Edition du 02-12-2020

CellProthera, chef de file du consortium CardioStem, reçoit six millions d’euros de bpiFrance

Publié le jeudi 11 juillet 2013

CellProthera atteint une nouvelle étape vers la mise sur le marché de sa thérapie cellulaire, capable de régénérer le cœur après un infarctus sévère du myocarde. Le Comité d’Innovation Stratégique Industrielle de la bpiFrance (Banque Publique d’Investissement France) vient d’apporter son soutien au projet d’industrialisation thérapeutique de la biotech alsacienne.

Cette aide se traduit par l’octroi d’un financement de 6 millions d’euros accordé au nouveau consortium CardioStem. Ce projet collaboratif rassemble quatre sociétés et un laboratoire de recherche autour du développement thérapeutique conduit par CellProthera

Une aide qui participe à l’industrialisation du procédé de CellProthera

Le consortium CardioStem présentait toutes les conditions pour prétendre au financement de bpiFrance : quatre acteurs privés et un laboratoire autour d’un chef de file et d’un même projet d’innovation stratégique industrielle. Six millions d’euros, dont 4,6 millions d’euros pour CellProthera, lui ont été accordés sous formes de subventions et d’avances remboursables.

Marie Zwarg, chargée de Projet de la Filière Santé et Sciences du Vivant de bpifrance précise : « Notre engagement pour CardioStem doit contribuer à renforcer CellProthera et ses partenaires. Le dispositif développé par le consortium constitue une véritable innovation de rupture qui pourrait, à terme, révolutionner la cardiologie interventionnelle. bpifrance est fier de soutenir ces champions de demain. »

Ce soutien significatif s’ajoute aux 8,5 millions de financements publics et privés déjà obtenus par CellProthera en trois années d’activité. Il participe à la phase d’industrialisation du concept thérapeutique de la start-up alsacienne.

CellProthera prévoit la commercialisation de ses premiers équipements (automates et kits individuels) à l’horizon de 2016. Pour l’heure, la start-up s’apprête à démarrer un essai clinique international chez l’homme. Ce dernier va s’effectuer dans une quinzaine de centres de thérapie cellulaire, desservant chacun deux hôpitaux leaders situés en Europe, au Canada et aux Etats-Unis.

Avec son traitement, CellProthera vise un marché estimé entre 700 millions d’euros et 1,5 milliards d’euros sur l’Europe, les USA et le Japon, à échéance de 5-6 ans. Un million de patients admissibles pourraient en bénéficier sur ces zones géographiques.

CardioStem : 5 experts autour de CellProthera

Dans le cadre de son plan de développement, CellProthera s’est entourée de quatre entreprises et d’un laboratoire académique pour former le consortium CardioStem, qui regroupe :

Bertin Technologies

Spécialisée dans le développement d’équipements de laboratoire innovants pour les sciences du vivant dont des réacteurs de culture micro-organismes, Bertin Technologies s’est associée à CellProthera en 2009, dès le démarrage du projet. Dans ce cadre, la société a conçu les prototypes d’automates de culture chargés de produire et d’amplifier les greffons cellulaires autologues nécessaires à la thérapie de CellProthera.

TechnoFlex

Spécialiste depuis plus de 25 ans des poches et connecteurs de perfusion et de transfusion, Technoflex s’appuie sur une équipe dédiée de R&D pour développer des produits à haute valeur ajoutée spécifiques au monde pharmaceutique. Technoflex développe aujourd’hui, sur son site à Bidart, les kits nécessaires à la mise en œuvre de la thérapie de CellProthera.

Streb & Weil

PME alsacienne d’origine familiale, l’entreprise est spécialisée dans la conception et la fabrication de systèmes mécatroniques. Depuis plus de 40 ans, elle évolue dans des secteurs à forte exigence, dans les domaines de l’Industrie et de la Santé. Streb & Weil accompagne CellProthera dans son processus d’industrialisation thérapeutique et lui apporte toute son expertise pour le développement des automates d’expansion.

E3 Cortex

Depuis 30 ans, E3 Cortex répond à des besoins de conception et de fabrication d’emballages spécifiques dédiés à la chimie, pharmacie, biologie, robotique, aéronautique, la transplantation, etc. La société est en charge de concevoir et produire le conditionnement des kits développés par CellProthera.

Institut de Recherche en Hématologie et Transplantation (IRHT)

Partenaire de la première heure, l’IRHT de Mulhouse est à l’origine de la plupart des acquis et des connaissances scientifiques de CellProthera. Son équipe de chercheurs, dirigée par le professeur Philippe HENON, possède un savoir considérable dans le domaine des Cellules Souches Sanguines (CSS), issu de plus de 25 ans de travaux et de recherches.

Source : CellProthera








MyPharma Editions

COVID-19 : feu vert pour le vaccin Pfizer/BioNTech au Royaume-Uni

Publié le 2 décembre 2020
COVID-19 : feu vert pour le vaccin Pfizer/BioNTech au Royaume-Uni

Pfizer et BioNTech ont annoncé mercredi 2 décembre que la Medicines & Healthcare Products Regulatory Agency (MHRA) au Royaume-Uni a accordé une autorisation d’utilisation d’urgence pour leur vaccin à ARNm contre la COVID-19 (BNT162b2). Il s’agit de la première autorisation d’utilisation d’urgence, après un essai mondial de phase 3, d’un vaccin pour aider à lutter contre la pandémie.

Essais cliniques : Kayentis lève 7 millions d’euros pour accélérer le déploiement à l’international de sa plateforme digitale

Publié le 2 décembre 2020
Essais cliniques : Kayentis lève 7 millions d’euros pour accélérer le déploiement à l’international de sa plateforme digitale

Kayentis, fournisseur mondial de solutions eCOA (electronic Clinical Outcome Assessment) pour les essais cliniques, a annoncé que la société a levé 7 millions d’euros en capital-développement.

Ipsen : désignation « Fast Track » de la FDA pour ONIVYDE®

Publié le 2 décembre 2020
Ipsen : désignation « Fast Track » de la FDA pour ONIVYDE®

Ipsen a annoncé avoir obtenu des autorités réglementaires américaines (Food and Drug Administration, FDA) la désignation « Fast Track » de l’irinotécan liposomal sous forme d’injection (ONIVYDE®) chez les patients atteints d’un cancer du poumon à petites cellules (SCLC) dont la maladie a progressé après un traitement en première ligne à base de platine, traduisant […]

LEO Pharma : Karine Duquesne nommée au poste de Directrice Générale France

Publié le 1 décembre 2020
LEO Pharma : Karine Duquesne nommée au poste de Directrice Générale France

LEO Pharma a annoncé la nomination de Karine Duquesne, en tant que Directrice Générale France, à compter du 1er décembre 2020. Elle succède ainsi à Nuno Bras qui a pris la direction de LEO Pharma Iberia.

Abivax achève le recrutement de l’étude d’induction de phase 2b d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Publié le 1 décembre 2020
Abivax achève le recrutement de l'étude d'induction de phase 2b d'ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique qui mobilise le système immunitaire afin de développer de nouveaux traitements contre les maladies inflammatoires, le cancer et les maladies virales, a annoncé avoir achevé le recrutement pour son étude d’induction de Phase 2b avec son candidat médicament phare ABX464 pour le traitement des patients atteints de la rectocolite hémorragique modérée à sévère (RCH).

Genopole ouvre un nouvel appel à candidatures pour Shaker, son tremplin Science & Business

Publié le 1 décembre 2020
Genopole ouvre un nouvel appel à candidatures pour Shaker, son tremplin Science & Business

Situé à Evry-Courcouronnes (Essonne – Ile de France), Genopole, biocluster de tout premier plan en France, annonce le lancement d’un appel à candidatures pour son dispositif Shaker. Unique en France, Shaker est un tremplin à double détente, scientifique et entrepreneuriale, qui guide les projets biotech innovants sur le chemin de la création d’entreprise.

Recherche biomédicale : création de l’Ecole de l’Inserm-Pfizer Innovation France

Publié le 1 décembre 2020
Recherche biomédicale : création de l’Ecole de l’Inserm-Pfizer Innovation France

L’Inserm et le fonds de dotation Pfizer Innovation France ont annoncé la création d’un dispositif de formation à la recherche en biologie/santé à destination des élèves des écoles d’ingénieurs : l’École de l’Inserm-Pfizer Innovation (EIPI). Née de ce partenariat, l’EIPI alliera modules d’enseignement et soutien financier pour la réalisation d’une thèse de doctorat par des élèves désireux d’enrichir leur formation initiale par une spécialisation dans le domaine de la santé.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents