Edition du 23-03-2019

Diabète de type 2: Roche et l’IHU ICAN partenaires pour identifier des voies de signalisation et des cibles moléculaires

Publié le mercredi 25 janvier 2012

L’Institut Roche de Recherche et Médecine Translationnelle (IRRMT) et l’Institut Hospitalo-Universitaire de cardiologie-métabolisme et nutrition (IHU ICAN) ont annoncé la signature d’un partenariat public-privé afin de mieux comprendre les mécanismes de l’apparition et de la régression du diabète de type 2 chez les patients obèses ayant recours à la chirurgie bariatrique. La collaboration démarre début 2012, pour une durée initiale de 3 ans et un montant total de plus d’un million d’euros.

En effet, une meilleure connaissance des voies de signalisation moléculaires impliquées pourrait permettre d’identifier de nouvelles cibles thérapeutiques et de nouveaux biomarqueurs dans le diabète de type 2.

L’IHU ICAN, qui regroupe les expertises scientifiques et médicales de l’université Pierre et Marie Curie, de l’hôpital Pitié-Salpêtrière et de l’Inserm, a mis en place une cohorte appelée « Registre Chirurgie Bariatrique ». Véritable mine d’informations collectées année après année par l’équipe NUTRIOMIQUE de l’IHU, elle comporte notamment une biobanque d’échantillons sanguins, de sérum et de tissus (intestin, foie et différents types de tissus adipeux) prélevés chez des patients obèses au cours d’une intervention chirurgicale. Cette cohorte apporte des informations sur plusieurs sous-groupes de patients obèses (diabétiques avec rémission suite à la chirurgie, diabétiques sans rémission, non diabétiques etc…).

Grâce aux progrès réalisés en biologie moléculaire et au recours aux biostatistiques, des informations nouvelles peuvent être obtenues et des hypothèses de recherche formulées à partir de ces échantillons. « L’objectif de ce partenariat scientifique est principalement d’identifier les voies de signalisation moléculaires qui contribuent à la régression de la maladie observée à la suite de l’intervention chirurgicale. En effet, Roche cherche à comprendre précisément comment progresse le diabète de type 2 afin d’identifier de nouvelles cibles thérapeutiques potentielles » explique Jacques Mizrahi, responsable de la DTA Cardiovasculaire et Métabolisme au sein de Roche Pharma Research & Early Development.

 Mieux cerner les mécanismes de la régression du diabète de type 2
Plusieurs études ont montré une résolution du diabète chez les patients ayant bénéficié d’une chirurgie bariatrique (chirurgie de l’obésité)i. La méta-analyse de Maggard et al. (2005) met en évidence une amélioration ou une résolution du diabète après chirurgie bariatrique dans 64% à 100% des casii. Dans l’étude SOS (Swedish Obese Subjetcts), à 2 ans, l’incidence du diabète était 30 fois plus faible chez les patients opérés que chez les patients non opérés. Malheureusement, le diabète de type 2 peut réapparaitre lors de la reprise de poids. Les mécanismes de l’apparition et de la régression du diabète de type 2 après chirurgie bariatrique sont encore mal élucidés.

L’étude du profil d’expression génique permet de mettre en évidence les gènes exprimés à un temps T dans un échantillon donné et d’obtenir ainsi une « photographie » de l’activité fonctionnelle du tissu analysé. Le partenariat ICAN – Roche permettra de réaliser ce profil pour les différents sous-groupes de patients du Registre Chirurgie Bariatrique et de mieux cerner en particulier les mécanismes sousjacents à la régression/persistance du diabète.

Le département des maladies cardiovasculaires et de Roche souhaite appliquer à la base de données des analyses statistiques poussées qui pourraient faire émerger des différences entre les sous-groupes de patients et repérer les protéines responsables de ces différences.

 Source : Roche

 








MyPharma Editions

Biosynex sélectionné pour intégrer le réseau Bpifrance excellence

Publié le 22 mars 2019

Reconnu par BPI France pour son fort potentiel de croissance, le groupe Biosynex, qui conçoit, fabrique et distribue des Tests de Diagnostic Rapide (TDR), a été sélectionné pour intégrer le réseau Bpifrance Excellence.

AlzProtect collabore avec Parexel pour la phase 2a de l’AZP2006

Publié le 22 mars 2019
AlzProtect collabore avec Parexel pour la phase 2a de l’AZP2006

AlzProtect , société biopharmaceutique engagée dans le développement de médicaments pour le traitement de la maladie d’Alzheimer, a annoncé que Parexel Biotech, une nouvelle division de Parexel International Corporation, a été sélectionnée pour réaliser le développement clinique de phase 2a de AZP2006 pour le traitement de la paralysie supranucléaire progressive (PSP), une maladie dégénérative rare du cerveau.

Santé animale : Hervé de Cidrac nommé à la tête de Zoetis France

Publié le 22 mars 2019
Santé animale : Hervé de Cidrac nommé à la tête de Zoetis France

Zoetis, l’entreprise américaine de santé animale, a annoncé la nomination de Hervé de Cidrac au poste de Président Directeur Général de Zoetis en France. Hervé de Cidrac prendra ses fonctions chez Zoetis le 1er Avril 2019.

Deinove reçoit 1,5 m€ de Bpifrance pour la 1ère étape du programme AGIR

Publié le 22 mars 2019
Deinove reçoit 1,5 m€ de Bpifrance pour la 1ère étape du programme AGIR

La société de biotechnologie française Deinove a annoncé avoir franchi avec succès la première étape clé du programme AGIR – Antibiotiques contre les Germes Infectieux Résistants – qui bénéficie du soutien du Programme d’Investissements d’Avenir. Ce passage d’étape a déclenché le paiement de 1,5 m€ à Deinove.

Maladies métaboliques : Servier collabore avec des chercheurs de Harvard

Publié le 21 mars 2019
Maladies métaboliques : Servier collabore avec des chercheurs de Harvard

Le laboratoire pharmaceutique Servier s’associe avec des chercheurs de l’Université de Harvard dans une étude collaborative pour explorer une nouvelle voie dans le traitement du diabète de type 2 et de la stéatose hépatique non alcoolique (NAFLD, Non-Alcoholic Fatty Liver Disease).

CNRS : Jean-Luc Moullet nommé directeur général délégué à l’innovation

Publié le 21 mars 2019
CNRS : Jean-Luc Moullet nommé directeur général délégué à l’innovation

Jean-Luc Moullet a été nommé directeur général délégué à l’innovation par Antoine Petit, président-directeur général du CNRS, à compter du 18 mars 2019. Cette fonction permet de renforcer le pilotage et la coordination de l’ensemble des activités de l’organisme en matière d’innovation, de valorisation et de transfert de technologies.

Infertilité humaine : Igyxos lève 7,5M€ pour financer le développement de son candidat médicament

Publié le 21 mars 2019
Infertilité humaine : Igyxos lève 7,5M€ pour financer le développement de son candidat médicament

Igyxos, société de biotechnologie spécialisée dans le développement d’un nouveau traitement contre l’infertilité féminine et masculine, a annoncé le succès de sa levée de fonds de 7,5 millions d’euros dans le cadre d’une Série A menée par Bpifrance, via le Fonds Accélération Biotechnologies Santé géré par Bpifrance dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions