Edition du 26-02-2021

Accueil » Cancer » Recherche

Cancer : l’INCa labellise 16 centres d’essais cliniques de phase précoce en France

Publié le jeudi 4 novembre 2010

Afin de faciliter l’accès aux molécules innovantes dans le traitement des cancers pour les patients français,  l’INCa vient de labelliser 16 centres d’essais cliniques de phase précoce. Cette labellisation est effective pour une période de quatre ans, et le budget global alloué par l’INCa est de 9 M€. Une démarche qui a été fortement soutenue par le Centre National de Gestion des Essais de Produits de Santé (CeNGEPS) et les industries de Santé (ARIIS/LEEM).

L’Institut National du Cancer (INCa) a lancé en mai 2010 un appel à candidatures visant à identifier et labelliser des centres d’essais cliniques spécialisés dans les essais de phases précoces sur des molécules innovantes en cancérologie. Cet appel à candidatures était destiné aux centres de lutte contre le cancer et aux centres hospitaliers universitaires (CHU). Cette initiative s’inscrit dans la mise en œuvre du Plan cancer 2009-2013.

Un comité d’évaluation international indépendant a évalué 30 candidatures. Seize centres ont été retenus comme « Centres Labellisés INCa de Phase Précoce (CLIP2) » (voir tableau des centres labellisés ci-dessous). Cette labellisation est effective pour une période de quatre ans et le budget global alloué par l’INCa à ces centres sera de 9 millions d’euros. Son éventuelle reconduction sera soumise à une nouvelle évaluation. Le Centre National de Gestion des essais de produits de Santé (CeNGEPS) et les industries de Santé (ARIIS/LEEM) ont fortement soutenu cette démarche.

Son objectif est de favoriser l’accès aux molécules innovantes pour les patients français et de donner une meilleure visibilité internationale à la recherche clinique française, en particulier la recherche précoce (essais cliniques de phases 1 et 2). Cette labellisation donnera un signal fort aux partenaires industriels et académiques pour indiquer que la recherche qui y est faite respecte les critères stricts de qualité internationale et seront contrôlés régulièrement par des audits initiés par l’INCa.

Les centres labellisés bénéficieront à la fois d’un soutien logistique et financier de la part de l’INCa afin de se hisser au plus haut niveau international de qualité. Ce financement cible l’amélioration de cette qualité et est indépendant des éventuels financements par projet d’essai clinique précoce.

Ces centres ont pour mission de concevoir et de mener des essais cliniques de phases précoces, nationaux et internationaux, de répondre aux appels à projets lancés ou gérés par l’INCa et de répondre aux sollicitations industrielles ou académiques après évaluation des projets par un comité scientifique, tout cela dans le respect des règles de protection des patients et des exigences de la réglementation internationale en matière d’essais cliniques précoces.

Ils s’engagent à faire relire les protocoles par des comités de patients avant leur mise en œuvre. Ils devront aussi assurer une veille sur l’utilisation et les effets de ces molécules innovantes après l’obtention de leur autorisation de mise sur le marché (AMM).

D’autre part, l’INCa anime et coordonne la participation de ces centres aux appels à projets de recherche clinique lancés par le National Cancer Institute (NCI) américain au travers de son programme CTEP (Cancer Therapy Evaluation Program). Cette action a été mise en place, pour faciliter l’accès aux molécules innovantes dans le traitement du cancer, tant pour les patients que pour les chercheurs français.

Un accord de collaboration, le premier du genre pour le NCI, a été signé en avril 2010 entre le NCI et l’INCa, il est relatif aux essais cliniques en cancérologie et à l’accès, en France, à de nouveaux agents anticancéreux disponibles pour la plupart, jusque là, exclusivement aux USA.

A ce jour, quatre essais cliniques sur des molécules innovantes ont déjà eu l’approbation du NCI et de l’industriel propriétaire de la molécule et débuteront très prochainement en France.

 Liste des centres labellisés

1- Institut Gustave Roussy – Villejuif
2 – Centre Léon Bérard – Lyon
3 – Institut Curie – Paris
4 – Institut Bergonié – Bordeaux
5 – Institut Claudius Regaud – Toulouse
6 – CHU Nantes
7 – Centre René Gauducheau – Nantes
8 – Centre hospitalier Lyon Sud
9 – CHU Bordeaux
10 – Centre Georges François Leclerc – Dijon
11 – Institut Paoli Calmettes – Marseille
12 – CHU Saint Louis – Paris
13 – HEGP – Paris
14 – Centre Jean Perrin – Clermont Ferrand
15 – Centre Val d’Aurelle-Paul Lamarque – Montpellier
16 – Centre François Baclesse – Caen

Source : INCa








MyPharma Editions

GSK : résultats d’évaluation de l’anticorps monoclonal Otilimab dans le traitement de la COVID-19

Publié le 26 février 2021
GSK : résultats d'évaluation de l'anticorps monoclonal Otilimab dans le traitement de la COVID-19

Le laboratoire GlaxoSmithKline (GSK) a annoncé les résultats de l’étude de phase 2 OSCAR (Otilimab in Severe COVID-19 Related Disease) sur l’otilimab, un anticorps monoclonal anti-facteur de stimulation des colonies de granulocytes et de macrophages (anti GM-CSF).

Pierre Fabre et Puma Biotechnology amendent leur accord de licence NERLYNX® pour y inclure la Chine

Publié le 26 février 2021
Pierre Fabre et Puma Biotechnology amendent leur accord de licence NERLYNX® pour y inclure la Chine

Puma Biotechnology et Pierre Fabre ont convenu d’étendre les termes de l’accord de licence 2019 qui confère à Pierre Fabre les droits exclusifs de développement et de commercialisation de NERLYNX® (nératinib) en Europe, en Turquie, au Moyen-Orient et en Afrique. L’accord modifié étend les droits commerciaux de Pierre Fabre concernant NERLYNX à la Chine, qui comprend la Chine continentale, Taïwan, Hong Kong et Macao.

Median renforce son équipe de management iBiopsy®

Publié le 26 février 2021
Median renforce son équipe de management iBiopsy®

Median Technologies vient d’annoncer la nomination de Thomas Bonnefont au poste nouvellement créé de Chief Operating and Commercial Officer pour la Business Unit iBiopsy®, ainsi que la nomination de Mike Doherty au poste de Sr. Strategy Advisor, Product Development iBiopsy®. Ils rejoignent l’un et l’autre l’équipe de direction de Median. Mike Doherty est basé aux États-Unis.

L’Anses et l’ANSM lancent un projet de rapprochement à Lyon

Publié le 26 février 2021
L’Anses et l’ANSM lancent un projet de rapprochement à Lyon

Afin de rapprocher certaines de leurs activités au bénéfice d’une meilleure protection de la santé, pour l’Homme, les animaux et l’environnement, les deux agences ont décidé de regrouper dans un même bâtiment à Lyon-Gerland le laboratoire lyonnais de l’Anses et une partie de la direction des contrôles de l’ANSM. Au terme du concours d’architecte, le projet du cabinet Pargade Architectes a été retenu à l’unanimité du jury. Le démarrage des travaux est prévu en 2022, pour une livraison en 2024.

COVID-19 : Sanofi va aider Johnson & Johnson à fabriquer son vaccin

Publié le 24 février 2021
COVID-19 : Sanofi va aider Johnson & Johnson à fabriquer son vaccin

Sanofi vient de conclure un accord avec deux entreprises pharmaceutiques Janssen du groupe Johnson & Johnson, aux termes duquel le groupe pharmaceutique français contribuera à la fabrication du vaccin contre la COVID-19 de Janssen afin de remédier à la pandémie et de satisfaire à la demande mondiale de vaccins.

Valbiotis : 1ère visite du 1er patient dans l’étude clinique de Phase II HEART sur TOTUM-070

Publié le 23 février 2021
Valbiotis : 1ère visite du 1er patient dans l’étude clinique de Phase II HEART sur TOTUM-070

Valbiotis, entreprise de Recherche et Développement engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques, a annoncé la première visite du premier patient dans l’étude clinique de Phase II HEART qui évaluera TOTUM-070, substance active innovante pour la réduction du taux sanguin de LDL cholestérol, facteur de risque des maladies cardiovasculaires.

Daiichi Sankyo : Ken Takeshita, MD, nommé responsable mondial R&D

Publié le 23 février 2021
Daiichi Sankyo : Ken Takeshita, MD, nommé responsable mondial R&D

Daiichi Sankyo a annoncé que Ken Takeshita, MD, sera le nouveau responsable mondial de la recherche et du développement à partir du 1er avril 2021. À cette date, le Dr Junichi Koga prendra officiellement sa retraite, après une brillante et assidue carrière, dont plus de 12 ans passés chez Daiichi Sankyo.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents