Edition du 28-02-2021

Covid-19 : le recrutement dentaire s’intensifie et innove

Publié le samedi 21 novembre 2020

Dans le contexte du Covid-19, de nombreux secteurs de santé sont impactés, y compris en matière d’emploi. Si les industries pharmaceutiques continuent de recruter activement, notamment pour faire face aux besoins R&D concernant les vaccins et leur production, elles ne sont pas les seules. Le recrutement dentaire s’intensifie et innove, tant du côté des centres médico-dentaires que des laboratoires pharmaceutiques dentaires.

Les recruteurs tentent de séduire les dentistes

En matière de dentisterie, les besoins sont urgents et couvrent de nombreuses régions en France. A tel point que les cabinets spécialisés dans le recrutement de praticiens en centres dentaires proposent une foule de solutions clés en main pour séduire les praticiens. Du dentiste en fin de carrière à qui l’on propose un emploi dentiste plus sécurisé qu’en libéral au jeune chirurgien dentiste qui voudrait diriger un centre médico-dentaire, en passant par le praticien en exercice qui souhaite voir alléger ses risques de professionnel libéral, tout est possible. Car le métier de dentiste a particulièrement été impacté depuis le premier confinement. Les contraintes liées aux règles d’hygiènes sont encore plus intenses et chronophages qu’au préalable. Elles ne concernent plus seulement le praticien et le patient : l’ensemble des locaux doivent être désinfectés entre chaque consultation. Ceci représente un temps considérable. Lorsqu’un dentiste recevait habituellement une quinzaine de patients par jour, il ne peut en recevoir plus que huit. Les délais pour la prise d’un rendez-vous s’allongent, la demande des patients grandit. On comprend aisément que le métier de dentiste soit un profil très recherché par les cabinets de recrutement.

Un cadre de travail plus sécurisant

Les efforts pour recruter et séduire les dentistes ne s’arrêtent pas au statut de salarié. Les structures médico-dentaires proposent aux professionnels de travailler dans des locaux modernes et à la pointe des dernières technologies. Le matériel est récent et les outils sont adaptés aux besoins de chaque dentiste ou chirurgien dentiste. De plus, le fait de partager des locaux à plusieurs experts permet de bénéficier d’une équipe pluridisciplinaire experte dans les différents métiers dentaires. Bien entendu, travailler au fauteuil sans devoir gérer les contraintes d’un professionnel de santé exerçant en libéral reste le premier argument. Non des moindres. Notamment depuis que les conséquences du Covid-19 ont mis à dure épreuve les dentistes dans leur cabinet. Une offre sur-mesure et alternative qui pourrait finir par convaincre les dentistes actuellement en activité ou sur le point de le devenir.

Les laboratoires pharmaceutiques dentaires recrutent également

Pour les dentistes en quête d’un nouvel élan de carrière ou des étudiants encore en formation, quelques laboratoires pharmaceutiques sont spécialisés sur le secteur dentaire. Ils développent des produits innovants qui nécessitent une réelle expertise à différents niveaux. La formation de dentiste expert en études cliniques ou en affaires réglementaires est par exemple très recherchée et offre de nombreuses opportunités de carrière. Les métiers ayant attrait à l’information et à la communication médicale sont également possibles. L’industrie pharmaceutique dentaire apporte de nouvelles solutions innovantes dans le domaine médical et dans les cabinets de dentisterie tout au long de l’année. Les dentistes les proposent à leurs patients et les manipulent dans leur cabinet ou centre médico-dentaire au fil de leur carrière. Participer à leur élaboration et à leur développement peut être également le nouveau challenge d’une carrière. Les offres d’emploi à temps partiel sont possibles et compatibles avec le métier de praticien dentiste.








MyPharma Editions

GSK : résultats d’évaluation de l’anticorps monoclonal Otilimab dans le traitement de la COVID-19

Publié le 26 février 2021
GSK : résultats d'évaluation de l'anticorps monoclonal Otilimab dans le traitement de la COVID-19

Le laboratoire GlaxoSmithKline (GSK) a annoncé les résultats de l’étude de phase 2 OSCAR (Otilimab in Severe COVID-19 Related Disease) sur l’otilimab, un anticorps monoclonal anti-facteur de stimulation des colonies de granulocytes et de macrophages (anti GM-CSF).

Pierre Fabre et Puma Biotechnology amendent leur accord de licence NERLYNX® pour y inclure la Chine

Publié le 26 février 2021
Pierre Fabre et Puma Biotechnology amendent leur accord de licence NERLYNX® pour y inclure la Chine

Puma Biotechnology et Pierre Fabre ont convenu d’étendre les termes de l’accord de licence 2019 qui confère à Pierre Fabre les droits exclusifs de développement et de commercialisation de NERLYNX® (nératinib) en Europe, en Turquie, au Moyen-Orient et en Afrique. L’accord modifié étend les droits commerciaux de Pierre Fabre concernant NERLYNX à la Chine, qui comprend la Chine continentale, Taïwan, Hong Kong et Macao.

Median renforce son équipe de management iBiopsy®

Publié le 26 février 2021
Median renforce son équipe de management iBiopsy®

Median Technologies vient d’annoncer la nomination de Thomas Bonnefont au poste nouvellement créé de Chief Operating and Commercial Officer pour la Business Unit iBiopsy®, ainsi que la nomination de Mike Doherty au poste de Sr. Strategy Advisor, Product Development iBiopsy®. Ils rejoignent l’un et l’autre l’équipe de direction de Median. Mike Doherty est basé aux États-Unis.

L’Anses et l’ANSM lancent un projet de rapprochement à Lyon

Publié le 26 février 2021
L’Anses et l’ANSM lancent un projet de rapprochement à Lyon

Afin de rapprocher certaines de leurs activités au bénéfice d’une meilleure protection de la santé, pour l’Homme, les animaux et l’environnement, les deux agences ont décidé de regrouper dans un même bâtiment à Lyon-Gerland le laboratoire lyonnais de l’Anses et une partie de la direction des contrôles de l’ANSM. Au terme du concours d’architecte, le projet du cabinet Pargade Architectes a été retenu à l’unanimité du jury. Le démarrage des travaux est prévu en 2022, pour une livraison en 2024.

COVID-19 : Sanofi va aider Johnson & Johnson à fabriquer son vaccin

Publié le 24 février 2021
COVID-19 : Sanofi va aider Johnson & Johnson à fabriquer son vaccin

Sanofi vient de conclure un accord avec deux entreprises pharmaceutiques Janssen du groupe Johnson & Johnson, aux termes duquel le groupe pharmaceutique français contribuera à la fabrication du vaccin contre la COVID-19 de Janssen afin de remédier à la pandémie et de satisfaire à la demande mondiale de vaccins.

Valbiotis : 1ère visite du 1er patient dans l’étude clinique de Phase II HEART sur TOTUM-070

Publié le 23 février 2021
Valbiotis : 1ère visite du 1er patient dans l’étude clinique de Phase II HEART sur TOTUM-070

Valbiotis, entreprise de Recherche et Développement engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques, a annoncé la première visite du premier patient dans l’étude clinique de Phase II HEART qui évaluera TOTUM-070, substance active innovante pour la réduction du taux sanguin de LDL cholestérol, facteur de risque des maladies cardiovasculaires.

Daiichi Sankyo : Ken Takeshita, MD, nommé responsable mondial R&D

Publié le 23 février 2021
Daiichi Sankyo : Ken Takeshita, MD, nommé responsable mondial R&D

Daiichi Sankyo a annoncé que Ken Takeshita, MD, sera le nouveau responsable mondial de la recherche et du développement à partir du 1er avril 2021. À cette date, le Dr Junichi Koga prendra officiellement sa retraite, après une brillante et assidue carrière, dont plus de 12 ans passés chez Daiichi Sankyo.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents