Edition du 23-01-2022

Accueil » Industrie » Stratégie

Dépistage du cancer du col de l’utérus : Roche acquiert mtm laboratories

Publié le mardi 19 juillet 2011

Roche a annoncé aujourd’hui avoir signé un accord par lequel elle va acquérir 100 pour cent de mtm laboratories AG (mtm), société privée basée à Heidelberg, Allemagne. Mtm est un leader mondial du développement de produits de diagnostic in vitro, principalement dans le domaine de la détection et du diagnostic précoces du cancer du col de l’utérus, qui constitue le marché le plus important du dépistage précoce en oncologie.

mtm qui opère à l’échelle mondiale et possède des filiales aux Etats-Unis, en France, en Italie et en Espagne, sera intégrée à l’unité d’affaires Roche Tissue Diagnostics (Ventana Medical Systems, Inc.). Aux termes de l’accord, Roche versera aux actionnaires de mtm un montant initial d’environ 130 millions d’euros de même qu’approximativement 60 millions d’euros à titre de paiements d’étapes liés aux résultats. La transaction est soumise aux conditions habituelles et devrait être finalisée dans les semaines à venir.

Daniel O’Day, COO de Roche Diagnostics: « De plus en plus, l’identification rapide et efficace ainsi que la validation clinique de marqueurs moléculaires associés au cancer du col est un enjeu capital pour les anatomopathologistes. Les produits de mtm sont très complémentaires du test cobas Human Papilloma Virus (HPV) novateur de Roche pour le screening du cancer du col, qui a été lancé aux Etats-Unis en avril de cette année.
Par cette acquisition, Roche détiendra un vaste portefeuille de tests dans le domaine du cancer du col, allant du screening cytologique au diagnostic histologique, et sera en mesure de proposer des prestations d’une valeur médicale encore inégalée aux gynécologues et aux patientes du monde entier. »

Les solutions brevetées offertes par mtm en matière de tests sont basées sur le biomarqueur p16 et ont été développées pour l’identification et le diagnostic de lésions cervicales précancéreuses. La protéine p16, gène impliqué dans la suppression tumorale à l’intérieur de la cellule, est un marqueur validé du processus oncogénique précoce qui mène au cancer. Le taux de protéine p16 est nettement accru après qu’une infection persistante à HPV a entraîné une transformation oncogénique de cellules dans le col utérin.

Le kit CINtec Plus Cytology de mtm est homologué en Europe pour l’identification de la surexpression de la protéine p16 dans des frottis cervicaux de Pap, dans le cadre du dépistage de lésions précancéreuses du col utérin. Cela pourrait aider à classer les personnes avec frottis Pap anormal ou HPV-positives en patientes avec ou sans lésions cancéreuses ou précancéreuses significatives, ce qui permettrait d’éviter des biopsies inutiles et garantirait aux patientes un traitement approprié. CINtec Plus vient s’ajouter au test cobas HPV et enrichit ainsi le portefeuille de Roche dans le diagnostic du cancer du col; ces deux outils aux approches différentes pourraient se traduire par des avantages variés mais complémentaires dans la prise en charge des patientes.

Le deuxième produit de mtm, CINtec Histology, détecte la surexpression de la protéine p16 et est utilisé en conjonction avec des techniques de coloration classiques pour aider à l’identification de néoplasies cervicales intraépithéliales (CIN) de haut grade et de cancers du col dans des échantillons de biopsie. Ce test complète le menu avec lequel Roche est actuellement leader du marché dans le domaine du diagnostic histologique du cancer.

« La conjugaison des tests cobas HPV et p16 pourrait amener à redéfinir la démarche standard dans le dépistage du cancer du col en perfectionnant la détection de la maladie, en réduisant les biopsies inutiles du col et en améliorant la confirmation d’un précancer cervical », a encore ajouté D. O’Day. Cette offre complète est sans équivalent dans l’industrie des produits pour diagnostic et va conférer à Roche une position concurrentielle privilégiée dans le domaine des tests de dépistage du cancer du col. »

Bob Silverman, CEO, mtm laboratories AG: « Avec son leadership dans le domaine du diagnostic in vitro et son envergure de classe mondiale, Roche est idéalement placée pour accélérer l’adoption de tests de nouvelle génération fondés sur la protéine p16, qui promettent d’améliorer grandement la prévention du cancer du col. Nous sommes très impatients d’assister au futur succès de nos produits et de notre pipeline au sein de la famille Roche. »

 En plus de l’avantage qu’elle présente dans le dépistage du cancer du col, la protéine p16 présenterait une valeur clinique en présence d’autres cancers, notamment les cancers anogénitaux ainsi que ceux de la tête et du cou, du poumon et du sein.

 Source : Roche








MyPharma Editions

Ipsen : Karen Witts nomme nommée membre indépendant du Conseil d’administration

Publié le 21 janvier 2022
Ipsen : Karen Witts nomme nommée membre indépendant du Conseil d’administration

Le groupe Ipsen vient d’annoncer la nomination de Karen Witts en tant que membre indépendant du Conseil d’administration.

Pfizer prévoit d’investir plus de 520 millions d’euros pour soutenir la production et la recherche en France

Publié le 20 janvier 2022
Pfizer prévoit d’investir plus de 520 millions d'euros pour soutenir la production et la recherche en France

Pfizer vient d’annoncer son intention d’investir plus de 520 millions d’euros dans le cadre d’un plan d’investissement sur cinq ans en France dans le secteur de la science et de la santé, en renforçant notamment les capacités de production sur le territoire et en stimulant la recherche et l’innovation dans plusieurs aires thérapeutiques.

Valneva : son candidat vaccin inactivé montre une neutralisation du variant Omicron

Publié le 20 janvier 2022
Valneva : son candidat vaccin inactivé montre une neutralisation du variant Omicron

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé les résultats d’une étude préliminaire menée en laboratoire qui démontre que les anticorps provenant du sérum de personnes vaccinées avec trois doses du candidat vaccin inactivé de Valneva contre la COVID-19, VLA2001, neutralisaient le variant Omicron.

AB Science : autorisation de l’ANSM pour une étude de Phase II chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère

Publié le 20 janvier 2022
AB Science : autorisation de l’ANSM pour une étude de Phase II chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère

AB Science a annoncé avoir reçu l’autorisation de l’ANSM pour initier une étude de phase II (AB20006) chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère.

Sanofi : 2ème essai de phase III positif pour Dupixent® dans le traitement du prurigo nodulaire

Publié le 20 janvier 2022
Sanofi : 2ème essai de phase III positif pour Dupixent® dans le traitement du prurigo nodulaire

Sanofi a annoncé qu’un deuxième essai de phase III évaluant Dupixent® (dupilumab) chez des adultes présentant un prurigo nodulaire non contrôlé, une maladie chronique de la peau portant une signature inflammatoire de type 2, a atteint son critère d’évaluation primaire et ses principaux critères d’évaluation secondaires, et montré une diminution significative des démangeaisons et lésions cutanées comparativement à un placebo, après 24 semaines de traitement expérimental.

Transgene et PersonGen collaborent pour l’évaluation d’une nouvelle combinaison thérapeutique contre les tumeurs solides

Publié le 19 janvier 2022
Transgene et PersonGen collaborent pour l’évaluation d’une nouvelle combinaison thérapeutique contre les tumeurs solides

Transgene, société de biotechnologie qui développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, et PersonGen BioTherapeutics, société chinoise de biotechnologie qui développe des thérapies cellulaires CAR-T innovantes contre les cancers solides et hématologiques, ont annoncé une collaboration stratégique visant à évaluer la faisabilité et l’efficacité d’une combinaison thérapeutique associant l’injection de cellules CAR-T TAA06 de PersonGen à un virus oncolytique, issu de la plateforme Invir.IO™ de Transgene, administré par voie intraveineuse.

Neurosciences : Biogen annonce une nouvelle collaboration avec la start-up TheraPanacea

Publié le 19 janvier 2022
Neurosciences : Biogen annonce une nouvelle collaboration avec la start-up TheraPanacea

Biogen vient d’annoncer une nouvelle collaboration avec TheraPanacea, centrée sur plusieurs aires thérapeutiques en neurosciences et renforçant les liens existants entre les deux sociétés. L’objectif est de s’appuyer sur le machine learning (ML) et l’intelligence artificielle (IA) afin de tirer profit de l’imagerie médicale et d’autres sources de données cliniquement pertinentes

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents