Edition du 25-01-2021

Cerenis Therapeutics : autorisation du lancement de l’étude de Phase I évaluant CER-209 dans les NASH/NAFLD

Publié le jeudi 8 mars 2018

Cerenis Therapeutics : autorisation du lancement de l’étude de Phase I évaluant CER-209 dans les NASH/NAFLDCerenis Therapeutics a annoncé l’autorisation du lancement prochain de la seconde phase de l’étude de Phase I, évaluant l’administration quotidienne pendant 28 jours de doses croissantes de CER-209 chez des patients ayant un risque élevé de développer une StéatoHépatite Non Alcoolique (NASH) et/ou des Hépatites Graisseuses Non Alcooliques (NAFLD).

De plus, à l’occasion de la 2e Conférence Investisseurs sur la NASH, organisée par H.C. Wainwright le 19 mars 2018 à New York, Jean-Louis Dasseux présentera la technologie et la stratégie clinique du CER-209.

Jean-Louis Dasseux, fondateur et Directeur Général de Cerenis, a commenté : « Nous avons hâte de valider le profil de sécurité et de tolérance de CER-209 grâce à l’étude de phase I en doses multiples dont les résultats sont attendus au T4 2018. Au-delà des paramètres classiques de tolérance, de sécurité et de pharmacocinétique étudiés dans le cadre de cette étude, les premières données pharmacodynamiques liées au mécanisme d’action de CER-209 devraient confirmer le potentiel thérapeutique de notre candidat médicament. Le CER-209, en activant les voies métaboliques naturelles médiées par le récepteur P2Y13, favorise la reconnaissance des HDL et l’élimination des lipides par le foie. C’est précisément cet objectif de diminution des lipides hépatiques qui sera évalué lors de la phase II, prochaine étape des développements cliniques de CER-209. Une étape importante serait alors franchie dans le développement de ce traitement adressant la NASH et les NAFLD, parmi les principales causes de cirrhose aux Etats-Unis, ainsi que les maladies cardiovasculaires associées qui sont la principale cause de décès chez les patients atteints de stéatoses du foie ».

Administration quotidienne de doses répétées et croissantes de CER-209 pendant 28 jours chez des patients ayant un risque élevé de NAFLD/NASH
Les autorités réglementaires ont donné leur accord pour l’initiation du recrutement qui commencera d’ici fin mars 2018. Les objectifs primaires de l’étude portent sur la sécurité et la tolérance après l’administration de doses multiples de CER-209. La pharmacocinétique et la pharmacodynamique seront également étudiées afin de définir la meilleure dose pour les prochaines études.

Les sujets inclus dans l’étude présentent un tour de taille important et un taux de triglycérides élevé, paramètres associés à un risque élevé de développer des maladies métaboliques telles que les NAFLD et la NASH.

Le protocole de l’essai, une étude randomisée, en double aveugle et contrôlée par placebo, prévoit le recrutement de six cohortes de sujets. Les doses multiples de CER-209 seront administrées quotidiennement pour les groupes 10, 30 et 60 mg pendant 28 jours dans 6 cohortes de 5 sujets chacune. Dans chaque cohorte, 4 sujets recevront CER-209.

Première évaluation clinique du mécanisme d’action lié au récepteur P2Y13
Le profil des sujets de l’étude, permettra d’évaluer deux paramètres liés au mécanisme d’action du CER-209 :

. La variation des taux de lipides dans le foie mesurés par spectrométrie à résonnance magnétique (MRI-PDFF) ;
. L’élimination du cholestérol et des acides biliaires dans les selles.

Des signaux positifs d’efficacité démontrant l’amélioration de ces paramètres permettraient de confirmer les observations précédentes et renforcer le potentiel thérapeutique de CER-209, déjà mis en évidence par les résultats précliniques.

Mécanisme d’action de CER-209, un agoniste du récepteur P2Y13
Dans les modèles précliniques, CER-209 entraîne une réduction marquée de la stéatose hépatique déterminée par une réduction des taux de cholestérol, de triglycérides et d’acides gras dans le foie par rapport au placebo ainsi qu’une diminution de l’athérosclérose. De plus, CER-209 induit des diminutions importantes des enzymes hépatiques (ALT et AST) dans le plasma. Ces effets suggèrent le rétablissement de l’intégrité du foie et montrent le fort potentiel de CER-209 pour le traitement des maladies du foie telles que les NAFLD et la NASH tout en diminuant le risque des maladies cardiovasculaires associées.

Source : Cerenis Therapeutics








MyPharma Editions

NovAliX et Chemical.AI vont développer des outils d’intelligence artificielle pour la découverte de nouveaux médicaments

Publié le 25 janvier 2021
NovAliX et Chemical.AI vont développer des outils d'intelligence artificielle pour la découverte de nouveaux médicaments

NovAliX, société de recherche sous contrat (CRO) spécialisée dans la recherche et le développement de médicaments, et Chemical.AI, une société d’intelligence artificielle (IA) associant expertise humaine et technologie de pointe en IA pour les industries chimique et pharmaceutique, ont annoncé un partenariat stratégique dans le domaine de l’intelligence artificielle appliquée à la découverte de nouveaux médicaments.

Dix sociétés biopharmaceutiques de premier plan annoncent la création d’Accumulus Synergy, une plateforme mondiale de partage de données

Publié le 25 janvier 2021

Dix des plus grandes sociétés biopharmaceutiques au monde (Amgen, Astellas, Bristol Myers Squibb, GSK, Janssen, Lilly, Pfizer, Roche, Sanofi et Takeda) ont annoncé la création d’une nouvelle société à but non lucratif, Accumulus Synergy, Inc., qui vise à soutenir les interactions entre les autorités des différents secteurs de l’économie et de la santé dans le monde entier afin de permettre une collaboration ainsi que la transmission et l’échange en temps réel des données.

OSE Immunotherapeutics obtient un financement de 1,3 million d’euros de Bpifrance pour le développement d’OSE-127/S95011

Publié le 25 janvier 2021
OSE Immunotherapeutics obtient un financement de 1,3 million d’euros de Bpifrance pour le développement d’OSE-127/S95011

OSE Immunotherapeutics a annoncé avoir reçu un paiement d’étape de 1,3 million d’euros dans le cadre de l’aide aux projets d’innovation stratégique industrielle (ISI) de Bpifrance pour le projet collaboratif EFFIMab, dédié à l’évaluation d’OSE 127/S95011, antagoniste du récepteur à l’interleukine-7 (IL-7R), développé en partenariat avec Servier (1).

AB Science : une nouvelle publication indépendante confirme que le masitinib a une activité anti-virale contre le virus SARS-CoV-2 in vitro

Publié le 25 janvier 2021
AB Science : une nouvelle publication indépendante confirme que le masitinib a une activité anti-virale contre le virus SARS-CoV-2 in vitro

AB Science a annoncé la publication des résultats d’une étude préclinique avec le masitinib dans le COVID-19. Les recherches menées par les scientifiques de l’Institut de Virologie Humaine (Guangzhou, Chine) ont été publiées dans la revue à comité de lecture mBIO (une revue de la Société Américaine de Microbiologie).

Vaccins COVID-19 : la Haute Autorité de Santé préconise d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses

Publié le 23 janvier 2021
Vaccins COVID-19 : la Haute Autorité de Santé préconise d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses

La Haute autorité de Santé (HAS) a préconisé samedi dans un communiqué d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses de vaccin à ARN messager (vaccins de Pfizer et de Moderna). Objectif de la mesure : “protéger plus vite un plus grand nombre de personnes à risque d’hospitalisation ou de décès”.

Deinove renforce son équipe Business développement

Publié le 22 janvier 2021
Deinove renforce son équipe Business développement

Deinove, société de biotechnologie française pionnière dans l’exploration et l’exploitation de la biodiversité bactérienne pour relever le défi urgent et planétaire de la résistance aux antimicrobiens, a annoncé le renforcement de son équipe en charge du Business développement avec l’intégration d’Hervé Ansanay au poste de Directeur et de Corentin Chaboud au nouveau poste de Grant Officer.

Maladies neurologiques : Servier et MiNA Therapeutics signent un partenariat de recherche

Publié le 21 janvier 2021
Maladies neurologiques : Servier et MiNA Therapeutics signent un partenariat de recherche

Le groupe pharmaceutique Servier et MiNA Therapeutics, une société pionnière dans les thérapies par activation de l’ARN, ont annoncé un partenariat de recherche pour identifier et développer des thérapies utilisant des petits ARN activateurs (saRNA) pour le traitement des troubles neurologiques.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents