Edition du 24-05-2018

Cytheris : CYT107 obtient le statut de Médicament Orphelin en Europe dans la LEMP

Publié le mercredi 11 juillet 2012

Cytheris, société biopharmaceutique dédiée au traitement des maladies associées à une lymphopénie sévère, vient d’annoncer l’attribution par la Commission Européenne du statut de Médicament Orphelin pour son produit CYT107, interleukine-7 recombinante humaine glycosylée, dans le traitement de la Leucoencéphalopathie Multifocale Progressive (LEMP).

Cytheris a également obtenu un avis scientifique de l’Agence Européenne des Médicaments pour un protocole d’essai clinique pivot de phase IIb avec CYT107 dans la LEMP chez les patients infectés par le VIH. Cytheris et l’Agence Européenne des Médicaments se sont entendus sur les critères principaux d’évaluation de l’essai qui débutera début 2013.

La LEMP est une maladie démyélisante sévère du système nerveux central, causée par le virus John Cunningham (JC). Elle survient dans des pathologies associées à une lymphopénie sévère telles que l’infection par le VIH, certains cancers et des transplantations d’organes avec traitements immunosuppresseurs. La LEMP est une maladie très rare qui touche 4 personnes sur un million. Il n’existe actuellement aucun médicament pour traiter cette maladie grave.

« L’obtention du statut de médicament orphelin représente un soutien majeur pour le développement de CYT107 dans le traitement de la LEMP. Le taux de mortalité de la LEMP est d’environ 40 à 50 pour cent à un an et les survivants présentent souvent des complications neurologiques et des handicaps sévères », déclare Thérèse Croughs, Directeur Médical chez Cytheris. « Nous avons déjà des données cliniques qui démontrent l’efficacité et la bonne tolérance de CYT107 dans le traitement de la LEMP, grâce à plusieurs usages compassionnels. Nous nous engageons à conduire cet essai clinique pivot aussi rapidement que possible. »

« La LEMP est une maladie très grave liée à une lymphopénie sévère que CYT107 est capable de corriger grâce à son action ciblée sur la reconstitution et la fonctionnalité des cellules T », précise Damian Marron, Président du Directoire de Cytheris. « Cette maladie affecte près de 4 000 personnes par an aux Etats-Unis et en Europe. Un traitement ne va pas simplement sauver ou changer la vie de ces patients, mais également permettre de répondre aux attentes de l’industrie pharmaceutique pour le développement de médicaments innovants dans des indications thérapeutiques ciblées. »

Par ailleurs, CYT107 est en développement chez les patients infectés par le VIH et non-répondeurs immunologiques (HIV-INR) sous traitement anti-rétroviral. Malgré un traitement optimal (HAART), entre 15 et 25 pour cent des patients infectés par le VIH sont lymphopéniques et présentent un risque de décès et de complications sévères significativement plus élevé. Enfin, CYT107 a déjà montré un intérêt dans le traitement d’autres lymphopénies sévères, telles que la lymphopénie CD4 idiopathique ou la lymphopénie associée aux cancers.

Source : Cytheris








MyPharma Editions

Oncologie : l’Institut Curie et Intel partenaires afin d’accélérer le séquençage du génome et son interprétation

Publié le 24 mai 2018

L’Institut Curie et Intel lancent une collaboration pionnière pour développer, et utiliser des outils, des pipelines et des techniques innovantes en bioinformatique et améliorer l’utilisation du profilage moléculaire dans les contextes de recherche et d’oncologie clinique.

Substituts nicotiniques : deux traitements sont désormais remboursables

Publié le 23 mai 2018
Substituts nicotiniques : deux traitements sont désormais remboursables

Le ministère des Solidarités et de la Santé, suite à la publication au Journal officiel de deux arrêtés modifiant la liste des spécialités pharmaceutiques remboursables aux assurés sociaux, vient de confirmer la prise en charge par l’Assurance maladie de deux traitements de substitution nicotinique.

ASCO 2018: GamaMabs Pharma présente des résultats de son essai dans les cancers gynécologiques de stade avancé

Publié le 23 mai 2018
ASCO 2018: GamaMabs Pharma présente des résultats de son essai dans les cancers gynécologiques de stade avancé

GamaMabs Pharma, société française d’immuno-oncologie, a annoncé la présentation de données cliniques de l’étude C101 de phase Ia/Ib de son anticorps GM102 à l’occasion du congrès annuel de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO), le 4 juin à Chicago, aux États-Unis.

Cellectis : accélération du développement clinique d’UCART123 en LAM

Publié le 23 mai 2018
Cellectis : accélération du développement clinique d’UCART123 en LAM

Cellectis, société spécialisée dans le développement d’immunothérapies fondées sur des cellules CAR-T allogéniques ingénierées (UCART), a annoncé l’approbation d’un amendement au protocole de l’essai clinique de Phase I pour UCART123, un produit candidat exclusivement détenu par Cellectis, évalué chez des patients atteints de leucémie aiguë myéloblastique (LAM).

Sanofi : les résultats positifs de deux essais de phase III sur Dupixent® publiés dans le NEJM

Publié le 22 mai 2018
Sanofi : les résultats positifs de deux essais de phase III sur Dupixent® publiés dans le NEJM

Sanofi vient d’annoncer que le New England Journal of Medicine (NEJM) a publié les résultats détaillés de deux essais cliniques de phase III consacrés à l’utilisation expérimentale de Dupixent® (dupilumab) dans le traitement de l’asthme modéré à sévère.

TxCell fera plusieurs présentations lors de la 1ère conférence scientifique dédiée aux Tregs

Publié le 22 mai 2018
TxCell fera plusieurs présentations lors de la 1ère conférence scientifique dédiée aux Tregs

TxCell, société qui développe des immunothérapies cellulaires basées sur des cellules T régulatrices (Tregs) pour l’inflammation, l’auto-immunité et la transplantation, a annoncé qu’elle présentera à plusieurs reprises au premier Treg Directed Therapies Summit, qui se tiendra à Boston, aux États-Unis, du 22 au 24 mai 2018.

Sensorion : le Professeur Christine Petit prend la tête du Conseil scientifique

Publié le 22 mai 2018
Sensorion : le Professeur Christine Petit prend la tête du Conseil scientifique

Sensorion, la société de biotechnologie basée à Montpellier et spécialisée dans le développement de traitements contre les maladies de l’oreille interne, a annoncé la nomination du Professeur Christine Petit, docteur en médecine et docteur es-sciences en tant que Présidente de son Conseil Scientifique.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions