Edition du 25-04-2018

Curie-Cancer et Harmonic Pharma, partenaires pour explorer l’activité anti-cancer de plusieurs molécules

Publié le mercredi 7 novembre 2012

Curie-Cancer, la structure qui conduit les activités de recherche partenariale industrielle de l’Institut Curie, et Harmonic Pharma, qui développe des solutions pour étendre l’utilisation thérapeutique des molécules existant sur le marché, ont annoncé la mise en place d’une collaboration de recherche visant à explorer l’activité anti-cancer de plusieurs molécules du portefeuille d’Harmonic Pharma.

Pour cette collaboration de recherche, qui doit durer plusieurs années, Curie-Cancer permettra à Harmonic Pharma d’utiliser sa large collection de xénogreffes primaires, représentatives des tumeurs humaines

Harmonic Pharma est une jeune société innovante dont l’activité principale consiste à identifier, par une approche dite de repositionnement moléculaire, de nouveaux usages thérapeutiques associés aux molécules déjà mises sur le marché ou en cours de développement avancé. Ces molécules ayant déjà passé avec succès les tests de tolérance chez l’homme, le repositionnement mis en place par Harmonic Pharma permet un gain de temps et de ressources considérables.

« Le savoir-faire d’Harmonic Pharma permet d’accélérer la mise à disposition des médicaments auprès des patients. C’est pourquoi un rapprochement avec l’Institut Curie, expert des domaines thérapeutiques visés, nous est apparu évident dans notre projet cancer », indique Michel Souchet, Président d’Harmonic Pharma. « Pour nous, jeune PME innovante, il est très important de pouvoir nous appuyer sur un grand centre internationalement reconnu comme l’Institut Curie, pour pouvoir accéder à des modèles expérimentaux, à des savoir-faire et à des connaissances fondamentales sur le développement du cancer. »

La découverte d’activités thérapeutiques nouvelles associées à des médicaments existants reste souvent le fruit du hasard ou est réalisée de manière empirique. « Les chercheurs d’Harmonic Pharma ont réussi à rationnaliser ce processus grâce à la mise au point de solutions originales de comparaisons d’empreintes moléculaires en 3D. Elles utilisent une base de données propriétaire contenant plusieurs milliers de principes actifs sélectionnés, classés et annotés en fonction de leur mode d’action et de leurs usages thérapeutiques », précise Arnaud Sinan Karaboga, Directeur scientifique d’Harmonic Pharma. « Notre équipe a ainsi pu identifier, très rapidement, plusieurs molécules libres de droit agissant sur un récepteur de la membrane cellulaire impliqué dans certains cancers. »

Le récepteur biologique ciblé, déjà connu pour son rôle dans l’entrée du virus HIV dans les lymphocytes, est également impliqué dans trois des étapes les plus importantes du développement de la maladie cancéreuse : la prolifération tumorale, la migration des cellules tumorales vers d’autres tissus, et enfin l’invasion de ces autres tissus dont résulte la formation de métastases à distance (os, poumon, cerveau, …).

Une large collection de modèles animaux particulièrement représentatifs des tumeurs chez l’homme

Pour valider les premières observations faites dans les modèles cellulaires in vitro, Curie-Cancer a permis à Harmonic Pharma d’accéder à des modèles animaux très représentatifs de la maladie cancéreuse chez l’homme, ainsi qu’au savoir-faire de ses chercheurs connaissant parfaitement les processus métastatiques. Ce choix de collaboration se révélait particulièrement pertinent, grâce notamment à la présence au sein de l’Institut Curie d’une large collection de souris xénogreffées avec des tumeurs de patients prélevées au bloc opératoire, et donc très représentatives des tumeurs observées chez l’homme.

« En étudiant les résultats déjà obtenus in vitro par Harmonic Pharma, et compte tenu du rôle du récepteur d’intérêt dans ces types de cancers, nous nous sommes rapidement orientés vers trois types de modèles pour lesquels nous disposons d’une grande variété de tumeurs et d’une assez longue expérience : des cancers du sein, des cancers du poumon, et des cancers de l’œil », précise Didier Decaudin, qui dirige le laboratoire d’Investigation Préclinique de l’Institut Curie.

En fonction des résultats obtenus, certaines des molécules étudiées pourront dans un second temps être prises en charge par Curie-Cancer pour la réalisation d’études cliniques.

Cet accord de recherche est donc à la fois très appliqué puisqu’il s’agit de développer des produits destinés à être rapidement mis sur le marché, et très fondamental puisqu’il permettra d’améliorer la compréhension du rôle du récepteur dans les cancers du sein, du poumon et de l’œil. Pour cette collaboration qui doit durer plusieurs années, les coûts seront partagés entre les deux partenaires.

« Au-delà de la perspective de pouvoir apporter rapidement une solution thérapeutique supplémentaire à nos patients, nous nous réjouissons de pouvoir aider au développement d’une PME française. Je constate une nouvelle fois que les savoir-faire et les modèles expérimentaux développés à l’Institut Curie à des fins de recherche fondamentale répondent aussi aux besoins exprimés par nos partenaires industriels, une expertise reconnue par notre label Carnot obtenu en 2011 », conclut Damien Salauze, Directeur de Curie-Cancer.

Source : Curie-Cancer / Harmonic Pharma








MyPharma Editions

Régénération cardiaque cellulaire : CellProthera obtient l’autorisation d’essai clinique à Singapour

Publié le 24 avril 2018
Régénération cardiaque cellulaire : CellProthera obtient l’autorisation d’essai clinique à Singapour

Après avoir qualifié et validé avec succès durant l’année écoulée la méthode de production de son produit thérapeutique dans un centre partenaire de thérapie cellulaire basé à Singapour, la biotech française CellProthera vient d’obtenir les autorisations de la Health Science Authority (HSA) – équivalent singapourien des autorités réglementaires française (ANSM) – pour démarrer son essai clinique “SingXpand”.

Abeona : sa thérapie génique ABO-202 désignée médicament orphelin dans l’UE pour la maladie de Batten

Publié le 24 avril 2018
Abeona : sa thérapie génique ABO-202 désignée médicament orphelin dans l'UE pour la maladie de Batten

Abeona Therapeutics, une biotech américaine, a annoncé que le comité des médicaments orphelins de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a accordé la désignation « médicament orphelin » à son programme de thérapie génique ABO-202 pour le traitement des sujets atteints de céroïde-lipofuscinose neuronale, appelée aussi maladie de Batten, une maladie mortelle de stockage lysosomal qui affecte principalement le système nerveux chez l’enfant.

Sanofi : John Reed succède à Elias Zerhouni au poste de Président Monde de la R&D

Publié le 24 avril 2018
Sanofi : John Reed succède à Elias Zerhouni au poste de Président Monde de la R&D

Sanofi a annoncé le départ à la retraite du Président Monde de la R&D de Sanofi, Elias Zerhouni. Le groupe pharmaceutique français a nommé John Reed pour lui succéder à compter du 1er juillet. Ce dernier était depuis cinq ans Responsable Monde de Roche Pharma Recherche et Développement Précoce (pRED).

Oncodesign : Arnaud Lafforgue nommé au poste de Directeur Financier Groupe

Publié le 24 avril 2018
Oncodesign : Arnaud Lafforgue nommé au poste de Directeur Financier Groupe

Oncodesign, groupe biopharmaceutique spécialisé en médecine de précision, vient d’annoncer la nomination d’Arnaud Lafforgue au poste de Directeur Financier Groupe. Il succède ainsi à Laurent Gonthiez qui a décidé de poursuivre vers une autre voie, en accord avec la société, après plus de dix années passées à œuvrer pour le développement d’Oncodesign.

Sensorion et UConn Health identifient le 1er biomarqueur potentiel lié à la perte auditive induite par le bruit

Publié le 23 avril 2018
Sensorion et UConn Health identifient le 1er biomarqueur potentiel lié à la perte auditive induite par le bruit

Les résultats d’une nouvelle étude préclinique présentée à la 53ème réunion biannuelle de l’American Neurotology Society (ANS) ont mis en évidence le premier biomarqueur potentiel de la perte auditive causée par le bruit. Les résultats de cette étude collaborative ont été présentés conjointement par la société de biotechnologie française Sensorion et UConn Health, l’hôpital et centre de recherche médicale de l’Université du Connecticut, aux Etats-Unis.

Genfit : poursuite de l’essai de Phase 3 RESOLVE-IT évaluant elafibranor dans la NASH

Publié le 23 avril 2018
Genfit : poursuite de l’essai de Phase 3 RESOLVE-IT évaluant elafibranor dans la NASH

Genfit a annoncé que le Data Safety Monitoring Board (DSMB) – un comité de surveillance et de suivi indépendant – a formulé une recommandation positive pour la poursuite de l’essai clinique de Phase 3 RESOLVE-IT évaluant elafibranor dans la NASH sans aucune modification.

Lysogene : le Dr Peter Lichtlen nommé administrateur indépendant

Publié le 23 avril 2018
Lysogene : le Dr Peter Lichtlen nommé administrateur indépendant

Lysogene, société biopharmaceutique spécialisée dans la thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé la nomination du Dr Peter Lichtlen en qualité d’administrateur indépendant sans fonction de direction, à compter du 1er avril 2018.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions