Edition du 20-09-2018

Celyad : 1ers résultats intérimaires prometteurs dans les cancers solides dans l’étude THINK

Publié le lundi 19 juin 2017

Celyad : 1ers résultats intérimaires prometteurs dans les cancers solides dans l’étude THINKCelyad, la société biopharmaceutique belge spécialisée dans le développement de thérapies cellulaires CAR-T, a annoncé lundi les premiers résultats cliniques prometteurs à 3 mois de suivi du premier niveau de dose dans le groupe des tumeurs solides de son étude clinique THINK (THerapeutic Immunotherapy avec NKR-2).

Au premier niveau de dose (3 x 108 cellules) administrée à un total de trois patients atteints de cancer métastatique, les deux patients souffrants de cancer colorectal métastatique (mCRC), réfractaires après au moins deux phases antérieures de chimiothérapie, sont stables et ne montrent pas de progression des tumeurs (Stable Disease : SD), selon les critères RECIST à trois mois. Selon de récentes études menées sur des populations de patients réfractaires similaires, soumis aux traitements standards existants, la durée médiane de survie sans progression est comprise entre 1,9 et 3,2 mois. Le troisième patient de la cohorte, un patient pancréatique réfractaire, est en progression à trois mois. Aucun signal de toxicité n’a été observé pour chacun des patients.

« Nous sommes ravis d’avoir enregistré ces résultats préliminaires encourageants dans une population à un tel stade avancé de la maladie. Malgré un dosage administré correspondant au dixième de la dose efficace attendue sur base d’expérimentations animales, les résultats montrent une stabilisation de la maladie. Nous sommes impatients d’analyser les prochains résultats de l’essai THINK. », a déclaré Dr Christian Homsy, CEO de Celyad.

Le Dr Frédéric Lehmann, Vice-Président des Opérations Cliniques et des Affaires Médicales chez Celyad, a ajouté : « Ces premiers résultats chez des patients mCRC lourdement prétraités sont encourageants, compte tenu des résultats cliniques peu probants obtenus par des traitements existants pour cette population de patients réfractaires. Sur la base de ces résultats préliminaires, nous poursuivons notre plan de développement clinique, notamment avec des doses plus élevées et un suivi plus long dans l’étude THINK. Nous prévoyons également de lancer prochainement les essais cliniques SHRINK (cellules CAR-T NKR-2 en combinaison avec une chimiothérapie) et LINK (administration des cellules CAR-T NKR-2 sur le site de la tumeur solide) ».

Les patients de la seconde dose du volet tumeurs solides (1 x 109) sont en cours de recrutement et de traitement. A ce jour, les cellules CAR-T NKR-2 ont présenté un profil de sécurité qui permettrait une approche clinique ambulatoire.

Quant au volet tumeurs hématologiques comprenant des patients en rechute ou réfractaires pour la Leucémie Myéloïde Aïgue (LMA) et le Myélome Multiple (MM), les patients de première dose ont été recrutés et sont traités sans signaux de toxicité à ce jour.

L’essai THINK mené aux États-Unis et en Europe comprend deux phases : une phase à dose croissante et une phase d’expansion. La phase à dose croissante est menée en parallèle dans les groupes de tumeurs solides (cancer colorectal, du pancréas, de l’ovaire, du sein triple négatif et de la vessie) et hématologiques (LMA et MM), tandis que la phase d’expansion évaluera en parallèle chaque type de tumeur indépendamment. Le schéma à dose croissante comprend trois niveaux posologiques ajustés selon le poids corporel : jusqu’à 3×108, 1×109 et 3×109 de cellules CAR-T NKR-2. À chaque dose, les patients reçoivent trois administrations successives, à deux semaines d’intervalle, de cellules CAR-T NKR-2 à la dose spécifiée.

La thérapie CAR-T NKR-2 a été conçue pour agir comme une thérapie ciblée avec une persistance à court terme et des injections multiples afin de fournir un profil de sécurité mieux contrôlé et plus prédictible. Le principal objectif consiste à éviter l’expansion cellulaire in vivo incontrôlée et la persistance à long terme, pour remplacer dès lors ce paradigme par une pharmacocinétique bien contrôlée.

Source : Celyad








MyPharma Editions

Horama clôture son tour de table de « Série B » à 22,5 millions d’euros

Publié le 19 septembre 2018
Horama clôture son tour de table de « Série B » à 22,5 millions d'euros

Horama, société française de biotechnologie basée à Paris et à Nantes et spécialisée dans la thérapie génique pour le traitement de maladies génétiques rares en ophtalmologie, vient d’annoncer que le fonds belge V-Bio Ventures rejoint le cycle de financement « Série B » de la société. Willem Broekaert, Directeur Associé chez V-Bio Ventures, sera également nommé au Conseil d’Administration d’Horama. Partager la publication « Horama clôture son tour […]

VIH : Gilead Sciences lance la campagne #PasseLeMotPasLeVirus

Publié le 19 septembre 2018

Afin de mieux comprendre le quotidien des personnes vivant avec le VIH, Gilead Sciences a annoncé le lancement d’une campagne #PasseLeMotPasLeVirus qui met en avant leurs témoignages et dévoile, dans le même temps, les résultats d’une étude* menée en partenariat avec l’institut Ipsos auprès de 200 personnes vivant avec le VIH.

Pharnext : David Stout rejoint le Conseil d’Administration

Publié le 19 septembre 2018
Pharnext : David Stout rejoint le Conseil d’Administration

Pharnext, société biopharmaceutique pionnière d’une nouvelle approche de développement de combinaisons de médicaments innovants basée sur les Big Data génomiques et l’intelligence artificielle, a annoncé la cooptation de David Stout en tant qu’administrateur indépendant de Pharnext.

Valbiotis lance sa nouvelle plateforme de Discovery et de Recherche Préclinique

Publié le 19 septembre 2018
Valbiotis lance sa nouvelle plateforme de Discovery et de Recherche Préclinique

Valbiotis, entreprise française de R&D engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques, annonce le lancement de sa nouvelle plateforme de Discovery et de Recherche Préclinique à Riom (Puy-de-Dôme, France), après 10 mois de travaux.

Cap Digital et Medicen Paris Région s’associent à Oncodesign, Servier et Intersystems autour du projet Hu-PreciMED

Publié le 19 septembre 2018
Cap Digital et Medicen Paris Région s’associent à Oncodesign, Servier et Intersystems autour du projet Hu-PreciMED

Les deux pôles de compétitivité franciliens Medicen Paris Region et Cap Digital ont annoncé la mobilisation de leur écosystème autour du projet Hu-PreciMED (Human Precision MEDicine) en vue de structurer la filière industrielle de la médecine de précision en France. Initié conjointement par les groupes Oncodesign, Servier et Intersystems, le projet Hu-PreciMED mobilise d’ores et déjà 45 entreprises innovantes du numérique et du médical.

Biogen France emménage à La Défense

Publié le 18 septembre 2018
Biogen France emménage à La Défense

Biogen, entreprise pionnière dans le domaine des neurosciences, installe ses équipes dans la Tour CBX du quartier d’affaires de La Défense. L’entreprise spécialisée dans la lutte contre les maladies neurologiques graves réaffirme ainsi son engagement à long terme en France et son souhait d’offrir un environnement de travail optimal à ses collaborateurs.

Répartition pharmaceutique : une opération d’envergure pour alerter le grand public

Publié le 18 septembre 2018
Répartition pharmaceutique : une opération d'envergure pour alerter le grand public

Depuis le 1er septembre, toutes les camionnettes de livraison des entreprises de répartition ont revêtu un habillage spécial. Menacés par une crise économique sans précédent, les répartiteurs pharmaceutiques* se mobilisent pour sensibiliser le grand public et les décideurs à l’importance de leurs missions et les alerter sur les risques qui pèsent sur l’égalité d’accès aux médicaments.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions