à projets lancés ou gérés par l’INCa et de répondre aux sollicitations industrielles ou académiques après évaluation des projets par un comité scientifique, tout cela dans le respect des règles de protection des patients et des exigences de la réglementation internationale en matière d’essais cliniques précoces.

Ils s’engagent à faire relire les protocoles par des comités de patients avant leur mise en œuvre. Ils devront aussi assurer une veille sur l’utilisation et les effets de ces molécules innovantes après l’obtention de leur autorisation de mise sur le marché (AMM).

D’autre part, l’INCa anime et coordonne la participation de ces centres aux appels à projets de recherche clinique lancés par le National Cancer Institute (NCI) américain au travers de son programme CTEP (Cancer Therapy Evaluation Program). Cette action a été mise en place, pour faciliter l’accès aux molécules innovantes dans le traitement du cancer, tant pour les patients que pour les chercheurs français.

Un accord de collaboration, le premier du genre pour le NCI, a été signé en avril 2010 entre le NCI et l’INCa, il est relatif aux essais cliniques en cancérologie et à l’accès, en France, à de nouveaux agents anticancéreux disponibles pour la plupart, jusque là, exclusivement aux USA.

A ce jour, quatre essais cliniques sur des molécules innovantes ont déjà eu l’approbation du NCI et de l’industriel propriétaire de la molécule et débuteront très prochainement en France.

 Liste des centres labellisés

1- Institut Gustave Roussy – Villejuif
2 – Centre Léon Bérard – Lyon
3 – Institut Curie – Paris
4 – Institut Bergonié – Bordeaux
5 – Institut Claudius Regaud – Toulouse
6 – CHU Nantes
7 – Centre René Gauducheau – Nantes
8 – Centre hospitalier Lyon Sud
9 – CHU Bordeaux
10 – Centre Georges François Leclerc – Dijon
11 – Institut Paoli Calmettes – Marseille
12 – CHU Saint Louis – Paris
13 – HEGP – Paris
14 – Centre Jean Perrin – Clermont Ferrand
15 – Centre Val d’Aurelle-Paul Lamarque – Montpellier
16 – Centre François Baclesse – Caen

Source : INCa








MyPharma Editions

Généthon : le Dr Mariya Pavlyuk nommée Directrice du Développement Clinique

Publié le 25 novembre 2020
Généthon : le Dr Mariya Pavlyuk nommée Directrice du Développement Clinique

Le Dr Mariya Pavlyuk, médecin et PhD, rejoint le laboratoire Généthon, dédié à la conception et au développement de produits de thérapie génique, et sera en charge du développement clinique, des affaires médicales et pharmacovigilance ainsi que des affaires règlementaires.

COVID-19 : Moderna signe une lettre d’intention avec Recipharm pour produire son vaccin en France

Publié le 25 novembre 2020
COVID-19 : Moderna signe une lettre d'intention avec Recipharm pour produire son vaccin en France

Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée auprès du ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, chargée de l’Industrie, a salué l’annonce ce mardi de la signature d’une lettre d’intention entre la biotech américaine Moderna et Recipharm, une entreprise de l’industrie pharmaceutique, pour produire en France le vaccin contre la Covid-19 développé par Moderna.

AlgoTherapeutix lève 12 M€ pour initier le développement clinique d’ATX01

Publié le 24 novembre 2020
AlgoTherapeutix lève 12 M€ pour initier le développement clinique d’ATX01

La biotech française AlgoTherapeutix qui développe un traitement topique innovant des neuropathies périphériques induites par la chimiothérapie (NPIC), réalise une levée de Série A de 12 millions d’euros auprès de Bpifrance, qui mène ce tour via son fonds InnoBio 2, et de Omnes. Des investisseurs privés historiques et nouveaux ont également participé à cette levée. Les fonds levés permettront d’amener le programme phare ATX01 à une preuve de concept clinique.

Alnylam : approbation de l’UE pour OXLUMO™ dans le traitement de l’hyperoxalurie primitive de type 1

Publié le 24 novembre 2020
Alnylam : approbation de l'UE pour OXLUMO™ dans le traitement de l'hyperoxalurie primitive de type 1

Alnylam Pharmaceuticals, le chef de file des ARNi thérapeutiques, a annoncé aujourd’hui l’autorisation de mise sur le marché accordée par la Commission européenne (CE) à OXLUMO™ (lumasiran), un ARNi thérapeutique, pour le traitement de l’hyperoxalurie primitive de type 1 (HP1) dans toutes les tranches d’âge.

DBV Technologies : des changements dans son équipe de direction

Publié le 24 novembre 2020
DBV Technologies : des changements dans son équipe de direction

DBV Technologies, entreprise biopharmaceutique au stade clinique, a annoncé aujourd’hui, que le Dr Hugh Sampson a décidé de quitter son poste de Directeur Scientifique chez DBV, à compter du 1er décembre 2020, pour reprendre son programme de recherche au Jaffe Food Allergy Institute du Mount Sinaï de New York (États-Unis).

COVID-19: AstraZeneca et l’Université d’Oxford annoncent un vaccin avec une efficacité moyenne de 70 %

Publié le 23 novembre 2020
COVID-19: AstraZeneca et l’Université d’Oxford annoncent un vaccin avec une efficacité moyenne de 70 %

AstraZeneca et l’Université d’Oxford viennent d’annoncer les résultats positifs d’une analyse intermédiaire des essais du candidat vaccin, au Royaume-Uni et au Brésil. Les données montrent que le vaccin a été très efficace pour prévenir l’infection par COVID-19, le critère d’évaluation principal, et qu’aucune hospitalisation ni aucun cas grave de maladie n’a été signalé chez les participants ayant reçu le vaccin.  

Medicen Paris Region et IBEC s’associent autour du 1er événement Bioengineering and Medtech Against Cancer les 24 et 25 novembre 2020

Publié le 23 novembre 2020
Medicen Paris Region et IBEC s’associent autour du 1er événement Bioengineering and Medtech Against Cancer les 24 et 25 novembre 2020

Medicen Paris Region, premier pôle de compétitivité d’Europe en santé, et IBEC (Institute for Bioengineering of Catalonia), ont annoncé leur collaboration dans le cadre de l’organisation d’un événement numérique les 24 et 25 novembre 2020, rassemblant des acteurs medtech et biotech du secteur de l’oncologie. Cet événement est organisé en lien avec Biocat, La Caixa Foundation, Meditecnologia et avec le support d’EIT Health.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents