Edition du 15-06-2021

Ostéoporose : résultats positifs de phase 2 pour le romosozumab d’Amgen et UCB

Publié le jeudi 2 janvier 2014

Amgen et UCB ont annoncé jeudi des résultats de l’essai de Phase 2 évaluant le romosozumab chez les femmes post-ménopausées ayant une faible densité minérale osseuse (DMO). Publié dans le New England Journal of Medicine, l’essai a démontré que, en comparaison avec un placebo, le traitement par romosozumab pendant 12 mois augmentait considérablement la DMO au niveau de la colonne lombaire, de la hanche et du col du fémur.

« Des augmentations importantes ont également été constatées au troisième mois. En outre, dans des analyses exploratoires, les augmentations observées au niveau de la colonne lombaire et de la hanche étaient largement supérieures à celles observées avec les traitements actuels de FOSAMAX® (alendronate de sodium) et FORTEO™/FORSTEO® (tériparatide) », ont indiqué les deux laboratoires dans un communiqué.

« Les résultats de l’étude ont démontré une augmentation significative de la DMO et de la stimulation de la formation osseuse grâce au traitement par romosozumab chez les femmes présentant une ostéoporose postménopausique, » a déclaré Michael McClung, M.D., directeur du Centre sur l’ostéoporose de l’Oregon et principal investigateur de l’étude. « En outre, le traitement par romosozumab a généré des augmentations supérieures de la densité minérale osseuse par rapport au groupe placebo et à des comparateurs actifs. Les données obtenues apportent des éléments importants en ce qui concerne ce médicament développé pour les femmes ayant une ostéoporose postménopausique et présentant un risque élevé de fractures. »

Codéveloppé par Amgen et UCB, Romosozumab est un agent de formation osseuse expérimental. En inhibant la protéine sclérostine, romosozumab est conçu pour augmenter la formation osseuse et diminuer la dégradation osseuse. Romosozumab fait l’objet d’une étude sur son potentiel de réduction du risque de fracture au cours d’un programme complet international de Phase 3. Ce programme inclut deux études pivots évaluant romosozumab par rapport à un placebo et à un comparateur actif chez plus de 10 000 patientes atteintes d’ostéoporose.

« Au cours de l’essai de Phase 2, chacune des cinq posologies de romosozumab a fortement augmenté la DMO comparativement aux groupes de placebo, au niveau de la colonne lombaire, de la hanche et du col du fémur (tous p<0,001). Les augmentations les plus importantes ont été observées avec romosozumab 210 mg une fois par mois avec des augmentations moyennes,  comparativement à la posologie de base, de 11,3 % au niveau de la colonne lombaire, de 4,1 % au niveau de la hanche et de 3,7 % au niveau du col du fémur », précise le communiqué.

« En outre, dans des analyses exploratoires, les augmentations de DMO ont été largement supérieures par rapport aux comparateurs actifs au 12ème mois, le traitement par romosozumab atteignant une augmentation moyenne de 11,3 % au niveau de la colonne lombaire, comparativement à des augmentations de 4,1 % et de 7,1 % dans la même région avec FOSAMAX et FORTEO. Au niveau de la hanche, le traitement par romosozumab a augmenté la DMO de 4,1 %, alors que les augmentations observées avec FOSAMAX étaient de 1,9 % et celles observées avec FORTEO étaient de 1,3 % (tous p<0,001) », poursuivent les deux groupes.

« On constate qu’il est nécessaire d’approfondir les recherches pour trouver de nouvelles options de traitements permettant la formation des os. Romosozumab est conçu pour stimuler la formation osseuse, ce qui permet de le différencier de la plupart des traitements proposés qui réduisent la résorption osseuse, » a déclaré le Professeur Iris Loew-Friedrich, chief medical officer d’UCB. « Nous sommes encouragés par le profil d’efficacité et d’innocuité constaté et nous sommes pressés d’approfondir les recherches sur le potentiel de ce médicament pendant le programme clinique international en cours de Phase 3.

Source : UCB et Amgen








MyPharma Editions

L’Inserm lance sa campagne de recrutement 2021

Publié le 15 juin 2021
L’Inserm lance sa campagne de recrutement 2021

Le premier organisme public entièrement dédié à la recherche en santé humaine lance sa campagne de recrutement nationale pour promouvoir les inscriptions aux concours externes de la fonction publique. L’occasion pour l’Inserm de présenter plusieurs de ses collaborateurs ainsi que leurs métiers parfois méconnus. Au total, 83 postes sont à pourvoir sur tout le territoire. Les inscriptions sont ouvertes et accessibles en ligne jusqu’au 15 juillet.

Maladie de Parkinson : Servier et Oncodesign annoncent la sélection d’un candidat préclinique dans le cadre de leur collaboration

Publié le 15 juin 2021
Maladie de Parkinson : Servier et Oncodesign annoncent la sélection d’un candidat préclinique dans le cadre de leur collaboration

Maladie de Parkinson : Servier et Oncodesign annoncent la sélection d’un candidat préclinique dans le cadre de leur collaboration Servier et Oncodesign viennent d’annoncer la sélection d’un candidat préclinique issu de leur collaboration stratégique contre la maladie de Parkinson. Initiée en mars 2019, cette collaboration de Recherche et Développement porte sur la découverte d’inhibiteurs de la kinase LRRK2 issus de la plateforme Nanocyclix®, propriété d’Oncodesign, et sur leur action comme agents thérapeutiques potentiels contre la maladie de Parkinson.

MedinCell : son produit injectable à action prolongée contre le paludisme prêt à entrer en phase de développement réglementaire

Publié le 15 juin 2021
MedinCell : son produit injectable à action prolongée contre le paludisme prêt à entrer en phase de développement réglementaire

MedinCell et les membres du consortium, IRD, IRSS et CIRDES, ont conçu et testé avec succès puis confirmé avec Unitaid la sélection de la formulation candidate. Les activités précliniques réglementaires débutent avec pour objectif un premier essai clinique en 2023.

Yposkesi lance la construction d’un deuxième site de bioproduction

Publié le 14 juin 2021
Yposkesi lance la construction d’un deuxième site de bioproduction

Yposkesi, CDMO (Contract Development & Manufacturing Organization) leader en Europe spécialisé en thérapies géniques et cellulaires, a annoncé le lancement du projet SKY, la construction d’un deuxième bâtiment dédié à la production de thérapies géniques et cellulaires, une nouvelle ressource au niveau mondial pour les entreprises qui développent des produits biopharmaceutiques, également appelés MTI pour Médicaments de Thérapie Innovante (ATMP – Advanced Therapy Medicinal Products).

Noxxon : résultats positifs de la 2ème cohorte de son essai de phase 1/2 évaluant le NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Publié le 11 juin 2021
Noxxon : résultats positifs de la 2ème cohorte de son essai de phase 1/2 évaluant le NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Noxxon Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de traitements améliorés du cancer ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé les résultats positifs de la deuxième cohorte de son étude de phase 1/2 évaluant le NOX-A12 en association avec une radiothérapie chez des patients atteints de cancer du cerveau (Glioblastome Multiforme). Les données montrent que le NOX-A12, à la dose de 400 mg/semaine, continue d’être sûr et bien toléré, avec des signes apparents de réduction de la taille des tumeurs.

Lysogene signe un accord exclusif de licence mondiale avec la SATT Conectus pour un candidat médicament de thérapie génique

Publié le 11 juin 2021
Lysogene signe un accord exclusif de licence mondiale avec la SATT Conectus pour un candidat médicament de thérapie génique

Lysogene, société biopharmaceutique de phase 3 s’appuyant sur une plateforme technologique de thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé la signature d’un accord exclusif de licence mondiale avec la SATT Conectus pour le développement et la commercialisation d’un candidat médicament de thérapie génique dans le traitement du syndrome de l’X Fragile.

DNA Script renforce son équipe de direction pour préparer le lancement commercial du système SYNTAX

Publié le 10 juin 2021
DNA Script renforce son équipe de direction pour préparer le lancement commercial du système SYNTAX

DNA Script a annoncé la nomination de Kim Ferguson en tant que Vice‐Présidente en charge des ventes, et de Randy Dyer au poste de Vice‐Président en charge du marketing. Ces deux exécutifs rejoignent DNA Script afin de préparer le lancement commercial du
système SYNTAX, la première imprimante à ADN de laboratoire mettant en oeuvre la technologie EDS de synthèse enzymatique d’ADN développée par la société.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents