Edition du 26-01-2021

Diaxonhit annonce une réorientation stratégique de sa R&D

Publié le jeudi 2 janvier 2014

Diaxonhit, le groupe français de diagnostic in vitro, a annoncé fin décembre qu’il avait décidé de redéfinir ses programmes de recherche et développement et de commercialisation de produits propriétaires dans le cadre de sa stratégie de concentration sur le domaine du diagnostic de spécialités dans les domaines de la transplantation, du cancer et des maladies infectieuses.

« Après une année importante, au cours de laquelle le succès de l’intégration d’InGen BioSciences a été démontré au premier semestre par la croissance des ventes à deux chiffres dans un marché stable, Diaxonhit redéfinit ses priorités en termes de R&D afin de réallouer ses investissements vers les programmes les plus prometteurs. Notre portefeuille global de R&D a été revu en prenant en compte les éléments clés de chaque programme en terme de risque, de potentiel commercial, de coût et de calendrier, avec pour objectif d’en renforcer l’efficacité, d’optimiser nos ressources et nous donner ainsi les meilleures chances de succès dans un avenir très proche. », a commenté le Dr. Loïc Maurel, Président du Directoire de Diaxonhit.

Arrêt progressif de la collaboration avec Allergan
Le groupe a annoncé également l’arrêt progressif des programmes de recherche thérapeutique lié à la fin de la collaboration avec Allergan entamée depuis 2002 dans le domaine des maladies neurodégénératives, de la douleur et de l’ophtalmologie. Renouvelée cinq fois en 12 ans, cette collaboration a été l’occasion pour Diaxonhit de livrer plusieurs familles de molécules dont Allergan complète le développement pré-clinique avant d’en assurer les essais cliniques et la commercialisation. « Sur la base de ce portefeuille prometteur, les deux partenaires ont décidé de ne plus lancer de nouveaux programmes de recherche, et d’exploiter au mieux les molécules existantes », indique le groupe dans un communiqué.
Pour Diaxonhit, la collaboration s’achèvera donc progressivement au cours de l’année 2014, Allergan finançant les derniers travaux pour un montant total de 2,5 millions de dollars. « Pour les années à venir, Allergan poursuivra seule le développement des molécules. Conformément aux termes du contrat de collaboration, Diaxonhit restera cependant éligible à recevoir des paiements forfaitaires liés au franchissement de certaines étapes de développement, et des redevances liées aux ventes si les produits sont commercialisés », précise Diaxonhit.

Arrêt du programme AclarusDx dans le domaine de la maladie d’Alzheimer
« Le programme AclarusDx mené par Diaxonhit depuis 2011 dans la maladie d’Alzheimer ne sera pas poursuivi en 2014. Les coûts nécessaires à la poursuite de ce programme s’avèrent trop élevés face à un potentiel d’adoption très incertain dans le contexte actuel de la maladie », a également annoncé la société. « Dans ce cadre toujours caractérisé par l’absence de traitement thérapeutique, l’adoption par le corps médical d’un nouveau test venant en complément des tests existants nécessite un rapport performance/coût élevé. Avec AclarusDx, Diaxonhit n’a pas réussi à atteindre la performance nécessaire pour justifier le coût de plusieurs centaines d’euros au minimum d’un tel test moléculaire », explique notamment le groupe.

Réallocation stratégique des investissements R&D sur le diagnostic de spécialité
« Dans le cadre d’une revue stratégique de ses activités de R&D entreprise à la suite de l’intégration réussie de la société InGen BioSciences acquise en décembre 2012, Diaxonhit a décidé de recentrer l’ensemble de ses efforts humains et financiers sur son nouveau coeur de métier, le diagnostic de spécialités », indique enfin le groupe.
Avec la fin du programme Allergan, l’activité de recherche est restructurée avec un arrêt des investissements et une réduction des ressources allouées à l’activité thérapeutique. Les futurs investissements en R&D et en commercialisation cibleront désormais intégralement le domaine diagnostic dans lequel les efforts seront concentrés sur les programmes les plus prometteurs dans les domaines suivants :
– La transplantation avec l’accord de licence exclusive pour la commercialisation en Europe du test d’expression moléculaire Allomap®, dont le lancement commercial est prévu en 2014 ;
– Les maladies infectieuses avec Inoplex, un test pour la détection sérologique des infections chez les porteurs de prothèses, qui fait actuellement l’objet d’une étude clinique de validation préalable à son lancement ;
– Le cancer avec Dx15, un test tissulaire pour le cancer de la thyroïde, pour lequel l’identification de la signature vient d’être réalisée avec des résultats prometteurs et sera suivie d’une étude de validation qui sera lancée au premier semestre 2014.

« La réallocation des ressources dont dispose le Groupe Diaxonhit sur le coeur de métier, associée à la réorganisation des équipes de R&D, va lui permettre de se concentrer sur le développement des programmes les plus opérationnels tout en maintenant l’objectif d’atteinte de l’équilibre financier », précise enfin le groupe.

Source : Diaxonhit








MyPharma Editions

Corinne Blachier-Poisson, Directrice Générale d’AMGEN France, élue présidente de l’AGIPHARM

Publié le 26 janvier 2021
Corinne Blachier-Poisson, Directrice Générale d’AMGEN France, élue présidente de l’AGIPHARM

Le 26 janvier 2021, Corinne Blachier-Poisson, Directrice Générale d’Amgen France, devient la nouvelle Présidente de l’Agipharm (Association des Groupes Internationaux pour la Pharmacie de Recherche) pour un mandat d’un an. Elle succède ainsi à Pierre-Claude Fumoleau, ex-Président France d’AbbVie.

COVID-19 : l’Institut Pasteur arrête le développement de l’un de ses candidats vaccins

Publié le 26 janvier 2021
COVID-19 : l’Institut Pasteur arrête le développement de l’un de ses candidats vaccins

A la suite de résultats intermédiaires d’essai clinique de phase I, l’Institut Pasteur a annoncé l’arrêt du développement d’un de ses candidats vaccins, celui basé sur le virus du vaccin contre la rougeole. L’Institut Pasteur a confirmé la poursuite du développement d’autres candidats vaccins arrivés en fin de phase préclinique, et le maintien de sa forte mobilisation scientifique pour lutter contre l’épidémie de Covid-19.

Takeda reçoit la certification internationale Top Employer pour la 4ème année consécutive

Publié le 26 janvier 2021
Takeda reçoit la certification internationale Top Employer pour la 4ème année consécutive

Takeda a annoncé faire partie des 16 entreprises à avoir obtenu la certification internationale Top Employer® (Meilleur employeur) pour 2021. Takeda a non seulement reçu cette certification mondiale pour la quatrième année consécutive, elle a également été certifiée comme Top Employer dans quatre régions et 38 pays.

COVID-19 : GeNeuro reçoit un financement pour accélérer la recherche sur le rôle des protéines HERV

Publié le 26 janvier 2021
COVID-19 : GeNeuro reçoit un financement pour accélérer la recherche sur le rôle des protéines HERV

GeNeuro, une société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurodégénératives et maladies auto-immunes, telles que la sclérose en plaques (SEP), vient d’annoncer l’obtention d’un financement de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) pour son projet COVERI, qui vise à comprendre le rôle des protéines du rétrovirus endogène humain (HERV) dans la réponse immunitaire anormale ou les dommages neurologiques subis par d’importants sous-ensembles de patients atteints de COVID-19.

Nanobiotix : sa filiale Curadigm signe un accord de collaboration avec Sanofi axé sur le portefeuille de thérapies géniques

Publié le 26 janvier 2021
Nanobiotix : sa filiale Curadigm signe un accord de collaboration avec Sanofi axé sur le portefeuille de thérapies géniques

Nanobiotix, société française pionnière en nanomédecine développant de nouvelles approches thérapeutiques pour le traitement du cancer, a annoncé un nouvel accord de collaboration conclu par Curadigm, sa filiale détenue à 100%, avec Sanofi. Curadigm a été sélectionnée dans le cadre du Sanofi iTech Award Program : son projet de recherche intégrant la technologie Nanoprimer est considéré comme une option très prometteuse pour améliorer le portefeuille de thérapies géniques en développement.

NovAliX et Chemical.AI vont développer des outils d’intelligence artificielle pour la découverte de nouveaux médicaments

Publié le 25 janvier 2021
NovAliX et Chemical.AI vont développer des outils d'intelligence artificielle pour la découverte de nouveaux médicaments

NovAliX, société de recherche sous contrat (CRO) spécialisée dans la recherche et le développement de médicaments, et Chemical.AI, une société d’intelligence artificielle (IA) associant expertise humaine et technologie de pointe en IA pour les industries chimique et pharmaceutique, ont annoncé un partenariat stratégique dans le domaine de l’intelligence artificielle appliquée à la découverte de nouveaux médicaments.

Dix sociétés biopharmaceutiques de premier plan annoncent la création d’Accumulus Synergy, une plateforme mondiale de partage de données

Publié le 25 janvier 2021
Dix sociétés biopharmaceutiques de premier plan annoncent la création d'Accumulus Synergy, une plateforme mondiale de partage de données

Dix des plus grandes sociétés biopharmaceutiques au monde (Amgen, Astellas, Bristol Myers Squibb, GSK, Janssen, Lilly, Pfizer, Roche, Sanofi et Takeda) ont annoncé la création d’une nouvelle société à but non lucratif, Accumulus Synergy, Inc., qui vise à soutenir les interactions entre les autorités des différents secteurs de l’économie et de la santé dans le monde entier afin de permettre une collaboration ainsi que la transmission et l’échange en temps réel des données.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents