Edition du 03-12-2021

Celyad : 1ers résultats intérimaires prometteurs dans les cancers solides dans l’étude THINK

Publié le lundi 19 juin 2017

Celyad : 1ers résultats intérimaires prometteurs dans les cancers solides dans l’étude THINKCelyad, la société biopharmaceutique belge spécialisée dans le développement de thérapies cellulaires CAR-T, a annoncé lundi les premiers résultats cliniques prometteurs à 3 mois de suivi du premier niveau de dose dans le groupe des tumeurs solides de son étude clinique THINK (THerapeutic Immunotherapy avec NKR-2).

Au premier niveau de dose (3 x 108 cellules) administrée à un total de trois patients atteints de cancer métastatique, les deux patients souffrants de cancer colorectal métastatique (mCRC), réfractaires après au moins deux phases antérieures de chimiothérapie, sont stables et ne montrent pas de progression des tumeurs (Stable Disease : SD), selon les critères RECIST à trois mois. Selon de récentes études menées sur des populations de patients réfractaires similaires, soumis aux traitements standards existants, la durée médiane de survie sans progression est comprise entre 1,9 et 3,2 mois. Le troisième patient de la cohorte, un patient pancréatique réfractaire, est en progression à trois mois. Aucun signal de toxicité n’a été observé pour chacun des patients.

« Nous sommes ravis d’avoir enregistré ces résultats préliminaires encourageants dans une population à un tel stade avancé de la maladie. Malgré un dosage administré correspondant au dixième de la dose efficace attendue sur base d’expérimentations animales, les résultats montrent une stabilisation de la maladie. Nous sommes impatients d’analyser les prochains résultats de l’essai THINK. », a déclaré Dr Christian Homsy, CEO de Celyad.

Le Dr Frédéric Lehmann, Vice-Président des Opérations Cliniques et des Affaires Médicales chez Celyad, a ajouté : « Ces premiers résultats chez des patients mCRC lourdement prétraités sont encourageants, compte tenu des résultats cliniques peu probants obtenus par des traitements existants pour cette population de patients réfractaires. Sur la base de ces résultats préliminaires, nous poursuivons notre plan de développement clinique, notamment avec des doses plus élevées et un suivi plus long dans l’étude THINK. Nous prévoyons également de lancer prochainement les essais cliniques SHRINK (cellules CAR-T NKR-2 en combinaison avec une chimiothérapie) et LINK (administration des cellules CAR-T NKR-2 sur le site de la tumeur solide) ».

Les patients de la seconde dose du volet tumeurs solides (1 x 109) sont en cours de recrutement et de traitement. A ce jour, les cellules CAR-T NKR-2 ont présenté un profil de sécurité qui permettrait une approche clinique ambulatoire.

Quant au volet tumeurs hématologiques comprenant des patients en rechute ou réfractaires pour la Leucémie Myéloïde Aïgue (LMA) et le Myélome Multiple (MM), les patients de première dose ont été recrutés et sont traités sans signaux de toxicité à ce jour.

L’essai THINK mené aux États-Unis et en Europe comprend deux phases : une phase à dose croissante et une phase d’expansion. La phase à dose croissante est menée en parallèle dans les groupes de tumeurs solides (cancer colorectal, du pancréas, de l’ovaire, du sein triple négatif et de la vessie) et hématologiques (LMA et MM), tandis que la phase d’expansion évaluera en parallèle chaque type de tumeur indépendamment. Le schéma à dose croissante comprend trois niveaux posologiques ajustés selon le poids corporel : jusqu’à 3×108, 1×109 et 3×109 de cellules CAR-T NKR-2. À chaque dose, les patients reçoivent trois administrations successives, à deux semaines d’intervalle, de cellules CAR-T NKR-2 à la dose spécifiée.

La thérapie CAR-T NKR-2 a été conçue pour agir comme une thérapie ciblée avec une persistance à court terme et des injections multiples afin de fournir un profil de sécurité mieux contrôlé et plus prédictible. Le principal objectif consiste à éviter l’expansion cellulaire in vivo incontrôlée et la persistance à long terme, pour remplacer dès lors ce paradigme par une pharmacocinétique bien contrôlée.

Source : Celyad








MyPharma Editions

Abivax reçoit la réponse de la FDA afin d’avancer le programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Publié le 2 décembre 2021
Abivax reçoit la réponse de la FDA afin d’avancer le programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique développant de nouveaux médicaments modulant le système immunitaire afin de traiter les maladies inflammatoires, les maladies virales et le cancer, a annoncé que l’autorité réglementaire américaine (FDA) a récemment apporté sa réponse dans le cadre du « End-of-Phase-2 Meeting », utile à l’avancement du programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans le traitement de la rectocolite hémorragique (RCH), et visant à obtenir potentiellement par la suite la demande d’autorisation de mise sur le marché et la commercialisation.

Medesis Pharma présente un poster scientifique au congrès sur la thérapie génique pour le traitement des maladies neurologiques

Publié le 2 décembre 2021
Medesis Pharma présente un poster scientifique au congrès sur la thérapie génique pour le traitement des maladies neurologiques

Medesis Pharma, société de biotechnologie pharmaceutique développant des candidats médicaments à partir de sa technologie propriétaire d’administration de principes actifs en nano micelles par voie buccale Aonys®, annonce sa participation au 3ème congrès sur la thérapie génique pour les troubles neurologiques qui se déroule du 6 au 9 décembre à Boston (Etats-Unis).

MedinCell obtient des financements à hauteur de 4 millions d’euros de Bpifrance et dans le cadre du Plan France Relance

Publié le 2 décembre 2021
MedinCell obtient des financements à hauteur de 4 millions d’euros de Bpifrance et dans le cadre du Plan France Relance

• 3 M€ sous forme de prêt pour le développement d’un médicament longue action à base d’ivermectine visant à protéger pendant plusieurs semaines contre la Covid-19 et ses variants (programme mdc-TTG)

• 1 M€ d’euros sous forme de subvention, issue de l’Appel à projet Résilience du ministère chargé de l’Industrie, qui s’inscrit dans le cadre du plan France Relance, pour son nouveau laboratoire sur le site de Jacou, France

COVID-19 : OSE Immunotherapeutics fait le point sur les 1er résultats positifs et le développement clinique de CoVepiT, son vaccin T multi-cibles

Publié le 2 décembre 2021
COVID-19 : OSE Immunotherapeutics fait le point sur les 1er résultats positifs et le développement clinique de CoVepiT, son vaccin T multi-cibles

OSE Immunotherapeutics a annoncé l’analyse positive des premières données de CoVepiT, son candidat vaccin prophylactique contre la COVID-19, en particulier des résultats immunologiques intérimaires positifs sur la réponse des cellules T obtenus dans 100 % de la population traitée, avec en parallèle une résolution des indurations locales observées lors de la vaccination.

Valbiotis annonce avoir soumis aux autorités compétentes les trois protocoles cliniques pour TOTUM•854 indiqué dans la réduction de la pression artérielle

Publié le 2 décembre 2021
Valbiotis annonce avoir soumis aux autorités compétentes les trois protocoles cliniques pour TOTUM•854 indiqué dans la réduction de la pression artérielle

Valbiotis, entreprise de Recherche et Développement engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques et cardiovasculaires, a annoncé avoir soumis aux autorités compétentes les trois protocoles cliniques sur TOTUM•854, indiqué dans la réduction de la pression artérielle, et présente son plan de développement clinique complet, comme annoncé à l’occasion du congrès annuel de l’European Society of Hypertension et de l’International Society of Hypertension en avril 2021

Sanofi va acquérir Origimm Biotechnology

Publié le 1 décembre 2021
Sanofi va acquérir Origimm Biotechnology

Sanofi a annoncé la signature d’un accord portant sur l’acquisition d’Origimm Biotechnology GmbH, une entreprise de biotechnologie autrichienne à capitaux privés, spécialisée dans la découverte de composants virulents du microbiote cutané et le développement d’antigènes issus de bactéries à l’origine de maladies de la peau, comme l’acné.

AB Science : recrutement du 1er patient dans l’étude de phase 2 évaluant l’activité antivirale du masitinib contre le virus SARS-CoV-2

Publié le 30 novembre 2021
AB Science : recrutement du 1er patient dans l'étude de phase 2 évaluant l'activité antivirale du masitinib contre le virus SARS-CoV-2

AB Science a annoncé le recrutement du premier patient dans l’étude de phase 2 évaluant l’activité antivirale du masitinib chez les patients ayant un diagnostic confirmé de COVID-19.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents