Edition du 24-04-2018

Chugai : les résultats précliniques sur « ERY974 » publiés dans Science Translational Medicine

Publié le vendredi 6 octobre 2017

Chugai : les résultats précliniques sur l’anticorps bispécifique « ERY974 » publiés dans Science Translational MedicineChugai, la filiale japonaise du groupe Roche, a annoncé que les résultats de l’étude préclinique sur son anticorps bispécifique d’origine, ERY974 (une molécule qui lie simultanément Glypican-3 et CD3), et qui est actuellement en cours de développement en tant qu’étude clinique de phase I pour les tumeurs solides, ont été publiés dans l’édition en ligne de Science Translational Medicine le 4 octobre 2017.

Science Translational Medicine est membre de la famille de revues Science Magazine et constitue une plateforme essentielle pour la recherche scientifique pluridisciplinaire spécialisée, stimulant les dernières avancées médicales.

« ERY974 est un anticorps bispécifique créé dans le cadre de la recherche commune entre Chugai et Chugai Pharmabody Research, avec l’application des technologies innovantes et brevetées d’ingénierie des anticorps, de Chugai. Nous sommes extrêmement heureux que nos résultats de recherche sur ERY974 aient été publiés dans Science Translational Medicine », a déclaré le Dr Hisafumi Okabe, vice-président directeur responsable de la recherche et de la recherche clinique translationnelle. « Il est établi que l’immunothérapie contre le cancer a opéré un changement d’orientation dans le traitement anticancéreux, et que le rôle du système immunitaire dans le traitement du cancer est susceptible de continuer à s’étendre dans le futur. En tant qu’immunothérapie anticancéreuse, nous croyons fermement qu’ERY974 prouvera ses effets antitumoraux dans de futures études cliniques, et qu’il deviendra un médicament capable de contribuer au traitement des patients. »

Glypican-3 (GPC3) est une protéine de membrane qui s’exprime très fréquemment sur les membranes cellulaires de plusieurs cellules tumorales, notamment de carcinome hépatocellulaire, de cancer du poumon et de cancer gastrique. Il a été signalé que le GPC3 s’exprimait dans plusieurs tissus au stade fœtal, et qu’il jouait un rôle important*, alors qu’il s’exprime rarement dans les tissus adultes normaux*. Étant donné que l’expression de GPC3 est observée à travers la transformation maligne des cellules, GPC3 est considérée comme une protéine propre au cancer (un antigène associé à une tumeur)*.

ERY974 est un anticorps bispécifique qui se lie à la fois à GPC3 sur la membrane de la cellule cancéreuse, et à CD3, une protéine de membrane exprimée sur les cellules T, un type de lymphocyte. ERY974 est un anticorps qui réoriente les cellules T ( T cell Redirecting AntiBody, TRAB), créé grâce à la technologie brevetée d’ingénierie des anticorps de Chugai, et tandis qu’il se lie simultanément à GPC3 et à CD3 et qu’il oriente les cellules T vers les cellules cancéreuses, il active également les cellules T, en particulier en attaquant et en tuant les cellules cancéreuses avoisinantes. Fondé sur ce mécanisme par lequel il active les cellules T et attaque les cellules cancéreuses, l’anticorps TRAB est classé comme un type d’immunothérapie contre le cancer.

Cette recherche a permis d’établir les démonstrations suivantes :

. Selon l’immunohistochimie, GPC3 s’exprime dans plusieurs cancers (un carcinome hépatocellulaire, un cancer du poumon squameux, un cancer du poumon à petites cellules, un cancer de l’œsophage, un cancer gastrique et un cancer de la tête et du cou), et comme cela a été signalé précédemment *, il s’exprime rarement dans les tissus normaux (30 tissus différents) (in vitro)
. L’activation des cellules T dépendantes de GPC3, et la destruction des cellules cancéreuses par ERY974 ont été observées in vitro
. Dans trois modèles différents de tumeurs expérimentales, utilisés chez la souris, ERY974 a démontré des effets antitumoraux
. Des effets antitumoraux ont été observés même dans les cancers où d’autres immunothérapies anticancéreuses sont inefficaces (souris)
. La tolérabilité d’ERY974 a été observée lors de tests de toxicité réalisés sur des animaux

Sur la base des résultats de cette étude préclinique, Chugai a commencé aux États-Unis en août 2016, un essai clinique de phase I portant sur l’ERY974, chez des patients atteints de tumeurs solides exprimant GPC3 (NCT02748837).

En tant que société leader dans le domaine des anticorps thérapeutiques, Chugai va continuer à contribuer aux soins de santé à l’échelle mondiale, et à la santé de tous les patients, à travers la création de traitements innovants grâce aux technologies brevetées portant sur les anticorps.

* D. Baumhoer, L, Tornillo, S. Stadlmann, M. Roncalli, E. K. Diamantis, L. M. Terracciano, Glypican 3 expression in human nonneoplastic, preneoplastic, and neoplastic tissues: a tissue microarray analysis of 4,387 tissue samples. Am J Clin Pathol. 129, 899-906 (2008).

Source : Chugai








MyPharma Editions

Sensorion et UConn Health identifient le 1er biomarqueur potentiel lié à la perte auditive induite par le bruit

Publié le 23 avril 2018

Les résultats d’une nouvelle étude préclinique présentée à la 53ème réunion biannuelle de l’American Neurotology Society (ANS) ont mis en évidence le premier biomarqueur potentiel de la perte auditive causée par le bruit. Les résultats de cette étude collaborative ont été présentés conjointement par la société de biotechnologie française Sensorion et UConn Health, l’hôpital et centre de recherche médicale de l’Université du Connecticut, aux Etats-Unis.

Genfit : poursuite de l’essai de Phase 3 RESOLVE-IT évaluant elafibranor dans la NASH

Publié le 23 avril 2018
Genfit : poursuite de l’essai de Phase 3 RESOLVE-IT évaluant elafibranor dans la NASH

Genfit a annoncé que le Data Safety Monitoring Board (DSMB) – un comité de surveillance et de suivi indépendant – a formulé une recommandation positive pour la poursuite de l’essai clinique de Phase 3 RESOLVE-IT évaluant elafibranor dans la NASH sans aucune modification.

Lysogene : le Dr Peter Lichtlen nommé administrateur indépendant

Publié le 23 avril 2018
Lysogene : le Dr Peter Lichtlen nommé administrateur indépendant

Lysogene, société biopharmaceutique spécialisée dans la thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé la nomination du Dr Peter Lichtlen en qualité d’administrateur indépendant sans fonction de direction, à compter du 1er avril 2018.

Médicaments pédiatriques : les derniers avis du Comité de l’EMA (mars 2018)

Publié le 20 avril 2018
Médicaments pédiatriques : les derniers avis du Comité de l’EMA (mars 2018)

L’ANSM revient sur la dernière réunion ( 20-23 mars 2018) du Comité des médicaments pédiatriques (PD CO) de l’Agence européenne des médicaments (EMA). Le PDCO a rendu au cours de cette session 2 avis favorables de PIPs (Plans d’Investigations Pédiatriques), dans les indications suivantes :

Servier rachète la branche Oncologie de Shire pour 2,4 milliards de dollars

Publié le 20 avril 2018
Servier rachète la branche Oncologie de Shire pour 2,4 milliards de dollars

Le laboratoire pharmaceutique français Servier vient de conclure un accord définitif, d’un montant de 2,4 milliards de dollars, portant sur l’acquisition de la branche Oncologie du laboratoire Shire, l’un des leaders mondiaux de la biotechnologie dans le domaine des maladies rares.

AB Science : avis négatif du CHMP pour le masitinib dans la sclérose latérale amyotrophique

Publié le 20 avril 2018
AB Science : avis négatif du CHMP pour le masitinib dans la sclérose latérale amyotrophique

AB Science, la société pharmaceutique spécialisée dans le développement d’inhibiteurs de protéines kinases (IPK), a annoncé que le Comité du Médicament à Usage Humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a adopté une opinion négative pour la demande d’autorisation de mise sur le marché du masitinib dans le traitement de la sclérose latérale amyotrophique chez l’adulte.

Philippe Teboul nommé General Manager de Bristol-Myers Squibb France

Publié le 20 avril 2018
Philippe Teboul nommé General Manager de Bristol-Myers Squibb France

Le 23 avril 2018, Philippe Teboul prendra la direction de la filiale française du groupe biopharmaceutique Bristol-Myers Squibb et il sera également nommé Président d’UPSA SAS. Il succèdera à Jean-Christophe Barland, nommé Président de Bristol-Myers Squibb Japon, Corée et Taïwan.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions