Edition du 02-07-2020

DBV Technologies : fin du recrutement de l’étude de Phase II de Viaskin® Milk

Publié le mardi 8 novembre 2016

DBV Technologies : fin du recrutement de l'étude de Phase II de Viaskin® Milk DBV Technologies, société biopharmaceutique française, a annoncé aujourd’hui la fin du recrutement pour la deuxième partie (ou Phase II) de l’étude clinique de Phase I/II portant sur l’utilisation de Viaskin Milk pour le traitement des patients présentant une allergie aux protéines de lait de vache (APLV) IgE-médiée.

L’étude MILES vise à évaluer l’efficacité et l’innocuité de Viaskin Milk dans le cadre de la désensibilisation d’enfants âgés de deux à dix-sept ans souffrant d’APLV. Cette étude sera évaluée après un an de traitement en double aveugle contre placebo. Viaskin Milk permet d’administrer des composés biologiquement actifs au système immunitaire sur une peau intacte. Cette méthode d’immunothérapie par voie épicutanée (EPIT) constitue une plateforme technologique entièrement détenue par DBV Technologies.

L’innocuité du produit a été établie au cours de la première partie de l’étude MILES (Phase I). Le 6 mars, à l’occasion du Congrès Annuel 2016 de l’American Academy of Allergy, Asthma & Immunology (AAAAI), qui s’est tenu à Los Angeles, Californie (Etats-Unis), Karine Rutault, Directrice – Projets Cliniques de DBV Technologies, a présenté les principaux résultats. Au cours de la Phase II de l’étude MILES (ou Phase B), un total de 283 patients ont été screenés. Selon les estimations de DBV, 176 enfants présentant une APLV IgE-médiée devraient être randomisés selon une répartition 1:1:1:1, puis recevoir l’une des trois doses de Viaskin® Milk (150 µg, 300 µg, 500 µg) ou un placebo pendant 12 mois.

« C’est une avancée importante pour le traitement de l’APLV en pédiatrie. Cette maladie touche des millions de personnes dans le monde entier, et qui s’exposent chaque jour au risque d’une réaction potentiellement mortelle en cas de consommation d’un produit contenant des traces infimes de protéines de lait de vache, » a déclaré la Docteur Anna Nowak-Wegrzyn, Professeure Adjointe spécialiste en Pédiatrie, Allergie et Immunologie. Dr. Nowak-Wegrzyn officie au Jaffe Food Allergy Institute du Mount Sinai School of Medicine, à New York, et est l’investigatrice principale de l’étude MILES, conduite au Mount Sinai Medical Center. « Aujourd’hui, l’APLV est l’une des allergies alimentaires la plus fréquente chez les enfants. Nous sommes impatients d’obtenir les résultats de cette étude sans précédent. Si les essais cliniques confirment l’innocuité et l’efficacité de Viaskin Milk, et que son utilisation est approuvée par les autorités réglementaires, il pourrait s’agir du premier produit candidat à proposer une solution thérapeutique aux patients souffrant de cette allergie ».

Source : DBV Technologies








MyPharma Editions

Genkyotex : dosage des premiers sujets dans son étude de Phase 1 avec le setanaxib à haute dose

Publié le 1 juillet 2020
Genkyotex : dosage des premiers sujets dans son étude de Phase 1 avec le setanaxib à haute dose

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, a annoncé le lancement d’une étude clinique de Phase 1 avec le setanaxib à haute dose chez des sujets sains.

Noxxon : recrutement du 1er patient de la 2ème cohorte de l’essai clinique évaluant NOX-A12 combiné à la radiothérapie

Publié le 1 juillet 2020
Noxxon : recrutement du 1er patient de la 2ème cohorte de l'essai clinique évaluant NOX-A12 combiné à la radiothérapie

Noxxon, société biopharmaceutique développant principalement des traitements contre le cancer en ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé le recrutement et le premier traitement d’un patient récemment diagnostiqué d’un cancer du cerveau au sein de la cohorte de dose moyenne de son essai clinique de phase I/II. Cette étude évalue trois régimes de doses différents du NOX-A12 (200, 400 et 600 mg/semaine) en association avec une radiothérapie par faisceau externe chez des patients ayant été récemment diagnostiqués d’un cancer du cerveau.

Lysogene signe un partenariat de recherche avec le Weizmann Institute of Science

Publié le 1 juillet 2020
Lysogene signe un partenariat de recherche avec le Weizmann Institute of Science

Lysogene, société biopharmaceutique de phase 3 s’appuyant sur une plateforme technologique de thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé un partenariat de recherche avec Yeda Research and Development Co Ltd, la structure commerciale du Weizmann Institute of Science.

GSK France : Carole Doré nommée Directrice des Affaires Economiques et Gouvernementales, de la Communication et des Grands Comptes

Publié le 1 juillet 2020
GSK France : Carole Doré nommée Directrice des Affaires Economiques et Gouvernementales, de la Communication et des Grands Comptes

Carole Doré est nommée Vice-présidente, Directrice des Affaires Economiques et Gouvernementales, de la Communication et des Grands Comptes de GSK France, à compter du 1er juin 2020. Elle succède à Jean-Yves Lecoq, qui a quitté GSK fin mai.

Le Fonds Amgen France propulse neuf projets de pointe en oncologie et onco-hématologie

Publié le 30 juin 2020
Le Fonds Amgen France propulse neuf projets de pointe en oncologie et onco-hématologie

Initiative phare du Fonds Amgen France pour la Science et l’Humain, l’appel à projets « Nouvelles frontières en oncologie et onco-hématologie » livre une sélection finale riche et diversifiée pour sa première édition. La dotation 2020 de près de 640 000 euros sera répartie entre neuf projets de recherche participant à améliorer la prise en charge du cancer et l’accompagnement des malades et de leur entourage.

Biocorp signe avec Roche Diabetes Care France un accord de distribution sur la technologie Mallya

Publié le 30 juin 2020
Biocorp signe avec Roche Diabetes Care France un accord de distribution sur la technologie Mallya

Biocorp, société française spécialisée dans le développement et la fabrication de dispositifs médicaux et de solutions connectées dans le domaine de la santé, a annoncé la signature d’un contrat de distribution de son dispositif connecté Mallya avec Roche Diabetes Care France.

Intelligence Artificielle : l’AP-HP et Bayer renforcent leur collaboration en recherche clinique

Publié le 29 juin 2020
Intelligence Artificielle : l’AP-HP et Bayer renforcent leur collaboration en recherche clinique

L’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP), premier centre hospitalo-universitaire d’Europe, et Bayer ont signé un accord-cadre de partenariat de 3 ans visant à renforcer leur collaboration et le partage d’expertises en matière de recherche clinique et d’intelligence artificielle (IA).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents