Edition du 20-04-2021

Transgene : des résultats de l’essai clinique évaluant TG4001 en combinaison avec avelumab dans les cancers HPV-positifs au stade avancé

Publié le jeudi 23 juillet 2020

Transgene : des résultats de l’essai clinique évaluant TG4001 en combinaison avec avelumab dans les cancers HPV-positifs au stade avancéTransgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, a procédé à une analyse groupée des données de l’essai de Phase 1b/2 de TG4001, un vaccin thérapeutique ciblant le HPV16 (a) en combinaison avec avelumab (BAVENCIO®), un anticorps anti-PD-L1 humain, chez des patients présentant des tumeurs HPV16-positives métastatiques et/ou récidivantes. Cette analyse confirme la bonne tolérance de la combinaison de TG4001 avec un inhibiteur de point de contrôle immunitaire et montre l’activité clinique de cette combinaison thérapeutique. L’essai est mené en collaboration avec Merck KGaA et Pfizer.

Le but de cet essai exploratoire de Phase 1b/2 était d’évaluer la tolérance et l’efficacité de la combinaison de TG4001 et d’un inhibiteur de point de contrôle immunitaire dans un groupe hétérogène de patients atteints de différents cancers agressifs, HPV16-positifs, au stade avancé. Une activité clinique a été observée dans la population globale de l’essai (34 patients évaluables atteints de cancers oropharyngés, anaux, cervicaux ou autres cancers HPV16 positifs). De plus, Transgene a identifié un critère de sélection correspondant à des patients pour lesquels cette activité clinique est particulièrement prometteuse dans cet essai. Pour plus de 50 % de ces patients, la maladie n’a pas progressé à 12 semaines, alors que la médiane de survie sans progression (PFS) est de l’ordre de 8 semaines pour cette population avec les traitements actuels (b).

En ligne avec les observations communiquées à l’ESMO 2019 [1], des réponses durables ont été observées chez la plupart des patients répondeurs. Transgene achève actuellement les analyses translationnelles. Le suivi des patients se poursuit. Les données détaillées seront présentées lors d’une conférence scientifique à venir.

Transgene a mis fin à cet essai dans son design initial et a l’intention de poursuivre le développement clinique de TG4001 dans une étude confirmatoire plus large et contrôlée.

Tous les patients de l’essai étaient atteints d’un cancer HPV16-positif, métastatique, agressif et récidivant après une à trois lignes de chimiothérapie. Conformément aux observations précédentes [1], aucun problème inattendu de tolérance n’a été observé.

Le Professeur Christophe Le Tourneau, responsable du D3i (Department of Drug Development and Innovation) à l’Institut Curie, expert reconnu des cancers ORL, et investigateur principal de l’étude, ajoute : « Les premiers résultats de cette étude exploratoire de Phase 1b/2 sont clairement encourageants. À mon sens, le taux de réponse et les résultats cliniques se comparent favorablement aux standards de soins existants et aux données historiques observées pour les inhibiteurs de points de contrôle immunitaire utilisés en monothérapie. »

« Les patients atteints de cancers induits par le HPV16 n’ont toujours pas accès à des traitements autorisés spécialement conçus pour cibler l’origine virale de leur maladie. Nous pensons que ces données établissent la preuve de concept clinique de TG4001 en combinaison avec un inhibiteur de point de contrôle immunitaire. Sur la base de ces résultats prometteurs, Transgene a l’intention de poursuivre le développement clinique de TG4001 avec un essai confirmatoire plus large, disposant d’un groupe de contrôle. Transgene pourrait ainsi répondre à l’important besoin clinique insatisfait pour ces patients », ajoute Maud Brandely, Directeur, Développement Clinique, Opérations Cliniques & Affaires Réglementaires de Transgene.

___________________

Références

[1] Le Tourneau et al. “Phase Ib/II trial of TG4001 (Tipapkinogene sovacivec), a therapeutic HPV-vaccine, and Avelumab in patients with recurrent/metastatic HPV16 positive cancers” 2019 ESMO Annual Meeting, 30 September 2019, Poster presentation

[a] Virus du papillome humain de type 16 : le HPV16 est reconnu comme étant à l’origine de plusieurs types de cancers.

[b] Les traitements actuels, y compris les inhibiteurs de points de contrôle immunitaire, pour les patients atteints d’un cancer métastatique HPV16 positif, qui reçoivent une deuxième ligne de traitement (ou plus), apportent un bénéfice très limité. Avec les inhibiteurs de points de contrôle immunitaire, les taux de réponse se situent globalement entre 10 et 15 % selon les indications [2-6], avec une médiane de survie inférieure à 11 mois [2-6] et une médiane de survie sans progression de l’ordre de 2 mois [2-6].

Source : Transgene

 








MyPharma Editions

Pierre Fabre et ValenzaBio : accord de licence et de commercialisation sur un anticorps anti-IGF-1R

Publié le 20 avril 2021
Pierre Fabre et ValenzaBio : accord de licence et de commercialisation sur un anticorps anti-IGF-1R

La société biopharmaceutique américaine ValenzaBio et le groupe pharmaceutique français Pierre Fabre ont annoncé la signature d’un accord de licence sur un anticorps antagoniste du récepteur du facteur de croissance de type 1 apparenté à l’insuline (IGF-1R), pour le traitement de l’orbitopathie dysthyroïdienne (TED), une maladie endocrinienne pour laquelle il n’existe actuellement pas de traitement spécifique.

Erytech : fin du recrutement de la 1ère cohorte d’une étude de Phase 1 avec eryaspase en 1ère ligne du cancer du pancréas

Publié le 19 avril 2021
Erytech : fin du recrutement de la 1ère cohorte d'une étude de Phase 1 avec eryaspase en 1ère ligne du cancer du pancréas

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé la fin du recrutement de la première cohorte, et le passage à la prochaine et potentiellement dernière dose dans une étude clinique de Phase 1, rESPECT, conduite par un investigateur (IST), avec son produit phare eryaspase dans le traitement de première ligne du cancer du pancréas.

Celyad Oncology : le Dr Charles Morris nommé au poste de Chief Medical Officer

Publié le 19 avril 2021
Celyad Oncology : le Dr Charles Morris nommé au poste de Chief Medical Officer

Celyad Oncology, une société de biotechnologie de stade clinique focalisée sur la découverte et le développement de thérapies cellulaires CAR T à base de lymphocytes T (Chimeric Antigen Receptor) pour le traitement du cancer, a annoncé la nomination du Dr Charles Morris au poste de Chief Medical Officer. Le Dr Morris conduira et assurera la direction stratégique de toutes les activités médicales, réglementaires ainsi que pour le développement clinique.

Sanofi : une seconde indication de Sarclisa® approuvée dans l’UE pour le traitement du myélome multiple en rechute

Publié le 19 avril 2021
Sanofi : une seconde indication de Sarclisa® approuvée dans l’UE pour le traitement du myélome multiple en rechute

Sanofi a annoncé que la Commission européenne (CE) a approuvé Sarclisa® (isatuximab) en association avec le carfilzomib et la dexaméthasone (association Kd), pour le traitement des adultes atteints d’un myélome multiple en rechute ayant reçu un à trois traitements antérieurs. Il s’agit de la deuxième approbation de la CE concernant Sarclisa en association avec un traitement standard en moins de 12 mois.

Excelya : Peter Windisch nommé au poste de directeur de la technologie

Publié le 16 avril 2021
Excelya : Peter Windisch nommé au poste de directeur de la technologie

Excelya, l’organisme de recherche contractuelle (ORC) européen, a annoncé la nomination de Peter Windisch au poste de directeur de la technologie (CTO). En tant que CTO, Peter Windisch s’appuiera sur les données et les capacités technologiques de la société afin d’optimiser l’offre client. Il sera membre du Comité exécutif et exercera son activité depuis l’Allemagne.

Martin Dubuc, PDG de Biogen France, nommé Dirigeant de Biogen Digital Health

Publié le 15 avril 2021
Martin Dubuc, PDG de Biogen France, nommé Dirigeant de Biogen Digital Health

Biogen a annoncé la nomination de Martin Dubuc, jusqu’alors Président-Directeur Général de sa filiale française, en tant que dirigeant de Biogen Digital Health, organisation nouvellement créée au sein du groupe. En conséquence de cette nomination, Biogen France fait évoluer sa gouvernance en scindant les fonctions de Président et de Directeur général. Martin Dubuc conserve les fonctions de Président, tandis qu’Hélène Thomas est nommée Directrice générale de Biogen France.

Cancer du cerveau : Noxxon finalise le recrutement des patients de l’étude du NOX-A12

Publié le 15 avril 2021
Cancer du cerveau : Noxxon finalise le recrutement des patients de l'étude du NOX-A12

Noxxon Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de traitements améliorés du cancer ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé la finalisation du recrutement des patients dans l’essai clinique de phase 1/2 évaluant la combinaison de son candidat-médicament phare, NOX-A12 et d’une radiothérapie dans le cancer du cerveau.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents