Edition du 20-06-2018

Cancer : l’OMS réclame des stratégies de prévention urgentes

Publié le lundi 3 février 2014

Selon un rapport (*) de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le fardeau du cancer se développe à un rythme alarmant. En 2012, ce dernier a augmenté pour atteindre environ 14 millions de nouveaux cas par an, un chiffre qui devrait passer à 22 millions par an au cours des vingt prochaines années.

Alors que le chef de l’Etat, François Hollande, va présenter le 4 février le contenu du 3ème Plan cancer, l’OMS appelle à la mise en oeuvre urgente de stratégies de prévention efficaces pour lutter contre la maladie. En effet, au cours des vingt prochaines années, les décès par cancer devraient augmenter, passant d’environ 8,2 millions par an à 13 millions par an.

Globalement, en 2012, les cancers les plus fréquemment diagnostiqués sont ceux du poumon (1,8 million de cas, soit 13,% du total), du sein (1,7 million de cas, ou 11,9% du total), et du côlon-rectum (1,4 million, soit 9,7% du total). Les causes les plus fréquentes de décès par cancer sont les cancers du poumon (1,6 million de décès, soit 19,4% du total), du foie (0,8 million, 9,1% du total), et de l’estomac (0,7 million, 8,8% du total).

Le fossé du cancer
En raison de la croissance et du vieillissement des populations, les pays en développement sont affectés de manière disproportionnée par l’augmentation du nombre des cancers. Plus de 60% du nombre total des cas de cancer dans le monde surviennent en Afrique, en Asie et en Amérique centrale et du Sud, et ces régions enregistrent environ 70% des décès par cancer dans le monde, une situation aggravée par l’absence de détection précoce et d’accès aux traitements.

Selon le rapport, l’accès aux traitements efficaces et abordables contre le cancer dans les pays en développement, y compris pour les cancers de l’enfant, permettrait de réduire considérablement la mortalité, même dans les endroits où les services de santé sont moins bien développés.

« Cependant, l’envolée des coûts associés au fardeau du cancer est préjudiciable même aux économies des pays les plus riches et dépasse largement la capacité des pays en développement, et grève de façon impossible les systèmes de soins de santé », soulignent les auteurs. En 2010, le coût économique annuel total du cancer a été estimé à environ 1,16 billion de dollars. Pourtant, près de la moitié de tous les cancers pourraient être évités si les connaissances actuelles étaient correctement mises en oeuvre.

“Les gouvernements doivent démontrer leur engagement politique et accélérer la mise en oeuvre de programmes de dépistage et de détection précoce de haute qualité, qui doivent être considérés comme un investissement et non comme un coût”, explique le Dr Bernard W. Stewart, co-rédacteur du World Cancer Report 2014.

Par exemple, le premier traité international parrainé par l’OMS, la Convention-cadre pour la lutte antitabac, a joué un rôle essentiel pour obtenir une réduction de la consommation du tabac grâce aux taxes, aux restrictions sur la publicité et à d’autres règlements et mesures permettant de limiter et de décourager la consommation du tabac.
« Il faut évaluer des approches similaires dans d’autres domaines, notamment la consommation d’alcool et de boissons sucrées, et limiter l’exposition aux risques cancérogènes professionnels et environnementaux, y compris la pollution de l’air », estiment les auteurs du rapport.

(*) Le Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC), l’agence spécialisée sur le cancer de l’Organisation mondiale de la Santé, a publié lundi 3 février le Rapport sur le cancer dans le monde 2014 (World Cancer Report 2014), fruit de la collaboration de plus de 250 chercheurs de plus de 40 pays différents.

Source : OMS








MyPharma Editions

AB Science : poursuite de l’étude de phase 3 du masitinib dans le cancer de la prostate métastatique hormono-résistant

Publié le 20 juin 2018
AB Science : poursuite de l'étude de phase 3 du masitinib dans le cancer de la prostate métastatique hormono-résistant

AB Science, société pharmaceutique spécialisée dans la recherche, le développement et la commercialisation d’inhibiteurs de protéines kinases (IPK), a annoncé la recommandation positive du Comité Indépendant de Revue des Données (IDMC), suite à l’analyse intérimaire de l’étude AB12003 dans le traitement en première ligne du cancer de la prostate métastatique hormono-résistant (mCRPC).

Leem : élection de son nouveau Conseil d’administration

Publié le 20 juin 2018
Leem : élection de son nouveau Conseil d’administration

Les Entreprises du Médicament ont élu le nouveau Conseil d’administration du Leem. Les trente-sept membres de ce nouveau conseil ont été élus à 95 % des voix exprimées, pour un mandat de quatre ans. Les résultats du suffrage ont été ratifiés par l’Assemblée générale du Leem, mardi 19 juin 2018. Trois administrateurs ont en outre été cooptés lors du Conseil d’administration.

CrownBio conclut un partenariat avec Pierre Fabre pour accélérer la découverte d’agents immuno-oncologiques

Publié le 20 juin 2018
CrownBio conclut un partenariat avec Pierre Fabre pour accélérer la découverte d'agents immuno-oncologiques

Crown Bioscience, société de services de découverte et de développement de médicaments offrant des plateformes translationnelles en vue de faire progresser la recherche en l’oncologie et sur les maladies inflammatoires, cardiovasculaires et métaboliques, vient d’annoncer qu’elle a été choisie par l’Institut de Recherche Pierre Fabre comme l’un de ses partenaires pour faire progresser son pipeline de découverte de médicaments immuno-oncologiques.

Santé connectée : Kyomed évolue pour devenir KYomed INNOV

Publié le 19 juin 2018
Santé connectée : Kyomed évolue pour devenir KYomed INNOV

Kyomed, une société française offrant des services dans le domaine de la santé connectée, de l’autonomie et de la médecine personnalisée, a annoncé son changement de nom et d’identité visuelle à l’occasion de son quatrième anniversaire pour laisser place à KYomed INNOV. Ce changement accompagne les avancées de la société qui rentre dans une nouvelle phase avec le développement de ses propres outils numériques et son implication dans des projets internationaux.

Sophia Genetics fait l’acquisition d’Interactive Biosoftware

Publié le 19 juin 2018
Sophia Genetics fait l'acquisition d'Interactive Biosoftware

Sophia Genetics, la healthtech spécialiste de la médecine basée sur les données (Data-Driven Medicine), a annoncé mardi depuis la Conférence Européenne de Génétique Humaine (ESHG 2018) l’acquisition de la tech-compagnie française Interactive Biosoftware (IBS), créateur d’Alamut®, le software le plus utilisé au monde pour l’aide à la décision dans l’interprétation des données génomiques.

Sanofi : Jean-Baptiste Chasseloup de Chatillon nommé Directeur financier

Publié le 19 juin 2018
Sanofi : Jean-Baptiste Chasseloup de Chatillon nommé Directeur financier

Le groupe pharmaceutique Sanofi vient d’annoncer la nomination de Jean-Baptiste Chasseloup de Chatillon au poste de Vice-Président Exécutif, Directeur financier et membre du Comité Exécutif. Sa nomination prendra effet le 1er octobre 2018.

Celyad traite le premier patient AML de la dose finale de son étude THINK

Publié le 19 juin 2018
Celyad traite le premier patient AML de la dose finale de son étude THINK

Celyad, société biopharmaceutique de phase clinique spécialisée dans le développement des thérapies cellulaires CAR-T, a annoncé que les premières injections au troisième et dernier niveau de dose de CYAD-01 ont été administrées à un premier patient atteint de leucémie myéloïde aiguë (LMA) dans le groupe des cancers hématologiques de l’étude de Phase 1 THINK.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions