Edition du 26-09-2020

Candidat vaccin MV-SARS-CoV-2 : un nouveau partenariat entre l’Institut Pasteur, la CEPI, Thémis et MSD

Publié le mardi 26 mai 2020

Candidat vaccin MV-SARS-CoV-2 : un nouveau partenariat entre l’Institut Pasteur, la CEPI, Thémis et MSDL’Institut Pasteur annonce des avancées récentes en matière de développement d’un de ses candidats vaccin, le MV-SARS-CoV-2, utilisant le vecteur rougeole, dans le cadre d’un partenariat renouvelé avec la CEPI et les entreprises Thémis et MSD.

Alors que plus d’une centaine de projets vaccinaux est recensée dans le monde, le développement d’un vaccin contre l’infection par le SARS-CoV-2 reste cependant un défi pour lequel beaucoup d’incertitudes scientifiques devront être levées. Le délai et le type de candidat vaccin sont encore inconnus à ce jour. Dès lors, tous les efforts doivent être fournis pour développer différentes approches vaccinales de façon à ce que l’une d’elle aboutisse dans le meilleur délai.

Ainsi, l’Institut Pasteur annonçait le 19 mars 2020 que la coalition internationale CEPI (Coalition for Epidemic Preparedness Innovations) lui allouait 4,3 millions d’euros pour les premières étapes de recherche et de développement d’un vaccin contre le SARS-CoV-2.  Ce vaccin, MV- SARS-CoV-2, tire profit de la plateforme vaccinale polyvalente basée sur le virus de la rougeole, issue de sa recherche.

Le développement de MV-SARS-CoV-2 est conduit en partenariat avec la société de biotechnologie autrichienne Thémis qui assure la production des lots précliniques et cliniques. L’Institut Pasteur salue le travail et les investissements réalisés par Thémis depuis 2012 qui ont permis de donner une perspective de développement industriel à la plateforme rougeole sur la base de laquelle trois candidats vaccins contre des maladies émergentes sont déjà en cours de développement clinique : contre l’infection par le Chikungunya, contre le Zika et contre la fièvre de Lassa (bénéficiant également d’un financement par la CEPI). Ce type de partenariat est indispensable pour permettre le passage du stade de la recherche à celui de la production industrielle.

Le rachat de Thémis par le groupe pharmaceutique international MSD, un des 4 leaders mondiaux dans le domaine des vaccins, annoncé ce jour constitue une opportunité majeure pour la poursuite du développement de MV-SARS-CoV-2 et en cas de succès, pour sa production industrielle et son accessibilité. En effet, les capacités de production importantes dont dispose une entreprise de la taille de MSD constituent un atout essentiel, déterminant en cas de succès du développement vaccinal, pour la mise à disposition la plus rapide possible de centaines de millions de doses.

L’engagement d’une entreprise telle que MSD à mener à bien ce projet en y investissant les moyens considérables exigés pour la conduite des essais cliniques puis, le cas échéant, pour la production de centaines de millions de doses constitue une reconnaissance de la qualité de ce programme de recherche initié par l’Institut Pasteur et une assurance que son développement pourra être accéléré.

La priorité est, aujourd’hui, la recherche et la mise en œuvre la plus rapide possible des essais cliniques. Ce nouveau partenariat le permettra. Demain, la mise à disposition de MV- SARS-CoV-2 à l’ensemble des pays en fonction de critères objectifs liés au besoin médical sera cruciale.  L’Institut Pasteur annonce ainsi la signature d’un protocole d’accord impliquant également la CEPI et MSD dans lequel les parties conviennent de principes d’accès équitable visant à garantir l’accès mondial au vaccin, quel que soit le niveau de revenu des pays.

« Je suis ravi que la technologie vaccinale initialement développée à l’Institut Pasteur, et améliorée en partenariat avec Thémis et la CEPI, soit désormais utilisée par MSD pour développer des vaccins candidats conçus pour prévenir et contrôler les maladies infectieuses émergentes, comme le COVID-19.  Il s’agit là d’une évolution passionnante et majeure pour la santé publique mondiale », commente le Pr. Stewart Cole, directeur général de l’Institut Pasteur.

Dr Richard Hatchett, directeur général de la CEPI, ajoute : « C’est une étape importante dans la course pour développer un vaccin contre Covid-19. Grace à l’élargissement du premier accord avec l’Institut Pasteur et Thémis, au groupe pharmaceutique MSD, nous bénéficierons, dès ce stade de la recherche et du développement du candidat vaccin MV-SARS-CoV-2, de l’envergure d’un leader mondial de la vaccination et de son plein engagement pour soutenir les principes d’un accès large initialement convenus.»

L’Institut Pasteur fait part également du partenariat renouvelé avec Thémis/MSD pour disposer d’une plateforme vaccinale mobilisable en cas de nouvelle émergence de ce type et accélérer le développement d’autres vaccins contre des maladies infectieuses négligées.

L’Institut Pasteur, tout au long de son histoire, a réussi à développer à la fois des programmes de recherche fondamentale destinés à améliorer notre compréhension du vivant et la mise à disposition de ces découvertes au bénéfice des patients dans le domaine diagnostique, thérapeutique et, bien sûr, dans le prolongement des découvertes de son fondateur, vaccinal. Le développement, en partenariat avec des partenaires industriels, du vaccin MV- SARS-CoV-2 s’inscrit pleinement dans cette démarche et dans ses missions.

Source : Institut Pasteur








MyPharma Editions

Gustave Roussy dans le Top 5 mondial des meilleurs hôpitaux en cancérologie

Publié le 25 septembre 2020
Gustave Roussy dans le Top 5 mondial des meilleurs hôpitaux en cancérologie

Gustave Roussy est le 5e meilleur hôpital spécialisé en cancérologie au monde et 1er hors Etats-Unis d’après le magazine Newsweek. Ce classement souligne la reconnaissance internationale de l’excellence des soins et de la puissance de la recherche déployées par l’Institut. C’est aussi l’assurance pour les patients de savoir qu’ils peuvent bénéficier, en France, des meilleurs soins et d’une recherche clinique des plus performantes.

Genfit : 1ère visite du 1er patient pour son essai clinique de Phase 3 ELATIVE évaluant elafibranor dans la PBC

Publié le 25 septembre 2020
Genfit : 1ère visite du 1er patient pour son essai clinique de Phase 3 ELATIVE évaluant elafibranor dans la PBC

Genfit, société biopharmaceutique de phase avancée engagée dans l’amélioration de la vie des patients atteints de maladies hépatiques et métaboliques, a annoncé avoir réalisé la première visite du premier patient pour ELATIVE, l’essai clinique pivot international de Phase 3 évaluant elafibranor dans la Cholangite Biliaire Primitive (PBC).

Ipsen : Philippe Lopes-Fernandes nommé Vice-Président Exécutif, Chief Business Officer

Publié le 25 septembre 2020
Ipsen : Philippe Lopes-Fernandes nommé Vice-Président Exécutif, Chief Business Officer

Ipsen vient d’annoncer la nomination de Philippe Lopes-Fernandes en qualité de Vice-Président Exécutif, Chief Business Officer, à compter du 1er octobre 2020. Basé à Cambridge (Massachusetts, États-Unis), il sera responsable de toute l’activité business développement et gestion des partenariats. Il reportera directement à David Loew, Directeur général d’Ipsen, et sera membre de l’Executive Leadership Team.

Vivet Therapeutics et Pfizer concluent un accord de fabrication relatif à une thérapie génique expérimentale pour la maladie de Wilson

Publié le 24 septembre 2020
Vivet Therapeutics et Pfizer concluent un accord de fabrication relatif à une thérapie génique expérimentale pour la maladie de Wilson

Vivet Therapeutics, une société de biotechnologie de thérapie génique spécialisée dans le développement de traitements pour des maladies hépatiques héréditaires, et Pfizer ont annoncé un accord de fabrication, en vertu duquel Pfizer fournira l’approvisionnement clinique pour un essai clinique de Phase I/II évaluant la thérapie génique expérimentale propriétaire de Vivet, le VTX-801, pour le traitement de la maladie de Wilson, un trouble hépatique rare et potentiellement mortel. L’essai devrait commencer début 2021. Les termes de l’accord n’ont pas été divulgués.

Theradiag annonce la création d’un nouvel établissement à Tours

Publié le 24 septembre 2020
Theradiag annonce la création d’un nouvel établissement à Tours

Dans la continuité de son partenariat avec l’Université de Tours annoncé en juillet concernant un accord spécifique de licence exclusive portant sur la fabrication de protéines virales du Covid-19 et un accord de collaboration globale, Theradiag, société spécialisée dans le diagnostic in vitro et le théranostic, a souhaité s’établir localement en Région Centre Val de Loire et a donc créé un établissement secondaire à Tours.

Carbogen Amcis annonce des investissements majeurs dont plus de 45 millions d’euros dans le Puy-de-Dôme

Publié le 24 septembre 2020
Carbogen Amcis annonce des investissements majeurs dont plus de 45 millions d'euros dans le Puy-de-Dôme

La société suisse Carbogen Amcis, spécialisée dans le développement des procédés chimiques à destination de l’industrie pharmaceutique ainsi que dans la production de principes actifs (PA) et de médicaments, a annoncé début septembre de nouveaux plans d’expansion en Suisse et en France.

Nutraceutiques : Nutri&Co réalise une levée de fonds de 4 millions d’euros

Publié le 24 septembre 2020
Nutraceutiques : Nutri&Co réalise une levée de fonds de 4 millions d’euros

Fondée en 2017, cette jeune société française spécialisée dans le domaine des compléments alimentaires vient de réaliser une levée de fonds de près de 4 millions d’euros auprès de la société d’investissement Creadev. En proposant aux consommateurs des produits de qualité supérieure, Nutri&Co affiche son ambition de devenir une des marques leaders du secteur européen des nutraceutiques. Un marché évalué à près de 16 milliards d’euros.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents