Edition du 09-12-2022

Ostéoporose : résultats positifs de phase 2 pour le romosozumab d’Amgen et UCB

Publié le jeudi 2 janvier 2014

Amgen et UCB ont annoncé jeudi des résultats de l’essai de Phase 2 évaluant le romosozumab chez les femmes post-ménopausées ayant une faible densité minérale osseuse (DMO). Publié dans le New England Journal of Medicine, l’essai a démontré que, en comparaison avec un placebo, le traitement par romosozumab pendant 12 mois augmentait considérablement la DMO au niveau de la colonne lombaire, de la hanche et du col du fémur.

« Des augmentations importantes ont également été constatées au troisième mois. En outre, dans des analyses exploratoires, les augmentations observées au niveau de la colonne lombaire et de la hanche étaient largement supérieures à celles observées avec les traitements actuels de FOSAMAX® (alendronate de sodium) et FORTEO™/FORSTEO® (tériparatide) », ont indiqué les deux laboratoires dans un communiqué.

« Les résultats de l’étude ont démontré une augmentation significative de la DMO et de la stimulation de la formation osseuse grâce au traitement par romosozumab chez les femmes présentant une ostéoporose postménopausique, » a déclaré Michael McClung, M.D., directeur du Centre sur l’ostéoporose de l’Oregon et principal investigateur de l’étude. « En outre, le traitement par romosozumab a généré des augmentations supérieures de la densité minérale osseuse par rapport au groupe placebo et à des comparateurs actifs. Les données obtenues apportent des éléments importants en ce qui concerne ce médicament développé pour les femmes ayant une ostéoporose postménopausique et présentant un risque élevé de fractures. »

Codéveloppé par Amgen et UCB, Romosozumab est un agent de formation osseuse expérimental. En inhibant la protéine sclérostine, romosozumab est conçu pour augmenter la formation osseuse et diminuer la dégradation osseuse. Romosozumab fait l’objet d’une étude sur son potentiel de réduction du risque de fracture au cours d’un programme complet international de Phase 3. Ce programme inclut deux études pivots évaluant romosozumab par rapport à un placebo et à un comparateur actif chez plus de 10 000 patientes atteintes d’ostéoporose.

« Au cours de l’essai de Phase 2, chacune des cinq posologies de romosozumab a fortement augmenté la DMO comparativement aux groupes de placebo, au niveau de la colonne lombaire, de la hanche et du col du fémur (tous p<0,001). Les augmentations les plus importantes ont été observées avec romosozumab 210 mg une fois par mois avec des augmentations moyennes,  comparativement à la posologie de base, de 11,3 % au niveau de la colonne lombaire, de 4,1 % au niveau de la hanche et de 3,7 % au niveau du col du fémur », précise le communiqué.

« En outre, dans des analyses exploratoires, les augmentations de DMO ont été largement supérieures par rapport aux comparateurs actifs au 12ème mois, le traitement par romosozumab atteignant une augmentation moyenne de 11,3 % au niveau de la colonne lombaire, comparativement à des augmentations de 4,1 % et de 7,1 % dans la même région avec FOSAMAX et FORTEO. Au niveau de la hanche, le traitement par romosozumab a augmenté la DMO de 4,1 %, alors que les augmentations observées avec FOSAMAX étaient de 1,9 % et celles observées avec FORTEO étaient de 1,3 % (tous p<0,001) », poursuivent les deux groupes.

« On constate qu’il est nécessaire d’approfondir les recherches pour trouver de nouvelles options de traitements permettant la formation des os. Romosozumab est conçu pour stimuler la formation osseuse, ce qui permet de le différencier de la plupart des traitements proposés qui réduisent la résorption osseuse, » a déclaré le Professeur Iris Loew-Friedrich, chief medical officer d’UCB. « Nous sommes encouragés par le profil d’efficacité et d’innocuité constaté et nous sommes pressés d’approfondir les recherches sur le potentiel de ce médicament pendant le programme clinique international en cours de Phase 3.

Source : UCB et Amgen








MyPharma Editions

Le Campus Biotech Digital noue un partenariat avec Oteci pour développer les modules de formation de la plateforme immerscio.bio

Publié le 9 décembre 2022
Le Campus Biotech Digital noue un partenariat avec Oteci pour développer les modules de formation de la plateforme immerscio.bio

La filière de bioproduction française, regroupée au sein du Campus Biotech Digital, consortium industriel de premier plan mené par bioMérieux, Sanofi et Servier, noue un partenariat avec Oteci (Organisation de la Transmission d’Expériences et de Compétences Intergénérationnelle), association d’experts seniors bénévoles. Ces derniers sont ainsi mobilisés afin de construire les modules de formation 100% digitaux de la plateforme immerscio.bio répondant aux critères de qualité et de conformité requis par l’industrie des biotechnologies.

PDC*line Pharma : 1ers résultats immunologiques de son essai de phase I/II avec PDC*lung01 présentés à l’ESMO-IO 2022

Publié le 9 décembre 2022
PDC*line Pharma : 1ers résultats immunologiques de son essai de phase I/II avec PDC*lung01 présentés à l'ESMO-IO 2022

PDC*line Pharma, une société de biotechnologie développant une nouvelle classe d’immunothérapies actives anti-cancéreuses, puissantes et facilement industrialisables, a annoncé les premiers résultats immunologiques de l’essai clinique de phase I/II PDC-LUNG-101 (NCT03970746) avec PDC*lung01, son candidat vaccin thérapeutique contre le cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC).

Création d’une Graduate School dédiée aux maladies infectieuses émergentes

Publié le 8 décembre 2022
Création d'une Graduate School dédiée aux maladies infectieuses émergentes

Le projet « Maladies Infectieuses Émergentes 1H-EID », porté par Université Paris Cité, avec l’Institut Pasteur, l’École nationale vétérinaire d’Alfort, et Sorbonne Université, est lauréat de la deuxième vague de l’appel à manifestation d’intérêt « Compétences et Métiers d’Avenir » (AMI-CMA). Ce soutien de près de 5,9 M € pour 5 ans permettra de créer une Graduate School (École Universitaire de Recherche, EUR) offrant une formation multidisciplinaire d’excellence, basée sur la recherche, dans le domaine des maladies infectieuses émergentes.

Domain Therapeutics renforce son comité scientifique avec la nomination de deux spécialistes de l’immuno-oncologie

Publié le 8 décembre 2022
Domain Therapeutics renforce son comité scientifique avec la nomination de deux spécialistes de l’immuno-oncologie

Domain Therapeutics, société biopharmaceutique spécialisée dans la recherche et le développement de médicaments innovants ciblant les récepteurs couplés aux protéines G (RCPG) appliqués à l’immuno-oncologie, a annoncé aujourd’hui la nomination des Prof Antoine Italiano et Prof John Stagg à son comité scientifique.

COVID-19 : SpikImm reçoit un financement de 15 millions d’euros attribué par France 2030

Publié le 7 décembre 2022
COVID-19 : SpikImm reçoit un financement de 15 millions d’euros attribué par France 2030

SpikImm, entreprise de biotechnologie créée en 2021 par Truffle Capital en collaboration avec l’Institut Pasteur, se voit attribuer une participation du programme France 2030 à hauteur de 15 millions d’euros sur son projet « PROPHYMAB » soutenu dans le cadre de la Stratégie d’Accélération « Maladies Infectieuses Emergentes et Menaces NRBC ».

OmniSpirant et EVerZom annoncent le lancement du projet INSPIRE pour développer une thérapie génique inédite dans le cancer du poumon

Publié le 7 décembre 2022
OmniSpirant et EVerZom annoncent le lancement du projet INSPIRE pour développer une thérapie génique inédite dans le cancer du poumon

OmniSpirant, société biopharmaceutique irlandaise spécialisée dans le développement de thérapies géniques régénératives inhalées first-in-class, et EVerZom, société biopharmaceutique spécialisée dans la bioproduction de vésicules extracellulaires (ou exosomes), ont annoncé avoir obtenu un financement de 12,8 millions d’Euros dans le cadre du programme de recherche et d’innovation Horizon Europe pour faire progresser le développement d’une thérapie génique régénératrice comme nouveau traitement dans le cancer du poumon.

Apmonia Therapeutics annonce le lancement du programme THROMBOTAX avec le soutien de l’ANR

Publié le 7 décembre 2022
Apmonia Therapeutics annonce le lancement du programme THROMBOTAX avec le soutien de l’ANR

Apmonia Therapeutics, société de biotechnologie développant de nouvelles stratégies thérapeutiques basées sur des approches peptidiques avec des applications thérapeutiques notamment dans le domaine de l’oncologie, a annoncé le lancement d’un programme de recherche et développement soutenu par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents