Edition du 17-01-2021

Diabète : Sanofi et Lexicon vont développer la sotagliflozine, un nouveau médicament expérimental par voie orale

Publié le vendredi 6 novembre 2015

Diabète : Sanofi et Lexicon vont développer la sotagliflozine, un nouveau médicament expérimental par voie orale Sanofi et la société américaine Lexicon ont annoncé vendredi la conclusion d’un accord de collaboration et de licence pour le développement et la commercialisation de la sotagliflozine, un double inhibiteur expérimental des cotransporteurs du sodium-glucose 1 et 2 (SGLT-1 et SGLT-2). Administré par voie orale, ce médicament pourrait être une option thérapeutique potentielle pour les personnes atteintes de diabète.     

Le médicament expérimental sotagliflozine (LX-4211) fait actuellement l’objet de deux études pivots de phase 3 dans le traitement du diabète de type 1 dont les premiers résultats devraient être rapportés dans le courant du deuxième semestre de 2016. Des essais de phase 3 dans le traitement du diabète de type 2 devraient débuter en 2016. La sotagliflozine a déjà donné des résultats encourageants dans le cadre d’études exploratoires de phase 2 et a permis en particulier d’obtenir une baisse de la glycémie (taux d’HbA1c), une amélioration de la variabilité glycémique et une réduction de la dose d’insuline à s’administrer avant les repas, comparativement au placebo, chez des patients atteints de diabète de type 1. Des études de phase 2 dans le traitement de patients atteints de diabète de type 2, y compris ceux présentant une insuffisance rénale, ont également permis d’observer une baisse de la glycémie (HbA1c), une diminution du poids corporel et des améliorations des valeurs tensionnelles.  Dans le cadre du programme de phase 2, aucune augmentation significative des épisodes d’hypoglycémie n’a été observée chez les patients traités par sotagliflozine comparativement à un traitement de fond et le profil des effets indésirables, caractéristique de l’excrétion urinaire du glucose propre à l’inhibition du SGLT-2 par la sotagliflozine,  a été comparable à celui d’autres produits de cette classe pharmacothérapeutique.

« Ces résultats indiquent que la sotagliflozine pourrait devenir une importante option parmi les médicaments antidiabétiques à s’administrer par voie orale et justifient pleinement la poursuite des recherches sur cette molécule en tant que traitement pour les personnes atteintes du diabète », indiquent les deux partenaires dans un communiqué.

Conformément aux modalités de l’accord, Lexicon Pharmaceuticals recevra un paiement initial de 300 millions de dollars et est éligible à des paiements d’étape pouvant atteindre 1,4 milliard de dollars en fonction de la réalisation des différentes phases de développement, d’approbation réglementaire et de commercialisation. Lexicon est également éligible à des redevances graduelles à deux chiffres des ventes nettes de la sotagliflozine.

Sanofi obtient une licence mondiale exclusive pour le développement, la fabrication et la commercialisation de la sotagliflozine. Lexicon reste responsable de toutes les activités de développement clinique dans le diabète de type 1 et conserve une option exclusive de copromotion de la sotagliflozine dans le traitement du diabète de type 1 aux Etats-Unis, ainsi qu’un rôle significatif, en collaboration avec Sanofi, dans sa commercialisation dans ce pays. Sanofi sera responsable de toutes les activités de développement clinique et de commercialisation  de la sotagliflozine dans le traitement du diabète de type 2 dans le monde et le responsable exclusif de sa commercialisation dans le traitement du diabète de type 1 en dehors des États-Unis. Lexicon participera au financement d’une partie des coûts prévus de développement de la molécule dans le traitement du diabète de type 2 au cours des trois prochaines années, jusqu’à concurrence d’une participation globale de 100 millions de dollars.

Sanofi précise que cet accord reste soumis aux approbations réglementaires et notamment à celles des autorités anti-trust en vertu de la Loi Hart-Scott Rodino.

Source : Sanofi

 








MyPharma Editions

DBV Technologies : des avancées règlementaires sur Viaskin™ Peanut pour les enfants âgés de 4 à 11 ans

Publié le 15 janvier 2021
DBV Technologies : des avancées règlementaires sur Viaskin™ Peanut pour les enfants âgés de 4 à 11 ans

DBV Technologies a annoncé la réception de réponses écrites de la part de la Food and Drug Administration (FDA) américaine aux questions figurant dans la demande de réunion de type A que la société a présenté en octobre 2020. La demande de réunion de type A a été formulée suite à la réception par la société d’une Lettre de Réponse Complète (CRL) en lien avec sa demande de licence de produits biologiques (BLA) pour Viaskin™ Peanut (DBV712), un patch épicutané expérimental, non invasif, à prise quotidienne unique, visant à traiter l’allergie aux arachides chez les enfants âgés de 4 à 11 ans.

Erytech : recrutement du 1er patient dans une étude de phase 1 conduite par un investigateur avec eryaspase dans le traitement de 1ère ligne du cancer du pancréas

Publié le 15 janvier 2021
Erytech : recrutement du 1er patient dans une étude de phase 1 conduite par un investigateur avec eryaspase dans le traitement de 1ère ligne du cancer du pancréas

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé le recrutement du premier patient dans une étude clinique de phase 1, nommée rESPECT, conduite par un investigateur (IST), avec son produit phare, eryaspase, dans le traitement en première ligne du cancer du pancréas.

Biogen lance une étude en collaboration avec Apple pour développer des biomarqueurs digitaux

Publié le 15 janvier 2021
Biogen lance une étude en collaboration avec Apple pour développer des biomarqueurs digitaux

Biogen, entreprise pionnière en neurosciences, a annoncé une nouvelle étude en ligne, en collaboration avec Apple, pour étudier comment mieux surveiller ses capacités cognitives et dépister tout déclin cognitif, y compris l’apparition de troubles cognitifs légers (TCL), grâce à son Iphone ou son Apple Watch.

Transgene : Gaëlle Stadtler nommée Directrice des Ressources Humaines

Publié le 15 janvier 2021
Transgene : Gaëlle Stadtler nommée Directrice des Ressources Humaines

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers, a annoncé la nomination de Gaëlle Stadtler au poste de Directrice des Ressources Humaines. Gaëlle rejoint le Comité de Direction et rapportera directement à Hedi Ben Brahim, Président-Directeur général de Transgene.

Thérapie cellulaire : Bone Therapeutics et Rigenerand signent un partenariat

Publié le 14 janvier 2021
Thérapie cellulaire : Bone Therapeutics et Rigenerand signent un partenariat

Bone Therapeutics, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de thérapies cellulaires innovantes répondant aux besoins médicaux non satisfaits en orthopédie et dans d’autres pathologies graves, et Rigenerand, société de biotech qui développe et fabrique des produits médicinaux pour des applications dans la thérapie cellulaire, principalement en médecine régénérative et en oncologie, ont annoncé la signature d’un premier accord pour un partenariat de développement de processus.

Sanofi investit plus de 60 millions d’euros sur son site de Sisteron

Publié le 14 janvier 2021
Sanofi investit plus de 60 millions d’euros sur son site de Sisteron

Sanofi a annoncé un investissement de plus de 60 millions dans une Unité de Lancement de Petits Volumes (ULPV) sur son site de Sisteron (Alpes-de-Haute-Provence, région Provence-Alpes-Côte d’Azur). Sanofi va ainsi créer un nouveau centre d’Accélération des Lancements et d’Innovation dans le domaine de la chimie destiné à anticiper le lancement des nouveaux principes actifs pharmaceutiques.

COVID-19 : Valneva en discussions avancées avec la Commission Européenne pour fournir jusqu’à 60 millions de doses de son candidat vaccin inactivé

Publié le 13 janvier 2021
COVID-19 : Valneva en discussions avancées avec la Commission Européenne pour fournir jusqu’à 60 millions de doses de son candidat vaccin inactivé

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre les maladies infectieuses générant d’importants besoins médicaux, a annoncé aujourd’hui être en discussions avancées avec la Commission Européenne (EC) pour la fourniture d’un maximum de 60 millions de doses de son candidat vaccin contre la COVID-19, VLA2001. VLA2001 est actuellement le seul candidat vaccin à virus inactivé contre la COVID-19 en développement clinique en Europe.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents