Edition du 08-03-2021

Déficit de la Sécurité sociale: la Cour des comptes préconise 15 milliards d’économies sur les niches sociales

Publié le mercredi 8 septembre 2010

La Cour des comptes a publié ce mercredi son rapport annuel sur l’application des lois de financement de la sécurité sociale. Constat : une forte dégradation en 2009 avec un déficit de l’ensemble des régimes obligatoires de base qui a plus que doublé par rapport à 2008, culminant à 24,9 milliards d’euros. La Cour, qui appelle à des réformes à « effet rapide » pour équilibrer les comptes, recommande notamment d’économiser 15 milliards d’euros sur les niches sociales.

Dans son rapport, la Cour constate que la dégradation des comptes de la sécurité sociale se poursuit en 2010. Au total, le déficit de l’ensemble des régimes obligatoires de base, proche de 10 milliards d’euros pour les années 2003 à 2008, dépasserait ainsi les 30 milliards d’euros en 2010. Au sein des branches, c’est l’assurance maladie qui connaît la dégradation la plus forte, son déficit étant passé de 4,4 milliards d’euros à 10,5 milliards d’euros. Mais, la Cour souligne que « toutes les branches subissent une dégradation et sont, désormais, toutes déficitaires ».  « L’ONDAM n’a pas été respecté », note par ailleurs le rapport qui relève que les dépenses de soins de ville (dépenses liées aux remboursements d’honoraires des professionnels libéraux, de produits de santé et de prestations, et des paiements d’indemnités journalières) ont progressé de 3,6 % en 2009 par rapport à 2008. Les postes en plus forte augmentation sont les soins infirmiers (+8,9 %), les prises en charge de cotisations sociales des professionnels de santé (+8,9 %) et les dépenses de transport (+8,0 %).

La cour appelle à des « mesures fortes »
« Le retour de la croissance ne suffira pas à corriger le déséquilibre entre les recettes et des dépenses toujours en forte progression », souligne-t-elle. La cour estime ainsi que « l’ambition gouvernementale d’un retour à l’équilibre, dès 2011 pour les branches maladie, famille et AT-MP du régime général et 2018 pour les régimes de retraite, implique nécessairement des mesures très fortes pour modérer l’évolution des dépenses » et rend inévitable une majoration des recettes.
Parmi les pistes d’économie recommandées par la Cour des comptes, l’évaluation et la réduction des  coûts des niches sociales. Ces niches désignent l’ensemble des exonérations, des réductions ou autres abattements qui s’appliquent aux cotisations et contributions sociales. La Cour a ainsi recensé 178 niches en 2010, pour un coût total estimé à 67 milliards d’euros, soit 22,5 % des recettes de la sécurité sociale. Ce « manque à gagner » pour l’Etat a augmenté de 10 milliards d’euros entre 2005 et 2009, sous le double effet du dynamisme propre à certaines mesures et du solde positif de 1,1 milliard d’euros des créations et des suppressions de niches sociales depuis 2007. La Cour formule ainsi des recommandations permettant d’économiser 15 milliards d’euros sur les niches sociales notamment la révision du seuil de sortie des exonérations générales et celui d’exonération des indemnités de rupture des contrats de travail, et des mesures complémentaires sur les retraites chapeau.

Du côté des dépenses de la Sécurité sociale, le rapport souligne la situation des hôpitaux. La Cour appelle les établissements à plus de « productivité »  et à adopter « des mesures d’organisation et de restructuration ». « Les efforts de redressement paraissent lents », estime-t-elle. Autre sujet de préoccupation, l’accès aux soins, qu’elle juge insuffisant dans les domaines de l’imagerie médicale (scanners, IRM) et des soins dentaires. En effet, la Cour note les difficultés croissantes rencontrées par les patients face aux dépassements d’honoraires non régulés des dentistes. Enfin, le rapport pointe sur les mécanismes de prise en charge de l’invalidité, de l’inaptitude au travail et du handicap. La Cour juge le système « illisible », alors qu’il s’adresse à des personnes fragilisées et regrette notamment la multiplicité de guichets qui n’ont pas les mêmes méthodes pour évaluer l’incapacité.

Consulter le rapport de la Cour des Comptes sur l’application des lois de financement de la sécurité sociale








MyPharma Editions

AB Science : une publication indépendante confirme le rôle du masitinib comme thérapie potentielle dans les troubles neurodégénératifs

Publié le 8 mars 2021
AB Science : une publication indépendante confirme le rôle du masitinib comme thérapie potentielle dans les troubles neurodégénératifs

AB Science a annoncé la publication d’un article évalué par des pairs dans lequel les auteurs concluent que le blocage des hémicanaux sur les mastocytes avec le masitinib représente une nouvelle stratégie prometteuse pour ralentir la progression des maladies neurodégénératives telles que la maladie d’Alzheimer et la sclérose latérale amyotrophique (SLA).

Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer annoncent l’initiation d’un essai de Phase 2 pour leur candidat vaccin

Publié le 8 mars 2021
Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer annoncent l’initiation d’un essai de Phase 2 pour leur candidat vaccin

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies générant d’importants besoins médicaux, et Pfizer ont annoncé l’initiation de VLA15-221. L’étude VLA15-221 s’appuie sur les données initiales positives de deux études de Phase 2 lancées précédemment, inclut de nouveaux schémas de vaccination et devrait fournir les dernières données de Phase 2 avant une éventuelle décision d’entamer des études pivot de Phase 3.

C4Diagnostics : Thomas Tran nommé au poste de Managing Director

Publié le 5 mars 2021
C4Diagnostics : Thomas Tran nommé au poste de Managing Director

C4Diagnostics, société de biotechnologie qui développe des tests de diagnostic in vitro (DIV) innovants pour les maladies infectieuses, a annoncé la nomination de Thomas Tran, MBA, au poste de Managing Director. Ses 20 ans de carrière dans l’industrie du diagnostic in vitro sont un atout clé pour structurer les activités de C4Diagnostics, dans un contexte où la société accélère son développement et déploie son portefeuille de produits et de services.

Accure Therapeutics inclut le 1er patient dans son essai de phase II sur la névrite optique aiguë avec son candidat médicament ACT-01

Publié le 5 mars 2021
Accure Therapeutics inclut le 1er patient dans son essai de phase II sur la névrite optique aiguë avec son candidat médicament ACT-01

Accure Therapeutics, entreprise espagnole de R&D translationnelle dans le domaine du système nerveux central (SNC), vient d’annoncer avoir inclut le premier patient de son essai clinique de phase II (ACUITY), portant sur des personnes atteintes de névrite optique aiguë (NOA).

Nicox : feu vert pour le démarrage en Chine de l’étude en cours de phase 3 Denali pour le NCX 470

Publié le 5 mars 2021
Nicox : feu vert pour le démarrage en Chine de l’étude en cours de phase 3 Denali pour le NCX 470

Nicox, société spécialisée en ophtalmologie,vient d’annoncer que son partenaire Ocumension Therapeutics a reçu l’approbation des autorités réglementaires chinoises (Center for Drug Evaluation of the National Medical Products Administration) pour conduire la partie chinoise de l’étude clinique en cours de phase 3 Denali pour le NCX 470 pour la réduction de la pression intraoculaire (PIO) chez […]

Genfit : Jean-François Tiné rejoint le Conseil d’Administration

Publié le 5 mars 2021
Genfit : Jean-François Tiné rejoint le Conseil d’Administration

Genfit, société biopharmaceutique de phase avancée engagée dans l’amélioration de la vie des patients atteints de maladies hépatiques et métaboliques, a annoncé la cooptation de Jean-François Tiné en qualité d’administrateur indépendant.

Iktos va collaborer avec Pfizer dans l’intelligence artificielle appliquée à la découverte de nouveaux médicaments

Publié le 4 mars 2021
Iktos va collaborer avec Pfizer dans l’intelligence artificielle appliquée à la découverte de nouveaux médicaments

Iktos, la start-up française spécialisée dans le développement de solutions d’intelligence artificielle (IA) pour la recherche en chimie, et notamment en chimie médicinale, vient d’annoncer l’utilisation de sa technologie d’IA pour la conception de novo de médicaments dans une sélection de programmes Pfizer de découverte de petites molécules.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents