Edition du 16-05-2022

Maladies chroniques : 100 000 adhérents pour le service Sophia

Publié le lundi 14 mars 2011

Lancé en 2008 par l’Assurance Maladie et initialement proposé dans 10 départements pilotes, le service Sophia accompagne les patients qui le souhaitent, en fonction de leur état de santé et en relais du médecin traitant, pour les aider à mieux vivre avec la maladie et en prévenir les complications. Près de trois ans plus tard, sophia poursuit son déploiement à grande échelle. Aujourd’hui, plus de 100 000 personnes (1) ont adhéré à Sophia.

En France, 2,9 millions de personnes sont diabétiques et 8 sur 10 sont prises en charge à 100% au titre d’une affection de longue durée. La prévention de la maladie, de ses complications et l’amélioration de la qualité de vie des malades chroniques représentent un enjeu majeur pour l’Assurance Maladie, à la fois sur le plan médical et économique.

Aujourd’hui, plus de 100 000 personnes (1) ont adhéré à sophia. Le service constitue désormais l’un des plus importants de ce type en Europe.  Au cours du second semestre 2010, l’Assurance Maladie a étendu son service à 8 nouveaux départements, permettant de mieux couvrir le territoire et de rééquilibrer l’offre sophia vers le nord et l’est de la France2. Le nombre de départements et de patients concernés a quasiment doublé : 19 départements au total et 440 000 patients contactés.

Pour accompagner cette extension, l’Assurance Maladie a recruté de nouveaux infirmiers : ils sont désormais 78 conseillers en santé sophia. Les conseillers vont au contact du patient et passent chacun en moyenne de 10 à 12 appels sortants par jour (85% de leur activité).  Pour mesurer les résultats médico-économiques du service, l’Assurance Maladie a demandé à un prestataire indépendant de mener une évaluation, la société CEMKA-Eval.
Les premiers résultats, obtenus sur une année d’observation, confirment l’efficacité du programme. Ils montrent un « effet sophia » positif dans le suivi des examens, l’évolution de l’état de santé des patients mais aussi dans l’évolution de leurs dépenses hospitalières.
 
Les adhérents réalisent plus fréquemment les examens recommandés dans le suivi du diabète : consultation ophtalmologique, électrocardiogramme, dosages sanguins… Les patients sophia réalisent, par exemple, davantage l’examen ophtalmologique annuel recommandé. Sur cet examen, on note un écart de quatre points entre les patients témoins et sophia.

Certains indicateurs de leur état de santé évoluent positivement : le taux d’hémoglobine glyquée a un peu plus baissé dans la population sophia que dans la population ENTRED3, ce qui est le résultat recherché et cette baisse est d’autant plus importante que le taux initial de HbA1c est élevé.

 Les premières données disponibles sur les hospitalisations, observées sur un an également, montrent que les patients sophia recourent aussi fréquemment que les autres à l’hôpital. En revanche, la croissance de leurs dépenses hospitalières est légèrement moins dynamique. Selon la méthode de valorisation et d’ajustement utilisée, l’évolution de leurs dépenses de soins hospitaliers diminue de – 40 à – 130€.

Ces premiers résultats médico-économiques sont observés sur un temps très court mais ils vont dans le bon sens et encouragent l’Assurance Maladie à poursuivre ses efforts en matière de prévention et de services en santé innovants.
L’évaluation se poursuivra dans la durée pour mesurer les effets à plus long terme. Intégré dans le plan ministériel d’amélioration de la qualité de vie des malades chroniques, le service de l’Assurance Maladie sera généralisé France entière d’ici 2013 et étendu à des pathologies cardiovasculaires et respiratoires.

1 103 000 adhérents au 07/03/2011
2 Les nouveaux sites auxquels sophia a été étendu fin 2010 : la Somme, la Marne, la Côte-d’Or, la Gironde, le Hainaut, Lille-Douai (2 CPAM dans un département), la Meurthe-et-Moselle, la Loire, l’Hérault.
100 000 adhérents pour sophia et premiers résultats médico-économiques encourageants – Assurance Maladie – 10 mars 2011 1

Source : Assurance maladie








MyPharma Editions

Sanofi : résultats positifs pour Sarclisa® en association dans le myélome multiple

Publié le 16 mai 2022
Sanofi : résultats positifs pour Sarclisa® en association dans le myélome multiple

Sanofi a annoncé que les derniers résultats de l’essai clinique IKEMA de phase III évaluant Sarclisa® (isatuximab) en association avec le carfilzomib et la dexaméthasone (Kd) montrent que cette association thérapeutique a permis d’obtenir une survie médiane sans progression de 35,7 mois (Hazard Ratio [HR] 0,58 ; intervalle de confiance [IC] à 95 % : 25,8 à 44,0 ; n=179), comparativement à 19,2 mois chez les patients ayant reçu le traitement Kd seulement (IC à 95 % : 15,8 à 25,1 ; n=123), selon l’évaluation réalisée par un comité indépendant.

Nicox annonce une nouvelle structure de gouvernance

Publié le 16 mai 2022
Nicox annonce une nouvelle structure de gouvernance

Nicox, société internationale spécialisée en ophtalmologie, a annoncé que son Conseil d’administration a décidé le 13 mai 2022 de nommer Andreas Segerros Directeur Général de Nicox à effet du 1er juin 2022 suite à sa décision de mettre fin au mandat de Michele Garufi, co-fondateur de Nicox et Président Directeur Général depuis sa création en 1996. Michele Garufi restera membre du Conseil d’administration.

COVID-19 : Valneva reçoit de la Commission Européenne un avis d’intention de résiliation de son contrat de fourniture de vaccins

Publié le 16 mai 2022
COVID-19 : Valneva reçoit de la Commission Européenne un avis d’intention de résiliation de son contrat de fourniture de vaccins

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé avoir reçu de la Commission Européenne un avis d’intention de résiliation de l’accord de fourniture de son candidat vaccin inactivé à virus entier contre la COVID-19, VLA2001.

Immuno-oncologie : Domain Therapeutics finalise un financement de €39m en Série A

Publié le 13 mai 2022
Immuno-oncologie : Domain Therapeutics finalise un financement de €39m en Série A

Domain Therapeutics, une société biopharmaceutique spécialisée dans la recherche et développement de traitements innovants en immuno-oncologie ciblant les récepteurs couplés aux protéines G (RCPGs), vient d’annoncer une levée de fonds Série A de €39m (US $42m) menée par Panacea Venture, CTI Life Sciences et 3B Future Health Fund, auxquels se sont joints adMare BioInnovations, Schroders Capital, Omnes, Turenne Capital, Theodorus, Viva BioInnovator et un investisseur déjà présent, Seventure Partners.

Accès aux nouveaux médicaments : les patients d’Europe du Sud et de l’Est attendent 6 fois plus longtemps

Publié le 13 mai 2022
Accès aux nouveaux médicaments : les patients d'Europe du Sud et de l'Est attendent 6 fois plus longtemps

Dans sa dernière étude, la Fédération Européenne des Industries et Associations Pharmaceutiques (EFPIA) révèle notamment d’importantes disparités d’accès aux nouveaux médicaments pour les patients en Europe mais également au sein même d’un pays. Un écart de 90 % dans l’accès des patients a été constaté entre les pays d’Europe du Nord et de l’Ouest et les pays d’Europe du Sud et de l’Est.

BioWin lance Urgence Talents, une initiative unique pour répondre aux défis du recrutement en Belgique

Publié le 12 mai 2022
BioWin lance Urgence Talents, une initiative unique pour répondre aux défis du recrutement en Belgique

BioWin, le pôle de compétitivité en santé de la Région Wallonne, vient d’annoncer le lancement d’Urgence Talents, une nouvelle initiative visant à relever les défis posés par le recrutement dans l’industrie biotech et medtech en Belgique. Pour la première fois, des acteurs publics et privés s’associent pour répondre aux besoins spécifiques et urgents des entreprises cherchant à recruter des talents dans le secteur des biotechnologies et de l’industrie de la santé.

GeNeuro : autorisation de Swissmedic pour initier une étude de Phase II évaluant le temelimab pour les syndromes neuropsychiatriques sévères post-COVID

Publié le 12 mai 2022
GeNeuro : autorisation de Swissmedic pour initier une étude de Phase II évaluant le temelimab pour les syndromes neuropsychiatriques sévères post-COVID

GeNeuro, société biopharmaceutique développant de nouveaux traitements pour les maladies neurodégénératives et auto-immunes, telles que la sclérose en plaques (SEP), la sclérose latérale amyotrophique (SLA) et les conséquences neuropsychiatriques sévères du COVID-19 (post-COVID), a annoncé qu’elle a reçu l’autorisation de l’Autorité de Santé suisse (Swissmedic) pour lancer une étude de phase II évaluant le temelimab chez des patients atteints de syndromes neuropsychiatriques sévères post-COVID.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents