Edition du 03-12-2021

COVID-19 : le vaccin à dose unique de Johnson & Johnson reçoit une AMM conditionnelle de la Commission européenne

Publié le lundi 15 mars 2021

COVID-19 : le vaccin à dose unique de Johnson & Johnson reçoit une AMM conditionnelle de la Commission européenneJohnson & Johnson a annoncé le 12 mars dernier que la Commission européenne (CE) avait accordé une autorisation de mise sur le marché conditionnelle (AMMc) pour son vaccin à dose unique contre la COVID-19, développé par les sociétés pharmaceutiques Janssen de Johnson & Johnson pour prévenir la COVID-19 chez les personnes âgées de 18 ans ou plus.

Cette AMMc fait suite à un avis favorable du Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA). L’AMMc est valable dans l’ensemble des 27 États membres de l’Union européenne (UE), ainsi qu’en Norvège, au Liechtenstein et en Islande.

Les données de l’étude de phase 3 ENSEMBLE ont démontré que le vaccin anti-COVID-19 de Johnson & Johnson est bien toléré et montré une réduction de 67 % de la maladie à COVID-19 symptomatique chez les participants ayant reçu le vaccin par rapport à ceux ayant reçu le placebo. Le début de la protection a été observé à partir du 14e jour et la protection était toujours active 28 jours après la vaccination. Les données ont également démontré que le vaccin était efficace à 85 % pour prévenir les formes graves dans toutes les régions étudiées, et ont montré une protection contre les hospitalisations et les décès liés à la COVID-19 à partir du 28e jour suivant la vaccination.

Johnson & Johnson s’est engagée à fournir son vaccin contre la COVID-19 sans but lucratif pour une utilisation en situation urgente de pandémie. La Société prévoit de commencer les livraisons du vaccin dans l’UE au cours de la deuxième quinzaine d’avril et de fournir 200 millions de doses à l’UE, à la Norvège et à l’Islande en 2021.

En décembre 2020, la société a annoncé que Janssen avait lancé une procédure de soumission en continu auprès de l’EMA pour son vaccin à dose unique contre la COVID-19, permettant un examen accéléré par le CHMP. Le vaccin candidat contre la COVID-19 a aussi fait l’objet d’une demande d’autorisation d’utilisation d’urgence au titre du protocole EUL auprès de l’Organisation mondiale de la santé Des procédures de soumission en continu pour notre vaccin candidat ont également été initiées dans plusieurs pays à travers le monde.

« Ce dernier jalon réglementaire majeur n’aurait pas été possible sans le travail acharné et la détermination de toutes les personnes impliquées dans notre programme d’essais cliniques sur le vaccin anti-COVID-19, dont notre équipe chez J&J, nos partenaires et les participants à l’étude » a précisé Mathai Mammen, Directeur mondial de Janssen Research & Development chez Johnson & Johnson. « Nous nous réjouissons de l’annonce d’aujourd’hui et restons déterminés à poursuivre notre programme d’essais cliniques sur le vaccin contre la COVID-19 en même temps que nous nous efforçons de fournir notre vaccin à dose unique contre la COVID-19 à des personnes partout dans le monde ».

La société a reçu une autorisation d’utilisation d’urgence (EUA) aux États-Unis le 27 février, suite à un vote unanime du Comité consultatif sur les vaccins et les produits biologiques connexes de l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA) en date du 26 février 2021. Le vaccin à dose unique contre la COVID-19 de Johnson & Johnson a également reçu une autorisation d’ordonnance provisoire au Canada.

Le vaccin à dose unique contre la COVID-19 de Johnson & Johnson est compatible avec les circuits de stockage et de distribution utilisés pour les vaccins standards, ce qui permet des livraisons dans les régions éloignées.6 Le vaccin devrait rester stable pendant 2 ans à une température comprise entre -25 et -15 °C et pendant une durée maximale de 3 mois à des températures de réfrigération habituelles de 2 à 8 °C. La société expédiera le vaccin en utilisant les mêmes technologies pour la chaîne du froid qu’elle utilise aujourd’hui pour transporter d’autres médicaments.

Source : Johnson & Johnson








MyPharma Editions

Abivax reçoit la réponse de la FDA afin d’avancer le programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Publié le 2 décembre 2021
Abivax reçoit la réponse de la FDA afin d’avancer le programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique développant de nouveaux médicaments modulant le système immunitaire afin de traiter les maladies inflammatoires, les maladies virales et le cancer, a annoncé que l’autorité réglementaire américaine (FDA) a récemment apporté sa réponse dans le cadre du « End-of-Phase-2 Meeting », utile à l’avancement du programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans le traitement de la rectocolite hémorragique (RCH), et visant à obtenir potentiellement par la suite la demande d’autorisation de mise sur le marché et la commercialisation.

Medesis Pharma présente un poster scientifique au congrès sur la thérapie génique pour le traitement des maladies neurologiques

Publié le 2 décembre 2021
Medesis Pharma présente un poster scientifique au congrès sur la thérapie génique pour le traitement des maladies neurologiques

Medesis Pharma, société de biotechnologie pharmaceutique développant des candidats médicaments à partir de sa technologie propriétaire d’administration de principes actifs en nano micelles par voie buccale Aonys®, annonce sa participation au 3ème congrès sur la thérapie génique pour les troubles neurologiques qui se déroule du 6 au 9 décembre à Boston (Etats-Unis).

MedinCell obtient des financements à hauteur de 4 millions d’euros de Bpifrance et dans le cadre du Plan France Relance

Publié le 2 décembre 2021
MedinCell obtient des financements à hauteur de 4 millions d’euros de Bpifrance et dans le cadre du Plan France Relance

• 3 M€ sous forme de prêt pour le développement d’un médicament longue action à base d’ivermectine visant à protéger pendant plusieurs semaines contre la Covid-19 et ses variants (programme mdc-TTG)

• 1 M€ d’euros sous forme de subvention, issue de l’Appel à projet Résilience du ministère chargé de l’Industrie, qui s’inscrit dans le cadre du plan France Relance, pour son nouveau laboratoire sur le site de Jacou, France

COVID-19 : OSE Immunotherapeutics fait le point sur les 1er résultats positifs et le développement clinique de CoVepiT, son vaccin T multi-cibles

Publié le 2 décembre 2021
COVID-19 : OSE Immunotherapeutics fait le point sur les 1er résultats positifs et le développement clinique de CoVepiT, son vaccin T multi-cibles

OSE Immunotherapeutics a annoncé l’analyse positive des premières données de CoVepiT, son candidat vaccin prophylactique contre la COVID-19, en particulier des résultats immunologiques intérimaires positifs sur la réponse des cellules T obtenus dans 100 % de la population traitée, avec en parallèle une résolution des indurations locales observées lors de la vaccination.

Valbiotis annonce avoir soumis aux autorités compétentes les trois protocoles cliniques pour TOTUM•854 indiqué dans la réduction de la pression artérielle

Publié le 2 décembre 2021
Valbiotis annonce avoir soumis aux autorités compétentes les trois protocoles cliniques pour TOTUM•854 indiqué dans la réduction de la pression artérielle

Valbiotis, entreprise de Recherche et Développement engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques et cardiovasculaires, a annoncé avoir soumis aux autorités compétentes les trois protocoles cliniques sur TOTUM•854, indiqué dans la réduction de la pression artérielle, et présente son plan de développement clinique complet, comme annoncé à l’occasion du congrès annuel de l’European Society of Hypertension et de l’International Society of Hypertension en avril 2021

Sanofi va acquérir Origimm Biotechnology

Publié le 1 décembre 2021
Sanofi va acquérir Origimm Biotechnology

Sanofi a annoncé la signature d’un accord portant sur l’acquisition d’Origimm Biotechnology GmbH, une entreprise de biotechnologie autrichienne à capitaux privés, spécialisée dans la découverte de composants virulents du microbiote cutané et le développement d’antigènes issus de bactéries à l’origine de maladies de la peau, comme l’acné.

AB Science : recrutement du 1er patient dans l’étude de phase 2 évaluant l’activité antivirale du masitinib contre le virus SARS-CoV-2

Publié le 30 novembre 2021
AB Science : recrutement du 1er patient dans l'étude de phase 2 évaluant l'activité antivirale du masitinib contre le virus SARS-CoV-2

AB Science a annoncé le recrutement du premier patient dans l’étude de phase 2 évaluant l’activité antivirale du masitinib chez les patients ayant un diagnostic confirmé de COVID-19.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents