Edition du 24-09-2020

Daiichi Sankyo et Gustave Roussy collaborent pour développer des Anticorps Conjugués au DXd

Publié le mercredi 22 juillet 2020

Daiichi Sankyo et Gustave Roussy collaborent pour développer des Anticorps Conjugués au DXdDaiichi Sankyo et Gustave Roussy ont annoncé une collaboration de recherche pluriannuelle comportant plusieurs études, dont l’objectif est d’enrichir et de favoriser le développement du DS-1062 et du patritumab déruxtécan (U3-1402), deux des principaux anticorps conjugués au DXd de Daiichi Sankyo dans le cancer bronchique et le cancer du sein.

La collaboration portera principalement sur la recherche clinique et translationnelle, comprenant également l’évaluation de stratégies de combinaisons thérapeutiques pour le DS-1062, un anticorps conjugué au DXd dirigé contre TROP2, chez les patients avec cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC) avancé, et pour le patritumab déruxtécan, un anticorps conjugué au DXd ciblant HER3, chez les patientes avec cancer du sein métastatique.

“Nous avons hâte de nous engager dans cette collaboration avec Gustave Roussy, le premier centre de lutte contre le cancer Europe, reconnu pour sa grande expertise et ses capacités de recherche de pointe en oncologie, de façon à faire avancer le développement clinique du DS-1062 et du patritumab déruxtécan,” déclare Antoine Yver, MD, MSc, AIHP, ACCA Paris, Global Head, R&D Oncologie, Daiichi Sankyo. “Ce programme de recherche innovant comporte deux études de médecine de précision de phase 2, conçues selon une approche adaptative, pour aider à identifier les patients qui ont la probabilité la plus élevée de bénéficier de nos anticorps conjugués, avec une rapidité et une efficience optimisées. Les stratégies de combinaisons thérapeutiques seront également explorées dans d’autres études.”

“Ce partenariat est stratégique pour Gustave Roussy et il rassemble toutes les compétences essentielles à une recherche de qualité en oncologie. Le lancement d’essais cliniques pour tester deux molécules prometteuses dans le cancer du poumon non à petites cellules avancé et le cancer du sein métastatique est essentiel pour des maladies dont l’incidence est malheureusement en augmentation et pour lesquelles il est urgent de progresser”, déclare le professeur Jean-Charles Soria, directeur général de Gustave Roussy. « C’est en repoussant les limites de l’innovation que nous améliorerons encore la qualité des soins pour nos patients. »

Selon l’accord passé, Daiichi Sankyo fournira à Gustave Roussy le financement et l’aide nécessaires au programme global de recherche intégrative comprenant des études cliniques, translationnelles et précliniques pour le DS-1062 et le patritumab déruxtécan dans le cancer bronchique et le cancer du sein respectivement.

Deux essais adaptatifs de phase 2 seront réalisés, incluant une étude multicentrique en ouvert pour évaluer l’efficacité, la tolérance et les marqueurs de réponse et de résistance au DS-1062 chez les patients avec CBNPC ayant progressé sous traitement anti-PD-1/PD-L1 et doublet de chimiothérapie à base de platine.

La deuxième étude multicentrique de phase 2 en ouvert évaluera l’efficacité, la tolérance et les biomarqueurs de réponse et de résistance au patritumab déruxtécan chez les patientes avec cancer du sein métastatique exprimant HER3.

Chaque étude inclura jusqu’à 100 patients et sera réalisée dans plusieurs centres en France.

Le critère principal pour les deux études sera le taux de réponse objective avec évaluation indépendante centralisée. Les critères secondaires seront le taux de bénéfice clinique, la survie sans progression, la durée de réponse, la survie globale et les paramètres de tolérance. Les études auront également pour objectif d’analyser l’expression de biomarqueurs et la sensibilité de la tumeur; le rôle de la biologie du récepteur dans l’activité pharmacologique de la plateforme d’anticorps conjugués au DXd de Daiichi Sankyo, ainsi que les facteurs contribuant à la résistance au traitement; l’immunogénicité et le mécanisme d’action.

La méthodologie adaptative repose sur des évaluations cliniques et de biomarqueurs en cours d’essai pour identifier les facteurs associés à la réponse individuelle des patients, permettant d’affiner le développement en fonction de ces éléments.

Les recherches complémentaires réalisées dans le cadre de la collaboration comporteront plusieurs études explorant de multiples associations thérapeutiques pour chaque anticorps conjugué.

Source : Gustave Roussy / Daiichi Sankyo








MyPharma Editions

Vivet Therapeutics et Pfizer concluent un accord de fabrication relatif à une thérapie génique expérimentale pour la maladie de Wilson

Publié le 24 septembre 2020
Vivet Therapeutics et Pfizer concluent un accord de fabrication relatif à une thérapie génique expérimentale pour la maladie de Wilson

Vivet Therapeutics, une société de biotechnologie de thérapie génique spécialisée dans le développement de traitements pour des maladies hépatiques héréditaires, et Pfizer ont annoncé un accord de fabrication, en vertu duquel Pfizer fournira l’approvisionnement clinique pour un essai clinique de Phase I/II évaluant la thérapie génique expérimentale propriétaire de Vivet, le VTX-801, pour le traitement de la maladie de Wilson, un trouble hépatique rare et potentiellement mortel. L’essai devrait commencer début 2021. Les termes de l’accord n’ont pas été divulgués.

Theradiag annonce la création d’un nouvel établissement à Tours

Publié le 24 septembre 2020
Theradiag annonce la création d’un nouvel établissement à Tours

Dans la continuité de son partenariat avec l’Université de Tours annoncé en juillet concernant un accord spécifique de licence exclusive portant sur la fabrication de protéines virales du Covid-19 et un accord de collaboration globale, Theradiag, société spécialisée dans le diagnostic in vitro et le théranostic, a souhaité s’établir localement en Région Centre Val de Loire et a donc créé un établissement secondaire à Tours.

Carbogen Amcis annonce des investissements majeurs dont plus de 45 millions d’euros dans le Puy-de-Dôme

Publié le 24 septembre 2020

La société suisse Carbogen Amcis, spécialisée dans le développement des procédés chimiques à destination de l’industrie pharmaceutique ainsi que dans la production de principes actifs (PA) et de médicaments, a annoncé début septembre de nouveaux plans d’expansion en Suisse et en France.

Nutraceutiques : Nutri&Co réalise une levée de fonds de 4 millions d’euros

Publié le 24 septembre 2020

Fondée en 2017, cette jeune société française spécialisée dans le domaine des compléments alimentaires vient de réaliser une levée de fonds de près de 4 millions d’euros auprès de la société d’investissement Creadev. En proposant aux consommateurs des produits de qualité supérieure, Nutri&Co affiche son ambition de devenir une des marques leaders du secteur européen des nutraceutiques. Un marché évalué à près de 16 milliards d’euros.

BioValley France : Stephan Jenn élu nouveau président du pôle de compétitivité santé du Grand Est

Publié le 23 septembre 2020
BioValley France : Stephan Jenn élu nouveau président du pôle de compétitivité santé du Grand Est

Stephan Jenn vient d’être élu à la présidence de BioValley France, le pôle de compétitivité santé du Grand Est, lors de l’Assemblée Générale qui s’est déroulée le 22 septembre 2020 à Strasbourg.

Celltrion : feu vert des autorités coréennes pour un essai pivot de phase II/III sur son candidat-traitement contre la COVID-19

Publié le 23 septembre 2020
Celltrion : feu vert des autorités coréennes pour un essai pivot de phase II/III sur son candidat-traitement contre la COVID-19

Le groupe Celltrion a annoncé aujourd’hui que le ministère coréen de la Sécurité des aliments et des médicaments (MFDS) a approuvé la demande IND de nouveau médicament expérimental, déposée par la société en vue d’un essai clinique pivot de phase II/III sur le CT-P59, le candidat-traitement de la COVID-19 sous la forme d’un anticorps monoclonal. Cet essai international évaluera l’innocuité et l’efficacité du CT-P59 chez les patients présentant des symptômes légers à modérés d’une infection au SARS-CoV-2.

Valbiotis sélectionnée pour présenter 3 études sur TOTUM-63 par l’EASD

Publié le 23 septembre 2020
Valbiotis sélectionnée pour présenter 3 études sur TOTUM-63 par l’EASD

Valbiotis, entreprise de Recherche & Développement engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques, annonce la sélection de 3 études sur TOTUM-63 par l’European Association for the Study of Diabetes (EASD), qui seront présentées lors du congrès annuel de l’association en septembre 2020.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents