Edition du 20-05-2018

Cancérologie : l’Institut Curie veut se positionner comme une référence du transfert de technologies

Publié le vendredi 24 novembre 2017

Cancérologie : l’Institut Curie veut se positionner comme une référence du transfert de technologies L’Institut Curie a adopté une stratégie ambitieuse pour le transfert de technologies et des partenariats avec des entreprises innovantes. Cette nouvelle dynamique, initiée dans le cadre du plan stratégique MC21 (Marie Curie au XXIe siècle ), vise à positionner l’Institut Curie comme une référence pour le transfert de technologies en cancérologie.

«L’objectif est d’optimiser l’identification, la promotion et la valorisation de l’ensemble des ressources scientifiques, technologiques et médicales de l’Institut Curie dans une approche d’innovation ouverte»
La stratégie vise à mieux accompagner les chercheurs et les médecins de l’Institut Curie dans la protection, le développement et la commercialisation de leurs inventions, et renforce le soutien pour la mise en place de collaborations avec les entreprises innovantes.

« L’objectif est d’optimiser l’identification, la promotion et la valorisation de l’ensemble des ressources scientifiques, technologiques et médicales de l’Institut Curie dans une approche d’innovation ouverte », déclare Amaury Martin, à la tête depuis 2016 de la Direction de la Valorisation et des Partenariats Industriels de l’Institut Curie. « Nous avons l’ambition de faire de l’Institut Curie une référence du transfert de technologies en cancérologie qui intègre pleinement le continuum recherche fondamentale, translationnelle et clinique ».

Deux priorités sont placées au cœur du nouveau plan d’action : développer la détection précoce et la maturation des innovations et accélérer la dynamique d’identification et d’accompagnement de projets de start-ups issus des inventions des équipes de l’Institut Curie.

La mise en place d’une offre complète dédiée à l’accompagnement, au financement, et à l’hébergement de projets de création de start-ups issues de l’Institut Curie sera faite, accompagnée de ressources humaines et financières spécifiques. Deux programmes de détection et de maturation des innovations seront en place d’ici à la fin 2017, qui permettront de renforcer la sensibilisation et la formation des chercheurs / médecins aux enjeux de la protection de leurs innovations, afin de mieux repérer et accompagner l’obtention de leurs preuves de concept.

De plus, des efforts seront faits pour consolider les acquis autour de la protection intellectuelle et renforcer la protection sur des secteurs stratégiques tels que les données, la bio-informatique, les technologies médicales, et en second lieu pour faciliter les partenariats avec les entreprises innovantes grâce à une politique incitative interne qui sera mise en place d’ici à 2019 et une politique de signature d’accords cadre avec des entreprises pharmaceutiques au niveau institutionnel.

« Alors que nous célébrons le 150ème anniversaire de la naissance de notre fondatrice, Marie Curie, notre institution doit être moteur pour accompagner les évolutions que traverse actuellement la société, particulièrement dans la définition de la place à accorder à l’innovation. Le défi sera de trouver un juste équilibre entre une recherche ouverte répondant à des questions scientifiques fondamentales, et de veiller au transfert des innovations associant au plus tôt des entreprises partenaires, avec la condition d’un juste partage des revenus pour maintenir la capacité d’investissement de l’Institut », ajoute Amaury Martin.

Pour en savoir plus : https://techtransfer.institut-curie.org/news/innovation/making-institut-curie-reference-technology-transfer-oncology-0

Source : Institut Curie








MyPharma Editions

Médicaments pédiatriques : les derniers avis du comité de l’EMA (avril 2018)

Publié le 18 mai 2018
Médicaments pédiatriques : les derniers avis du comité de l'EMA (avril 2018)

Dans un point d’information, l’ANSM revient sur la réunion du 24-27 avril 2018 du Comité des médicaments pédiatriques (PDCO) de l’Agence européenne des médicaments (EMA). Le PDCO a rendu au cours de cette session 4 avis favorables de PIPs, dans les indications suivantes :

Oncologie : Pierre Fabre et Roche étendent leur partenariat pour développer un prototype de test diagnostic

Publié le 18 mai 2018
Oncologie : Pierre Fabre et Roche étendent leur partenariat pour développer un prototype de test diagnostic

Le groupe Pierre Fabre a annoncé l’extension de son accord de partenariat avec Roche dans le développement d’un nouveau prototype de test diagnostic en oncologie pour W0101, un anticorps conjugué (ADC). Cet ADC, découvert et développé par l’Institut de Recherche Pierre Fabre, cible le récepteur du facteur de croissance analogue à l’insuline de type 1 (IGF-1R).

Sanofi : résultats positifs de phase III pour Dupixent® dans l’eczéma chez les adolescents

Publié le 17 mai 2018
Sanofi : résultats positifs de phase III pour Dupixent® dans l'eczéma chez les adolescents

Sanofi et Regeneron ont annoncé qu’un essai pivot de phase III évaluant Dupixent® (dupilumab) dans le traitement d’adolescents (de 12 à 17 ans) souffrant de dermatite atopique modérée à sévère a atteint son critère d’évaluation principal et plusieurs critères d’évaluation secondaires importants. Une demande d’approbation réglementaire devrait être présentée aux États-Unis au 3ème trimestre 2018 pour les patients âgés de 12 à 17 ans.

Yannick Jégou élu à la Présidence de l’éco-organisme DASTRI

Publié le 17 mai 2018
Yannick Jégou élu à la Présidence de l’éco-organisme DASTRI

Yannick Jégou a succédé le 17 avril dernier à Matthieu Guéry à la présidence de DASTRI*, l’éco-organisme en charge de la collecte et du traitement des déchets de soins perforants des patients en auto-traitement et des utilisateurs d’autotests de diagnostic de maladies infectieuses transmissibles. Yannick Jégou est Directeur de la qualité au sein du laboratoire Teva Santé, et administrateur de DASTRI depuis 2012.

Ipsen : feu vert de l’UE pour Cabometyx® en traitement de 1ère ligne du cancer du rein avancé

Publié le 17 mai 2018

Le groupe pharmaceutique Ipsen a annoncé jeudi que la Commission européenne (CE) a approuvé Cabometyx® (cabozantinib) 20, 40 et 60 mg pour le traitement de première ligne des adultes atteints d’un cancer du rein avancé (aRCC) à risque intermédiaire ou élevé.

Transgene : de nouvelles données cliniques sur le virus oncolytique Pexa-Vec présentées à l’ASCO 2018

Publié le 17 mai 2018
Transgene : de nouvelles données cliniques sur le virus oncolytique Pexa-Vec présentées à l’ASCO 2018

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers et les maladies infectieuses, a annoncé que de nouvelles données cliniques sur le virus oncolytique Pexa-Vec seront présentées à la réunion annuelle de l’ASCO (American Society for Clinical Oncology), qui se tiendra à Chicago du 1er au 5 juin 2018.

Gilead : sa société Kite annonce de nouveaux sites industriels mondiaux

Publié le 17 mai 2018

Kite, la société du groupe américain Gilead qui se consacre au développement d’immunothérapies innovantes contre le cancer, vient d’annoncer la mise à disposition d’un nouveau site aux Pays-Bas afin de produire des thérapies cellulaires en Europe.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions