Edition du 09-12-2022

Diaxonhit annonce une réorientation stratégique de sa R&D

Publié le jeudi 2 janvier 2014

Diaxonhit, le groupe français de diagnostic in vitro, a annoncé fin décembre qu’il avait décidé de redéfinir ses programmes de recherche et développement et de commercialisation de produits propriétaires dans le cadre de sa stratégie de concentration sur le domaine du diagnostic de spécialités dans les domaines de la transplantation, du cancer et des maladies infectieuses.

« Après une année importante, au cours de laquelle le succès de l’intégration d’InGen BioSciences a été démontré au premier semestre par la croissance des ventes à deux chiffres dans un marché stable, Diaxonhit redéfinit ses priorités en termes de R&D afin de réallouer ses investissements vers les programmes les plus prometteurs. Notre portefeuille global de R&D a été revu en prenant en compte les éléments clés de chaque programme en terme de risque, de potentiel commercial, de coût et de calendrier, avec pour objectif d’en renforcer l’efficacité, d’optimiser nos ressources et nous donner ainsi les meilleures chances de succès dans un avenir très proche. », a commenté le Dr. Loïc Maurel, Président du Directoire de Diaxonhit.

Arrêt progressif de la collaboration avec Allergan
Le groupe a annoncé également l’arrêt progressif des programmes de recherche thérapeutique lié à la fin de la collaboration avec Allergan entamée depuis 2002 dans le domaine des maladies neurodégénératives, de la douleur et de l’ophtalmologie. Renouvelée cinq fois en 12 ans, cette collaboration a été l’occasion pour Diaxonhit de livrer plusieurs familles de molécules dont Allergan complète le développement pré-clinique avant d’en assurer les essais cliniques et la commercialisation. « Sur la base de ce portefeuille prometteur, les deux partenaires ont décidé de ne plus lancer de nouveaux programmes de recherche, et d’exploiter au mieux les molécules existantes », indique le groupe dans un communiqué.
Pour Diaxonhit, la collaboration s’achèvera donc progressivement au cours de l’année 2014, Allergan finançant les derniers travaux pour un montant total de 2,5 millions de dollars. « Pour les années à venir, Allergan poursuivra seule le développement des molécules. Conformément aux termes du contrat de collaboration, Diaxonhit restera cependant éligible à recevoir des paiements forfaitaires liés au franchissement de certaines étapes de développement, et des redevances liées aux ventes si les produits sont commercialisés », précise Diaxonhit.

Arrêt du programme AclarusDx dans le domaine de la maladie d’Alzheimer
« Le programme AclarusDx mené par Diaxonhit depuis 2011 dans la maladie d’Alzheimer ne sera pas poursuivi en 2014. Les coûts nécessaires à la poursuite de ce programme s’avèrent trop élevés face à un potentiel d’adoption très incertain dans le contexte actuel de la maladie », a également annoncé la société. « Dans ce cadre toujours caractérisé par l’absence de traitement thérapeutique, l’adoption par le corps médical d’un nouveau test venant en complément des tests existants nécessite un rapport performance/coût élevé. Avec AclarusDx, Diaxonhit n’a pas réussi à atteindre la performance nécessaire pour justifier le coût de plusieurs centaines d’euros au minimum d’un tel test moléculaire », explique notamment le groupe.

Réallocation stratégique des investissements R&D sur le diagnostic de spécialité
« Dans le cadre d’une revue stratégique de ses activités de R&D entreprise à la suite de l’intégration réussie de la société InGen BioSciences acquise en décembre 2012, Diaxonhit a décidé de recentrer l’ensemble de ses efforts humains et financiers sur son nouveau coeur de métier, le diagnostic de spécialités », indique enfin le groupe.
Avec la fin du programme Allergan, l’activité de recherche est restructurée avec un arrêt des investissements et une réduction des ressources allouées à l’activité thérapeutique. Les futurs investissements en R&D et en commercialisation cibleront désormais intégralement le domaine diagnostic dans lequel les efforts seront concentrés sur les programmes les plus prometteurs dans les domaines suivants :
– La transplantation avec l’accord de licence exclusive pour la commercialisation en Europe du test d’expression moléculaire Allomap®, dont le lancement commercial est prévu en 2014 ;
– Les maladies infectieuses avec Inoplex, un test pour la détection sérologique des infections chez les porteurs de prothèses, qui fait actuellement l’objet d’une étude clinique de validation préalable à son lancement ;
– Le cancer avec Dx15, un test tissulaire pour le cancer de la thyroïde, pour lequel l’identification de la signature vient d’être réalisée avec des résultats prometteurs et sera suivie d’une étude de validation qui sera lancée au premier semestre 2014.

« La réallocation des ressources dont dispose le Groupe Diaxonhit sur le coeur de métier, associée à la réorganisation des équipes de R&D, va lui permettre de se concentrer sur le développement des programmes les plus opérationnels tout en maintenant l’objectif d’atteinte de l’équilibre financier », précise enfin le groupe.

Source : Diaxonhit








MyPharma Editions

Le Campus Biotech Digital noue un partenariat avec Oteci pour développer les modules de formation de la plateforme immerscio.bio

Publié le 9 décembre 2022
Le Campus Biotech Digital noue un partenariat avec Oteci pour développer les modules de formation de la plateforme immerscio.bio

La filière de bioproduction française, regroupée au sein du Campus Biotech Digital, consortium industriel de premier plan mené par bioMérieux, Sanofi et Servier, noue un partenariat avec Oteci (Organisation de la Transmission d’Expériences et de Compétences Intergénérationnelle), association d’experts seniors bénévoles. Ces derniers sont ainsi mobilisés afin de construire les modules de formation 100% digitaux de la plateforme immerscio.bio répondant aux critères de qualité et de conformité requis par l’industrie des biotechnologies.

PDC*line Pharma : 1ers résultats immunologiques de son essai de phase I/II avec PDC*lung01 présentés à l’ESMO-IO 2022

Publié le 9 décembre 2022
PDC*line Pharma : 1ers résultats immunologiques de son essai de phase I/II avec PDC*lung01 présentés à l'ESMO-IO 2022

PDC*line Pharma, une société de biotechnologie développant une nouvelle classe d’immunothérapies actives anti-cancéreuses, puissantes et facilement industrialisables, a annoncé les premiers résultats immunologiques de l’essai clinique de phase I/II PDC-LUNG-101 (NCT03970746) avec PDC*lung01, son candidat vaccin thérapeutique contre le cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC).

Création d’une Graduate School dédiée aux maladies infectieuses émergentes

Publié le 8 décembre 2022
Création d'une Graduate School dédiée aux maladies infectieuses émergentes

Le projet « Maladies Infectieuses Émergentes 1H-EID », porté par Université Paris Cité, avec l’Institut Pasteur, l’École nationale vétérinaire d’Alfort, et Sorbonne Université, est lauréat de la deuxième vague de l’appel à manifestation d’intérêt « Compétences et Métiers d’Avenir » (AMI-CMA). Ce soutien de près de 5,9 M € pour 5 ans permettra de créer une Graduate School (École Universitaire de Recherche, EUR) offrant une formation multidisciplinaire d’excellence, basée sur la recherche, dans le domaine des maladies infectieuses émergentes.

Domain Therapeutics renforce son comité scientifique avec la nomination de deux spécialistes de l’immuno-oncologie

Publié le 8 décembre 2022
Domain Therapeutics renforce son comité scientifique avec la nomination de deux spécialistes de l’immuno-oncologie

Domain Therapeutics, société biopharmaceutique spécialisée dans la recherche et le développement de médicaments innovants ciblant les récepteurs couplés aux protéines G (RCPG) appliqués à l’immuno-oncologie, a annoncé aujourd’hui la nomination des Prof Antoine Italiano et Prof John Stagg à son comité scientifique.

COVID-19 : SpikImm reçoit un financement de 15 millions d’euros attribué par France 2030

Publié le 7 décembre 2022
COVID-19 : SpikImm reçoit un financement de 15 millions d’euros attribué par France 2030

SpikImm, entreprise de biotechnologie créée en 2021 par Truffle Capital en collaboration avec l’Institut Pasteur, se voit attribuer une participation du programme France 2030 à hauteur de 15 millions d’euros sur son projet « PROPHYMAB » soutenu dans le cadre de la Stratégie d’Accélération « Maladies Infectieuses Emergentes et Menaces NRBC ».

OmniSpirant et EVerZom annoncent le lancement du projet INSPIRE pour développer une thérapie génique inédite dans le cancer du poumon

Publié le 7 décembre 2022
OmniSpirant et EVerZom annoncent le lancement du projet INSPIRE pour développer une thérapie génique inédite dans le cancer du poumon

OmniSpirant, société biopharmaceutique irlandaise spécialisée dans le développement de thérapies géniques régénératives inhalées first-in-class, et EVerZom, société biopharmaceutique spécialisée dans la bioproduction de vésicules extracellulaires (ou exosomes), ont annoncé avoir obtenu un financement de 12,8 millions d’Euros dans le cadre du programme de recherche et d’innovation Horizon Europe pour faire progresser le développement d’une thérapie génique régénératrice comme nouveau traitement dans le cancer du poumon.

Apmonia Therapeutics annonce le lancement du programme THROMBOTAX avec le soutien de l’ANR

Publié le 7 décembre 2022
Apmonia Therapeutics annonce le lancement du programme THROMBOTAX avec le soutien de l’ANR

Apmonia Therapeutics, société de biotechnologie développant de nouvelles stratégies thérapeutiques basées sur des approches peptidiques avec des applications thérapeutiques notamment dans le domaine de l’oncologie, a annoncé le lancement d’un programme de recherche et développement soutenu par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents