Edition du 09-05-2021

Complémentaire santé: 94% des français sont couverts

Publié le lundi 14 mars 2011

Entre 1980 et 2008, la proportion de personnes couvertes par une complémentaire santé a fortement augmenté, passant de 69 % de la population de France métropolitaine à 94 %. Néanmoins, selon l’Enquête santé protection sociale (ESPS), près de 4 millions de personnes restent sans complémentaire santé en France métropolitaine en 2008.

En France, la couverture complémentaire santé relève, à l’exception de la CMU-C, de financements privés. Elle permet de couvrir la dépense de soins et de biens médicaux non remboursée par l’Assurance maladie obligatoire, aussi appelée reste à charge. Entre 1980 et 2008, ce reste à charge est passé de 217 € à 547 € par personne et par an, à prix relatifs 1 (Eco-Santé, Comptes de la santé 2009).

Selon les auteurs de l’étude, deux facteurs expliquent cette hausse. Tout d’abord, la dépense totale de soins et de biens médicaux a fortement augmenté, passant entre 1980 et 2008 de 1 085 € à 2 234 € par personne et par an, à prix relatifs. D’autre part, la part des dépenses prises en charge par l’Assurance maladie obligatoire s’est progressivement érodée sous l’effet de transferts de coûts vers les patients. Cette part a atteint son apogée en 1980 ; 80 % de la dépense était alors pris en charge par l’Assurance maladie obligatoire. Sous l’effet de hausses des tickets modérateurs et des forfaits hospitaliers visant à limiter les dépenses publiques de santé, la part de l’Assurance maladie a décru à 77 % en 1990 pour se stabiliser à ce niveau entre 1990 et 2005. Depuis 2006, elle a de nouveau fléchi doucement pour s’établir à 75,5 % en 2009.

Les réformes sur les participations forfaitaires, les franchises médicales et la diminution du taux de remboursement de certains médicaments ont contribué à cette baisse récente du taux de couverture de l’Assurance maladie obligatoire et donc à l’augmentation du reste à charge. « Les réformes à venir vont probablement continuer d’accroître la part du financement de la santé laissée au secteur privé (couverture complémentaire et ménages) », estiment ainsi les auteurs.

 1 Le prix relatif représente le prix nominal déflaté de l’indice général des prix afin de tenir compte de l’évolution du pouvoir d’achat.

Source : Irdes  – Questions d’économie de la santé n° 161, janvier 2011








MyPharma Editions

Isabelle Van Rycke nommée présidente et CEO d’UPSA

Publié le 6 mai 2021
Isabelle Van Rycke nommée présidente et CEO d'UPSA

Le groupe Taisho Pharmaceutical vient d’annoncer la nomination d’Isabelle Van Rycke en tant que présidente et CEO du laboratoire UPSA à compter du 10 mai 2021.

GSK : Benlysta approuvé dans l’UE pour les patients adultes atteints d’une glomérulonéphrite lupique (GNL) active

Publié le 6 mai 2021
GSK : Benlysta approuvé dans l'UE pour les patients adultes atteints d’une glomérulonéphrite lupique (GNL) active

GlaxoSmithKline (GSK) vient d’annoncer que la Commission européenne a approuvé l’utilisation de BENLYSTA (bélimumab) par voie intraveineuse et sous-cutanée, pour le traitement des patients adultes atteints de glomérulonéphrite lupique (GNL) active, en association avec des immunosuppresseurs.

Immunologie : Sanofi noue une collaboration de trois ans avec Stanford Medicine pour intensifier sa recherche

Publié le 6 mai 2021
Immunologie : Sanofi noue une collaboration de trois ans avec Stanford Medicine pour intensifier sa recherche

Sanofi vient de conclure une collaboration de trois ans avec la Faculté de médecine de l’Université de Stanford. Ensemble, et grâce à des échanges scientifiques ouverts, les deux organisations et leurs chercheurs s’emploieront à approfondir les connaissances en immunologie et inflammation.

Gustave Roussy rejoint le consortium WIN pour la médecine personnalisée du cancer

Publié le 5 mai 2021
Gustave Roussy rejoint le consortium WIN pour la médecine personnalisée du cancer

Gustave Roussy et le consortium WIN (Worldwide Innovative Networking) pour la médecine personnalisée du cancer s’associent pour faire progresser la recherche et l’innovation en cancérologie.

GamaMabs Pharma : acquisition par Exelixis de son programme d’anticorps humanisés first-in-class pour l’oncologie

Publié le 5 mai 2021
GamaMabs Pharma : acquisition par Exelixis de son programme d'anticorps humanisés first-in-class pour l'oncologie

GamaMabs Pharma, société de biotechnologie française spécialisée dans le développement d’anticorps thérapeutiques en oncologie, annonce aujourd’hui la signature d’un accord avec Exelixis, Inc. (Nasdaq: EXEL) pour l’acquisition de tous les droits, titres et intérêts de la technologie d’anticorps AMHR2 de GamaMabs (lors de la réalisation de l’achat et selon certaines conditions prévues au contrat).

Nicox : partenariat avec Laboratorios Grin pour ZERVIATE au Mexique

Publié le 5 mai 2021
Nicox : partenariat avec Laboratorios Grin pour ZERVIATE au Mexique

Nicox, société spécialisée en ophtalmologie, a annoncé la signature d’un accord de concession de licence exclusif avec Laboratorios Grin, une filiale à 100% de Lupin, pour l’enregistrement et la commercialisation au Mexique de ZERVIATETM (solution ophtalmique de cétirizine), 0,24% pour le traitement du prurit oculaire associé aux conjonctivites allergiques.

Sanofi va aider Moderna à produire son vaccin COVID-19 aux États-Unis

Publié le 5 mai 2021
Sanofi va aider Moderna à produire son vaccin COVID-19 aux États-Unis

Sanofi va aider Moderna à produire son vaccin COVID-19Sanofi a annoncé avoir conclu un accord avec Moderna, aux termes duquel le groupe pharmaceutique français contribuera à la fabrication du vaccin contre la COVID-19 de la biotech américaine afin de remédier à la pandémie et de satisfaire à la demande mondiale de vaccins.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents