Edition du 27-02-2021

Accueil » Cancer » Et aussi » Médecine » Recherche

Découverte d’un complexe de protéines contrôlant la voie de signalisation RAS/MAPK, responsable des cancers les plus graves

Publié le lundi 25 octobre 2010

Dans la revue Cell, l’équipe de Marc Therrien, chercheur à l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie et professeur agrégé au Département de pathologie et biologie cellulaire de Université de Montréal, explique la récente découverte d’un complexe de protéines qui contrôle la voie de signalisation RAS/MAPK, responsable des cancers les plus meurtriers dont les cancers du pancréas, du colon et du poumon, et les mélanomes.  Ce mécanisme régulateur pourrait ainsi constituer une cible thérapeutique prometteuse pour le traitement de ces maladies. L’étude sur le modèle expérimental de la drosophile sera vérifiée chez l’humain dans une prochaine étape.

Marc Therrien et son équipe concentrent leurs travaux de recherche sur la voie de signalisation RAS/MAPK, qui est dérégulée dans plusieurs tumeurs. Pour envoyer un message à la cellule, l’information doit être relayée par des protéines comprises dans cette voie de signalisation. Dans le cas de la voie RAS/MAPK, le message est donné par RAS et la dernière protéine dans la voie, MAPK, transmet le message au centre de contrôle de la cellule, le noyau. Or, la voie RAS/MAPK transmet parfois des messages erronés qui entrainent la cellule à proliférer sans arrêt.

« Notre étude démontre qu’un complexe de protéines, l’EJC, contrôle la production de la protéine MAPK qui agit directement sur la cellule. Lorsque ce complexe est déficient, la voie de signalisation est inhibée ce qui empêche la prolifération désordonnée de la cellule à l’origine de plusieurs cancers », explique Marc Therrien. « Si nous ciblons l’EJC et les facteurs qui régulent son activité, nous pourrions potentiellement empêcher la transmission de signaux anormaux qui déclenchent plusieurs cancers. »

En plus de constituer une cible thérapeutique prometteuse pour traiter le cancer, le mécanisme de régulation découvert pour MAPK pourrait aussi s’appliquer à plusieurs autres gènes. «  Nos recherches pourraient servir à expliquer la production d’autres protéines qui ont un comportement semblable à MAPK. Ce mécanisme pourrait nous aider à comprendre l’expression des gènes en général, » conclut Marc Therrien.

Cette percée a été rendue possible grâce à un appareil de séquençage de l’ADN hautement performant, le SOLiD™ Next Generation Sequencing System fabriqué par Life Technologies, qui a permis aux chercheurs d’avoir un portrait global des conséquences de l’élimination de l’EJC sur l’expression de l’ensemble des gènes de la cellule. « L’IRIC s’est doté d’une infrastructure technologique de pointe sans laquelle des travaux de ce genre seraient impossible» explique le Dr Guy Sauvageau, chef de la direction et directeur scientifique de l’IRIC. « L’équipement de séquençage de Life Technologies nous permet d’obtenir des résultats beaucoup plus complets, et ce de manière plus rapide. »

À propos de l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie
Fondé en 2002, l’IRIC réunit une équipe de scientifiques de renommée internationale dont la mission est d’élucider les mécanismes du cancer et d’offrir une formation exceptionnelle aux chercheurs en santé de demain. L’IRIC réalise avec des acteurs d’élite en Amérique du Nord et dans le monde entier des projets audacieux qui touchent tant la science fondamentale et la recherche translationnelle que leurs applications cliniques, dans le but de vaincre le cancer. Pour en savoir plus, visitez le www.iric.ca

Source : communiqué IRIC / Université de Montréal








MyPharma Editions

GSK : résultats d’évaluation de l’anticorps monoclonal Otilimab dans le traitement de la COVID-19

Publié le 26 février 2021
GSK : résultats d'évaluation de l'anticorps monoclonal Otilimab dans le traitement de la COVID-19

Le laboratoire GlaxoSmithKline (GSK) a annoncé les résultats de l’étude de phase 2 OSCAR (Otilimab in Severe COVID-19 Related Disease) sur l’otilimab, un anticorps monoclonal anti-facteur de stimulation des colonies de granulocytes et de macrophages (anti GM-CSF).

Pierre Fabre et Puma Biotechnology amendent leur accord de licence NERLYNX® pour y inclure la Chine

Publié le 26 février 2021
Pierre Fabre et Puma Biotechnology amendent leur accord de licence NERLYNX® pour y inclure la Chine

Puma Biotechnology et Pierre Fabre ont convenu d’étendre les termes de l’accord de licence 2019 qui confère à Pierre Fabre les droits exclusifs de développement et de commercialisation de NERLYNX® (nératinib) en Europe, en Turquie, au Moyen-Orient et en Afrique. L’accord modifié étend les droits commerciaux de Pierre Fabre concernant NERLYNX à la Chine, qui comprend la Chine continentale, Taïwan, Hong Kong et Macao.

Median renforce son équipe de management iBiopsy®

Publié le 26 février 2021
Median renforce son équipe de management iBiopsy®

Median Technologies vient d’annoncer la nomination de Thomas Bonnefont au poste nouvellement créé de Chief Operating and Commercial Officer pour la Business Unit iBiopsy®, ainsi que la nomination de Mike Doherty au poste de Sr. Strategy Advisor, Product Development iBiopsy®. Ils rejoignent l’un et l’autre l’équipe de direction de Median. Mike Doherty est basé aux États-Unis.

L’Anses et l’ANSM lancent un projet de rapprochement à Lyon

Publié le 26 février 2021
L’Anses et l’ANSM lancent un projet de rapprochement à Lyon

Afin de rapprocher certaines de leurs activités au bénéfice d’une meilleure protection de la santé, pour l’Homme, les animaux et l’environnement, les deux agences ont décidé de regrouper dans un même bâtiment à Lyon-Gerland le laboratoire lyonnais de l’Anses et une partie de la direction des contrôles de l’ANSM. Au terme du concours d’architecte, le projet du cabinet Pargade Architectes a été retenu à l’unanimité du jury. Le démarrage des travaux est prévu en 2022, pour une livraison en 2024.

COVID-19 : Sanofi va aider Johnson & Johnson à fabriquer son vaccin

Publié le 24 février 2021
COVID-19 : Sanofi va aider Johnson & Johnson à fabriquer son vaccin

Sanofi vient de conclure un accord avec deux entreprises pharmaceutiques Janssen du groupe Johnson & Johnson, aux termes duquel le groupe pharmaceutique français contribuera à la fabrication du vaccin contre la COVID-19 de Janssen afin de remédier à la pandémie et de satisfaire à la demande mondiale de vaccins.

Valbiotis : 1ère visite du 1er patient dans l’étude clinique de Phase II HEART sur TOTUM-070

Publié le 23 février 2021
Valbiotis : 1ère visite du 1er patient dans l’étude clinique de Phase II HEART sur TOTUM-070

Valbiotis, entreprise de Recherche et Développement engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques, a annoncé la première visite du premier patient dans l’étude clinique de Phase II HEART qui évaluera TOTUM-070, substance active innovante pour la réduction du taux sanguin de LDL cholestérol, facteur de risque des maladies cardiovasculaires.

Daiichi Sankyo : Ken Takeshita, MD, nommé responsable mondial R&D

Publié le 23 février 2021
Daiichi Sankyo : Ken Takeshita, MD, nommé responsable mondial R&D

Daiichi Sankyo a annoncé que Ken Takeshita, MD, sera le nouveau responsable mondial de la recherche et du développement à partir du 1er avril 2021. À cette date, le Dr Junichi Koga prendra officiellement sa retraite, après une brillante et assidue carrière, dont plus de 12 ans passés chez Daiichi Sankyo.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents